Samedi 31 Juillet, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sante

Faux médicaments : Macky Sall risque de buter sur un os

Single Post
Faux médicaments : Macky Sall risque de buter sur un os
"Les faux médicaments font plusieurs dizaines de milliers de victimes par an en Afrique : Il fallait réagir face à ce génocide qui ne dit pas son nom. C'est ainsi que trois chefs d'État africains et autant de ministres de la Santé ont signé, samedi dernier, à Lomé (Togo), une Déclaration politique qui les engage dans la lutte impulsée par la Fondation Brazzaville contre le trafic de médicaments", rapporte le journal Kritik dans sa livraison de ce lundi.

"Ce jour est important à plus d'un titre. Il l'est car, pour la première fois, nous Africains, nous nous emparons du problème des faux médicaments. Un fléau dont notre continent est la première victime. L'Afrique doit prendre en main son destin et s'engager dans la lutte contre ce trafic mortifère", a dit Faure Gnassingbé, le président de la République du Togo.  Macky Sall de déclarer, pour sa part, sur tweeter : "Les faux médicaments ne soignent pas, ils tuent Le Sénégal soutient le projet d'Accord-cadre sur la criminalisation des faux médicaments, du trafic de produits médicaux de qualité inférieure et falsifiés. J'espère que son adoption et sa mise en œuvre contribueront à améliorer notre action commune de lutte contre la fabrication et la distribution".

Kritik de tempérer : "Seulement, cet engagement risque de buter sur des écueils de taille dont l'opacité et les implications de divers ordres dans le milieu. C'est un secret de polichinelle que le mal a pris des proportions inimaginables au Sénégal où les scandales sont encore frais dans les mémoires. La simple existence du marché populaire Keur Serigne-Bi, au cœur de la capitale, devant l'impuissance de l'État, suffit à comprendre que le fléau à encore de beaux jours devant lui. Gros bonnets au flair affairiste qui brassent des millions, ils éclipsent la Pharmacie nationale d'approvisionnement (Pna) et prodiguent même des ordonnances. Du malaise passager à l'avortement, en passant par les médicaments dopants, interdits en pharmacie ou même introduits dans le pays par des circuits frauduleux, toutes les requêtes sont satisfaites à Keur Serigne-Bi qui semble en avoir cure de l'Ordre des pharmaciens ou de la loi".



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email