Vendredi 24 Mai, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Sante

Journée mondiale de la santé buccodentaire : Au Sénégal, plus de 76 % de la population sont touchés par les affections

Single Post
Journée mondiale de la santé buccodentaire : Au Sénégal, plus de 76 % de la population sont touchés par les affections
 À travers le thème "Une bouche heureuse… Un corps heureux", il s’agit de donner aux personnes les connaissances, les outils et la confiance nécessaires pour garantir une bonne santé buccodentaire.  Dans ce sillage, les individus sont invités à agir personnellement, les écoles et les groupes de jeunes à proposer des activités d'apprentissage sur la santé buccodentaire, les professionnels de la santé buccodentaire et la communauté des soins de santé au sens large à éduquer les populations qu'ils servent. Les gouvernements et les décideurs politiques sont appelés aussi à défendre une meilleure santé buccodentaire pour tous.

Au Sénégal, les affections buccodentaires touchent plus de 76 % de la population adulte avec des répercussions négatives sur le bien- être. Il devient ainsi impératif de renforcer la politique de promotion de la santé buccodentaire. Pour ce faire, le ministère de la Santé et de l’Action sociale, à travers un communiqué rendu public, mise sur des stratégies de prévention au sein de la communauté, mais aussi une amélioration de l’accessibilité à des soins de qualité.

 

 Encore des défis à relever

 

Des défis restent encore à relever en dépit de ces avancées. Il s’agit, entre autres, du déficit de sensibilisation de la population relative aux méthodes de prévention, du financement des activités de la santé buccodentaire, de la qualité des données de routine et de surveillance de qualité pour la promotion de la santé buccodentaire afin de réussir le pari de la réduction de la charge de morbidité des affections buccodentaires par des stratégies adaptées d’un bon rapport coût-efficience pour tendre vers la CSU, de l’exercice illégal de la santé buccodentaire et des pratiques dangereuses liées à la publicité mensongère entraînent de nombreuses disparités dans l’utilisation des services de soins. « Il faut renforcer la sensibilisation sur l’hygiène buccale dentaire, sur les facteurs de risque et sur les mesures de prévention des affections buccodentaires, mais aussi sur les relations santé buccodentaire et santé générale ».


Les acquis

Sur les acquis, le texte mentionne que l’État du Sénégal a accompli, depuis quelques années, des efforts considérables pour améliorer l’accessibilité et la qualité des soins dentaires. Et le document de citer le recrutement régulier de chirurgiens-dentistes, le renforcement des équipements dentaires (fauteuils dentaires, appareils de radiographie, autoclaves et d’unités mobiles) ainsi que l’ouverture de services dentaires dans les EPS et les centres de santé. En outre le ministère fait état d’un programme de renforcement de capacités des infirmiers-chefs de poste et des sages-femmes, pour prendre en charge l’urgence des affections buccodentaires initiée depuis 2013 et qui se poursuit dans les régions médicales. 

Ce programme est une des initiatives de décentralisation-intégration de la santé buccodentaire dans les soins de santé primaires comme recommandé par l’OMS. S’y ajoute, l’orientation des acteurs communautaires et des praticiens de la médecine traditionnelle sur la reconnaissance des signes, les mesures de prévention des affections buccodentaires et particulièrement du Noma ainsi que la promotion du recours précoce aux soins dentaires, la lutte contre le Noma inscrit dans les priorités du ministère de la Santé et de l’Action sociale, la surveillance de cette maladie à déclaration et à éliminer, a permis une prise en charge précoce des enfants touchés et aussi des cas de victimes de séquelles réduisant ainsi la mortalité et le fardeau du handicap social, l’élaboration et la validation du plan stratégique national de la santé buccodentaire aligné à la stratégie régionale et au plan d’action mondial de la santé buccodentaire récemment adoptés par l’Assemblée mondiale de la santé, la mise en œuvre de cette stratégie nationale requiert la contribution et l’engagement de toutes les parties prenantes ayant contribué à son élaboration. À ces réalisations, il est mentionné l’amendement par l’Assemblée nationale du projet de loi n° 14/2022 relatif à l’exercice de la chirurgie dentaire et à l’ordre national des chirurgiens-dentistes.


2 Commentaires

  1. Auteur

    En Mars, 2024 (13:27 PM)
    Rien de mieux que le cure dent pour avoir des dents solides 
    Top Banner
  2. Auteur

    En Mars, 2024 (14:24 PM)
    la medecine traditionelle et pharmacopée doivent communier leur force pour des solutions locales efficace contre les maladies dentaires. 
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email