Jeudi 22 Février, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

INAUGURATION DU SIÈGE NATIONAL DE FDS-LES GUELWAARS : Dr Babacar Diop évoque «l'importance de quitter l'ère Macky Sall»

Single Post
INAUGURATION DU SIÈGE NATIONAL DE FDS-LES GUELWAARS : Dr Babacar Diop évoque «l'importance de quitter l'ère Macky Sall»
À l’inauguration de la permanence nationale de son parti Forces démocratiques et sociales du Sénégal (FDS-Les Guelwaars), samedi 21 octobre 2023, sur l’avenue Bourguiba à Dakar, un siège dénommé Keur Guelwaar, Dr Babacar Diop a informé qu’il s’agit d’« un symbole puissant de notre détermination à résister et à redéfinir le cours de notre nation ».

Le président de FDS-Les Guelwaars remarque qu’« à l'aube de la présidentielle de 2024, ce lieu représente plus qu'un simple bâtiment. Il est l'incarnation de notre refus : le refus de la complaisance, le refus de l'inaction, et surtout, le refus de rester silencieux face à une démocratie qui s'effrite ». Il dit utiliser cette occasion, non seulement pour « célébrer l'ouverture de notre siège », mais aussi pour souligner « l'importance de changer de cap, de quitter l'ère Macky Sall et d'adopter notre vision d'un Sénégal souverain, en paix avec son identité et son histoire ».

Une occasion pour Dr Babacar Diop de partager d’abord un sentiment d'indignation et de profonde tristesse. « L'attaque récente contre l'hôpital épiscopal anglican Al Ahli Arab à Gaza, le 17 octobre dernier, qui a coûté la vie à au moins 200 innocents, me bouleverse profondément. La protection des civils ne devrait jamais être compromise », souligne le maire de Thiès, qui dit plaider pour « une désescalade rapide de la situation » et exhorte « une enquête internationale, afin que les responsables de cette tragédie soient traduits en justice ».

Rappelant « une époque où le Sénégal brillait en Afrique comme un phare de la démocratie et un modèle de gouvernance », M. Diop dit constater qu’« aujourd'hui, sous le règne de Macky Sall, notre pays est méconnaissable, plongé dans l'obscurité de la répression, du silence forcé et corruption ». Et de poursuivre : « nous avons assisté, à notre corps défendant, à une régression démocratique inédite, marquée par l'étranglement de nos libertés fondamentales et l'arrestation arbitraire d'opposants politiques. L'apogée de cette tyrannie est matérialisé par les manœuvres calculées contre Ousmane Sonko, visant à l'évincer de la course présidentielle de 2024. C'est un affront flagrant à notre constitution, une insulte à l'intelligence du peuple sénégalais, et une violation grossière de nos droits politiques ».

Selon le maire de Thiès, « Le régime actuel, loin de protéger la justice, l'a transformée en un instrument d'oppression ». Il ne manque toutefois pas de saluer « le courage du juge de Ziguinchor, dont la décision en faveur de la réintégration de Sonko dans le fichier électoral démontre qu'il existe encore au Sénégal des défenseurs de la vérité et des principes ». Aussi de déclarer, sans équivoque, son soutien à Ousmane Sonko et à tous les prisonniers politiques, victimes, dit-il, de « leur audace à exprimer leur opinion ». Et de remarquer : « quand nous nous penchons sur la gouvernance de Macky Sall, nous voyons douze années de règne marquées par l'obscurité, l'opacité, et une corruption fragrante au bénéfice d'une caste politique. Notre économie est à genoux, écrasée sous le poids d'une dette abyssale  atteignant les 15 000 milliards FCFA contractés pour des projets de prestige au lieu de répondre aux besoins pressants de notre population. La misère est désormais le quotidien partagé de nombreux Sénégalais, illustrée par des scènes de désespoir dans nos rues ».

Le compteur Woyafal s’étant transformé en compteur «disseul» ou « digueul»

Le président de FDS-Les Guelwaars dit ne pas pouvoir pas passer sous silence « l'atroce souffrance infligée par le coût exorbitant de l'électricité, une promesse brisée de plus, qui écrase sans merci les ménages sénégalais ». Et de se demander : « Où sont les promesses d'un accès abordable à l'électricité, essentiel au développement économique et social de notre nation ? » Il constate que « Les belles paroles se sont évaporées, laissant place à un quotidien où survivre est devenu un combat, surtout pour les plus pauvres ». Aussi de se rappeler « les affirmations audacieuses du chef de l’État, prétendant que notre pays regorgeait d'électricité, au point de pouvoir en exporter », constatant : « une ironie amère face à la réalité de tarifs insupportables, poussant nos concitoyens vers une précarité indigne. Le compteur «Woyafal» s’étant transformé en compteur «disseul» ou «digueul».

Le « bilan catastrophique de la gouvernance de Macky Sall, aujourd’hui incarné par Amadou Ba », se résume, selon Dr Diop, à « une image poignante : celle de ces jeunes âmes perdues qui, désillusionnées de l'avenir de leur pays, se jettent par milliers dans les abîmes des océans, à la recherche d'une lueur d'espoir dans l'émigration clandestine vers l'Europe ». C'est avec le cœur lourd, se désole-t-il, que « nous assistons à cette tragédie silencieuse, ce suicide collectif sans précédent dans notre histoire ».

