Dimanche 19 Septembre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

PORT DE NDAYANE : Les mesures du Gouverneur de Dakar pour l’implication de tous les services techniques de l’Etat

Single Post
PORT DE NDAYANE : Les mesures du Gouverneur de Dakar pour l’implication de tous les services techniques de l’Etat

Le Gouverneur de Dakar Al Hassan Sall a réuni hier le Comité régional de suivi et de coordination des activités de dévoiement de réseau et de libération d’emprises dans le cadre des grands chantiers de l’Etat concernant le projet du Port de Ndayane. Le Gouverneur avait à ses côtés le Directeur Général du Port autonome de Dakar Aboubacar Sédikh Bèye et son staff et tous les services techniques de l’Etat (Impôts et domaines, Cadastre, Sones, ADIE, Sonatel, APIX, Urbanisme, Environnement, Descos, Ageroute, Eaux et Forêts, Préfet de Rufisque), les élus locaux notamment le maire de Yenne.

L’exposé du projet a été fait par Meissa Mbaye, conseiller technique du Directeur Général du Port de Dakar , par ailleurs, responsable en charge du  suivi du Projet du port de Ndayane. L’exposé a permis la mise à niveau informationnelle de tous les services techniques de l’Etat, mais aussi des élus locaux. Chaque service technique de l’Etat a pris la parole pour exposer ses préoccupations qui doivent être prises en charge dans une approche globale et cohérente pour éviter tout écueil dans le démarrage du projet prévu en janvier 2022.

Le port a besoin à l’orée de janvier 2022 de 300 hectares libérés pour les premiers travaux du Terminal à conteneurs co-contractualisé avec DP Word SA. 

Les décisions du Gouverneur de Dakar

Après une large concertation de tous les services techniques de l’Etat et la position des élus locaux, le Gouverneur de Dakar Al Hassan Sall a pris les mesures suivantes :

1-  VOIRIES : Arriver à une mutualisation et une harmonisation de tous les projets des services techniques de l’Etat dans la zone y compris la définition d’un Plan global cohérent sous la férule de l’AGEROUTE.

 

2-  FONCIER : Faire l’état des lieux des occupations foncières et surtout des limites précises des collectivités locales impactées. L’Agence nationale de l’aménagement du territoire (ANAT), les élus locaux, les préfets de la zone seront à cet effet impliqués

 

3-  IMPENSES : Démarrer les opérations de recensement des impenses et leur évaluation. Le cadastre est appelé à accompagner ce processus, ainsi que les préfets des zones impactées. Un délai de 45 jours est donné pour la détermination des impenses, puis leur libération

 

 

4-  POINTS FOCAUX : Désigner au niveau de chaque service technique de l’Etat, un point focal pour une gestion concertée du dossier.

 

DECLARATION DU DIRECTEUR GENERAL DU PORT ABOUBACAR SEDIKH BEYE

L’objectif de la réunion du Comité régional de coordination et de suivi des grands travaux est de mettre à niveau tous les services territoriaux de l’Etat, le foncier, l’Ageroute, l’APIX, la Sonees, la Senelec, les Eaux et Forêts, de télécommunications pour permettre au Port de Dakar pour pouvoir démarrer dans les meilleures conditions ce grand projet du chef de l’Etat qui consiste à la mise en construction du port multifonction de Ndayane qui est à cheval sur trois départements (Rufisque à travers Yenne et Toubab Dialao, les communes Diass, Popenguine-Ndayane). Le projet s’étend sur une superficie de 1200 ha. Pour le démarrage imminent du projet, nous avons besoin de rentrer en possession d’environ 300 ha qui consiste la partie Terminal à conteneurs qui est co-contractualisée avec la société DP Word Dakar Sa qui a comme maison mère DP Word Sa. Les études sont bouclées notamment, les travaux en zone maritime où tout ce qui est études géotechniques pour le tracé des routes qui est de la responsabilité du Port autonome de Dakar. Nous sommes prêts à démarrer les travaux. Le cadastre nous aide à faire le recensement des zones occupées pour procéder au paiement des impenses. Nous avons voulu réunir tous les services de l’Etat pour leur présenter le projet qui est structurant. Nous sommes prêts à accompagner les localités impactées par le projet dans le cadre des plans locaux de développement, mais aussi dans le cadre de leur ’intercommunalité.

