Vendredi 24 Mai, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Politique

ALBERT BOURGI : « Wade craint qu’on ne lui vole politiquement la part qu’il a prise dans la libération de Clotilde Reiss»

Single Post
ALBERT BOURGI : « Wade craint qu’on ne lui vole politiquement la part qu’il a prise dans la libération de Clotilde Reiss»

Albert Bourgi, ce professeur d’université de Droit public, enseignant en France, a essayé d’expliquer ce qui s’est passé dans cette affaire de libération de Clotilde Reiss et de communication tous azimuts de l’Etat du Sénégal.

Le Sénégal a participé à la libération de Clotilde Reiss, la Française qui était détenue en Iran. Comment appréciez-vous le rôle joué par le Sénégal ?

C’est un rôle sans doute réel, joué par le Sénégal. Mais j’avoue que c’est moins le rôle sur lequel tout le monde est d’accord, puisqu’il y a eu une déclaration dans ce sens des responsables politiques français, notamment Nicolas Sarkozy qui a remercié le Président Wade, le Président Loula Dasylva du Brésil et le président Bachar Al Assad de Syrie. C’est moins, me semble-t-il, le fait avéré d’une participation aux négociations, aux discussions qui ont conduit à faciliter la libération de la Française Clotilde Reiss. Je crois qu’au-delà de cette satisfaction qu’on peut y trouver, on est quand même surpris, pour ne pas dire un peu consterné, comme beaucoup de Sénégalais, sans doute par le tumulte qui a été entretenu par le Président Wade autour de sa contribution à la libération de la Française Clotilde Reiss. Je crois, franchement que, dans ce type d’affaire, y compris lorsqu’il y a un dénouement heureux, c’est la discrétion qui prévaut. Des négociations, en général, dans ce type d’affaire se déroulent en coulisses, en secret. Et même dans l’hypothèse où votre action, notamment celle du Président Wade et du Sénégal en général, a été déterminante, vous ne la revendiquez pas publiquement. Vous ne la revendiquez pas haut et fort. C’est à la partie qui a eu le bénéfice de votre intervention, notamment la France, d’exprimer publiquement ses remerciements à ceux, ou aux trois pays qui ont été cités plus haut, qui l’ont aidée. Et c’est, du reste, ce qui s’est passé. C’est, me semble-t-il, moins le fond sur lequel on peut se réjouir que le Sénégal soit présent, que la forme, que la méthode, que peut-être ce bruit, cette fureur, cette espèce d’acharnement à vouloir absolument faire admettre à tout le monde que le Sénégal a eu une action complètement déterminante.

Que pensez-vous de la sortie du Président Wade qui dit que son fils a supervisé les derniers réglages ?

Superviser, c’est moins que ce soit le père ou le fils, d’une manière générale c’est le Sénégal. Ce que je voudrais simplement dire, c’est que c’est vrai que tout cela a ajouté un peu à l’assistance, un peu avec laquelle il dit qu’il était présent, depuis six mois. Qu’on l’a empêché d’agir pendant quelques mois, du fait notamment de la réaction, du fait des agissements d’un responsable français en charge des Affaires africaines. Mais malgré tout ça, on est partagé entre un petit peu la gêne et l’étonnement. Ce sont les sentiments que j’ai éprouvés. La gêne, parce que le Président sénégalais a confirmé, en agissant comme il l’a fait, en tout cas, l’impression d’être à la quête permanente de reconnaissance internationale. Et en l’espèce, ce qui est le plus gênant, c’est le fait de se faire valoir auprès de la France, auprès de l’opinion publique, histoire peut-être de corriger l’image négative le concernant, qui prévaut généralement dans l’opinion publique internationale. Cette gêne est doublée d’un étonnement. Car en revendiquant la paternité, c’est ce que fait le Président Wade, exclusive de la libération de Clotilde Reiss, en y associant le fils éventuellement, le Président sénégalais semble ignorer que cette affaire, tout au moins cette affaire de la libération de Clautine Reiss, doit être placée dans un contexte plus général.

Pourquoi le Président Wade insiste tant sur le rôle joué par le Sénégal dans cette affaire ?

Cette affaire est très sérieuse, et c’est vrai que le Sénégal a joué un rôle incontestable, mais il a joué un rôle, je le répète, qui doit être partagé avec d’autres inévitablement.

Quelles sont les conséquences de cette communication tous azimuts du Sénégal sur les prochains dossiers diplomatiques que le pays pourrait gérer ?

Le Sénégal est intervenu, on s’en félicite, tant mieux puisque cela a été reconnu comme tel. Mais il est intervenu en même temps que le Brésil de Lula, en même temps que la Syrie de Bachar Al Assad qui joue un rôle stratégique au Proche et au Moyen-orient. Je crois franchement qu’il faut revenir aux capacités d’intervention de la diplomatie sénégalaise et notamment à cette fameuse logique des rapports de force qui prévaut systématiquement dans les relations internationales. Je pense que le Président Wade a voulu coûte que coûte, et ça il le fait régulièrement, faire admettre qu’il a été déterminant. Il a sans doute craint qu’on ne lui vole politiquement la part qu’il a prise  dans la libération de Clotilde Reiss. Mais peut-être qu’il en a fait un peu trop. Et que ça peut, d’une manière ou d’une autre, porter préjudice à la diplomatie sénégalaise.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email