Jeudi 17 Octobre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

[Dossier de la Redaction] Crashs : Les tragédies du Ciel Sénégalais

Single Post
[Dossier de la Redaction] Crashs : Les tragédies du Ciel Sénégalais

Triste et tragique! Le lundi 29 aout 1960, 9 jours après que le Sénégal s’est retiré de la fédération du Mali pour proclamer son indépendance, David Diop embarque à bord du vol 343 d’Air France à Orly. Direction Sénégal, terre des aïeuls de celui qui fut l’auteur de «Coups de pilon».


Le crash de David Diop au large des côtes de Dakar


Mais, ce retour au bercail n’aura pas lieu pour ce poète qui fut dévoué à la cause africaine. Son avion ne se posera jamais sur le tarmac de l’aéroport de Dakar, qui porte aujourd’hui, le nom de son ancien professeur. Il s’écrasa au large des côtes de Dakar. Des 55 passagers et 8 membres de l’équipage, aucun survivant! «En arrivant près de Dakar, l'équipage effectue d'abord une procédure d'atterrissage sur la piste 1. Puis le pilote a décidé d'entrer dans un circuit d'attente pour attendre que les conditions météorologiques s'améliorent. Peu après, vers 6h 41mn, il fera une autre tentative pour atterrir à la piste 1. Après avoir signalé un vent arrière à 06h 47, l'avion a disparu dans une bourrasque de pluie et s'est abîmé en mer à 2400m du phare des Mamelles», lit-on dans un document de la «Aviation-Safety». Ce fut le crash le plus dévastateur que notre pays ait connu jusqu’ici. La famille du talentueux poète engagé, mort alors qu’il n’avait que 33 ans, n’a que ses yeux pour pleurer cette disparition brutale.


Des crashs du même acabit, sous nos cieux, notre pays n’en a pas connu beaucoup. Ce qui confère au ciel sénégalais, une réputation rassurante. Mais, quand même,   de 1944 à 2015, 18 accidents ont eu lieux au Sénégal et ont ôté la vie à 165 précieuses vies humaines. Si des problèmes techniques et météorologiques on été en cause dans un certain nombre d'accidents, dans d’autres, l’indiscipline et le manque de rigueur semblent être les raisons véritables.


Le crash du Premier ministre mauritanien



Sept ans plus tard, le ciel sénégalais s'assombrit à nouveau. Un vol Nord 2501F Noratlas de l'armée de l'air, qui a quitté Dakar pour Kédougou, s'est écrasé au Parc de Niokolo Koba. Bilan 9 morts. Aucun survivant n'a été dénombré. C'est le début de la malédiction de Tambacounda.


Le Dimanche 27 mai 1979, la mort va frapper à nouveau. Cette fois ci, c'est la Mauritanie qui est sous le choc.  Un Havilland Canada DHC-5D Buffalo de la Force Aérienne de la République Islamique de Mauritanie crash au large de Dakar. Les occupants de l'aéronef, dont Ahmed Ould Bouceif, qui était alors à la tête de l’Etat mauritanien, perdirent tous la vie. «Un des occupants tués était le lieutenant-colonel Ahmed Ould Bouceif, le Premier ministre du gouvernement mauritanien. Bouceif faisait partie de la délégation mauritanienne en route vers Dakar pour assister à une réunion au sommet de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest. L'aéroport de Dakar était fermée en raison d'un nuage de poussière au moment de l'accident», nous fait savoir Aviation-safety. 12 vies brisées, un avion  irrécupérable. Le premier ministre mauritanien laisse derrière lui 3 filles et trois garçons. Ce sera le 10ème accident aérien.


Le pilote ivre, confond piste d'atterrissage et entrée d'hôtel



Le crash de 1992, n'est pas aussi frais dans les mémoires. Mais, les circonstances dans lesquels s'est  produit ce crash furent tout simplement incompréhensibles. En effet, le samedi 9 février 1992, un vol de la Gambcrest, une compagnie gambienne, qui a quitté Dakar pour Cap Skiring s'est écrasée près de Diouloulou. 31 morts, équipage et passagers compris! «Ce n'était pas dû à l'eau mais à l'alcool ingurgité par le pilote américain d'un appareil de la compagnie Gambcrest affrété par Air Sénégal. Le pilote qui avait confondu l'entrée d'un hôtel avec la piste d'atterrissage de l'aéroport du Cap Skiring, avait provoqué la mort de 28 passagers», renseigne l'aéroport de Dakar dans un document. L'avion a heurté des arbres avec le train d'atterrissage et s'est écrasé.