Le projet sur ces trois phases tourne autour de 3000 milliards de frs Cfa. C’est le plus grand projet jamais réalisé dans l’histoire du pays. Dans la 1èrephase, il y a au moins 1000 milliards de frs qui seront dépensés. Rien que sur le Terminal à conteneurs qui va démarrer, c’est presque un milliard de dollars, environ 700 milliards de frs. Sur l’année 2022, il y aura beaucoup d’activités sur cette zone. Et bien entendu, il nous faudra anticiper sur la formation des jeunes qui devront être qualifiés pour prendre tous ces métiers portuaires et de la logistique. Dans un premier temps, un minimum de 25.000 emplois seront créés sur cette zone et sur les trois phases nous envisageons la création entre 100 à 150.000 emplois. 

 

DECLARATION DU GOUVERNEUR DE DAKAR

Le Gouverneur de Dakar : Le comité régional de suivi et de coordination des activités de dévoiement de réseau et de libération d’emprises dans le cadre des grands chantiers de l’Etat a reçu le Directeur Général du Port pour échanger sur ce projet structurant du port multi fonctions de Ndayane. Ndayane, c’est une localité de la région de Thiés, mais le port s’étend aussi sur Yenne qui est sur la région de Dakar. C’est pourquoi la région de Dakar se  doit de connaître de ce projet  et accompagner la Direction Générale du port pour que ce projet se réalise dans d’excellentes conditions sans difficultés majeures mais surtout dans le respect des délais. Nous sommes conscients de l’impact que ce projet aura sur les localités concernées. Nous savons également que ce projet est porteur d’espoirs en ce sens que les populations l’attendent impatiemment. Nous savons également que pour ce genre de projets, il faut échanger, discuter et procéder à la libération des emprises pour permettre à ce que le projet démarre. L’accompagnement de l’Etat est acquis pour qu’ensemble nous puissions réaliser ce projet dans les délais raisonnables. 

 

Cellule Communication stratégique du Port Autonome de Dakar



6 Commentaires

  1. Auteur

    il y a 4 jours (20:41 PM)
    ay ddor rek
    Top Banner
  2. Auteur

    Cayorman

    il y a 4 jours (22:06 PM)
    LA position de ce port est un desastre ecologique/
    {comment_ads}
    Auteur

    Checkeur

    il y a 4 jours (23:48 PM)
    Ce port est une catastrophe écologique sans précédent. 
    {comment_ads}
    Auteur

    Sinthiou

    il y a 4 jours (00:08 AM)
    Aidez nous à comprendre. De grâce dites nous pourquoi ce futur port serait une catastrophe écologique. Nous devons savoir.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Maxa

      il y a 3 jours (06:48 AM)
      Je pense que c'aurait été plus raisonnable de déplacer l'activité économique vers la côte Nord pour aérer la région de Dakar et Thies.
      Déplacer vers Potou les activités portuaires et tout ce qui s'y rattaché comme les hydrocarbures etc ferait revivre cette vaste zone et décongestionnerait la Nationale 1 et toute la zone touristique. 
      Le danger récent est le port de Beyrouth. Ndayane avec le développement de AIBD ,du trafic  sur le nationale 1 posera d'énormes problèmes à la zone sans compter la pollution de la baie jusqu'à Saly 
      C'est inopportun et précipité pour un investissement pareil surtout fait par des étrangers. 
    {comment_ads}
    Auteur

    il y a 4 jours (00:18 AM)
    Ils ont pris mes 3000 m2 que j’ai acheté sans dédommagement. C’est injuste 
    Top Banner
    Auteur

    Tempo

    il y a 3 jours (06:05 AM)
    Ndayane est trop proche du port de Dakar.

    On vous fait confiance pour l'intérêt et la pertinence de ce projet.

    Pour décongestionner le port de Dakar, il faut construire un port à Kaolack rien que pour y débarquer les marchandises, véhicules, etc. à destination du Mali.

    Une raffinerie de pétrole doit aussi être construite à Kaolack. Le carburant vendu à Bamako vient du Sénégal.

    Ainsi, les camions maliens, ne viendront plus à Dakar. Ils iront charger à Kaolack et ils vont rouler 200 km de moins.

    A mon humble avis, il faut se concentrer en priorité sur les travaux au port de Kaolack.
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email