Samedi 20 Avril, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Immigration

Nafissatou Dia Diouf jette un œil critique sur le laxisme dans les entreprises sénégalaises

Single Post
Nafissatou Dia Diouf jette un œil critique sur le laxisme dans les entreprises sénégalaises

Nafissatou dia Diouf ajoute une nouvelle corde à son arc. Elle vient en effet de publier « Sociobiz, chroniques impertinentes sur l’économie et l’entreprises ».Le lancement de ce livre , qui sera dédicacé le 24 avril prochain « Aux quatre vents », a eu lieu , hier.

 

Chroniqueuses au magazine mensuel du Business « Réussir » et employée dans  des entreprises depuis plus de 13 ans, l’écrivain Nafissatou Dia Diouf a tenu à partager, dans un livre , son expérience dans ces deux domaines. «Sociobiz, chroniques impertinentes sur l’économie  et l’entreprise » a en effet été lancé, hier, dans  un restaurant de Dakar, en présence de sa famille, de Baye Dame Wade, Directeur de « Réussir », de Cheikh Tidiane Mbaye de la Sonatel, de Mansour Kama, de Abdoul Mbow, Directeur du livre etc.

Ce recueil est une compilation de 27 chroniques parues dans le magazine susmentionné de 2007 à 2010, qui passent en revue toute l’actualité socio-économique du sénégal. Selon la chroniqueuse, c’est Baye Dame Wade qui lui a donné l’idée de produire  ce livre. « Le  produit colle vraiment  avec la chronique puisqu’elle parle de la vie dans l’entreprise que j’ai eu  à connaître », confie-t-elle.

Cet ouvrage  passe du micro,  du public au privé, sous l’angle patronal ou salarial. Des hommes et des femmes qui font la vitalité de cette vie économique sont mis en exergue dans le « Sociobiz » qui sort  du cadre  que l’on  connaissait à Nafissatou Dia Diouf. Jusqu’ici, elle etait en effet dans  le domaine du roman, de la poésie, des nouvelles. Mais là, elle jette un œil critique dans l’entreprise sénégalaise.

« Effectivement je me penche sur le laxisme des gens dans les entreprises, leur comportement dans le travail  que je dénonce. Même si ce ne  sont plus les choses qui choquent. Mais le fait de le dire, c’est mettre le doigt dans la plaie »,dit-elle en demandant de ne pas être prise comme une donneuse de leçons , même si elle livre  une analyse sans complaisance, empreint toutefois d’humour. En effet, chaque chronique de ce livre de 177 pages est précédée d’un dessein humoristique fait par Samba Ndar Cissé, illustrant le thème abordé.

A 37ans, Nafissatou Dia Diouf a plusieurs casquettes. En plus d’être écrivain-chroniqueuse, elle est chef du département communication et membre du conseil d’administration de la Fondation Sonatel. La séance dédicace de «Sociobiz», préfacé par Babacar Ndiaye, ancien président  de la Banque Africaine de Développement (Bad) et postfacé par le président du Cnp, Baidy Agne, est prévu le 24 avril à la librairie « Aux quatre vents ».L’ouvrage  a été financé partiellement par le fonds d’aide du ministère de la culture.


0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email