Mardi 11 Mai, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Sante

Le Dg de Hoggy répond aux accusations de Cheikh Seck : " il ne fait plus partie du personnel de l’hôpital"

Single Post
Le Dg de Hoggy répond aux accusations de Cheikh Seck : " il ne fait plus partie du personnel de l’hôpital"
Pointé du doigt par Cheikh Seck, un des syndicalistes, par ailleurs représentant du personnel de l’Hôpital général de Grand Yoff (Hoggy), qui l’accuse d’avoir engagé des vigiles qui l’ont malmené puis empêché d’entrer dans la structure de santé, Moussa Sam Daff a porté la réplique.

Joint ce jeudi, par téléphone, par Seneweb, ce dernier qui est le directeur général de Hoggy a contesté les accusations de M. Seck, qu’il considère, depuis le 14 juillet dernier, date de son affectation, comme un ex-collaborateur.

C’est d’abord des rires étouffés, puis le rejet formel des accusations de Cheikh Seck, technicien supérieur en kinésithérapie. «Il n’a pas été malmené. C’est lui qui avait conféré des menaces à l’endroit du Conseil d’administration. Il avait dit que ce conseil ne se tiendrait pas».

D’ailleurs, il trouve normal que l’accès lui soit refusé dès lors qu’il a été affecté à la Direction des établissements de santé. 

«Seuls les membres sont autorisés à participer au Conseil d’administration. Lui, non seulement, il ne fait plus partie du personnel de l’hôpital, mais il n’est pas non plus un malade. Sa présence ici ne s’explique donc pas. Et s’il continue de traiter des malades dans l’hôpital, comme il dit, je vais porter plainte contre lui. Il n’a plus le droit d’exercer dans l’hôpital. Il a été affecté. La loi 98-702 portant organisation des hôpitaux a bien indiqué dans son contenu que quand on perd la qualité où on a été élu, on perd la qualité de membre du Conseil d’administration. Les gens sont nommés es-qualité. Il n’a donc pas le droit de siéger», martèle le directeur général.

Portant la réplique à M. Seck qui dénonce une gestion nébuleuse avec l’achat de l’amplificateur de brillance, il a précisé que le produit acheté à 108 millions est plus pratique et efficace que celui qui leur avait été proposé à moins de 40 millions.

«J’ai pris des agents qui ont été acquérir du savoir partout dans le monde. Il faut donc les mettre dans les conditions de pouvoir mieux traiter les malades. Ce n’est pas le même produit. Les téléphones portables n’ont pas tous les mêmes prix. Ils n’ont pas les mêmes options, ni les mêmes caractéristiques, certains coûtent 10 000 F CFA, d’autres, 50 000, d’autres 300 000 F CFA, mais ils sont tous appelés téléphones portables. Par respect au Sénégalais, on ne doit plus avoir des calculs d’épicier quand il s’agit d’offrir de meilleures conditions dans les hôpitaux.  Aujourd’hui, ce matériel acquis nous rend un grand service».


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email