Jeudi 22 Février, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Pour BBY, Alioune Tine, Cheikh Tidiane Mbaye, Mamadou Lamine Loum et Cie sont des “cagoulards”

Single Post
Pour BBY, Alioune Tine, Cheikh Tidiane Mbaye, Mamadou Lamine Loum et Cie sont des “cagoulards”
Des personnalités telles que Alioune Tine, Cheikh Tidiane Mbaye, Mamadou  Lamine Loum, ou encore Amadou Kane ont lancé une “Inititative Citoyenne pour la Construction du Sénégal de demain avec les Sénégalais d’aujourd’hui”. Dans un texte qui sonne comme un manifeste, ils dénoncent, sondage à l’appui, les atteintes à l'État de droit et la régression démocratique qui sévissent dans le pays. 

En réponse la coalition Benno Bokk Yakaar  dénonce des “cagoulards”, “ bien feutrés dans leurs salons”, qui “n’expriment aucun respect de notre système démocratique, ni de nos institutions judiciaires lorsqu’ils sont sur les mêmes longueurs que les fossoyeurs de notre démocratie qui appellent à des mobilisations sur toute l’étendue du territoire le jour où la cour suprême a fixé son audience pour examiner un recours de l’état contre une décision de justice habilitant un citoyen à s’inscrire sur le fichier électoral”.

“L’appel de la « centaine d’intellectuels » pour le respect des conclusions des assises nationales et la mobilisation des citoyens pour le respect des principes démocratiques et la garantie du processus électoral procède d’une grave cécité politique, tant elle méconnaît la réalité et la force de notre démocratie”, ajoute la coalition au pouvoir dans un communiqué que nous publions en intégralité. 

“Sous le prétexte du respect de l’état de droit, de l’impartialité de l’administration et de l’intégrité du processus électoral, un groupe d’une centaine de sénégalais de l’intérieur comme de la diaspora a cru devoir appeler les citoyens à s’engager autour de ce qu’ils ont appelé « la charte citoyenne de la démocratie issue des assises nationales de 2009 ».

Il est utile de rappeler que les travaux et les conclusions de ce qu’il est convenu d’appeler les assises nationales de 2009 n’ont concerné qu’une partie, certes non négligeable, de la classe politique et de la société civile, étant entendu que la majorité politique soutenant le gouvernement de l’époque n’y a pas participé, ni ne s’est engagée à en respecter la charte. Les conclusions de ces assises n’ont engagé qu’une partie des acteurs de la vie publique de notre pays et ne constituent nullement un acte s’imposant aux sénégalais.

Depuis au moins la réforme de 1993 qui a consacré un code électoral consensuel obtenu avec l’adhésion de presque toute la classe politique, la société civile, le gouvernement et les partenaires étrangers, nul ne peut contester le pas de géant fait par notre démocratie. Trois présidents ont été régulièrement élus et deux présidents ont été démocratiquement battus.

Le système démocratique de notre pays n’est pas en vain cité en exemple tant il permet l’expression apaisée du suffrage des citoyens sénégalais.

Les dernières élections locales et législatives, marquées par une remarquable poussée de partis et mouvements issus de l’opposition constituent l’expression ultime de la maturité et de la pérennité de notre système démocratique et des règles relatives à des élections aux meilleurs standards.

Dans ces conditions, l’appel de la « centaine d’intellectuels » pour le respect des conclusions des assises nationales et la mobilisation des citoyens pour le respect des principes démocratiques et la garantie du processus électoral procède d’une grave cécité politique, tant elle méconnait la réalité et la force de notre démocratie.

Le respect de l’état de droit est aussi du ressort de notre appareil judiciaire dont nul ne peut contester l’indépendance.

Autant la garantie des droits est assurée par les tribunaux dont les décisions doivent être respectées quand ils condamnent des hommes publics, comme lorsqu’ils condamnent l’état, autant les « citoyens ordinaires », les hommes publics, les collectivités locales, les personnes morales de droit privé, l’état comme les administrations disposent de tous les recours et instruments que la loi met à leur disposition pour contester les décisions rendues et exercer tous les droits et recours prévus par la loi.

Les organismes publics, comme la Commission Electorale Nationale Autonome (CENA) qui n’est pas un organe d’exécution des décisions de justice, exercent leurs prérogatives dans le strict respect de la loi.

