Dimanche 08 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
International

La sœur d'Abu Bakr al-Baghdadi, le chef de l'EI, "capturée par la Turquie"

Single Post
La sœur d'Abu Bakr al-Baghdadi, le chef de l'EI, "capturée par la Turquie"

La sœur d'Abu Bakr al-Baghdadi, l'ancien chef du groupe de l'État islamique (EI), a été capturée dans le nord de la Syrie, selon les autorités turques.

La femme de 65 ans, nommé Rasmiya Awad, a été arrêtée lors d'un raid mené lundi près de la ville d'Azaz, ont-elles indiqué.

Des responsables turcs, cités par plusieurs médias, ont déclaré que l'arrestation pourrait fournir de précieux renseignements sur l'État islamique.

Bagdadi s'est tué lors d'un raid des forces spéciales américaines sur son complexe dans le nord-ouest de la Syrie le mois dernier.

Sa mort a été saluée comme une victoire pour le président américain Donald Trump, mais les détracteurs soutiennent que l'EI demeure une menace pour la sécurité en Syrie et ailleurs.

Un responsable turc a déclaré à l'agence de presse Reuters que l'arrestation de la sœur aînée de Bagdadi pourrait contribuer à faire la lumière sur "les rouages internes" de l'État islamique (EI).

Le directeur de la communication du président turc Recep Tayyip Erdogan a salué l'arrestation comme "un autre exemple du succès de nos opérations antiterroristes".

On sait peu de choses sur la sœur de Bagdadi et la BBC n'a pas encore été en mesure de vérifier indépendamment l'identité de la femme arrêtée.

Bagdadi avait plusieurs frères et sœurs, bien qu'il ne soit pas clair s'ils sont tous encore en vie, rapporte le New York Times.

L'arrestation aurait eu lieu dans la province d'Alep, qui est contrôlée par la Turquie après avoir lancé une offensive dans la région le mois dernier.

Mme Awad a été retrouvée dans une caravane, où elle vivait avec son mari, sa belle-fille et ses cinq enfants, a déclaré un responsable turc à l'agence de presse AP, ajoutant qu'elle était interrogée pour suspicion d'implication avec un groupe extrémiste.

Le fonctionnaire a dit que Mme Awad pourrait être une "mine d'or" du renseignement.

Les experts affirment que la ville où Mme Awad a été capturée était un itinéraire de contrebande connu pour les familles de l'État islamique.

Mais les experts disent qu'il n'est pas clair combien de renseignements utiles Mme Awad pourrait fournir, ni combien de temps elle a passé avec Bagdadi.

"Je ne pense pas qu'elle serait au courant de plans d'attaque imminents, mais elle pourrait connaître les itinéraires de contrebande. Elle connaît peut-être des réseaux auxquels Bagdadi faisait confiance, des gens en qui il avait confiance, des réseaux en Irak qui l'aidaient à faciliter ses propres voyages et ceux de sa famille", a déclaré Mike Pregent, expert en lutte contre le terrorisme à l'Institut Hudson, à BBC World News.

"Cela devrait permettre à nos agents de renseignement américains et alliés d'avoir un aperçu des réseaux de l'EI et de la façon dont ils ont déplacé les membres de leur famille, comment ils ont voyagé et en qui ils avaient confiance".

Qu'est-il arrivé à Bagdadi ?

Le Président Trump a annoncé la mort de Bagdadi lors d'une conférence de presse à la Maison Blanche le 27 octobre.

Bagdadi a fait exploser sa veste de suicide après s'être enfui dans un tunnel lors d'un raid américain sur sa cachette dans la province d'Idlib, a déclaré M. Trump.

Les images du raid ont ensuite été diffusées par l'armée américaine. Sur des images granuleuses, des hélicoptères ont été vus en train de tirer sur des hommes armés au sol alors qu'ils couraient vers un complexe où se cachait Bagdadi.

À l'atterrissage, les commandos des forces spéciales américaines ont percé des trous dans les murs du complexe et ont appelé Bagdadi à se rendre, a dit l'armée.

Mais il s'est enfui dans un tunnel et a fait exploser un gilet de suicide, se tuant ainsi que deux enfants qu'il avait emmenés avec lui.

M. Trump a déclaré que des tests ADN ont été effectués pour vérifier l'identité de Bagdadi, confirmant sa mort.

Après le raid, le complexe a été détruit lors d'une frappe aérienne.

Abu Ibrahim al-Hashemi al-Qurashi a depuis lors été nommé nouveau chef et "calife" de l'État islamique.


Article_similaires

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email