À l’attention de ses compatriotes, le maire de Thiès d’indiquer : « nous sommes convoqués par notre amour pour le Sénégal à dire ‘’NON’’ à l'autocratie, ‘’NON’’ à la misère imposée, et ‘’NON’’ au désespoir de notre jeunesse. Nous devons nous unir pour restaurer la dignité, la démocratie et l'espoir dans notre cher Sénégal ». Il souligne que « C’est en portant dans mon cœur et ma conscience le quotidien des innombrables Sénégalais », qu’il s'avance aujourd'hui pour « représenter ceux et celles qui se sentent oubliés, qui luttent quotidiennement pour assurer le bien-être de leurs familles et leurs proches, ceux et celles qui espèrent un lendemain meilleur ».

«Si le peuple sénégalais me fait l’honneur de m’élire président de la République… »

Par rapport à sa candidature à l’élection présidentielle de 2024, Babacar Diop remarque qu’elle est « le fruit de cet engagement envers chaque Sénégalais et chaque Sénégalaise », rappelant que « le parti Forces démocratiques et sociales du Sénégal (FDS-Les Guelwaars), sous ma direction, n'est pas seulement une formation politique, mais il se dresse comme le phare d’une société où la prospérité est le fruit commun, où la justice sociale est une réalité tangible. Nous envisageons un Sénégal où la dignité de chaque citoyen est respectée, où chaque jeune peut marcher vers son avenir sans crainte, et où la prospérité est le droit de tous, et non le privilège de quelques-uns ».

Ce que Dr Babacar Diop propose aux Sénégalais, c'est, dit-il, « une transformation profonde, une révolution pacifique visant un Sénégal résolument tourné vers l'avenir, où la prospérité rime avec la justice sociale ». Mais, d’insister, « soyons lucides : la prospérité ne peut se construire que sur les fondements solides de la démocratie et de la stabilité ». C’est pourquoi, souligne-t-il, « si le peuple sénégalais me fait l’honneur de m’élire Président de la République, je m'engage à instaurer une séparation claire des pouvoirs, assurant ainsi une gouvernance intègre fondée sur l’équilibre des pouvoirs. Je m’engage également à consolider nos institutions démocratiques, à restaurer les libertés, et à garantir l’état de droit et la justice ».

Selon le maire de Thiès, « Les Sénégalais espèrent que leurs gouvernants s'attaquent à leurs défis quotidiens, notamment en diminuant les inégalités sociales et le coût de la vie, y compris les coûts énergétiques qui pèsent sur les budgets familiaux ». Dans cette optique, a-t-il promis, « je mettrai en place une transition véritable vers des énergies renouvelables, qui favoriseront la durabilité tout en réduisant le fardeau financier pour nos compatriotes ». Aussi de poursuivre : « L'éducation, la santé et l'emploi des jeunes seront au cœur de nos actions. Car, pour bâtir un Sénégal fort, chaque citoyen doit avoir l'opportunité de réaliser son plein potentiel ». Selon lui, pour les Guelwaars, « la justice sociale est une mission sacrée. Nous nous battrons contre toutes les formes d'inégalités, garantissant ainsi que chaque Sénégalais, quelle que soit sa condition, soit traité avec équité et respect ».

Babacar Diop a tenu également à mettre l'accent sur la « transparence et la bonne gouvernance ». Et de souligner : « Ces deux principes guideront chaque décision prise sous ma présidence. Nous instaurerons un gouvernement ouvert, représentatif de toutes les voix du Sénégal, et déterminé à éradiquer la corruption. La responsabilité et la reddition des comptes seront au cœur de notre administration, car nous croyons que la confiance du peuple est sacrée. Chaque citoyen aura des opportunités égales, et les ressources nationales seront gérées de manière judicieuse pour le bénéfice de tous ».

Le président de FDS-Les Guelwaars, rassurant ses collaborateurs, de souligner : « c’est avec dynamisme et un élan inébranlable que nous progressons dans les opérations de parrainages citoyens qui marquent notre première marche vers l'élection présidentielle de 2024. La chaleur et l'enthousiasme avec lesquels les Sénégalais nous montrent leur soutien et parrainent notre candidature sont véritablement inspirants ! Cependant, n'oublions pas notre ambition première : rassembler 100 000 parrains pour solidifier notre position ». Il encourage chaque militant à « intensifier les actions sur le terrain », rappelant que « la force de notre mouvement repose sur chacun d'entre nous et le soutien des Sénégalais, et particulièrement les femmes et les jeunes ».  


5 Commentaires

  1. Auteur

    En Octobre, 2023 (21:09 PM)
    Dr abdourakhmane Diouf un candidat crédible 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Kiki

      En Octobre, 2023 (21:27 PM)
      Ceux qui disent qu on ne peut pas voler des élections au senegal sont trop naifs. Macky ne vole pas, il confisque. Tel que ça se
      Pass3 avec DGE malgrés la décision du juge, ce sera la meme chose pendant les élections 2024. Le départements ou l oppositionvas rafler, ils vont faire annuler le vote,  l opposition fera appel, et meme s ils ont gain de cause par extraordinaire, ce sera pas appliqué. Donc Maky utilisera la justice pr gagner les élections. Notez bienceci
    {comment_ads}
  2. Auteur

    Nianthio

    En Octobre, 2023 (22:14 PM)
    M.kiki, respecte les électeurs sénégalais ! On vote le programme 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2023 (22:41 PM)
    Ah ces docteurs ! Le pays est malade d'eux: Dr Abdourahmane diouf,  Dr Babacar Diop,  Dr ......
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2023 (06:19 AM)
    Bab's a arrêté de taper sur Ousmane Sonko 😀😀😀

    Il a changé de stratégie 😀😀
    {comment_ads}
    Auteur

    Ndank

    En Octobre, 2023 (09:42 AM)
    Moi j'attends ton programme en anglais. Je ne comprends pas le français, but I understand English.

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email