Jeudi 22 Octobre, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33

Societe

Dépollution de la baie de Hann : L’Onas et le port de Dakar scellent un protocole d’accord

Single Post
Dépollution de la baie de Hann : L’Onas et le port de Dakar scellent un protocole d’accord
Dans le cadre du projet de dépollution de la baie de Hann, l'Office national de l'assainissement du Sénégal (Onas) et le Port autonome de Dakar (Pad) ont décidé de se donner la main.

En effet, les deux institutions publiques ont signé un protocole d'accord relatif à la délégation de maîtrise d'ouvrages des travaux de restructuration du réseau d'assainissement du port de Dakar. La cérémonie de signature officielle s'est déroulée ce vendredi 7 août 2020 à Dakar, entre M. Lansana Gagny Sakho, Directeur général de l’Onas, et M. Aboubacar Sédikh Bèye, Directeur général du Pad. C’était en présence d’acteurs et de hautes personnalités.

«Un partenariat à la hauteur des attentes»

Il s’agit, ici, de jeter les bases d’un partenariat qui sera à la hauteur des attentes des pouvoirs publics et des partenaires techniques et financiers. Il intervient à la suite des études que la direction du port de Dakar avait conduites et dont l’objectif est de proposer un schéma de restructuration du réseau d’assainissement dudit port et du bassin versant du canal V. Un projet dont la mise en œuvre va «contribuer à atténuer» la pollution de la baie de Hann, selon le Dg du Pad.

Ainsi, et en attendant sa mise en œuvre, Aboubacar Sédikh Bèye renseigne que des dispositions doivent être prises. Ce, pour «préparer la connexion au futur intercepteur et freiner la pollution du plan d’eau par le respect des engagements pris par le port de Dakar dans le protocole d’accord pour l’application du principe ‘’pollueur-payeur‘’ ; l’acquisition de matériel de dépollution pour la circonscription de la pollution provenant des exutoires et la sensibilisation des permissionnaires».

«Travailler et optimiser» les ressources de l’État

Le directeur général de l’Onas, pour sa part, a soutenu que la signature de ce protocole d’accord est une «très bonne chose», à la suite de laquelle il estime qu’il faut aller discuter et engager le dialogue avec le secteur privé. Selon lui, ce protocole public-public va leur permettre de «travailler et d’optimiser» les ressources de l’État.

A l’en croire, ce protocole, au-delà de la dépollution de la baie de Hann, permettra de «confirmer la compétitivité du Sénégal dans certains domaines très précis tels que la pêche.

De l’avis de Lansana Gagny Sakho, «on ne peut pas développer la pêche au Sénégal, si nous avons des eaux qui sont polluées». Donc, pour lui, ce protocole n’est qu’un prétexte que son office et le port de Dakar vont signer.

Le principe «pollueur-payeur», une première en Afrique

«Dans le cadre de la dépollution du port de Dakar, c’est la première fois, dans les annales de l’histoire, que vous avez la coopération chinoise qui se met avec la coopération européenne pour venir financer un projet. Ça, pour deux choses, je pense : la confiance à l’État du Sénégal et l’expertise de l’État du Sénégal», a d’emblée soutenu le Dg de l’Onas. Monsieur Sakho ajoute que c’est la première fois en Afrique au sud du Sahara, qu’on arrivera à mettre en place un système «pollueur-payeur».

«Un fort engagement de tous, une nécessité»

Pour finir, Lansana Gagny Sakho précise que la réussite du projet de dépollution de la baie de Hann nécessite «un fort engagement de tous les partenaires, publics comme privés».

Pour rappel, le projet de dépollution de la baie de Hann a pour objectif global d’«améliorer significativement la qualité des eaux de la baie, d’assurer une meilleure condition de vie des populations riveraines de la baie, de mettre aux normes des industries (bonnes pratiques), d’appliquer le principe ‘’pollueur-payeur’’ à travers une nouvelle redevance et, enfin, des industries pour garantir la pérennité des ouvrages».

Il concerne le port de Dakar, les communes de Hann-Bel-Air, Thiaroye-sur-Mer, Dalifort, Mbao, Guinaw rail Nord et Sud, Tivaouane-Diacksao, Diamaguène Sicap Mbao et Thiaroye-gare.

liiiiiiiaffaire_de_malade

7 Commentaires

  1. Auteur

    En Août, 2020 (19:56 PM)
    +de 10 ans études rek
  2. Auteur

    En Août, 2020 (20:15 PM)
    MAIS VOUS VOUS FOUTEZ DE QUI??? COMBIEN DE FOIS CETTE MEME BAIE DE HANN VA ETRE DEPOLLUER?? OU BIEN C"EST DE L"ARGENT JETE PAR LA FENETRE, OU BIEN LES MEMES PERSONNES SE SUCRENT SUR LE DOS DU CONTRIBABLE AVEC LE MEME PROJET REPETE FOIS.
    Auteur

    Avis

    En Août, 2020 (21:02 PM)
    Dépoluer c'est un eperte de temsps et d'argent. Il faudrait commencer par apprendre aux populations à être propre, et ensuite viendra la dépolution.
    Auteur

    Der

    En Août, 2020 (21:35 PM)
    La dépollution concerne principalement les rejets industriels des navires et des sociétés implantées dans le port de Dakar et qui à long terme ont pollué la baie.

    Les populations ne sont que des usagers secondaires avec les eaux menageres usagées rejetées par des canalisations.

    Espérons que le programme qui date du temps du président Diouf connaître enfin un début de réalisation.
    Auteur

    En Août, 2020 (21:44 PM)
    Ils y croient encore....quel bande de serpents
    Auteur

    Da Fa Yag

    En Août, 2020 (01:43 AM)
    putain ce projet a 7 vies !!!!
    Auteur

    Mor

    En Août, 2020 (08:02 AM)
    On parle de ce projet depuis 40 ans !!! C'est fou !!! Que ce pays manque de sérieux !!!

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email