Mardi 11 Août, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Affaire Sedima-Ndingler : Me Boucounta Diallo tire sur Babacar Ngom

Single Post
Affaire Sedima-Ndingler : Me Boucounta Diallo tire sur Babacar Ngom
Natif des terres de Djilakh, objet d’un litige foncier entre les populations et le Groupe Sedima, Me Boucounta Diallo a poussé un énorme coup de gueule dans ce qu’il est convenu d’appeler l’affaire Sedima-Ndingler.

«La régularité et la légitimité n’entraîne pas la licéité. La délibération sur les 225 Ha accordées à Babacar Ngom est frappée d’illégalité et la commune a outrepassé ses compétences. On ne doit pas devenir milliardaire sur un simple décret du président de la République. Il faut tout pour faire revenir ce titre foncier dans le domaine de l’État et si ce régime ne le fait pas, les autres régimes qui vont venir le feront. Il faut exproprier ses terres», a-t-il martelé. 

L’avocat et ancien Directeur de l’Observatoire National du Développement Humain (Ondh) était l’invité, ce dimanche, de l’émission Grand Jury de la Rfm.

La robe noire prévient : «Le tripatouillage du foncier à été à l’origine du conflit armé en Casamance et au Nord du Sénégal. C’est le comportement des hommes qui pose problème. Car, comment comprendre qu’un décret présidentiel vous octroie un bail et vous voulez en faire un titre de propreté. Cela est extrêmement grave».

Et de marteler : «Babacar Ngom nous dit que c’est un investissement de 2 milliards. Il oublie qu’avec 225 Ha, un habitant de Djilakh qui le présente à une banque, obtient un financement. Ce qui est grave dans cette affaire, les terres de Djilakh peuvent être vendues à 10 000 Fcfa  le mètre carré.  L’État ne peut pas enrichir une société commerciale sur le dos des populations. L’UEMOA interdit tout enrichissement ou toute aide à une société privée».

Me Boucounta Diallo d’alerter : «Si on y prend garde, les étrangers seront propriétaires de toutes les terres du Sénégal. On ne peut pas permettre à une société commerciale d’obtenir des terres si importantes sur le dos des Sénégalais. On rend milliardaire un privé en profitant de la naïveté de représentants de l’État. C’est une gourmandise qui ne passera pas. Ni dans ce régime, ni pour les autres régimes à venir».

liiiiiiiaffaire_de_malade

24 Commentaires

  1. Auteur

    En Juillet, 2020 (15:57 PM)
    225 hectares sur 196712 km2 pour 16 millions de sénégalais.



    ces 3 chiffres suffisent pour analyser.



    aucun sénégalais ne doit pas détenir en titre foncier autant de superficie.
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2020 (19:21 PM)
      les terres ont été l'objet de guerre et de renationalisation au zimbabwe avec les fermiers blancs... cest dangereux
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2020 (19:31 PM)
      j’espère que dès étrangers (chinois, espagnols, etc) ne sont pas déjà propriétaires d’autant de superficies ou plus au sénégal.
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2020 (22:48 PM)
      je suis très déçu par ce grand avocat. lui, natif de djilakh n'a même pas pris la peine de s'imprégner du dossier pour en connaître les détails. il parle selon les rumeurs et son expérience professionnelle. je l'ai écouté mais il ne savait même pas que les 75 ha en question sont exploités par les populations de djilakh qui et ne sont pas dans la commune de ndiaganiao ou le village de ndengler bien que cette fausse information avait été brandie au début. je suis triste que nos sachants dorment sur leurs lauriers. désolé mais maître boucounta diallo doit être plus sérieux surtout s'il originaire de là bas.
    • Auteur

      Entrepreneur,

      En Juillet, 2020 (11:18 AM)
      vous vous acharner sur un frere qui n’a pas fait de politique pour devenir milliardaire!
      vous vous acharner sur un modèle réussite que doit prendre exemple tous ces jeunes a la quête de richesse,
      quand je pense que des sociétés étrangères ou dirigeés par des étrangers ont plus de 2 mille ha a leur disposition ( coucou gds) sans que personne n’ouvre sa bouche. mane je ne comprendrais jamais les sénégalais.
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2020 (22:33 PM)
      man lima meunta comprendre moy nane la nit mana gneuwé né maa moom souf sii kom boudoon yaako créer. damaa djiàpp né souf si dafa wara nekk bien commun comme djiànt bi ak nguelaw lignii nooyi, bien commun boo kham né warou gnoo diokh kénn titre foncier, etat mooko wara géré ci diokhé autorisation occupation renouvelable dans le temps, té at mou né danga wara fay taxe ci autorisation boobou.
      djieul souf si def ko moomeelou nit mooy diarign ci ndieuka gneuw lor gni moudjié gneuw.
  2. Auteur

