Mardi 28 Mai, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Opportunisme religieux : Les arabophones républicains appellent les Sénégalais à la vigilance

Single Post
Opportunisme religieux : Les arabophones républicains appellent les Sénégalais à la vigilance
Le Mouvement national des arabophones républicains (MNAR) salue la décision du Président Macky Sall de ne pas se présenter à la prochaine élection présidentielle, choisissant Amadou Ba comme candidat de Benno Bokk Yakaar. Toutefois, le MNAR dénonce des "opportunistes se réclamant de  PASTEF", critiquant leur soutien basé sur des motifs religieux tout en mettant en lumière les actions positives du Président en faveur des "domu daara" et des arabisants. Le mouvement appelle le peuple sénégalais à déjouer les manœuvres de ces “prétendants” et à mettre fin à la manipulation. Enfin, le MNAR exhorte le Président Macky Sall à assurer la continuité des mesures en faveur des "daara" et à voter le projet de loi portant statut du "daara" avant de quitter le pouvoir.

L’intégralité de leur communiqué :


Déclaration de Thiès le 26_ 11_2023

La décision du Président Macky Sall de ne pas se présenter à la prochaine élection présidentielle et de  choisir Monsieur Amadou BA comme le candidat  de Benno Bokk Yakaar a rencontré l’adhésion de la grande majorité des sénégalais, qui ont trouvé en ces décisions une preuve, de plus, de l’ amour inégalée du Président Sall pour le Sénégal et une garantie de la stabilité du pays en veillant sur la transition démocratique et pacifique du pouvoir .

Cependant, des aigris et assoiffés de pouvoir, qui ont usurpé le titre de « domu daara » et attendus l’an 2023 (veille d’ élection présidentielle) pour se réclamer de l’ex PASTEF, se sont senti giflés et ont vu leurs désirs ardents de sucer, un jour, un glaçon pour calmer leurs soif démesurée de nomination et d’affectation d’une parcelle de pouvoir anéantis. Car, ces charlatans, voyants et « Boukhaba » hors pairs des réseaux sociaux nageaient dans un rêve dit mystique de voir le pays basculer vers le chaos pour faire triompher leur candidat et ensuite réclamer leur part du pouvoir.

Donnant comme prétexte le choix de Bassirou Diomaye Faye comme candidat à la candidature pour réapparaitre sur la scène, après une longue absence et un silence prolongé, marqué par la peur et l’angoisse, ces prétendants descendants de familles religieuses, sans convaincre ,déclarent soutenir leur leader à cause de la religion se permettant de tripatouiller, malhonnêtement,  le texte coranique et la tradition prophétique pour étayer leurs mensonges et dissimilé leur penchant machiavélique et leur matérialisme inavoué.

Ces opportunistes prédateurs méconnus dans le milieu des daara disent se référer à la religion pour justifier leur soutien à lejur leader, alors, où  se terraient - ils lorsque ce parti commettait les actes ignobles de violence ? en brulant des temples du savoir comme l’université Cheikh Anta Diop et sa bibliothèque, en détruisant les biens publics et les biens d’innocentes populations et en jetant des cocktails molotov sur  des bus transportant des enfants et des femmes. Nul doute que l’islam est loin de cette barbarie  qu’ils refusent toujours de dénoncer.

Le MNAR croit ferme à l’intelligence du peuple sénégalais pour mettre à nu et déjouer les manœuvres de ces aigris et mal intentionnés, demande d’arrêter  cette manipulation et les invite à lire pour s’appliquer d’abord les recommandations du verset 44 de la sourate al Baqara (02) « Commanderez-vous aux gens de faire le bien et vous oubliez vous-mêmes de le faire, alors que vous récitez le Livre? Etes-vous donc dépourvus de raison ?».

Si ces prétendants «  doomu daara » étaient sérieux et sincères, ils devaient plutôt reconnaître le mérite du Président Macky Sall et le remercier pour sa revalorisation des « domu daara » et des arabisants, en prenant des mesures phares en faveur  des daara et dont certaines sont déjà réalisées:

  • Mesure 1 : Eriger l’inspection des daara en direction ( en cours de réalisation) ;

  • Mesure 2 : Réaliser la cartographie nationale des daara ( en cours de réalisation pour une enveloppe de 300 000  millions  déjà mobilisée) ;

  • Mesure 3 : Recruter et renforcer la formation des serigne daara ; (150 maîtres coraniques sont déjà recruté et 500 autres sont en cours de recrutement dans la fonction publique) ;

  • Mesure 4 : Institutionnaliser la journée nationale des daara le 28 novembre de chaque année  (le décret n° 2023-225 du 18 janvier 2023 est signé) ;

  • Mesure 5 : Allouer aux daara 20% du fonds de dotation de l’éducation ( en cours de réalisation) ; ( Pour cette année 6 milliards sont mobilisés)