«Le 6 Juillet 2000, un tribunal français a condamné le fondateur du Club Med et son fils d'homicide involontaire, prononcé deux condamnations avec sursis dans le cadre de cet accident. Une enquête a montré que le propriétaire du Convair CV-640 de Gambcrest, a été confronté à d'importants problèmes financiers à l'époque. Elle a conclu que l'accident a été causé par une erreur de pilotage et aggravée par l'équipement défectueux. Cause probable: le pilote a confondu les lumières d'un hôtel et les feux de la piste d'atterrissage», lit-on dans les documents d'Aviation-Safety! Comment un pilote, qui transporte des dizaines de précieuses vies humaines peut se permettre de confondre hôtel et aéroport!


Le fils du Président Nino Viera meurt dans un crash à Tamba



Le 1er février 1997, tragédie à nouveau dans nos cieux. Un vol de la défunte Air Sénégal international chute. 


Devant quitter Tamba pour Dakar, le vol a été retardé d'abord pendant environ deux heures en raison de problèmes sur le carburant, mais aussi du fait du nombre excessif de passagers et de bagages par rapport à la capacité de l'avion. Peu de temps après le décollage, l'avion a subi des problèmes de moteur. Le Hs-748 s’est ensuite écrasé 100 m après la fin de la piste.  Vingt-trois personnes avaient péri carbonisées. Parmi elles 18 Français qui revenaient d'un safari, les trois membres d'équipage (dont le fils de l'ancien président Bissau Guinéen, Nino Viera qui était en stage). Vingt-neuf Français avaient survécu, mais avec de graves blessures. L'un des rescapés était décédé à son retour en France.


Douze ans après, en 2009, le tribunal correctionnel de Paris avait reconnu un mécanicien sénégalais, Moustapha Diagne, coupable d'homicides et blessures involontaires  a été condamné à 30 mois de prison, dont 15 avec sursis. L'ancien mécanicien avait déjà passé 15 mois en détention provisoire au moment de sa condamnation. Il avait "oublié" de rouvrir, dit-on, un robinet de kérosène avant le décollage. Dans son jugement, le tribunal a reconnu que "diverses causes indirectes ont pu jouer dans la survenue de cette catastrophe aérienne : "anomalies dans le stockage et la distribution du carburant, nervosité et stress intense engendrés autour de l'avion du fait du surbooking, irritabilité du commandant qui, impatient de décoller, n'avait pas estimé utiles" certaines vérifications.


Tamba, la terreur des aéronefs



Le 6 février 2005, les passagers de la Havilland Canada DHC-8-315 Q300 de la défunte Air Sénégal international ont, eux, eu plus de chance. En effet, les 39 occupants de l'aéronef sont sortis indemnes d'un incident rocambolesque. En effet, l'appareil qui atterrissait à l'aérodrome de Tamabacounda a fait une sortie de piste. L'aile gauche de l'appareil s'est effondrée sur le bitume et l'aéronef s'est embourbé sur le côté de la piste. Ce sera le 3ème incident aérien dans la zone de Tamba. Le 10 mars 2014 aussi, un Airbus percuté une vache en divagation à l'aéroport de Tamabacounda : 4ème incident. 


Le crash le plus frais dans nos mémoires est celui du 5 septembre 2015 de l'avion de «Sénégal Air». 


Malgré tout, l'espace aérien sénégalais jouit toujours d'une réputation rassurante.




Article_similaires

26 Commentaires

  1. Auteur

    Pa28

    En Septembre, 2015 (09:13 AM)
    AIRBUS à Tamba???? Non, c'était sur la piste de CAp Skirring.

  2. Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (09:18 AM)
    Afrique mon Afrique

    Afrique des fiers guerriers dans les savanes ancestrales

    Afrique que chante ma grand-mère

    Au bord de son fleuve lointain

    Je ne t`ai jamais connue



    Quelle tristesse pour DAVID qui n'a jamais son Afrique mére

    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2015 (20:19 PM)
      baayil gaawa wakh!! david a enseigné au lycé delafosse et en guinée sous sékou touré! son poème date de longtemps.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (09:39 AM)
    sen-marche.com
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (09:42 AM)
    apprend au moins a connaitre les caractéristiques des aeroports secondaires du senegal avant d'écrire des idioties. tamba ne peut pas recevoir des airbus pour ton information

     :jumpy2: 
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2015 (14:26 PM)
      attend cher frère, n'importe quel endroit peut recevoir un airbus, même un océan reçoit des airbus, après reste à savoir si la réception se passe bien, je suis sûre que si l'avion d'air france rio paris avait en visuel tamba, il serait plus que content.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (10:04 AM)
    L'objectif de l'article ne semble pas bien défini et donc son plan d'écriture sans cohérence ou du moins brut d'exploitation. Le titre est racoleur, ça c'est sûr.