    En Juillet, 2020 (15:59 PM)
    Clair et net. Tout ceci est illicite, il aurait pu obtenir un bail mais un titre foncier sur des terres agricoles cela n'est pas permis par la loi sur le domaine national. Bien dit n'importe quel sénégalais avec un titre foncier peut lever de l'argent a la banque, c'est du vol légalisé mais si ce gars n'y prend as garde cette histoire marquera sa chute car ce qu'il fait dans le secteur avicole en toute impunité est encore pire.
    • Auteur

      Koly

      En Juillet, 2020 (13:32 PM)
      merci, car depuis deux jours je lis les lois et decrets sur le foncier au sénégal, mais j'ai trouvé aucun fondement au titre foncier en zone des terroirs. la loi ne le permet pas, elle ne permet que l'affectation, et même si cette zone est déclassée dans le domaine privé de l'état, il y'aurait un decret de déclassement mais qui n'autorise toujours pas que la terre soit immatriculé au nom d'une personne.
    Auteur

    Nido

    En Juillet, 2020 (16:03 PM)
    L'état doit retirer le titre foncier et rembourser babacar gnom point final
    Auteur

    En Juillet, 2020 (16:13 PM)
    Le prochain président du Sénégal,fera un audit complet du foncier.Toutes les terres fournies aux étrangers doivent être "nationalisées",car ceux là ont surtout corrompu des maires qui n'ont jamais touché un seul million de leur vie.

    Pour Babacar Ngom,je pense que l'état doit le soutenir.Car il participe au développement du Sénégal.

    Et s'il cultive du mais,composante principale de l'aliment de volaille,le prix du poulet pourrait baisser sensiblement.

    Et je puis vous assurer que c'est un homme bon !

    Si on lui concédait peut être un bail de 50 ans....
    Auteur

    En Juillet, 2020 (16:18 PM)
    Niit dou ame leep , wala meun leep , diel leep, il y'a des limites , une personne ne peut s'accaparer 225 ha, khel nangouwoko, fusse t-elle une personne morale.

    Au Sénégal , faut revoir comment on devient conseiller municipal, député , ministre......

    J'aime la critique, j'ai dit à un ami qu'il devait y avoir des critères, il m'a immédiatement rétorqué que même à un certain niveau intellectuel, je ne rentre pas dans ce débat de, on doit exiger seulement à la personne, certaines conditions, par exemple de s'entourer et de déclarer des conseillers d'un certain niveau.

    Kou meneul bakho lou yako yaweeu, kou khamoul ladji té wo , lou yakou yaweu.







    Auteur

    Kk

    En Juillet, 2020 (16:19 PM)
    Bien dit Me Boucounta

    Heureusement que vs êtes natif de cette place

    Et je pense qu’il est dc de surcroît de se battre pour ces “paysans” et justice pour tt le monde

    C inacceptable
    Auteur

    Ookk

    En Juillet, 2020 (16:20 PM)
    tu as parfaitement raison ce pays est foutu et sombre chaque jour depuis 2000 larrivée au pouvoir d'un groupe mafieux avec leur chef wade et le gros macky faisant partie.macky conti ue la mal gouvernance de l'ére wade et pire encore on a l'impression que le senegal n'a plus de président malgré tous les pouvoirs qu'il s,est octroyés.chacun fait ce qu'il veut sans etre inquiété.une vraie mafia politicio-affairisto-religieuse a été créée depuis 2000 et s.amplifie avec le temps.Au coeur de cette mafia il ya aussi des journalistes de juges des agents de l'état.Il nous faudra un vrai président qui va auditer le foncier,l,administration,les marchés publics,les dépenses publiques depuis 2000 s'il le fusiller certains grands délinquants pour montrer autres la détermination de l'état récupérer nos terres et argent volés envoyer les autres en prison pour des décennies en fonction des crimes commis.démettre les juges politiciens et nettoyer toute l,administration des impôts et domaines,cadastre direction des mines,la police,la douane,les mairies et autres domaines sans possibilité d'intervention surtout les pseudos marabouts.la loi va s'appliquer sur tout le monde
    Auteur

    Abdoulaye Diouf

    En Juillet, 2020 (17:16 PM)
    Je pense qu'il faut mettre en place une structure qui doit examiner tous les titres fonciers octroyés par l'Etat du SÉNÉGAL à des tiers depuis l'indépendance jusqu'à nos jours. Les domaines et les villas de Fann Résidences, Plateau et autres localités construites à l'époque coloniale et qui bénéficient d'un statut de titre foncier doivent faire l'objet d'un examen minutieux pour déterminer les conditions cessions.

