Mardi 25 Juin, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Sante

[Focus] Greffe du rein au Sénégal : les détails et les surprises d’une performance

Single Post
[Focus] Greffe du rein au Sénégal : les détails et les surprises d’une performance
Le Sénégal a connu sa première transplantation rénale. Lors d’une conférence de presse, vendredi, à la Fac médecine, les spécialistes sont revenus sur les péripéties et les conditions d’éligibilité.

Après l’exploit, les explications ! Le Sénégal a réussi entre dimanche 26 et lundi 27 novembre, la prouesse de réaliser la première opération du rein. La différence avec d’autres pays est que Dakar s’est appuyé essentiellement sur ses propres ressources humaines, hormis un accompagnement des Turcs. C’est ce qui explique d’ailleurs la satisfaction du Pr Bara Ndiaye, Doyen de la faculté de médecine, puisque l’ensemble des spécialistes sénégalais ont été formés à l’Université Cheikh Anta Diop. Ce qui prouve, aux yeux du Doyen, la qualité de la formation à la Fmpo.

Lors d’une conférence de presse hier à la faculté, les personnes physiques et morales intervenant directement dans cette opération sont revenues sur le chemin parcouru et ce qui reste à faire. A l’heure actuelle, explique Pr Maria Faye, néphrologue à l’hôpital Le Dantec, trois patients ont bénéficié d’une greffe, ce qui fait un total de six patients à suivre, à savoir les donneurs et les receveurs. « Pour les donneurs, la situation n’est pas compliquée, c’est un suivi modéré. Nous avions évalué les risques. Des radios, des scanners et des analyses ont été faits. Nous nous sommes assuré d’abord qu’ils ne risquent pas de contracter une maladie suite à ce don. Pour les receveurs par contre, le suivi est plus rapproché, puisqu’ils ont  reçu un organe qui ne fait pas partie de leur corps. La réaction naturelle est de rejeter, il faut donc surveiller », explique-t-elle.

Sur la liste d’attente, il y a une quinzaine de personnes déjà examinées, révèle Pr Alain Ndoye, chef du service urologie de l’hôpital Le Dantec. Il faut préciser que les transplantations devaient avoir lieu à l’hôpital Le Dantec, mais c'est parce que cette structure est fermée provisoirement pour construction que le transfert a été fait à l’hôpital militaire de Ouakam. D’où le consortium Dantec-Hmo.

“Le processus d’évaluation du consortium Hmo-Dantec a duré environ un an”

Pour arriver à cette première opération, le processus a été long. Si l’on en croit Pr Fary Ka, président du conseil national du don et de la transplantation, toutes les dispositions ont été prises en termes d’encadrement et de surveillance sur cette question. Pour qu'un hôpital, même public, puisse procéder à une transplantation, il lui faut un agrément qui est tout sauf une formalité.  « L’obtention d’un agrément est assujettie à une évaluation. Nous avons un référentiel qui comprend plusieurs niveaux : les ressources, surtout qualifiées en matière de transplantation rénale. Il faut qu’ils prouvent qu’ils l’ont déjà fait. Il faut avoir les infrastructures, des blocs opératoires fonctionnels, des laboratoires. Et même si vous déclarez avoir ça, ce n'est pas suffisant ; nous avons des experts qui vont aller sur place vérifier toutes les installations ».

A titre d’exemple, indique-t-il, le processus d’évaluation du consortium Hmo-Dantec a duré environ un an, voire plus, parce qu’il y avait toujours des compléments et ajustements à faire. Ce n’est qu’en avril 2023 que l’agrément a été octroyé. Et même après ce quitus, l’évaluation est continue et sera beaucoup plus corsée, promet Pr Fary Ka. Après Hmo-Dantec, la voie est libre pour tout autre hôpital, mais il faut passer par le chemin tracé par le Cndt.

« Pour prélever et greffer, il nous fallu 3 heures à 3 heures 30 mn »

Entre avril et fin novembre, il s’est écoulé 7 mois avant la première opération, pourquoi cette attente ? La réponse est à chercher dans la préparation de l’intervention. Si l’on en croit Pr Alain Ndoye, la transplantation n’est pas difficile à réaliser sur le plan technique. « Pour prélever et greffer, il nous a fallu 3 heures à 3 heures 30 mn », révèle-t-il. Ce qui est compliqué par contre, dit-il, c’est la mise en place d’une organisation qui permet à plusieurs équipes de travailler en synergie pour éviter des défaillances.

