Mardi 28 Mai, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Societe

Reproduction illégale de signe monétaire : Un sous-préfet soupçonné de laver 45 milliards en faux billets

Single Post
Reproduction illégale de signe monétaire : Un sous-préfet soupçonné de laver 45 milliards en faux billets

Le nouveau sous-préfet de l’arrondissement de Djibaboua (à Marsassoum, dans la région de Kolda), Bécaille Camara, a comparu hier à l'audience publique du tribunal régional des flagrants délits, pour reproduction illégale de signe monétaire. L'opération consistait en un lavage de faux billets pour un montant estimé à 45 milliards de francs Cfa.

Les tenants et les aboutissants de l’affaire sont connus. Le nouveau sous-préfet de Marsassoum, âgé de 64 ans, a été inculpé et attrait à la barre pour escroquerie et lavage de faux billets de banque. Auparavant, il a eu à occuper le poste d'adjoint au sous-préfet des Niayes (Yeumbeul) pendant quatorze ans, avant d'être affecté à Marsassoum, dans la région de Kolda. Il comparaissait, hier, en même temps que ses présumés complices dans l'affaire d'opération de faux monnayage. Certains d'entre eux avaient même été jugés pour le même délit. La bande a été accusée de faire circuler dans le territoire national, des faux billets d'un montant estimé à 45 milliards de francs Cfa (deux millions 500 mille euros et le reste en billets de francs Cfa). ‘Cette somme a été mise sous scellé et est entre les mains de la justice’, précise le juge Souleymane Diallo.

Le démantèlement de ce réseau de faussaires a été l'œuvre d'un certain Ablaye Sow, indicateur de police. Mandaté par la gendarmerie, il infiltre la bande, réussit à découvrir le plan ourdi par les cinq prévenus et prévient à temps les pandores pour qu’ils procèdent à leur arrestation. Devant la barre, les prévenus, qui avaient jusqu’ici nié les faits qui leur sont reprochés, finiront par passer aux aveux, avant de demander la clémence et l'indulgence de la justice.

Le représentant du ministère public a qualifié les faits de ‘graves et préjudiciables à l'économie nationale, même si c'était une tentative’. Pour lui, l'appât du gain facile est à l'origine de cette pratique devenue monnaie courante. Il rappelle que ‘les dispositions de l'article 122 bis du Code de procédure pénale sanctionnent et punissent tout acte de reproduction illégale de signe monétaire sur le territoire national sans autorisation préalable des directions étatiques habilités en la matière’.

Le collectif des avocats devant assurer la défense du sous-préfet, fera prévaloir l'argument selon lequel tous les autres prévenus ont déchargé leur client. Depuis l'enquête préliminaire jusqu'à la barre, en passant par l'instruction, ils ont été constants dans leurs propos sur la non-implication du sous-préfet dans cette affaire. Me Basse ira même plus loin, en jurant sur la valeur de son serment, pour témoigner de la bonne foi du sous-préfet Bacaille Camara. ‘Sa condamnation risquerait de le faire radier de la fonction publique’, rappellera l'avocat. Toutes choses qui font demander au conseil, la relaxe au bénéfice du doute du prévenu. Et à titre subsidiaire, c'est-à-dire si le tribunal reconnaît la culpabilité de son client, qu’il lui soit appliqué une peine assortie de sursis qui servira d'exemple au prévenu.

Les avocats assurant la défense des sieurs Malick Baldé et Malamine Bara Ndoye ont imploré la clémence du juge Souleymane Diallo et de ses assesseurs. Ils justifient cette plaidoirie par le fait que ces derniers ont été victimes d'une tentation et sont des délinquants primaires (ils comparaissent pour la première fois devant une juridiction pénale). Ils ne sont pas professionnels en la matière, car n'ayant aucune expertise dans les arcanes de la finance et de la reproduction de signe monétaire. ‘Ils sont simplement victimes de leur cupidité’.

Le tribunal rendra son verdict vendredi prochain. 



0 Commentaires

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email