    Des cas comme xelcome et ceux octroyés à l'église doivent être transformés en baux agraires.
    Auteur

    En Juillet, 2020 (17:17 PM)
    Je comprend maintenant pourquoi on a partout au senegal des terres vides avec aucune activité agricole sauf celui des etrangers qui exploitent des milliers d'hectares.
    Auteur

    Le Sn Supporter

    En Juillet, 2020 (17:46 PM)
    Nous avons un serieux probleme au Senegal ! Pouquoi des etrangers ont des centaines d'hectares qu'ils exploitent et sans bruit mais des qu'il s'agit d'un senegalais bon teint comme nous c'est le Tolle !

    Ou etaient ces avocats quand les indiens et autres francais s'accaparaient de nos terres?



    Est ce que nous nous aimons ? Trop de jalousie dans ce pays.



    Les gens ne bougent pas , ne faites rien jusqu'a ce que Mr X se leve pour faire un business, soit ils vous copient pour faire la meme chose ou bien faire tout pour faire capoter votre projet.



    Le projet de Ngom est interessant pour le developpement de ces localites .C'est quelque chose a soutenir.



    Maintenant le probleme c'est la loi qui doit etre changee. Normallement le regime de titre foncier doit etre supprime partout au Senegal pour les terres agricoles , un bail suffit plus une garantie bancaire de l'etat pour aider aux promoteurs de securiser leur investissement .
    Auteur

    Tij

    En Juillet, 2020 (18:17 PM)
    Ngom avait juste besoin d'un bail c'est à dire louer la terre pour cultiver mais en faire un titre foncier du fait de l'incompétence ou de la corruption de certains élus responsables de l'administration c'est immoral. Il ne fat enlever le pain de la bouche de ses paysans car il vivent de la terre.
    Auteur

    Économiste Agricole- Financier

    En Juillet, 2020 (18:22 PM)
    Je commence sérieusement à désespérer de ce pays. Je commencera par dire que je n’ai aucune sympathie particulière pour Monsieur Ngom, mon parcours professionnel qui m’a conduit à travailler avec les organisations de producteurs dans presque tout le pays au contraire fait que je suis un militant de la cause de l’exploitation familiale.



    Ceci étant dit , je suis dégoûté de cette campagne méchante contre la première société avicole du Sénégal. Une réussite qui s’est exportée au Mali et en Guinée équatoriale. Je suis davantage choqué que ce combat soit porté par des sois disant patriotes . Qu’ils nous listes ces membres de la société civile et autres policiers la liste des entreprises ayant bénéficier d’attributions de terrains agricoles par la suite convertis en bail et TF.



    En le faisant ils se rendront compte que des milliers d’hectares ont été dans les mêmes conditions à des entreprises 100% étrangères. A titre illustratif : la Compagnie Agricole de Saint Louis ( plus de 2000 hectares données en garantie à la BAD pour le financement de leurs activités) , SENEGINDIA ( 1000 HA dans la zone de Mban donner en garantie à la BIS pour financer la mise en valeur des terres , mais surtout pour financer l’installation de chambres froides qui leur permettent de contrôler totalement le marché de la pomme de terres au Sénégal). Je précise pour cette entreprise, ils ont dit délocaliser des villages ( hameaux), pour avoir une continuité de leur exploitation. Je peux aussi citer la SCL à Diama ( plus de 1000 hectare) , GDS à saint Louis ( plus de 500 hectares), West Africa Farms dans la zone de Mban ( plus de 800 hectares). Je peux en citer d’autres, sans compter les dizaines de milliers d’hectares aux marabouts, les quels milliers d’hectares de la CSS, Khelcom fait combien de milliers d’hectares).



    Récemment le grand groupe marocain Zalar ( géant de l’aviculture ) s’est installé en Sandiara sur 180 hectares. Leur concurrent premier s’est la Sedima . Dans 10 ans maximum, ils vont tuer toutes les petites sociétés avicoles du Sénégal. Allez demander aux mauritaniens .



    Je précise que je ne stigmatise pas ces entresprises étrangères qui il faut le reconnaître ont créer des milliers d’emplois plus rémunérateurs que l’exploitation familiale agricole. J’ai fait ce rappel juste pour mettre en lice l’incohérence du gars de Pastef qui porte ce combat ( rejoint par des activistes douteux). Pourquoi prôner le Patriotisme économique et s’attaquer par une campagne médiatique au quotidien une entreprise qui devrait faire la fierté de tout sénégalais malgré tout ce qu’on pourrait reprocher à titre personnel à Babacar Ngom ou à sa fille. Pourquoi ils n’osent pas dénoncer les milliers de hectares données aux marabouts?

