Dimanche 16 Juin, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

[Série casting présidentiel 4/8] Les dissidents de BBY : Comme Iznogoud, ils veulent tous ‘’être calife à la place du calife

Single Post
[Série casting présidentiel 4/8] Les dissidents de BBY : Comme Iznogoud, ils veulent tous ‘’être calife à la place du calife

Plusieurs candidats (pas des moindres) issus des flancs de Benno Bokk Yakaar (Bby) menacent de compromettre les chances de Amadou Ba. Aly Ngouille Ndiaye, Mouhamed Boun Abdallah Dione, Mame Boye Diao, entre autres rebelles, voulaient être candidat de Benno à la place de Amadou Ba.

 

Cette fois, le président Macky Sall, connu pour sa manie de prendre son monde de court, n’a pas réussi à déjouer les pronostics. L’implosion qu’on prédisait a bel et bien eu lieu même si, il faut le reconnaître, la secousse d’intensité plus ou moins faible n’a pas encore produit le tsunami longtemps prophétisé. Au sein de la mouvance présidentielle, au lendemain du choix porté sur Amadou Ba, ça grince les dents. Aly Ngouille Ndiaye, Mame Boye Diao, Abdou Aziz Diop, Mouhamed Boun Abdallah Dione…, candidats à la candidature au sein de Benno, ont tous défié l’autorité suprême de la coalition (Macky Sall) en claquant la porte pour prendre place dans les starting-blocks de la présidentielle du 25 février 2024.

 

Les faits épousent les contours caricaturaux de la vieille bande dessinée des années 1960, Les aventures du Calife Haroun El Poussah de René Goscinny (journaliste-scénariste) et Jean Tabary (dessinateur). Comme Iznogoud, qui incarne dans la célèbre BD le personnage du Grand Vizir envieux, tous ces responsables de la mouvance présidentielle veulent être « calife à la place du calife » choisi, Amadou Ba, trop impopulaire à leurs yeux. La rébellion interne a d’ailleurs commencé dès que le nom de l’heureux élu a été dévoilé, au terme de la réunion du 9 septembre de l’état-major de Bby au palais. Le maire de Linguère, Aly Ngouille Ndiaye est le premier à montrer, d’une manière assez fracassante, sa désapprobation. L’ancien tout puissant ministre de l’intérieur, a déposé sa lettre de démission à la minute qui a suivi l’annonce du candidat de Bby sur la Rts.

 

Le directeur général de la Caisse des dépôts et consignations (CDC), Mame Boye Diao lui emboîte le pas trois jours plus tard. Le maire de Kolda fait le grand saut le mardi 12 septembre. Il lance la Coalition pour un Sénégal nouveau et officialise dans la foulée sa candidature. La sanction est tombée illico comme un couperet. Mame Boye Diao a été aussitôt limogé. Mais ce coup de ‘’sabre’’ du président n’a pas suffi pour dissuader d’autres responsables du camp présidentiel. Au finish, près d’une dizaine de personnalités sont sortis des flancs de Benno bokk Yakaar pour officialiser leur candidature : Aly Ngouille Ndiaye (Apr), Mame Boye Diao (Apr), Abdou Aziz Diop, Jean-Baptiste Diouf (Ps), Alioune Sarr (Afp), Mouhamed Boune Abdallah Dione (Apr), Arona Coumba Ndoffène Diouf (Apr), Birima Mangara (Apr), entre autres.

 

Aly Ngouille et Boune Dione, l’Alliance Pour la Rébellion ?

 

Les menaces du président Macky Sall contre les rebelles de son camp n’entament en rien leur détermination à briguer les suffrages des Sénégalais. Aly Ngouille Ndiaye et l’ancien Premier ministre Dionne n’en démordent pas. Mieux, la probabilité d’un front anti-Benno composé des deux rebelles en chef n’est pas à écarter. Pour preuve, des tractations souterraines se sont récemment dévoilées au grand jour. « Quel beau cadeau d’anniversaire pour moi en ce 22 septembre : ce moment d’échanges autour du Sénégal avec mon frère et ami, Aly Ngouille Ndiaye ! », a twitté, il y a quelques jours, l’ancien Premier ministre qui se réjouissait de la visite que Aly Ngouille Ndiaye lui a rendu le jour de son 64e anniversaire.

