Vendredi 24 Mai, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
International

Gaza: Washington perd patience avec son allié israélien

Single Post
Gaza: Washington perd patience avec son allié israélien
Les Etats-Unis n'entendent pas remettre en cause leur soutien à Israël mais s'exaspèrent de plus en plus de la conduite de la guerre dans la bande de Gaza, au point d'étaler publiquement leurs divergences avec le gouvernement conservateur de Benjamin Netanyahu.

En évoquant des "bombardements aveugles" et une possible "érosion" du soutien international à Israël, le président américain Joe Biden a exposé au grand jour sa frustration grandissante avec le Premier ministre israélien, et son administration commence même à évoquer un "calendrier" sur la poursuite des opérations militaires à haute intensité.

Les mises en garde se multiplient depuis plusieurs semaines déjà, de hauts responsables américains comme la vice-présidente Kamala Harris ou le secrétaire d'Etat Antony Blinken parlant du nombre "bien trop élevé" de civils palestiniens tués ou encore d'un "écart" dans les engagements pris par Israël et la réalité sur le terrain, dans une bande de Gaza pilonnée de jour en jour depuis le début du conflit le 7 octobre, à l'exception d'une courte trêve humanitaire fin novembre.

Le secrétaire à la Défense Lloyd Austin a récemment résumé ainsi le dilemme qui se pose: "Dans ce type de combat, le centre de gravité c'est la population civile. Et si vous la poussez dans les bras de l'ennemi, vous remplacez une victoire tactique par une défaite stratégique".

Mais Washington, qui est le principal allié diplomatique et militaire d'Israël, s'est gardé de critiquer directement et publiquement son allié, rejetant par ailleurs les appels à un cessez-le-feu tant que le Hamas n'est pas mis hors jeu, et ce malgré les pressions internationales.

De fait, les Etats-Unis apparaissent un peu isolés dans leur soutien, comme en témoigne le vote mardi à une majorité écrasante de l'Assemblée générale de l'ONU réclamant un tel cessez-le-feu.

- "Calendrier" -
Depuis le début du conflit, provoqué par le massacre perpétré par le mouvement islamiste palestinien sur le sol israélien, les Etats-Unis s'efforcent de peser sur leur allié tant pour débloquer l'aide humanitaire pour les Gazaouis, que sur la libération des otages enlevés par le Hamas le jour de l'attaque ou encore incitant Israël à adopter une stratégie militaire plus "ciblée".

En privé, des diplomates américains ne cachent pas leur mécontentement sur cette conduite de la guerre.

Washington a par exemple appelé Israël à ne pas "répéter" dans le sud de la bande de Gaza le scénario qui s'est déroulé dans le nord avant la pause humanitaire de sept jours fin novembre.

Signe de cette pression constante exercée sur Israël, le conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, Jake Sullivan, se rendra jeudi et vendredi en Israël, a fait savoir l'exécutif américain.

"Il est clair que je vais y aborder (...) la question du calendrier et comment ils (les Israéliens) voient la chose", a-t-il dit mardi au Wall Street Journal, suggérant le passage "à une phase différente du type d'opérations de haute intensité que l'on voit aujourd'hui".

Et le président Biden a reçu pour la première fois mercredi à la Maison Blanche des familles d'otages américains détenus à Gaza par le Hamas, selon un haut responsable.

- Tournant ? -
Cela signifie-t-il un tournant dans le positionnement américain?

Pour James Ryan, qui dirige le programme Moyen-Orient au Foreign Policy Research Institute, "cela a beaucoup à voir avec la situation politique intérieure", alors que le président démocrate fait campagne pour sa réélection en novembre 2024.

"Il y a une grosse pression sur l'administration Biden au sein même de son parti et auprès de sa base", dit l'expert.

Mais, ajoute-t-il, "cela traduit aussi la reconnaissance tacite" que la capacité d'influence des Etats-Unis sur le gouvernement israélien, le plus à droite dans l'histoire du pays, est limitée.

C'est justement sur ce qui se passera une fois le conflit terminé que les divergences entre l'administration démocrate et le gouvernement israélien se font les plus criantes, laissant entrevoir de difficiles négociations.

Washington insiste sur la solution à deux Etats, seule à même de résoudre à terme la question israélo-palestinienne, ce que rejette Israël.

Quant à la gouvernance à Gaza après le conflit, les Etats-Unis et Israël s'opposent là aussi sur l'idée d'en confier les rênes à une Autorité palestinienne revitalisée.

"Nous pensons que l'Autorité palestinienne est le représentant du peuple palestinien et une Autorité palestinienne revitalisée, réformée et réorganisée est la voie à suivre pour la gouvernance d'une Cisjordanie et d'une bande de Gaza réunifiées", a affirmé mercredi le porte-parole du département d'Etat Matthew Miller.  


6 Commentaires

  1. Auteur

    En Décembre, 2023 (20:30 PM)
    L'hypocrisie occidentale est lamentable 
    Top Banner
  2. Auteur

    Moustapha Fall

    En Décembre, 2023 (20:37 PM)
    il appartiennent tous aux mauvais cotés  de l'histoire..
    {comment_ads}
    Auteur

    Nit

    En Décembre, 2023 (20:42 PM)
    Il n'empêche que vous êtes complices de génocide. Depuis le début du massacre, vous soutenez ce pays d'agresseurs, vous cachant derrière votre solgan qu'Israel a le droit de se défendre. Vous avez même participer à un conseil de «guerre».
    {comment_ads}
    Auteur

    Xeme

    En Décembre, 2023 (21:39 PM)
    D'abord Israël n'est pas un allié des USA mais le maître des USA. Israël est le maître dans la secte sataniste. Une secte qui a pour programme le nouvel ordre mondial si cher à Macky Sall, pour un gouvernement mondial qui aura Jérusalem comme capital et qui restaurera le temple de Salomon à la mosquée du dôme.

    Mais il y a quand même la réalité électorale des USA, qui ne sont pas comme au Sénégal oû un dictateur peut s'opposer à des soutiens à la Palestine. Aux USA le soutien à la Palestine par le peuple ne peut plus être ignoré. Et Biden se dirige vers des élections. Voilà la principale raison à cette hypocrisie.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Décembre, 2023 (21:43 PM)
     (21:39 PM)va prendre tes medocs.......
    Top Banner
    Auteur

    En Décembre, 2023 (23:09 PM)
    Attention les sionistes sont de grands allié du diable 😈 alias ibiliss c'est un jinn avec qui les rabbins juifs se..
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email