    Savez vous qu’un laveur de véhicule qui gagne 1000 FCfa par jour à des revenus supérieurs d’une exploitation familiale agricole moyenne.

    Allez demander un compte d’exploitation à l’hectare pour le mil, l’arachide etc...Ceci rend nécessaire le développement d’une agriculture industrielle mais qui se doit d’être inclusive, des modèles exsistent . On peut par exemple demander à un privé à qui ont fait bénéficie l’accès à un foncier sécurisé de mettre à déposer une partie des terres aménagés qui seront intégrés via des contrats de outsourcing ....la solution c’est à ce niveau.



    Ce pays souffre de la méchante gratuite de certaines activites. Dans ce pays quand vous avez la reusssite on vous déteste. On est méchant entres nous . L’esclavage a réussi par ce que des africains ont vendu d’autres africains . Nous resterons les damnés de la terre
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2020 (01:07 AM)
      vous navez rien compris ou bien vous jouez à lhypocrisie.on sen fout de babs il est depuis des decennies personne na parlé de lui mais cette fois ci il s'agit dune injustice sil navait pas pris les terres des villageois personne naurait parlé et d,ailleurs il voulait étouffait l'affaire et pour quelle raison? les patrons de presse n'ont pas voulu que leurs organes en parlent à la demande de babs.babs n,a pas acheté ces terres et maintenant il devient propriétaire par la faute de macky et de son gouvernement.les étrangers louent les terres et meme cela il y a toujours de protestations mais puisque la presse est corrompue il suffit de leurs de donner de l,argent pour ne pas en parler.dans certains endroits les étrangers ont ete chassés face à la détermination des villageois.vous voulez cautionner une injustice parce qu"il en a deja?.vous etes des faux types on doit les combattre toutes.babs on lui demande de rendre les 75hectares seulement et pourra garder les 225hectares restants n,appartenant à personne c,est simple à comprendre.dans un pays serieux il naurait pas un titre foncier sur un domaine public gratuit.sa personne nous intéresse pas
    Auteur

    En Juillet, 2020 (18:33 PM)
    L'argent est un bon serviteur , mais un mauvais maître qui peut vous précipiter dans un abîme sans fond. Le paradoxe c'est plus vous en avez plus vous en voulez jusqu'au jour ou une crise cardiaque vous terrasse : deprofondus ,amen.Ce que ce type gagne dans le secteur avicole est inimaginable : des milliards ,mais il en veut tjrs et avec la corruption dans ce pays tout est possible, commandez et vos désirs sont des ordres ,aléa jacta es !!!!!Le cas KEUR MARTIN , et le cas de la ville de TOUBA sont là ce sont des bombes a fragmentation qui peuvent nous "péter"à la gueule ou celles des générations futures . Ce que ce type a fait est illégal , point barre . LE SAC d'aliment volaille a quadruplé de prix sans que personne ne pipe mot .BABACAR DOYENA NAK WAYE!!!!!!!!!!
    • Auteur

      Reply_author

      En Juillet, 2020 (19:39 PM)
      le senegal est tellement pauvre que les gens n'ont aucun sens des choses.la sedima est juste une pme qui ne vaut pas les milliards que vous croyez.au etats-unis ce serait une petite compagnie inaperçue.
    Auteur

    Dakar

    En Juillet, 2020 (19:01 PM)
    Mais ce monsieur Babacar ngom la khana môme dou doyaall souff ou il veut acheter toute la superficie le Sénégal . Partout on voit des terrains a perte vue c'est pour lui à niakourapp leur massar sangalkam gorom tivzoune peulh ...... Hoooo eupene

    Monsieur ngom doyloull nack la vie est courte
    Auteur

    En Juillet, 2020 (19:36 PM)
    L'argument de Boucounta Diallo ne tient pas la route.10000 frs le metre carre dans une brousse ou il n'y a rien!
    Auteur

    Terre Walo

    En Juillet, 2020 (19:41 PM)
    C'est la meme chose avec les terres de la zone du walo. Toutes les agro-industries se sont accaparées des terres des walo-walo dans la région de saint-louis détenant des milliers d'hectares. Ces agro-industries sont pour les occidentaux qui donnent des sommes dérisoires aux habitants sous la complicité de leur valets sénégalais qui sont là que pour leurs intérets.
    Auteur

    En Juillet, 2020 (20:18 PM)
    Kou saga Me Boucounta bougo dara, un homme toujours digne.