  • Mesure 6 : Ouvrir les filières de formation professionnelle aux sortants des daara ( environ  1000 ndongo daara ont reçu une formation professionnelle avec le financement de 3FPT);

  • Mesure 7 : Autonomiser les Boroom et Ndeyu daara à travers l’accès à la terre, l’octroi d’intrants agricoles et le financement ( en cours de réalisation)  ;

  • Mesure 8 : Prendre en charge les daara dans les filets sociaux (CMU, Bourses sociale) ( 100 000 Ndongo, 10 000 serignes daara avec leurs familles et 700 ndeyu daara sont déjà enrôlés)

  • Mesure 9 : Appuyer les daara en cantines scolaires ( 36 350 ndongo dans 531 daara ont bénéficié de cantine scolaire entre 2015 et 2023 et  36 000 nouveaux  ndongo  bénéficieront de cantine à partir de 2024);

  • Mesure 10 : Elargir le PAMOD (extension aux autres régions dans la phase 2 ( en cours de réalisation) ;

  • Mesure 11 : Mettre en place un cadre national de concertation pour le développement des daara (CNCD) (réalisé)

  • Mesure 12 : Organiser des évaluations certificatives pour les daara ( en cours de réalisation) ;

  • Mesure 13 : Instituer un Grand Prix international du Chef de l’Etat pour le Récital du Saint Coran ; ( le décret N° 2023- 1703 du 4 août 2023 a été signé et la 1e édition sera organisée au mois de décembre 2023 avec la participation de 20 pays)

  • Mesure 14 : Organiser des concertations autour du projet de loi portant statut du « daara ». ( en cours de réalisation).

Forts de tous ces arguments, le MNAR invite ses militants à descendre sur le terrain et à se mouiller le maillot, pour faire face à ces  imposteurs et  pressés de bosser, pour collecter le maximum de parrainage et pour faire élire le candidat Amadou BA au 1e tour.

Pour terminer, le MNAR demande au Président Macky Sall d’assurer la continuité de la mise en œuvres des mesures prises pour les daara et l’enseignement arabe et ses diplômés et surtout de ne pas quitter le pouvoir avant de faire voter le projet de loi portant statut du « daara ». Car, cela  restera à jamais gravé dans les belles pages de l’histoire des daara au Sénégal qu’il a déjà  commencé à écrire avec brio.


4 Commentaires

  1. Auteur

    En Novembre, 2023 (23:56 PM)
    C'est quelle connerie ça encore 
    {comment_ads}
  2. Auteur

    En Novembre, 2023 (04:30 AM)
    Domou Dara de pastef , que des fumistes. 

    Donc, ils valident le fait ousmane sonko est un GRAND NDIALOKAT le fait qu'il s'est rendu dans un lieu de débauche pour se faire masser... par une fille de 17ans qui a l'âge de son fils Mohamed jusqu'à être accusé de viol et condamné. 

    Mais quelle honte !!!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Moi

    En Novembre, 2023 (08:15 AM)
    Personne ne peux comprendre les gens qui soutiennent Sonko au nom de l'Islam sans jamais le dénoncer alors que l'Islam déteste:

    - La fréquentation des lieux de débauche

    - Le fitna (Chao indescrptible)

    - La manipulation ( en disant que les personnes mortes lors des manifestations iront au paradis)

    - Le mensonge (y'en a plusieurs)

    - Le gaspillage ( il a donné 50 000 F à Adji Sarr alors qu'il pouvait se masser dans les cabinets professionnels de Kinésithérapie avec 10 000 F )

    - Les accusations gratuites

    - La destruction des biens d'autrui et biens publics ( ce que Sonko n'a jamais dénoncé au contraire il avait du plaisir pour ça)

    - Le vol (de ses partisans lors des manifestations sans qu"il le dénonce)

    - La spéculation/ imagination (dans ses discours sans aucune preuve)

    - Le concert de casserole

    - La grève de la faim

    Par ailleurs l'Islam recommande la concertation ( Sourate la consultation) alors que sonko refuse de participer au dialogue national. En plus de cela, l'Islam recommande la patience et l'endurence ce qu'il n'a pas alors que celui-ci est l'un des meilleurs caractères d'un musulman.

    En un mot, en Islam, on ne lutte pas contre l'injustice par l'injustice.

     
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2023 (10:41 AM)
      Même quand il a été blanchi, vous persistez gnoko beugue meunoulene si dara nopaloulene
    {comment_ads}
    Auteur

    Ouimais

    En Novembre, 2023 (09:20 AM)
    Ce n'est pas parce qu'on est arabophone qu'on est musulman ou légitime en matière religieuse, la plus part des arabophones diplômés que je connais sont des "kaccor"
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email