La cour suprême, comme le conseil constitutionnel, veille au respect de la loi, l’interprète et crée le droit. C’est cela l’essence même de l’état de droit.

Ceux qui prétendent s’accorder avec 83 % des sénégalais, bien feutrés dans leurs salons, n’expriment aucun respect de notre système démocratique, ni de nos institutions judiciaires lorsqu’ils sont sur les mêmes longueurs que les fossoyeurs de notre démocratie qui appellent à des mobilisations sur toute l’étendue du territoire le jour où la cour suprême a fixé son audience pour examiner un recours de l’état contre une décision de justice habilitant un citoyen à s’inscrire sur le fichier électoral.

Tout donne à penser que le groupe de la centaine de sénégalais participe du même combat pour manipuler, influencer la justice et porter atteinte au principe sacro-saint de son indépendance.

Le Secrétariat Exécutif Permanent Elargi de Bennoo Bokk Yaakaar prend acte de cette intolérable immixtion dans le cours normal de la justice et dans la tentative d’atteinte à son indépendance. Elle traitera comme il se doit toutes les tentatives pour perturber notre démocratie et l’ordre républicain.

Tous ceux qui ont le désir de s’engager sur le terrain de l’action politique ont la liberté de le faire, comme les deux cent citoyens qui ont déclaré s’engager pour obtenir le suffrage des sénégalais à l’élection présidentielle de février 2024.

L’engagement politique est un acte de courage. Ce ne sera jamais par des voies détournées que l’on convaincra les sénégalais de renoncer à leur liberté pour se laisser manipuler par des politiciens qui se cachent.

Ces mêmes cagoulards se discréditent lorsqu’ils évoquent la nécessité de rouvrir l’université de Dakar alors qu’ils savent que les dégâts qui y ont été causés sont particulièrement importants et nécessitent une discussion franche et loyale sur de nouvelles règles pour éviter le drame qui s’y est produit et qui a heurté tous ceux qui se préoccupent du savoir et de la formation de notre élite de demain. C’est triste que des intellectuels, dont des universitaires connus, se soient tus devant la mise à sac de l’outils d’excellence, de savoir, de tolérance et d’intelligence que constitue l’université de Dakar et qu’ils se lèvent pour en demander l’ouverture dans des conditions qui ne lui assurent pas de jouer son rôle. Ils l’auraient fait qu’ils en auraient eu la légitimité et le respect de leur démarche. A défaut qu’ils se taisent.”


Fait à Dakar, le 16 novembre 2023

LA COALITION BENNOO BOKK YAAKAAR

   


15 Commentaires

  1. Auteur

    En Novembre, 2023 (21:46 PM)
    Le procédé, chez ces gens-là, est d'une banalité consternante.

    A chaque fois que des citoyens expriment leur écœurement légitime, ces partisans de Maky sall accusent les gens de faire de la politique.

    Comme s'ils n'avaient pas le droit de ne pas aimer cette gouvernance médiocre et catastrophique.

     

     
    • Auteur

      Mbissane

      En Novembre, 2023 (07:41 AM)
      Quelle bande de pauvres types ces gens de BBY! Pufff! Heureusement que leur parole ne vaut plus rien ! Ils ne connaissent même pas le sens des mots qu'ils utilisent tellement ils sont nuls. Dépêchez vous car très bientôt InchAllah vous n'aurez plus l'argent du peuple à vous mettre sous la langue et vous allez devoir rendre tout ce que vou lui avez lui. 
    {comment_ads}
  2. Auteur

    En Novembre, 2023 (21:48 PM)
    Heureusement qu'il y'a encore des sénégalais capables de s'indigner. Car voilà le gouvernement le plus nul de histoire politique 
    {comment_ads}
    Auteur

    Ameth

    En Novembre, 2023 (21:49 PM)
    Chaque fois que je pense qu'on a atteint le fond avec ce pouvoir, je me rends compte qu'ils peuvent descendre encore plus bas
    {comment_ads}
    • Auteur

