Vendredi 13 Décembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Justice

POURSUIVIS POUR LA DIFFUSION DU FILM DIT DES LESBIENNES DE GRAND YOFF : Pape Alé Seck et Cie encourent 6 mois assortis de sursis

Single Post
POURSUIVIS POUR LA DIFFUSION DU FILM DIT DES LESBIENNES DE GRAND YOFF : Pape Alé Seck et Cie encourent 6 mois assortis de sursis

Après avoir fait couler beaucoup d’encre et de salive, l’affaire des jeunes filles de Grand-Yoff accusées de pratiques lesbiennes pour s’être filmées en train de commettre des actions contraires aux bonnes moeurs, a finalement fait l’objet d’un procès, hier. Mais en attendant le 19 juin prochain, date à laquelle l’affaire connaîtra son épilogue, ce ne sont pas les «actrices» qui ont été traduites à la barre, ni «Sall garçon», le véritable diffuseur non encore appréhendé, encore moins identifié. Ce sont, en effet, 5 prévenus qui étaient attraits pour diffusion d’images contraires aux bonnes moeurs. Pape Alé Seck, Mohamed Fofana, Bouya Fall, Zakaria Saliou Ndoye et Oumar Kane, puisque c’est d’eux qu’il s’agit, interrogés sur leur responsabilité dans la diffusion des images à travers Internet ont tous nié les faits. Selon eux, leur implication s’est juste limitée au partage entre amis de la vidéo en question, par Bluetooth. Les gamines entendues en tant que simples témoins ont toutes, à l’exception de F. Dème, soutenues n’avoir aucune idée de l’identité du diffuseur. F. Dème ayant parlé de «Sall garçon» qui avait appelé l’une de ses copines alors qu’elles étaient toutes convoquées à la police centrale pour leur avouer que c’est lui qui a balancé l’élément dans le net. 

Le parquet, après s’être outré des agissements des filles, est aussi revenu sur les raisons qui ont fait qu’elles n’ont pas fait l’objet de poursuites. Rejetant l’idée de toute volonté d’exonérer les faits reprochés aux filles, le procureur a souligné le caractère privé de l’endroit où se sont passés les faits mais aussi parce que «ce sont des pratiques qui sont là et connues de tous». Dans son réquisitoire, il s’est insurgé 

contre l’intérêt que suscitent les affaires de moeurs dans le coeur des Sénégalais. Le public nombreux présent à l’audience toute la journée le démontre à suffisance, a relevé le procureur qui a aussi déploré ces faits graves parce que contraires à nos valeurs. Convaincu de l’implication des prévenus de la diffusion de la vidéo, il a requis 6 mois assortis de sursis. La défense qui n’a pas été du même avis que le parquet l’a démonté. Me Dramé qui estime qu’il y a bel et bien une base légale pour jeter les «actrices» de la vidéo en prison, a demandé la relaxe pure et 

simple pour Bouya Fall, son client, sur qui ne pèse aucune preuve de charges retenues. Pour lui, il y a des poursuites sélectives pour la simple raison que les actrices principales sont libres, alors que ceux qui sont accusés d’être les diffuseurs sont restés en prison. Et si on devait punir les prévenus, dit-il, le même sort devait être réservé à S. Faye, l’une des filles qui filmaient la scène et qui ne l’avait pas supprimé, malgré la demande du reste de la bande. Me Ibrahima Mbengue, l’avocat des autres mis en cause, a lui aussi demandé leur relaxe. Une demande qu’il a légitimée sur le fait que le téléphone portable utilisé pour le transfert n’est pas un outil pour les diffusions publiques. Après avoir invité la jurisprudence dans cette affaire, Me Mbengue a estimé que dans ce cas d’espèce, le droit flotte. Le délibéré sera connu le 19 juin prochain.


Article_similaires

8 Commentaires

  1. Auteur

    Cheriena

    En Juin, 2012 (18:07 PM)
    soutoura amoul loukko gueune



    teuthie lenn ko ba damm si thiabi dji



      <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
    • Auteur

      Zzzzzzzzz

      En Juin, 2012 (18:25 PM)
      quel soutoureu!!! pourquoi elles se sont filmés toutes seules? yalla mo léénn wééér! djiguéne you bone lagnou!
      quelle hypocrisie dans ce pays!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
  2. Auteur

    Fatassirou

    En Juin, 2012 (18:34 PM)
    Pourquoi faire une fixation?
    Auteur

    King

    En Juin, 2012 (18:53 PM)
    je veux voir la vidéo...comment faire SVP?

    merci
    Auteur

    Seck Mor

    En Juin, 2012 (20:43 PM)
    vraiment le senegal que je conese ne pas le mmem d au jour dhuis

     :sn: 
    Auteur

    Ali

    En Juin, 2012 (02:13 AM)
    laissez les filles trankil elles voulaient juste s'amuser ce ne st pas des lesbiennes les coupables ki sotn les diffuseurs doit etre puni conformément selon la loi.
    Auteur

    Paqo

    En Juillet, 2012 (17:11 PM)
    JE PENSE KON DEVRE VOIRE LA VIDEO POUR KE LES OTRES PUISSE REGARDER AVAN DE DIRE KOIK
    Auteur

    Gbanin

    En Juillet, 2012 (11:07 AM)
    comment tu t appel

    Auteur

    Naffiso

    En Mars, 2013 (20:27 PM)
     :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :up:  :down:  :up:  :up:  :up: 

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email