Mercredi 28 Juillet, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Le M23 demande le " désarmement " des Cantaakoon

Single Post
Le M23 demande le " désarmement " des Cantaakoon
Le Mouvement des forces vives du 23 juin (M23) souhaite un second tour apaisé. Pour ce faire, les camarades d’Alioune Tine demandent le "désarmement" des Cantaakoon du Cheikh qui portent des gourdins.

 

Considérant que le port des gourdins par les "Cantaakoon" de Cheikh Béthio Thioune peut semer la terreur chez les populations, et par conséquent leur empêcher d’aller voter le 25 mars prochain, le M23 demande au ministre de l’intérieur de les "désarmer". «Un arrêté de Monsieur le Ministre de l’Intérieur interdit le port d’armes pendant toute la durée du processus électoral. L’instruction donnée par Monsieur Béthio Thioune à ses talibés pour qu’ils portent des gourdins viole cet arrêté. A fortiori le port ostentatoire de gourdins par les "Cantaakoon" viole également l’arrêté ministériel qui interdit le port d’armes», a indiqué.

 Cheikh Tidiane Dièye qui réclame le désarmement des hommes de Cheikh Béthio Thioune.  «Les "assurances données à monsieur le Ministre de l’Intérieur par Monsieur Béthio Thioune quant au caractère inoffensif de ses talibés ne sauraient couvrir une illégalité flagrante. Monsieur le Ministre de l’Intérieur ne peut se contenter des "assurances" qu’il a reçues pour laisser persister une situation qui jure d’avec les exigences de l’état de droit. Pour que force reste à la loi, les autorités chargées de la sécurité publique doivent prendre les dispositions appropriées pour désarmer les "Cantaakoon"», a-t-il fulminé. A cet effet, le M23 exige la mise en place d’un plan de prévention de la violence comportant notamment : un programme de désarmement total des "Cantaakoon" et milices armées issues de tous bords ; un dispositif de dissuasion jusqu’à la proclamation des résultats ; une action de sensibilisation des citoyens contre la violence ; un dispositif de veille et d’observation pour documenter le cas échéant toute action de violence organisé à déférer aux juridictions nationales ou internationales.

Pour autant, le M23 reconnait au Cheikh, le droit et la liberté de soutenir le candidat de son choix. «Le M23 reconnaît à Monsieur Béthio Thioune le droit de soutenir un candidat et d’user de son influence pour faire voter pour le candidat qu’il s’est choisi. Cependant l’exercice de ce droit doit s’inscrire dans le respect de la loi et dans le respect du droit des autres citoyens d’exercer sans contrainte ni menace leur droit de vote», acquiesce M. Dièye. 

Pour un second tour calme et apaisé, le M23 invite tous les acteurs nationaux (services de sécurité, Justice, chefs religieux, organisations de défense des droits de l’homme, médias) et les partenaires internationaux de notre pays à jouer chacun sa partition pour éviter au Sénégal de basculer dans la violence à grande échelle.


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email