 

Ils ne joueront certainement pas les premiers rôles dans cette échéance électorale, mais leur rébellion aura un fort impact sur les chances de victoire du candidat de la mouvance présidentielle. Ça, leurs ex-camarades en sont bien conscients. D’ailleurs, lors de la dernière réunion du secrétariat exécutif national (Sen) de l’Apr, statistiques à l’appui, le directeur de général de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD), Aboubacar Sadikh Bèye et l’informaticien Oumar Abdoulaye Ba avaient identifié parmi les zones rouges défavorables à Benno, l’axe Dakar, Diourbel, Linguère et le Sud. Avec la rébellion de Aly Ngouille Ndiaye, Bby perd le grenier électoral du Djoloff.

 

Mame Boye Diao, un mange-mil dans le grenier électoral du pouvoir dans le Sud

 

Il en est de même avec le départ de Mame Boye Diao qui anéantit littéralement les espoirs du pouvoir dans le Sud où sa suprématie était déjà mise à rude épreuve depuis l’avènement du phénomène politique Ousmane Sonko. Le maire de Kolda, porte-étendard d’une liste parallèle, a déjà montré son poids électoral en remportant haut la main les élections locales dans cette ville coiffant au poteau le candidat de la coalition au pouvoir. Ajoutant un poil au sentiment anti-pouvoir très répandu dans le Sud, la rébellion de Mame Boye Diao aura, à coup sûr, un préjudice énorme.

 

Comme ce fut le cas en 2000 avec Djibo Leyti Ka (Urd) et Moustapha Niasse (Afp), les deux « faiseurs de rois » (issus du Ps) à l’entre-deux-tours, les dissidents de Benno auront certainement un rôle déterminant à jouer en cas de deuxième tour. Pour rappel, courtisé à l’époque par Wade et Diouf, Niasse qui avait gardé une dent viscérale contre son ex-frère socialiste s’est rangé derrière le Pape du Sopi. Djibo, quant à lui, avait donné du tournis aux deux candidats qui le courtisaient avant de faire un virage à 180° pour finalement soutenir Diouf alors qu’il avait déjà promis son soutien à Wade.

 

En cas de deuxième tour, l’ancien premier ministre Boun Dionne s’est déjà positionné. Ce sera tout sauf Benno !



4 Commentaires

  1. Auteur

    En Octobre, 2023 (10:28 AM)
    Bounne n'aura rien 
    Top Banner
  2. Auteur

    En Octobre, 2023 (10:58 AM)
    Cette fois ci c'est contraire qui va se produire , djibo et Niass c'est autre chose vous enumero des inconnu plus des traîtres assoiffés de pouvoir , boun est malade , il survie grâce au trance plantation d un foie de cochon , Djolof n'est pas un propriété privée de ngouilli Ndiaye , boye diaw est casi inconnu des senegalais , un certain Diop que tu fais allusion peutre sera voté par sa femme 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2023 (12:05 PM)
    Jean Baptiste Diouf a une certaine crédibilité et un base politique solide qui lui permet de déclarer sa candidature surtout attention 🚨il peut faire très mal car la majorité des socialistes sont avec lui
    {comment_ads}
    Auteur

    En Octobre, 2023 (12:53 PM)
    Bof, Amadou Ba est déjà Président de la République du Sénégal .

    Amadou Ba , c'est le plus beau 

    Amadou Ba, c'est le plus poli

    Amadou Ba, c'est le plus intelligent

    Amadou Ba, c'est le plus compétent

    Amadou Ba, c'est le choix de Dieu pour continuer l'oeuvre de Macky 
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email