    Transformons ce forum en un lieu civilisé et toujours craint par les autorités, avec des arguments et échanges fructueux.

    N’insultons plus de grâce et croyez moi chaque matin, le président commencera par regarder nos commentaires.

    merci à tous

    Auteur

    Macky Korr Marieme Faye

    En Juillet, 2020 (21:08 PM)
    My question is, ma question est la suivante : si un jour on découvre du diamant, de l'or ou toute autre ressource dans le sous-sol de ce terres dont Ngom détient le titre foncier à qui appartiendraient ces resources ?



    Ma 2ème question est relative à la transmissibilite. Si Ngom meurt un jour, à qui reviendraient ces terres ?



    Wassalam
    Auteur

    En Juillet, 2020 (21:26 PM)
    merci maitre
    Auteur

    Senegal Rek

    En Juillet, 2020 (22:04 PM)
    Bien dit Maître. Voilà les hommes qu'il faut face au pouvoir de l'argent. Tout homme épris de paix doit venir en aide aux paysans de cette contrée. Les terres doivent revenir aux paysans le plus tôt possible car il faut qu'ils cultivent pour leur subsistance.
    Auteur

    Djilakh

    En Juillet, 2020 (22:18 PM)
    45000ha à khélcom alors qu'on ne peut exploiter qu'en dessous de 5000ha il faut du courage pour en parler. S'en prendre à mr NGOM ya pas de risque pourtant ce sont les citoyens d'un même pays régis par les mêmes lois. C'est comme ci ce qu'on cautionne à Dakar et peut être dont on est bénéficiaire on s'en offusque quand il s'agit de nos patelins mr NGOM est un prédateur mais si on lui applique demain la loi alors il faudra pour être juste l'appliquer à tous les délinquants de son acabit.
    Auteur

    Laye

    En Juillet, 2020 (23:18 PM)
    Sous le prétexte, fallacieux ,qu'en lieu et place d'agriculteurs, nous n'avons que d'archaïques paysans, la préférence des tenants du pouvoir est d'offrir les meilleures terres rurales du pays aux entrepreneurs privés qui n'ont plus qu'à transformer les villageois en "bêtes de somme" taillable et corvéable à merci. Pour nous jeter la poudre aux yeux, ils promettent monts et merveilles : écoles, cases de santés, revenus décents, et toutti quanti. Ces chasseurs de terres ne sont pas des samaritains, Ce sont des investisseurs à la recherche, pour eux-même, de profit maximal. C'est pourquoi, ils n'ont d'yeux que pour les meilleures terres. du pays. Ils ne vont à Tamba avec les terres squelettiques. Ils ne vonts pas à fatick avec leurs terres salées. Les terres de Djilakh, par contre, sont, non seulement de qualité fort appréciable, mais elles renferment aussi des ressources en eaux abondantes et relativement facilement accessibles. Et voilà que, au lieu d'aider les agriculteurs, oui nos paysans sont bel et bien des agriculteurs, des éleveurs, des pêcheurs et des exploitants forestiers, à acquérir les moyens d'exploiter leurs terres pour remplir leurs poches et nourrir leurs familles, l'Etat libère des accapareurs de la trempe de Babacar Ngom en faire main basse comme le firent naguère les colons qui nous ont sucé jusqu'à la dernière goutte de sang, après nous avoir promis la civilisation, le développement et le progrès.
    Auteur

    Xam Xam

    En Juillet, 2020 (07:13 AM)
    C'est quand meme etrange Me Boucounta Diallo est natif du village de Djilakh, il faut attendre que Sedima vienne faire la route, amener l'electricité, aménager des terres pour les paysans. Malgré vos milliards gagnés en permettant à des compagnies étrangeres de beneficier des concessions minières grace à votre ami dictateur Alpha Condé, vous n'avez fait aucune realisation. Il fallait se prononcer sur l'appartenance les terres octroyées à la Sedima au perimetre de Djilack ou de Dengler. Vous savez bien que ces terres dlnt à 1,2km de Djilack et que le village de Dengler se situe à plus de 6km. Quand les elections s'approchent chacun se manifeste pensant etre l'homme providentiel, mais la politique est un long fleuve non tranquil

    Auteur

    Non Au Titre Foncier

    En Juillet, 2020 (00:00 AM)
    Donner 225 hectares TITRE FONCIER a une seule personne et a sa famille c'est ca le VRAI SCANDALE !!!!! un Bail suffit largement et doit etre en accord avec les interets des paysans. Pourquoi lui donner un titre foncier? Arreter de prendre les gens pour des moutons

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email