Lundi 15 Avril, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Lettre ouverte à la communauté internationale : Habib Sy vilipende Macky Sall

Single Post
Lettre ouverte à la communauté internationale : Habib Sy vilipende Macky Sall
En mauvaise posture face à la pression de la communauté internationale, le président Macky Sall est aussi acculé par l’opposition sénégalais qui resserre l’étau. Candidat à l’élection présidentielle et foncièrement opposé au report, Habib Sy charge encore le chef de L’État. Dans la lettre ouverte ci-après, le leader du Parti de l’espoir pour la modernité  (PEM) vilipende Macky Sall. Voici l’intégralité de sa tribune adressée à la communauté internationale.

 
"Depuis le mois de mars 2021, le Sénégal est entré dans une zone de turbulences politiques. Les secousses ont été et demeurent violentes. Celles que nous subissons présentement, font partie des plus dangereuses. Nous craignons plus que jamais le crash.

 C'est certainement une des raisons pour lesquelles, pour la première fois, vous avez déployé vos moyens de secours. Nous vous en sommes reconnaissant. Cependant, par devoir de mémoire, nous devons vous rappeler avoir lancé l'alerte depuis fort longtemps. Chaque fois que de besoin, les formations politiques ont répondu à votre invitation. Vous avez tenu de nombreuses réunions collectives, ou bilatérales avec des leaders d’organisations politiques, de toutes obédiences.


La presque totalité des points relatifs au fonctionnement de la démocratie au Sénégal a été évoquée et discutée avec vous. Vous vous êtes aussi entretenus suffisamment avec certains leaders, de questions relatives à la géopolitique régionale. Des lettres et des mémorandums vous ont été adressés, au sujet d’atteintes fréquentes aux droits et aux libertés, du fait du pouvoir.


Des partis et mouvements politiques de l'opposition ont souvent attiré votre attention, et alerté sur les dérives autoritaires du président Macky Sall. Des informations et explications vous ont été largement données, concernant des arrestations arbitraires de leaders de l'opposition, ainsi que des violations de toutes sortes, manifestes et graves, de leurs droits, y compris ceux de manifester et de tenir des réunions. Vous êtes certainement au courant de tortures, violences, maltraitances et autres traitements inhumains et dégradants, exercés de façon injustifiée sur de jeunes manifestants.

Actuellement des centaines parmi eux sont incarcérés dans différentes prisons du Sénégal. Des dizaines de morts ont été dénombrées. Les enquêtes annoncées par le gouvernement, pour élucider les causes sont rangées aux oubliettes. Des nervis armés ont fait irruption sur les lieux de manifestations. Le mystère demeure sur leurs origines. Des chaînes de télévisions de certains de vos États ont fait des reportages, accablant le pouvoir de Macky Sall.

Des missions d'observation de vos pays ont formulé de multiples recommandations, en vue d'apporter des correctifs aux imperfections du processus électoral, sans suite. Vous êtes témoins du refus de l'administration d'appliquer des décisions de justice, en faveur d'Ousmane Sonko, leader de l'opposition. Nul besoin d'évoquer les événements récents, qui continuent de se dérouler sous l’œil de vos observateurs de l'élection présidentielle.

Le Président Macky Sall fait fi des déclarations de la Communauté Internationale et Africaine. Des manifestants dont des étudiants sont froidement abattus par balles réelles, au moment où vos observateurs internationaux sont présents sur le territoire national. Trois jeunes manifestants viennent de perdre la vie, à Saint Louis, à Dakar et à Ziguinchor. Le décompte macabre pourrait se poursuivre. Des leaders politiques, des journalistes, des femmes, des handicapés physiques sont violentés avant d'être arrêtés.

La licence de la chaîne de télévision Walfadjri a été retirée au motif de reportage de manifestations violemment réprimées, avant d’être restituée, sous la pression populaire. L'internet, et particulièrement le réseau mobile, a été coupé ou perturbé pendant plusieurs heures, avant d’être rétabli plus tard, sous la pression des populations, et particulièrement du secteur privé. Le Chef de l’État a délibérément violé notre Constitution en décidant, unilatéralement, de proroger son mandat qui arrive à expiration le 2 avril prochain.

Il a ainsi opéré un véritable coup d'État constitutionnel. Un coup de force par la plume, dont les conséquences peuvent plus désastreuses que l'utilisation de la kalachnikov. Loin de s'arrêter à cette forfaiture, il a saisi l’occasion d'une sortie à travers un media étranger, pour menacer l’opposition de l’éventualité d’une prise du pouvoir par « des forces organisées », si ses leaders ne répondaient à son invitation, à un énième dialogue.


