Lundi 15 Avril, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

PROCES - Madiambal Diagne poursuivi pour recel d’information : La défense plaide la relaxe, le parquet s’en remet à la sagesse du juge

Single Post
PROCES - Madiambal Diagne poursuivi pour recel d’information : La défense plaide la relaxe, le parquet s’en remet à la sagesse du juge

Le directeur de publication du journal Le Quotidien a comparu, avant-hier, devant le Tribunal correctionnel suite à la publication par son canard d’informations relatives à l’audition de l’ancien Premier ministre Idrissa Seck devant Mme la doyenne des juges d’instruction. Ce qui est considéré comme une violation du secret de l’information. Devant la barre, M. Diagne est resté inflexible et a soutenu être en parfaite adéquation avec la loi. Compte tenu du fait que le journaliste n’est pas tenu par le secret de l’information.

La presse continue de défiler devant la barre de la salle d’audiences du Tribunal correctionnel. Après le journal L’Observateur, c’était autour du dirpub du journal Le Quotidien, Madiambal Diagne, de répondre pour recel d’informations provenant du délit de divulgation du secret de l’information.

M. Diagne avait été entendu par la Division des investigations criminelles (Dic), le 11 novembre 2005, sur un article relatif à l’audition de l’ancien Premier ministre Idrissa Seck par Mme la doyenne des juges, Seynabou Ndiaye Diakhaté. L’article incriminé avait paru dans Le Quotidien n° 863 et rendait compte de l’audition de M. Seck. Interpellé sur ces faits devant la barre, M. Diagne répond : «Je n’ai pas été le seul quotidien de la place à avoir restitué ce dialogue, et les autres n’ont nullement été inquiétés. Je considère cela comme un acharnement contre ma personne et mon journal.» Sur ce, le président du tribunal Malick Lamotte commence un discours sur la pédagogie journalistique, «c’est le style de rédaction que vous avez employé qui pose problème. Car, vous avez prêté un style de questionnaire à un juge dont vous n’êtes pas sûr du contenu, étant donné que vous n’étiez pas présent».

Après le président du tribunal, c’était au tour du procureur de donner des cours sur les styles d’écriture d’un article de presse. Cette leçon intervient suite à la réponse de M. Diagne relative au fait qu’il n’a pas pu restituer «un interrogatoire qui a duré quatre heures entre Idrissa Seck et Mme la doyenne des juges en deux mille signes». Pour réagir, le procureur fait la remarque suivante au prévenu : «A la fin de votre article, vous aviez mis des pointillés qui indiquent que l’interrogatoire n’est pas terminé. Et, vous aviez bien précisé, au début, que c’était un extrait et cela a annihilé toute votre logique consistant à dire que vous n’aviez pas restitué tout l’interrogatoire.»

Après une série de questions, très serrée entre le président du tribunal et le prévenu, le procureur M. Diom entame un réquisitoire axé sur le parcours d’ancien greffier de Madiambal Diagne. Il lui reproche d’avoir recueilli des informations qui relèvent du secret de l’information en toute connaissance de cause. «En lisant le procès-verbal, j’ai su que vous étiez de la famille. Car, vos réponses ont été très subtiles et avisées. Vous avez été greffier, et donc nous nous comprenons. Ceux qui participent à l’interrogatoire ne doivent pas sortir le secret et je pense que vous étiez en train de gêner l’instruction en le divulguant sur la place publique.» Et, pour requérir, le procureur s’abstient de formuler une demande préférant se référer «à la sagesse du président».

Par ailleurs, la défense assurée par Me Baba Diop et Me Khassimou Touré s’est fait entendre. Le premier a axé sa plaidoirie sur l’article 430 qui est le siège du recel d’information et qui ne pouvait pas être cité dans ce dossier si on ne peut pas asseoire le premier chef d’inculpation qui se trouve être «divulgation du secret de l’information» dans la mesure où, affirme Me Diop, «personne ne nous dit que la personne qui a donné à M. Diagne les informations était tenue par le secret de l’information. Sous ce rapport, martèle l’avocat de la défense : «Je demande la relaxe de mon client du délit de recel d’information et à titre infiniment subsidiaire si vous veniez à appliquer l’article 267 qui interdit l’acte et l’information en cours d’instruction nous vous demandons une sanction soldée par une amende de 50 000 francs Cfa».

Me Khassimou Touré a axé sa plaidoirie sur le fait que le journaliste se trouve dans l’impossibilité de faire son travail à cause de la tension qui existe entre le devoir d’informer et le métier de journaliste. Car, poursuit-il, «ce procès s’insurge contre des dégâts collatéraux entre le Président Wade et M. Idrissa Seck. Et, cet homme (il pointe du doigt M. Diagne) en a beaucoup souffert parce qu’il veut informer juste et vrai. Pour asseoire notre démocratie nous avons besoin de journalistes comme Madiambal Diagne. Donc, il ne faut pas briser leurs plumes. Je vous demanderai de le relaxer sans peine ni dépens. Et, à titre subsidiaire utiliser l’article 267 du Code pénal.» Après avoir écouté les deux parties, le tribunal a décidé de procéder au délibéré de cette affaire le 21 novembre 2006.



0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email