Après le moment euphorique, vient le temps de la réalité du terrain. Avec la réussite de cette opération, nombreux sont les patients souffrants d’insuffisance rénale qui espèrent pouvoir bénéficier de rein pour se soulager. La mauvaise nouvelle est que ce n’est pas aussi simple que ça. « Tous les dialysés ne seront pas greffés », indique d’emblée, Pr Babacar Diao, chef du département chirurgie et spécialités chirurgicales de la Fac médecine, mais aussi chef du service neurologie de l'Hôpital militaire de Ouakam.

D’après ce spécialiste, les néphrologues vont d’abord évaluer pour voir qui est éligible à la greffe. Mais être éligible ne suffit pas. « Vous devez avoir des donneurs qui vont être évalués pour voir s’il peut vous donner un organe. Même si vous êtes compatible, on va voir s’il n’y a pas de pression psychologique ou familiale derrière. Au Sénégal, on sait bien que si celui qui travaille et qui supporte la famille est malade, on est capable de mettre la pression sur le chômeur pour lui demander de donner son rein au malade ».

Les psychologues vont donc évaluer la motivation pour savoir si elle est issue d’une pression familiale, financière, ou autre.  C’est pour toutes ces raisons d’ailleurs que le consentement à la greffe relève du tribunal. Le donneur est reçu par un juge entouré d’experts. Et son quitus est indispensable pour la réalisation de l’opération.


12 Commentaires

  1. Auteur

    Fall

    En Décembre, 2023 (11:52 AM)
    Grande fierté d'avoir des experts hautement qualifiés. Bravo Pr DIAO pour cet exploit d'équipe 
    Top Banner
  2. Auteur

    L´albatros

    En Décembre, 2023 (11:57 AM)
    Nous saluons cette première au Sénégal mais cependant nous fustigeons l´opacité dans laquelle elle a été menée et restons sur notre faim quand à ma suite.

    Après cette annonce en grande pompe nous revoilà au point de départ et les candidats à la greffe devront garder leur mal en patience.

    Ce programme n´étant pas bien préparé ni bien élaboré, aujourd´hui personne parmi les acteurs  ne peut dire qui prendra en charge les coûts financiers , voilà pourquoi <<rien ne sert de courir ,il faut partir à point>> comme disait le poète.

    De tel programme doivent être pensé et élaborer en tenant compte de tous les aspects participants à leur pérennité .

     
    {comment_ads}
    Auteur

    Lol

    En Décembre, 2023 (12:10 PM)
    Ça ce voit que c'est pays est en retard et en matière de santé,pendant que sous d'autres cieux ce sont des enfants de rien du tout qui font des grèves de reins au Sénégal ce sont des vielles et vieux hommes qui ont fait 50 ans de métier qui se glorifient 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2023 (15:08 PM)
      on est en retard mais ça bouge au moins? il faut avoir juste la franchise de dire que le pays est sur la bonne voie.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Quantbusiness

      En Décembre, 2023 (17:10 PM)
      Merci pour votre commentaire car c'est le plus important. C'est le Senegal qui gagne et surtout la medecine senegalaise. C'est une premiere au Senegal et bravo a toute l'equipe qui a realise cette procedure ainsi que les staffs des duex hopitaux Dantec/Ouakam. J'espere qu'il existe une revue specialisee de medecine au Senegal ou en Afrique ou tous les aspects techniques de cette procedure seront publies. C'est tres important de promouvoir la qualite de la medecine au Senegal avec des breaktrough en medecine. J'espere que ces beneficiares seront suivis  et des etudes se feront post procedure. J'espere que d'autres hopitaux vont suivre cet exemple pour le benefice de la communaute des dialyses. Ils n'auront plus besoin de se deplacer a l'exterieur pour une procedure de ce genre. God Bless.  our people and country.
    {comment_ads}
    Auteur

    Xeme

    En Décembre, 2023 (12:13 PM)
    Vous vous rappelez de la grande "prouesse" de la santé sénégalaise quand elle avait réussi à soigner et guérir un jeune guinée atteint de Ebola ? Macky avait organisé son rapatriement en affrêtant un avion pour lui pour le ramener à Conakry (peut-être même en lui payant des fringues). Alpha Condé refusa que l'avion atterrisse à Conakry. Il avait compris la nauséabonde propagande. Et croyez moi, si c'était une prouesses, vous l'auriez lu chaque jour dans les bilans de Macky. Mais Condé avait éventré la bulle médiatique.
    {comment_ads}
    Auteur

    Lg

    En Décembre, 2023 (12:50 PM)
    Fierté nationale ✌️

    Cependant  il est curieux de voir à quel point le sénégalais est negativiste ...on parle des premières greffes d'organes dans un pays qui n'en a jamais connues, mais ya tjr des individus qui trouvent que l'on fait du "tintamare" parce que d'autres pays en font depuis belle lurette ... est ce une raison  ? J'aimerai bien savoir ce qu en pensent les malades qui souffrent d'IR et pour qui l'horizon se présente dorénavant sous de meilleurs auspices ...