      Mamour

      En Novembre, 2023 (08:49 AM)
      Jamais un régime n'est descendu aussi bas mais on va les dégager y'en a assez de leur gestion nauséabonde.  Reddition des comptes rek.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2023 (21:50 PM)
    Vivement 2024 pour qu'ils fichent le camp 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2023 (21:50 PM)
    Le niveau conceptuel, la clarté et la précision du discours sont largement supérieurs à ce que produit l'opposition - qui vient de se coaliser in extremis pour Sonko. Je n'ose même pas imaginer ce que déviendrait le Sénégal si cette même opposition réussissait à accéder au pouvoir.
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2023 (00:26 AM)
      C'est totalement le contraire. Les gens du pouvoir ne maîtrise pas la langue de molière encore moins le droit qu'ils bafouent et interprètent à leur guise. Les BBY sont des vrais villageois à Dakar. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Novembre, 2023 (01:49 AM)
      @00:26 AM, il suffit de comparer la "lettre" de Sonko et ce communiqué pour apprécier l’écart de niveau. On dirait que la lettre de Sonko a été ecrite par un adolescent qui maîtrise à peine 50 mots de vocabulaire.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2023 (22:06 PM)
    Alioune Tine et consort sont des nafekh de la pire espèce 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2023 (22:15 PM)
    Tintin dafa name thiébou dieune. Doul rek. les avez vous entendu s"indigner quand le bus TATA a été incendié par leurs délinquants Qu'on ne nous parle pas de société civile pour nous distraire. Wassalam
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2023 (22:46 PM)
    Niveau intellectuel Maky est quand même un cran dessous de tous nos présidents.

    Voila quelqu'un qui est tout sauf brillant 
    {comment_ads}
    Auteur

    Arrogance

    En Novembre, 2023 (23:44 PM)
    Mais pourquoi ne voulez-vous pas entendre de voix discordantes de ce pays ? Allons, vous n'osez pas minimiser les niveaux intellectuels, les compétences et les riches vécus de ces hauts cadres, ces dirigeants brillants et émérites qui on fait leur preuves et servi leurs pays au plus haut niveau et qui sont respectés partout dans le monde! Franchement ils sont nuls,  prétentieux et intolérants, ces opportunistes aveuglés par le pouvoir et les avantages. Aucun argumentaire, aucun débat, rien que des allusions, des menaces, des intimidations. Avez-vous oublié que certains parmi ces personnalités avaient ouvertement soutenu votre chef quand il n'était rien du tout, au point même de mettre en jeu leurs entreprises, leurs familles, leurs carrières ? Mon Dieu, aidez notre pays.
    Auteur

    En Novembre, 2023 (03:23 AM)
    Bby est un groupuscule intolérant et inculte, violent et asservi 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2023 (03:26 AM)
    Y en a marre des cons qui nous gouvernent !
    {comment_ads}
    Auteur

    Jambaar

    En Novembre, 2023 (07:14 AM)
    Une bande de laches , de frustrés et d'aigris qui veulent brûler le pays pour mettre au pouvoir un pervers qui leur donnerait peut-être des hauts postes une fois élu. C'est des rêves d'enfants. J'exhorte nos braves, responsables, courageuses , professionnelles et très patriotes FDS de continuer à être vigilantes, fortes et surtout très fermes afin de continuer à assurer la paix , la quiétude et la sécurité des sénégalais. Jaajeufati .
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2023 (07:17 AM)
    Aliou tine constitue une calamité pour le peuple , il intérêt a ce que le pays bruille pour alimenter ses font d orgine des lobyngs étranger , il faut les Sénégalais prudents face a ce Mr et ses suppots 
    Auteur

    Au Diable

    En Novembre, 2023 (08:11 AM)
    Toutes ces gens sont de la racaille pseudo-intellectuelle, pseudo-politique ou pseudo-démocratique; de l'opposition au pouvoir en passant par ces pseudo activistes désoeuvrés.

    For malheureusement, ce peuple dont la plupart des individus est inculte, les voit comme élites et intellectuels en qui il place des espoirs pour un meilleur avenir.

    La morale des gens du pouvoir n'est guère meilleure que celle des gens de l'opposition, donc à l'instar du peuple parmi lequel figurent ces pseudo-activistes en mal de reconnaissance.

    Hélas, malheur au peuple duquel proviennent ces dirigeants et opposants tels que l'espèce Homo Sénégalensis.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Novembre, 2023 (08:46 AM)
    CE quil faut savoir SURRRRRRRRRRRRRRRRRRRR les senegalais vont sanctionner 
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email