Vous pouvez ainsi convenir avec nous, que des principes universels et des valeurs de société pour lesquels vos États et vos peuples ont consenti d'ultimes sacrifices, parfois humains, sont violés au Sénégal. Sous d’autres cieux, et en d’autres endroits, vous avez pris et appliqué, avec célérité, des mesures extrêmement contraignantes contre des chefs d’État, autres autorités civiles ou militaires, auteurs de violation de l’ordre constitutionnel de leur pays.

Le président de la République du Sénégal, semble être l’objet d’une exception. Le sentiment est largement partagé, qu’il bénéficie d’un traitement "spécial et différencié". Le peuple sénégalais reconnaîtra ses amis. Nous vous prions de croire, à l’assurance de notre parfaite considération.

 

Habib Sy

Candidat à l’élection présidentielle du Sénégal


11 Commentaires

  1. Auteur

    Parler à Votre Nom.

    En Février, 2024 (14:03 PM)
    Désolé parler pour vous ??? Le peuple sénégalais reconnaîtra ses amis ??? Au contraire le peuple est très attentif aux nombreux  soubressauts de l'actualité politique Sénégalaise , et au moment du vote on se rappellera qui est qui !!!
    Top Banner {comment_ads}
    • Auteur

      Desole

      En Février, 2024 (16:45 PM)
      parlé pour vous aussi moi je suis du peuple et je suis en fase avec ce qu'il dit
    {comment_ads}
  2. Auteur

    Melakh

    En Février, 2024 (14:07 PM)
    Vraiment Habib tu es le degré zéro de la politique. Sans saveur incolore inodore.
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    Bougouma Kouta

    En Février, 2024 (14:38 PM)
    C'est pertinent. 
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    En Février, 2024 (14:42 PM)
    c'est une honte cette lettre, et cette soi-disant communauté internationale qui a soutenu macky sall depuis 2012 et meme avant sous wade fait parti de tous les problèmes que nous vivons actuellement et en aucun cas ne peuvent etre une solution ou une aide de quoi que ce soit pour régler nos pbs internes. Cette communauté internationale soi-disant est là pour ses propres intérêts et non pour le bien du sénégal. Elle a dégagé wade du pouvoir et elle recommence avec macky sall aprés 12 ans de service rendu parce qu'ils ne s'entendent plus et elle s'apprête à soutenir un autre vassal déjà préparé pour ces élections qui se trouverait  dans le camp de yewi c'est pourquoi elle met toute la pression sur macky sall pour tenir les élections le 25 fev .
    {comment_ads}
    Auteur

    Arthur

    En Février, 2024 (14:56 PM)
    Mr Sy, j'ai parcouru et relu votre lettre, mais je n'ai pas vu mention de votre condamnation pour escroquerie d'un montant de 28 millions aux dépends d'un honnête ctoyen sénégalais. Ne soyez pas sélectif dans récriminations.
    Top Banner
    Auteur

    Ouly

    En Février, 2024 (15:04 PM)
    Vous avez tout dit

    merci

    ils ne sanctionnent pas assez macky sall
    {comment_ads}
    Auteur

    Mor Niang

    En Février, 2024 (15:08 PM)
    Le futur président, l'homme véridique de 2012 à nos jours ,vous êtes toujours constant.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Février, 2024 (15:11 PM)
    C'est bien merci monsieur Sy de toute les façons il part où les sénégalais vont le chercher au palais pour le guillotiner 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Février, 2024 (18:05 PM)
    Ce vieux Aka niak khorome , tais toi waye. Tu n'a rien foutu a Linguère et au Sénégal 
    Top Banner
    Auteur

    En Février, 2024 (18:12 PM)
    Dans un pays normal ce vieux domeram n'a plus le droit a la parole, de 2000 a 2012 tu as occupé d'énormes fonctions mais tu n'a rien fait dans ta ville natale, a moins pour ta famille, ce mec a eu le culot de recruter un vendeur de dibi dans sa maison, chaque jour de la grillade sans exception je te jure, devenu aussitôt richissime qui se déplacer avec plus 20  4*4. Kharal ma copine sakh je peux écrire un livre sur ce mec, un vrai conard qui ne croit a rien de ce qu'il dit. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Février, 2024 (20:47 PM)
      Boye doule dessi sett souniou borom tamitt
      Tu mens et tu sais toi même que t'es entrain de mentir 😂😂
      Gueumal yalla qui raw nala raw sa baye ak sa ndaye 
      Del yeiwou di doule rek ioe
    {comment_ads}
    Auteur

    Diouf Deck

    En Février, 2024 (09:03 AM)
    Bravo clair et net
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email