    Le ciel sénégalais est très large. Il se passe des séries d'accident un peu partout en dehors des vols réguliers. On peut faire la même chose du "ciel" de nombreux pays, même les plus sûrs.

    C'est bien de faire un travail de documentation. Encore faut-il choisir un axe de traitement "pertinent" qui serve les données.

    En matière d'accident, c'est la responsabilité qui compte. Un ciel n'a pas à être sûr ou pas ; c'est une jolie métaphore certes, mais qui ne veux rien dire f actuellement. Qui sont les responsables des accidents ? Y a-t-il des causes communes ? Peut-on parler de défaillance ou d'incompétence du personnel au sol, des équipages (lesquels), de défaillance technique,...

    Ce serait bien que l'auteur exploite ces données pour nous proposer un autre traitement.

    Merci

    PS : ceci est une simple suggestion, pas une critique gratuite ou facile...
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (10:09 AM)
    ET LE FOUGA DE L'ARMEE qui s'etait ecrase dans une ecole à pikine vers les années

    1976
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (10:25 AM)
    En tout cas voici enfin un article sur SENEWEB bien documenté qui se lit agréablement.  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo:  :brawoo: 
    Auteur

    Patriote Authentique

    En Septembre, 2015 (11:14 AM)
    ARTICLE INSTRUCTIF MERCI
    Auteur

    Nullards

    En Septembre, 2015 (11:31 AM)
    Le crash le plus frais dans nos mémoires est celui du 5 septembre 2015 de l'avion de «Sénégal Air». Et le Sénégal n'a toujours pas retrouvé l'avion !!! Une bande de nullard et de bon a rien.... Grande gueule Rek !
    Auteur

    Ltyr

    En Septembre, 2015 (11:32 AM)
    c'est bien
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (12:34 PM)
    Merci pour ce rappel historique. Je n'avais pas ces infos/
    • Auteur

      Mbousine Sathie

      En Septembre, 2015 (13:23 PM)
      mais il oublie le crash du fouga, un avion militaire pilote par le sergent boubou gaye et qui tombe sur le toit des habitations de pikine.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (13:32 PM)
    En 1993, Collision en vol entre un Twin Otter d'Air Senegal en approche sur Dakar et un YS11 immatricule en Gambie venant de decolle de Dakar.

    Le Twin s'est abime en mer et le YS11 a reussi a se reposer a Dakar. Tous les occupants du Twin ont peri ( 1 pilote et 2 passagers).



    Pour ce qui est de la collision Airbus Airbus A321 de la compagnie Air Méditerranée et un boeuf (en fait c'etait un VEAU), c'etait au Cap-Skirring et non Tamba.
    • Auteur

      Reply_author

      En Décembre, 2015 (12:03 PM)
      contrairement à ce qui figure sur beaucoup de rapports, il y avait deux membres de l'équipage (k et d) et un enseignant de l'ugb comme passager. aussi le twin venait de sl et pas du cap skiring. la collision eu lieu vers 2900 pieds. le twin avait l'instruction de rester à 3000 pieds et le ys11 à 2000 pieds...
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (14:39 PM)
    Bon doc mais je pense que vous avez oublié l'avion tombé à Pikine tally boumack.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (15:01 PM)




    Une belle plume, ce Youssouf Sané!



    J'apprécie à sa juste valeur la qualité du texte: enchainement syntaxique logique, clarté dans l'exposé des idées, simplicité du style, méticulosité dans la recherche, etc.



    Par contre, ton article consacré à la "Création d'une monnaie unique au sein de la CEDEAO" m'avait peu ou prou interloqué.





    Bon vent, éssamay... Oussof litt!