    Pourtant notre première coupe d'Afrique était mille fois plus médiatisée et personne n'a trouve mot à dire ...mais que voulons vous ... Nous vivons dans un pays où un combat de lutte suscite plus de passion et d'intérêt qu une avancée de cette trempe ...si cela ne tenait qu à moi, ce jour serait immortalisé ds le calendrier national, et les acteurs décorés de l'ordre national du mérite...Pas pour battre du tam tam, mais pour susciter des vocations nobles chez les plus jeunes , promouvoir le culte de l'excellence, un peuple doit avoir des références... ceux qui ont créé le prix Nobel l'ont bien compris eux...

    Nous hélas....
    Top Banner
    Auteur

    Cheikh

    En Décembre, 2023 (13:27 PM)
    Je savais qu'ils n'étaient pas seuls à faire cette greffe. Vous l'avez enfin avoué ce sont les turcs qui ont fait cette greffe: voila.
    {comment_ads}
    Auteur

    Nianthio

    En Décembre, 2023 (13:38 PM)
    Voilà encore des conneries! Au lieu d applaudir, méchants que vous êtes, vous vous permettez d ajouter le nom d'un turc! Qu'est ce que le turc a de meilleur que les sénégalais ?

    Vous mentez,c une prouesse bien sénégalaise, jaloux !

    Chers scientifiques, continuez à faire des prouesse dans le silence. Laissez des nullards de littéraires envahir nos tv/ radios.
    {comment_ads}
    Auteur

    Le Sage

    En Décembre, 2023 (13:40 PM)
    Parfois on a honte d'être expert dans ce Sénégal. Aucun scientifique expérimenté n'ose sortir revendiquer une réussite scientifique tant que d'une part le résultat n'a pas été évalué par des paires ou par des comités d'experts et d'autre part comment peut on se livrer partout dans les médias et parler et parler encore alors que l'operation vient à peine d'être exécuté. C'est comme coudre un tissu déchiré et crier qu'on l'a bien cousu alors que le tissu n'a pas été essayé. 

    Chers.medecins, vous êtes excellents mais avant de vous réjouir, allez attendre au moins un an afin que tous les tests et le suivi à long terme soit réalisé sur les implants et sur les patients. 

    Sinon vous allez être ridicules si le patient meurt ou si cela tourne mal au bout de quelques temps comme ce fut le cas des bb Doli genetiquement créé...... la médecine n'est pas un commerce, ni de la politique ni de la couture, c'est des vies humaines en jeu et votre communication de masse dans cette operation ne vous honore pas et n'honore pas la communauté Scientifique sénégalaise. 😡

    Félicitations quand même pour l'information 

    Le Sage a parlé. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Quantbusinessr

      En Décembre, 2023 (18:06 PM)
      J'imagine que c'est un debut et les beneficiares de cette procedure sont vivants. Ensuite la deuxieme etape qui consiste a les suivre. Enfin, j'imagine que ces prcedure feront l'object d'une publication dans une revue scientifique de medecine au Senegal ou en Afrique. Il existe des etapes a respecter pour avoir des donnees et publier pour cette evaluation dont vous faites allusion. Cela n'empeche de se rejouir du succes de cet evenement au Senegal notamment au niveau de la communaute des malades atteints d'insuffisance renale. Voila une evenement qui doit etre la fierte de tous les senegalais sans exception.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Décembre, 2023 (13:59 PM)
    Les nihilistes, en général, ne réalisent rien
    Top Banner
    Auteur

    En Décembre, 2023 (14:57 PM)
    Bravo fière de  vous ! C'est eux que le président doit décorer.

    La santé, l'éducation, c'est la base.
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    En Décembre, 2023 (23:14 PM)
    POurquoi des donneurs vivants ?  cela limite énormément le nombre de greffes possibles ! une greffe peut se faire à partir du corps de quelqu'un qui vient de mourir! on prémlève l'organe et on le greffe !
    {comment_ads}
    Auteur

    Macky Korr Marieme Faye

    En Décembre, 2023 (23:27 PM)
    Bravo à tous ceux qui ont participé à la réussite de cette opération, une grande première au Sénégal et dont il faut se réjouir. Nous souhaitons que ce succès perdure et que beaucoup de patients insuffisants rénaux puissent bénéficier de ce genre d 'operation. Merci encore une fois.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email