Mercredi 21 Avril, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Demande sociale : Penda Mbow interpelle les citoyens pour relever le défi

Single Post
Demande sociale : Penda Mbow interpelle les citoyens pour relever le défi

L’historienne sénégalaise Penda Mbow a plaidé, mercredi à Dakar, en faveur de l’émergence d’un mouvement de citoyens à la base, capable de suivre les doléances des populations, mais aussi les actions des pouvoirs publics.

 

‘’Il faudra un mouvement qui vienne de la base, une organisation des citoyens, des populations pour rendre compte du travail de l’Etat pour que nous puissions nous en sortir’’, a souligné Mme Mbow, qui est aussi la présidente de l’organisation dite Mouvement citoyen.

 

Elle présentait une communication sur ‘’Mouvement citoyen : défis et perspectives de la demande sociale’’ à l’occasion d’un forum sur le thème : ‘’Le Sénégal entre la présidentielle et les législatives : défis et perspectives’’. La manifestation était organisée par la Fondation Konrad Adenauer (FKA).

 

‘’Pour ce faire, il faut rendre modestes le (citoyen) sénégalais et (son) Etat, retourner pour valoriser le consommer local. Ce n’est que sur la base de nos propres ressources que nous pourrons, demain, refaire notre pays’’, a dit Mme Mbow.

 

Farouche opposante de l’ancien président Abdoulaye Wade, dont elle fut brièvement la ministre de la Culture, Mme Mbow a toutefois rappelé le sacrifice attendu, pour redresser la barre.

 

‘’Nous devons nous faire violence pour voir ce qui ne vas pas dans notre pays. La famille sénégalaise mérite une réflexion. On ne peut pas, dans une société, ne pas repenser la famille qui est la cellule de base.’’

 

‘’Quel type de famille voulons nous ? Qu’est-ce que l’on peut, dans nos projections et dans nos planifications, prévoir en rapport avec la famille sénégalaise ?’’, s’est questionné le professeur Penda Mbow.

 

‘’Si nous ne cherchons pas à poser les vrais débats, nous allons nous retrouver avec des dysfonctionnements que nous ne pouvons plus gérer’’, a-t-elle relevé. En exemple, elle a indiqué la situation qui prévaut à l’université et de l’école en général.

 

Avec la nouvelle alternance, espère Mme Mbow, ‘’on pourra avoir plus de sérénité par rapport à la chose publique et impliquer les élus à une réflexion plus approfondie, une animation de notre espace public, mais aussi un travail dans les médias pour arriver à cette demande pressante de nouveau type de Sénégalais que nous voulons tous construire et voir émerger’’.

 

Le Sénégal et vit une stabilité continue depuis l’indépendance. Durant la période coloniale, c’était un arrière-pays qui s’étendait du Burkina Faso jusqu’au Tchad. ‘’Maintenant, les difficultés sont venues avec l’indépendance.’’

 

Il y a des choses qui ont été réalisées, mais le pays réel n’a pas véritablement pris en compte. ‘’Nous avons rappelé à partir même des discours des Sénégalais eux-mêmes au moment des Assises nationales, quels sont les véritables défis’’, a indiqué Penda Mbow.

 

Il s’agit du chômage endémique, de la question de l’école, de la santé, du cadre de vie, de l’environnement, de l’absence d’eau, soit les véritables défis qu’un Etat, à lui tout seul, ne pourra pas résoudre.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email