    Indjié depuis Thunder Bay (Ontario, Canada)
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (15:08 PM)
    Pour ce qui est du PM Mauritanian il faut savoir: PM ou President? Merci pour ce rappel
    Auteur

    Domvass

    En Septembre, 2015 (17:44 PM)
    Sans oublier, mais cette fois sans dégâts humains, l'Airbus de Air Afrique dont le réacteur a pris feu en 2000 à LSS, et un DC10, toujours de Air Afrique, dont le réacteur arrière avait pris feu après le décollage de Dakar, en 197x (? je me rappelle plus) ma sœur était à bord, l'avion était revenu sans dommages.
    Auteur

    Historien Fils De Cheminot

    En Septembre, 2015 (17:51 PM)
    L'avion du 29 août 1960 a aussi tué Abdoulaye Sar dit Pape qui devait être le premier Ministre des finances du Sénégal. Il était parti en mission en France pour acheter l'immeuble devant abriter l'ambassade du Sénégal à Paris. Il était Inspecteur du trésor, on disait à l'époque Payeur du Trésor.



    Abdoulaye Sar était le frère cadet du dealer syndical Ibrahima sar, de la grève de la fameuse grève des cheminots de 1947 (5 mois 10 jours).



    Qu'il repose en Paix
    • Auteur

      Reply_author

      En Septembre, 2015 (18:43 PM)
      cet homme, abdoulaye sar, tous les inspecteurs du trésor de ce pays devraient connaître son histoire et s'en inspirer. le modèle achevé du haut fonctionnaire. compétant et patriote.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (20:38 PM)
    L'avion du 29 août 1960 a aussi tué Abdoulaye Sar dit Pape qui devait être le premier Ministre des finances du Sénégal. Il était parti en mission en France pour acheter l'immeuble devant abriter l'ambassade du Sénégal à Paris. Il était Inspecteur du trésor, on disait à l'époque Payeur du Trésor.







    Abdoulaye Sar était le frère cadet du leader syndical Ibrahima sar, de la grève de la fameuse grève des cheminots de 1947 (5 mois 10 jours).



    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (20:42 PM)
    Bon article qui doit être réécrit avec les compléments des internautes. L'auteur est à féliciter, c'est rare de lire un article base sur des recherches aussi fouillées. Bravo :brawoo:  :brawoo:  :brawoo: 
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (20:47 PM)
    Mon Père Oumar Dia connaît très bien l'histoire de l'avion tombe le 29 août 1960
    Auteur

    Rectif

    En Septembre, 2015 (21:12 PM)
    Le Hs 748 de Tamba, c'est plutot Air Sénégal ( SONATRA) et non Air Sénégal International qui disposait B-737 et un Dash Q300 comme appareil!!

    Mais c'est bien comme article, l'histoire de l'aéronautique au Sénégal
    Auteur

    Car Rapide Ndiaga Ndiaye

    En Septembre, 2015 (21:27 PM)
    Les car rapides, ndiaga Ndiaye, Tata, ont beaucoup plus que les avions. Le JOOLA nak  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal: 
    Auteur

    Aeronef

    En Septembre, 2015 (01:56 AM)
    Le Senegal est un pays a refaire. Repartir a zero sur de bones bases sinon les incidents ne feront que se multiplier. Le Senegal a battu le record du monde en catastrophe maritime avec le Joola. Maintenant on perd toute une equippe medicale. Quand on confond la Republique avec un Pak Lambaye de Baol Baol, on ne recuellira que des desastres maccabres.
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (04:04 AM)
    11 Fevrier 2000 Air Afrique Dkr Paris.

    J'etais dans l'avion

    Le train d'atterrissage gauche s'est retracte et l.avion s'est affaise sur le moteur de l'aile gauche qui a finalement pris feu.

    Panique generale et le sauve qui peut.

    Coup de coudes et bousculades pour sortir de cet avion qui prenait feu de plus en plus.

    N'eut ete l'intervention rapide des pompiers de l aeroport.on alle tous y rester car l'avion etait plein de Kerosene (26000 litres).

    Si par Malheur on avait decoller,on allait s'ecraser a Paris a l'atterrissage car le train d'atterrissage allait se retracter a 250 km/h et l'avion exploser

    Une experience que je ne souhaite a personne car,15 ans apres j'ai toujours des cauchemars.

    Allamdullilah
    Auteur

    Anonyme

    En Septembre, 2015 (04:40 AM)
    Auteur

    Sénégal Airlines

    En Septembre, 2015 (05:03 AM)
    VOUS OUBLIEZ LE CRASH DE L'AIR BUS DE SÉNÉGAL AIRLINES EN AVRIL2013 aBAMAKO AVEC CDB J NG ET LE COPILOTE JEAN LOUIS NDIAYE QUI ONT RATÉ LA PISTE PAR ERREUR DE COPILOTAGE.

    Heureusement pas de mort

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Top Banner
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR