Lundi 06 Décembre, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Societe

[Portrait] Samba Sall : Avocat-instructeur !

Single Post
[Portrait] Samba Sall : Avocat-instructeur !
Le doyen des juges Samba Sall est décédé jeudi dernier à l’âge de 56 ans, alors qu’il entamait à peine l’instruction du dossier de viol supposé dont il a hérité et qui oppose Ousmane Sonko à la masseuse Adji Sarr. L’ancien avocat devenu magistrat instructeur qualifié par leader de Pastef comme étant une pièce maîtresse du fameux « Triangle des Bermudes » de la justice sénégalaise, avec son promotionnaire et ‘’ami’’ le procureur de la République Serigne Bassirou Guèye et le juge Mamadou Seck, est à la fois redoutable et affable. Portrait !
 
Face à la folle clameur d’une affaire de dingue qui a failli écorner la réputation d’oasis de paix qu’exhibe fièrement le Sénégal, le juge Samba Sall prend une responsabilité historique. Celle d’avoir accepté volontiers d’hériter du brûlant dossier Sonko-Adji Sarr, après le désistement pour des raisons « personnelles » et « familiales » de son homologue du 8e cabinet, Mamadou Seck. La décision n’est pas sans conséquences pour le doyen des juges d’instruction, Samba Sall. Puisqu’aujourd’hui, même frappé de plein fouet par la sentence irrévocable du décret divin, il continue à se faire des ennemis.


En effet, avec une cruauté choquante, certains ont jubilé à l’annonce de son décès en pleine instruction de la rocambolesque affaire Sweet Beauté. Hallucinant! C’est dire toute l’ingratitude et la complexité de la tâche du magistrat instructeur intraitable et redouté qu’il fut. Au temple de Thémis, entre les quatre murs de son bureau, il en a scellé des sorts, fait et défait des carrières, brisé des élans, sans trembloter ni laisser paraître le moindre remord. D’une main ferme qui contraste, du reste, avec le caractère doux et affable que lui reconnaissent mêmes ceux qu’il a eu à placer sous mandat de dépôt, il gérait les dossiers les plus chauds notamment ceux à connotation politique.


Malgré sa notoriété qui dépasse de loin celle de ses devanciers à ce poste (Mahawa Sémou Diouf ou encore Seynabou Ndiaye Diakhaté), acquis durant ces six dernières années, la majorité des Sénégalais peinaient, jusqu’à son décès avant-hier, à coller un visage à son nom. A la publication de sa photo, ceux qui s’attendaient à voir le visage défraîchi et sévère d’un ‘’vieux routier’’ des palais de justice, ont été surpris de découvrir le minois relativement jeune et illuminé d’un large sourire du doyen des magistrats instructeurs du tribunal hors classe de Dakar.


Instructeur redoutable, homme affable


A 56 ans, du haut de ses 23 années de carrière dans la magistrature comme juge d’instruction, l’enfant de Sokone, orphelin de mère et de père respectivement à l’âge de 1 an et 7 ans, est un redoutable professionnel. Il exerçait le droit dans toute sa rigueur dans les dossiers à sensation. Et n’a jamais accepté de se laisser dépasser par la tournure des choses… aussi délicates qu’elles soient. Ou encore s’attendrir du sort d’un mis en cause au moment de prendre la lourde décision de l’inculper.


Cette froideur que lui impose sa charge ingrate, est à l’opposé de ses qualités humaines et de sa personnalité. En attestent les différents témoignages qui fusent depuis son décès. « Au-delà de la complexité, de la difficulté et de l’appréciation personnelle que chacun pouvait faire de sa charge, le doyen des juges Samba Sall était un homme courtois, respectueux, calme et toujours souriant », confie Me Moussa Sarr qui a eu à défendre devant le doyen des juges les dossiers Guy Marius Sagna, Imam Alioune Ndao entre autres. « Il m’a fait des misères sur certains dossiers, mais il reste un grand professionnel et un homme pétri de qualités », renchérit en off un autre avocat joint par Seneweb.

Certains à qui il a délivré le quitus pour un séjour à Rebeuss, loin de lui en vouloir, louent ses qualités d’homme. « Je le taquinais dans un de mes récents posts ne me doutant pas qu'il souffrait d'un mal atroce.  De Samba Sall, je retiens un homme affable, gentil et très humain. J'ai eu à faire 03 face-à-face avec lui mais je tiens à préciser qu'il a toujours accompli son sacerdoce avec patriotisme. A chaque fois que j'étais dans son bureau, il partageait le thé qu'il buvait avec moi qui provenait pourtant de la lugubre chambre 09 de la prison de Rebeuss. Au moment où il m'était pratiquement interdit de passer un coup d'appel à la prison, lui, le doyen des juges m'a offert le luxe de pouvoir émettre un appel à l'intérieur de son bureau. Juste pour témoigner des qualités hautement humaines de ce grand monsieur », confie l’ex détenu Moïse Rampino.


L’activiste aux 30 gardes-à-vue et 3 mandats de dépôt (tous délivrés par Samba Sall), Guy Marius Sagna, n’en dit pas moins. « J’ai rencontré le doyen des juges Samba Sall pour la première fois en 2019 quand il m’envoya à la prison de Rebeuss. Le juge Samba Sall avait tenu à me dire qu’il connaissait très bien ma tante, que j’appelle maman. Il m’appelait ‘mon neveu’ en wolof. (…) avant de sortir de la prison de Rebeuss, nous nous sommes vus. Il m’a dit ‘je suis venu avec une étrenne’. Il faisait allusion à ma première liberté provisoire en 3 ans. (…) je n’ai jamais eu la haine pour lui. Jamais ! Samba Sall, mon oncle, reposez en paix », déclare Guy sans rancune.

« Capitaine Sall »

Pourtant rien ne prédestinait Samba Sall à une aussi brillante carrière dans la magistrature. En fait, celui qui se faisait appeler « Capitaine Sall » pour son amour pour la tenue et son rêve de servir sous le drapeau, est entré par effraction dans cette corporation après un bref passage au barreau du Sénégal comme avocat stagiaire au cabinet de Me Moustapha Diop. Mais, « Me Sall » qui avait peu pris goût à faire des plaidoiries, finira par mettre fin à cette carrière au bout de deux années seulement. Si certains pointent son ‘’bégaiement’’ pour expliquer ce virage à 180 degrés, le concerné balaie tout, d’un revers.


« Sans citer de noms, j’avais vu beaucoup d’avocats bien assis, mais qui finissaient par s’écrouler. Mon choix de la magistrature n’a aucun lien avec mon bégaiement comme le soutiennent, à tort, ceux qui ne font pas l’effort de me poser la question », soutenait-t-il, dans Walf Quotidien. Ainsi, en 1997, il passe haut la main le concours de la magistrature et intègre le Centre de formation judiciaire (Cfj) dont il fait partie de la promotion de 1998 au même titre que son ‘’ami’’ le procureur de la République Serigne Bassirou Guèye. C’est le point de départ d’une nouvelle carrière qui s’annonce ‘’alléchante’’ dès ses débuts.
Téméraire et viscéralement attaché aux textes, son passage à Ziguinchor (1999-2003) a été retentissant. Jeune magistrat inexpérimenté à l’époque, Samba Sall n’avait point hésité à lancer un mandat d’arrêt contre le redouté chef rebelle, Salif Sadio. Un mandat jusqu’ici, jamais exécuté.


‘’Bourreau’’ des politiques et des célébrités


Affecté au deuxième cabinet avant d’être promu doyen des juges en 2015 en remplacement de son collègue Mahawa Sémou Diouf, Samba Sall a hérité des dossiers les plus sensibles dont le premier qui avait défrayé la chronique est celui de la Drogue dans la police qui opposait le commissaire Cheikhna Cheikh Sadibou Keïta au DGPN Abdoulaye Niang. Une « guerre fratricide » entre le patron de l’Ocrtis d’alors et son devancier qu’il accusait d’être en collusion avec des trafiquants de drogue, que Samba Sall avait instruit comme tant d’autres dossiers aussi surmédiatisés.


Le dossier de la caisse d’avance de Dakar dans lequel Khalifa Sall a été condamné, l’affaire du saccage de la maison du parti qui avait éclaboussé le maire de la Médina Bamba Fall, celui du Plan Jaaxay avec Aïda Ndiongue, Ndongo Diao (ex Dg Artp), Bara Sady, Thierno Ousmane Sy, Thione Seck… la liste est loin d’être exhaustive, tous ces dossiers ont été instruits, d’une main de fer dans un gant de velours, par le défunt doyen des juges, Samba Sall.


« Bathie Sopi », militant du changement…, ancien joueur de Navétane


Hors du terrain judiciaire, Samba Sall a aussi exprimé ses talents de contributeur dans les colonnes du défunt journal du changement Sopi, dirigé à l’époque par son ami avocat Me Khoureyssi Ba. En effet, celui qui signait par le pseudonyme « Bathie Sopi » était un militant engagé pour le changement. Me Ba ressasse la petite histoire. « Le jeune étudiant en droit pensionnaire du campus était sous son nom de plume Bathie Sopi,  de loin, le meilleur lecteur-contributeur et je m’honorais en ma qualité de directeur de Sopi de veiller à la publication, chaque semaine, de ses articles de qualité, d’un engagement exacerbé et d’un degré élevé de militance qui séduisaient au-delà du parti de Wade l’ensemble du lectorat du journal du changement », se rappelle l’avocat.


Il était également un footeux. Dans son Sokone natal d’ailleurs, son nom est inscrit en lettre d’or dans les annales du mouvement Navétane. Gardien de but de l’équipe du quartier, Samba Sall était tout aussi infranchissable. Hélas, cette muraille quasi invincible dans les terrains de football, n’a pas pu faire face à la redoutable faucheuse.


Il perd son dernier duel contre les séquelles désastreuses d’un accident vasculaire cérébral (Avc). Monogame, il laisse ainsi derrière lui, une femme et quelques enfants dont des jumeaux.




32 Commentaires

  1. Auteur

    Senegalensis

    En Avril, 2021 (15:18 PM)
    Belle carrière malheureusement entaché par les politiques

    J'espère que les magistrats feront plus attention à l'avenir vis à vis de ces politiens au passage éphémère
    Top Banner {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2021 (21:25 PM)
      les témoignages élogieux ça va un moment mais il ne faut pas essayer de faire passer le gars pour un saint; il ne l’était pas du tout. il a envoyé des gens en prison pour faire plaisir aux gouvernants; dites moi pourquoi guy est allé en prison la dernière fois ; il a fait du mal gratuitement. laissons le se reposer en paix mais il ne faut insulter notre intelligence non plus.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Un Peuple Acculé

      En Avril, 2021 (10:02 AM)
      quand une décision de la justice peut changer la vie de toute une famille ou impacter tout un peuple de 17millions comme des mandats supplémentaires.. ces décisions ne doivent pas être prises selon le bon vouloir, même indirect, d'une personne généreuse pour sa corporation, d'une institution hierarchique, d'un groupe ou d'un parti politique... jusques là état seul disposait ses moyens propres de pression sur la justice. le peuple cherche maladroitement le peu de moyens de pression à sa disposition pour d'équilibrer ces graves décisions "faites pour le peuple"
    Top Banner
  2. Auteur

    En Avril, 2021 (15:38 PM)
    le juge des mandats de depots Yalla nako Yalla yeureum
    {comment_ads} {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2021 (22:06 PM)
      c'est toi (peuple) qui l'a mis à ce poste, t'inquiète toi et tes semblables aussi se feront jugé
    {comment_ads}
    Auteur

    Justice

    En Avril, 2021 (15:39 PM)
    Arretez de lancer ses idiots commentaires! Vous ne valez pas mieux que lui
    {comment_ads}
    Auteur

    Citoyen

    En Avril, 2021 (15:46 PM)
    Il a fait son travail en toute responsabilité. Il n'a pas été tué par vos mystiques mais par le stress que lui causait vos deplaisants commentaires sur lui alors que sa santé etait fragile à cause d'un AVC mais il a continué à travailler dignement.

    Continuez de vous masser dans les salons et à forniquer vous verrez dans l'au delà d'il n'aura pas meilleur sort sue vous. Mechant, medisantvet irresponsable que vous etes
    {comment_ads}
    Auteur

    Zelley

    En Avril, 2021 (15:49 PM)
    Il n'a jamais condamné les plus grands bandits en matière de détournements : Abdoulaye Baldé, Awa Coudou Faye, Farba Senghor, Souleymane Ndéné Ndiaye etc....

    Ils étaient proches du pouvoir.
    Top Banner
    • Auteur

      A Zelley

      En Avril, 2021 (16:02 PM)
      allez vous documenter sur le rôle du juge d'instruction. cela vous evitera de dire des betises
    {comment_ads}
    • Auteur

      Sonkovid

      En Avril, 2021 (16:55 PM)
      c'est parce qu'il n'avait pas hérité de ces dossiers .tout les dossiers qu'il a eu traiter lui venaient d'en haut .comment pourrait-il instruire un dossier qu'il n'a pas .il ne condamnait pas .il ne faisait qu'instruire .si un présumé mérite le md pour quoi le laisser en liberté .il faisait dignement son job sans état d'âme ! voila !
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2021 (22:55 PM)
      celui qui , volontairement, a embrassé une carrière de juge et a rendu, des verdicts injustes, risque l’enfer.
      puisse allah subhanahu wa taala nous pardonner nos fautes, nos errements, nos abus, sinon , nous risquons tous l’enfer.
      qu’allah aie pitié de son âme.
      seule l’orthodoxie de la vérité stricte peut nous permettre de bâtir une nation forte.
      changeons les mentalités, que les juges aient peurs de l’injustice, les politiques aient peurs de nos deniers et que les forces de l’ordre sacralisent notre liberté afin que nous puissions être équilibré pour avancer.
      ndeup national.
    Top Banner
    Auteur

    Avant-garde

    En Avril, 2021 (15:54 PM)
    Que le bon Dieu lui ouvre son paradis
    {comment_ads}
    Auteur

    Information

    En Avril, 2021 (16:00 PM)
    Un juge d'instruction ne condamne pas, il instruit le dossier qu'on lui a attribué et le cas echeant le renvoie fevant la juridiction de jugement.

    Arrêtez de dire des chosrs que vous ne maîtrisez pas.Ignares!!!
    {comment_ads}
    Auteur

    Zetied

    En Avril, 2021 (16:02 PM)
    Nous n'allons pas lui souhaiter des tourments là où il va, nous sommes humain, mais quand même il ne mérite aucun éloge de la nation. Il a fait du mal et a fait souffrir beaucoup de famille injustement. N'est ce pas lui qui a fait coffrer Yaya Bodian récemment décédé dans l'affaire de la caisse d'avance de Khalifa Sall? Ce Yaya Bodian est décédé des suite d'une maladie contacté à la prison de Dakar. Alors Juge Sall , dormez en paix mais nous ne vous trouvons pas de qualité d'intégrité et ne pouvons vous donner en exemple
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2021 (19:31 PM)
      non il n est pas plus célèbre que ses prédécesseurs c est juste que c le dernier après lui on ne parlera plus que de son successeur ainsi va la vie
      le journaliste qui a écrit cette phrase dit n’importe quoi
      aucun doyen des juges n’est plus célèbre que feu cheikh tidiane diakhate du temps de diouf et qui a fini president du conseil constitutionnel
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author. Wakh Deugueu

      En Avril, 2021 (20:45 PM)
      arrêtez de raconter du n'importe quoi ! khalifa sall et ses hommes ont bel et bien fauté.
      ils ont indéniablement violé les règles. mais que macky sall ait protégé ses partisans, on est tout à fait d'accord;
      c'est injuste. l'ex juge samba sall semble avoir été le type de fonctionnaire qui ne croit qu'aux textes qu'il tente d'appliquer sans état d'âme.
      ce type d'agent de surcroît magistrat se fait plus d'ennemis que d'amis dans un pays où la malhonnêteté, l'égoïsme et l'hypocrisie sont parmi les choses
      les mieux partagées. ce à quoi on assiste dans ce pays est une catastrophe morale ! on n'épargne même plus les morts....
      a mon avis, le défunt samba sall a été un très bon juge qui aura fait correctement son boulot. nous prions allah de lui accorder son pardon
      et de l'accueillir dans son paradis.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2021 (16:02 PM)
    Les juges doivent refuser d'être la main armée de Macky Sall même sous de fortes menaces. Que les juges dénoncent ces menaces s'ils en reçoivent et qu'appliquent que le droit rien que le droit. Vive l'indépendance de la justice pour une stabilité du Sénégal.
    Top Banner
    Auteur

    En Avril, 2021 (16:29 PM)
    Je suis sidéré par la méchanceté gratuite et inouïe de certains commentaires.leurs diatribes insipides sont inversement proportionnelles à leur carence abyssale. N essayons même pas de leur donner quelques rudiments sur le travail du juge d instruction en droit pénal sénégalais.

    Qu Allah SWT accorde sa Grâce à Samba Sall et lui ouvre les portes fu Paradis
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2021 (16:47 PM)
    Il a quand même abusé sur les mandats de dépôt ou je ne sais quoi .La moindre des choses faites d'abord des investigations concrètes avant de donner un mandat du moment que le présumé ne va pas fuir.
    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2021 (17:02 PM)
    Fieawona est mort et pourtant on parle de lui et aboulahab et tant d'autres qui ont fait le mal
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2021 (17:14 PM)
    Tchey Macky ton complot a fait une énième victime .

    Jugé samba et le procureur ferment les yeux sur le flagrant délit d'ethnicisme de Macky l'ethnicisme qui peut nous coûter des millions de vie par genocie a la machette.

    Flagrant délit de bradage de nos océans de notre gaz et pétrole

    Flagrant délit d'appauvrissement du peuple

    Un tel jugé et un tel procureur je m'abstiens de leur châtiment devant le grand jugé impartial,



    Ils sont en train de préparer un complot pour accuser Sonko d'homosexualité .

    Après ils vont l'accuser de......

    Top Banner
    Auteur

    En Avril, 2021 (17:36 PM)
    Ce juge Samba Sall a fait sont travail jusqu’au bout même dans sa maladie il a fait ce dont il avait juré donc quelqu’un qui n’avait pas peur de la mort contrairement à ce juge Seck qui s’est dégonflé mais bon y’a deux sortes de citoyens dans la vie,celui qui va en guerre contre l’ennemi quelque soit ce que ça lui coûte : le citoyen d’honneur et l’autre citoyens celui qui trahit pour rester en vie ou manger ou pour des privilèges : le traité .:

    Par contre pour les gens qui jubilent de sa mort chacun aura son tour car nous sommes tous égaux face à la mort.

    Chapeau à ce grand serviteur de la justice qui a fait son travail jusqu’au bout !!
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2021 (21:27 PM)
      la mort est une créature comme toi ou le chat; il faut avoir peur du grand juge. c'est pourquoi la mort est le début d'une autre expérience. la mort c'est juste le mot que nous avons trouvé pour nommé une transition vers l'invisible.
      je ne parle même pas des anciens dossiers, mais tous les mandats de dépôt que le nouveau "saint-homme" samba sall a délivré avant même le début des manifestations pour aider macky sall dans sa stratégie d'arrestations préventives est la preuve qu'il était un maillon essentiel du système répressif. nous remarquerons la légèreté avec laquelle il a mis sous mandat de dépôt abass fall, biram soulaye et son épouse, clédor, assane diouf, guy marius, et les autres otages arrêtés devant le domicile de sonko.
      le témoignage de bada ndiaye membre de pastef touba arreté à touba transféré à dakar pour menace de troubles (imaginaire) à l'ordre public sur ce juge suffit pour comprendre que le "saint-homme" samba sall jouait systématiquement avec la liberté des gens.
      je me garderai d 'invoquer dieu pour lui; ça ne lui servira à rien.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2021 (17:36 PM)
    Ce juge Samba Sall a fait sont travail jusqu’au bout même dans sa maladie il a fait ce dont il avait juré donc quelqu’un qui n’avait pas peur de la mort contrairement à ce juge Seck qui s’est dégonflé mais bon y’a deux sortes de citoyens dans la vie,celui qui va en guerre contre l’ennemi quelque soit ce que ça lui coûte : le citoyen d’honneur et l’autre citoyens celui qui trahit pour rester en vie ou manger ou pour des privilèges : le traité .:

    Par contre pour les gens qui jubilent de sa mort chacun aura son tour car nous sommes tous égaux face à la mort.

    Chapeau à ce grand serviteur de la justice qui a fait son travail jusqu’au bout !!
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2021 (17:36 PM)
    Ce juge Samba Sall a fait sont travail jusqu’au bout même dans sa maladie il a fait ce dont il avait juré donc quelqu’un qui n’avait pas peur de la mort contrairement à ce juge Seck qui s’est dégonflé mais bon y’a deux sortes de citoyens dans la vie,celui qui va en guerre contre l’ennemi quelque soit ce que ça lui coûte : le citoyen d’honneur et l’autre citoyens celui qui trahit pour rester en vie ou manger ou pour des privilèges : le traité .:

    Par contre pour les gens qui jubilent de sa mort chacun aura son tour car nous sommes tous égaux face à la mort.

    Chapeau à ce grand serviteur de la justice qui a fait son travail jusqu’au bout !!
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2021 (17:36 PM)
    Ce juge Samba Sall a fait sont travail jusqu’au bout même dans sa maladie il a fait ce dont il avait juré donc quelqu’un qui n’avait pas peur de la mort contrairement à ce juge Seck qui s’est dégonflé mais bon y’a deux sortes de citoyens dans la vie,celui qui va en guerre contre l’ennemi quelque soit ce que ça lui coûte : le citoyen d’honneur et l’autre citoyens celui qui trahit pour rester en vie ou manger ou pour des privilèges : le traité .:

    Par contre pour les gens qui jubilent de sa mort chacun aura son tour car nous sommes tous égaux face à la mort.

    Chapeau à ce grand serviteur de la justice qui a fait son travail jusqu’au bout !!
    Top Banner
    Auteur

    En Avril, 2021 (17:36 PM)
    Ce juge Samba Sall a fait sont travail jusqu’au bout même dans sa maladie il a fait ce dont il avait juré donc quelqu’un qui n’avait pas peur de la mort contrairement à ce juge Seck qui s’est dégonflé mais bon y’a deux sortes de citoyens dans la vie,celui qui va en guerre contre l’ennemi quelque soit ce que ça lui coûte : le citoyen d’honneur et l’autre citoyens celui qui trahit pour rester en vie ou manger ou pour des privilèges : le traité .:

    Par contre pour les gens qui jubilent de sa mort chacun aura son tour car nous sommes tous égaux face à la mort.

    Chapeau à ce grand serviteur de la justice qui a fait son travail jusqu’au bout !!
    {comment_ads}
    Auteur

    Patacour

    En Avril, 2021 (17:58 PM)
    ON NE JUBILE PAS POUR LA MORT DE QUELQU'UN CAR ON PEUT MOURIR COMME LUI

    DANS LA MEME SEMAINE OU LE MEME MOIS OU LA MEME ANNEE.

    RELECHISSONS AVANT DE DIRE N'IMPORTE QUOI SUR UN DEFUNT ET PRIONS

    POUR LE REPOS DE SON AME ET QUE FIRDAWSI SOIT SA DERNIERE DEMEURE AMINE.
    {comment_ads}
    Auteur

    Patacour

    En Avril, 2021 (18:08 PM)
    ET POUR AJOUTER QUELQUE CHOSE .PERSONNE DANS CE BAS MONDE NE PEUT GARANTIR A 100%

    SON ENTREE AU PARADIS ET SEUL ALLAH LE CREATEUR LE SAIT. NUL N'EST EPARGNE PAR CE VOYAGE

    SANS RETOUR. EN CORE UNE FOIS QUE FIRDAWSI SOIT SA DERNIERE DEMEURE SI BARKE SEYDINA

    MOUHAMADOU RASSOUL (PSL). AMIIINE YA RABBAL ALAMINA..
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2021 (18:12 PM)
    Merci pour cet article qui relève le niveau de Seneweb.



    Yalla nako ya Allah yeureum
    Top Banner
    Auteur

    Patacour

    En Avril, 2021 (18:13 PM)
    CELUI QUI N'AIME PAS FAIRE FACE A UN JUGE DOIT EMPRUNTER LE MEUILLEUR CHEMIN POUR NE PAS Y ARRIVER.

    {comment_ads} {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2021 (18:26 PM)
    Donc Samba n'était pas un Foutanké comme le prétendaient certains ? Ou était-il un Ndjoudou Diéri ou un Peul bou Gallé ?

    {comment_ads}
    Auteur

    Hm1

    En Avril, 2021 (19:05 PM)
    Leur planète natale est Véga-Supérior, la quatrième planète en orbite autour de l’étoile Véga, dans la Voie lactée. Ils ont colonisé leur système stellaire Un Végan 7M yrds etc fin hm1
    {comment_ads}
    Auteur

    Nopor

    En Avril, 2021 (19:23 PM)
    Beau texte. Ça nous change des piquettes habituelles de Seneweb
    Top Banner
    Auteur

    En Avril, 2021 (20:03 PM)
    Que le bon Dieu l,accueille au Paradis. Mes sinceres condeleances a la famille. Paix a son âme. Je ne connais pas Samba Sall mais il a fait que son travaille. Personne ne restera sur terre .Courage a sa femme et de veille a ses enfants, et je leur souhaite longue vie Amine .Repose en paix Cher Samba Sall
    {comment_ads}
    Auteur

    Imputabilite

    En Avril, 2021 (20:18 PM)
    On peut faire des reproches au juge Sall si on peut apporter des preuves qu il n à pas fait correctement son travail.

    Les personnes qui ont été mises sous mandat de Depots ou inculpés et mis sous contrôle judiciaire doivent apportées la preuve que cela ne devait pas se passer ainsi. C est tout ce qui est raisonnable et juste.

    Il y a des juges qui ont condamné à mort certaines personnes, mais Est ce qu ils n ont fait que leur travail.?

    Ceux qui font les éloges du juge sall doivent aussi apporter les éléments qui justifient ces éloges.

    {comment_ads}
    Auteur

    Leçon De Morale

    En Avril, 2021 (20:23 PM)
    La mort des ce juge nous montre juste qu'il ne sert à rien de suivre le bien d'ici bas car nul ne sait quand son tour arrivera.

    Au delà de ceci il faut juste noter que Adji Sarr ne sort plus et sa famille ne sait pas là ou elle se trouve de même que Pape Mbaye, le gendarme enquêteur a démissionné car sa vie est menacée par le ministere de l'intérieur, le juge du 8 ème cabinet s'était dessaisit du dossier, le juge Samba Sall qui était chargé de juger le dossier est mort.Même les témoins sont menacés, la propriétaire du Salon, son mari et la deuxième masseuse.L'avocate ainsi que le médecin qui était dans la voiture qui est venue chercher Adji Sarr n'ont jamais été interrogé par la justice.

    L'avocat Gabi dit avoir reçu Adji Sarr trois semaines avant la plainte.Avec toutes ces preuves les autorités étatiques doivent nous prendre au sérieux et respecter le peuple au moins.L'opinion a montré sa position dans cette affaire en se dressant du 5 au 8 pour défendre la démocratie et les libertés.

    Si Macky Sall persiste dans cette voie avec ses ministres c'est qu'ils ne veulent pas la tranquillité et la paix pour le peuple sénégalais
    {comment_ads}
    Auteur

    Compatriote

    En Avril, 2021 (21:34 PM)
    C'est sans conteste le meilleur article jamais fait par Seneweb.
    Top Banner
    Auteur

    En Avril, 2021 (22:20 PM)
    Macky sall est passé à autre choses
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2021 (00:30 AM)
    Il faut aussi dire au sénégalais qu il est titulaire d un bac de série technique G avant d engager des études de droits

    Un homme simple courtois et toujours c est son sourire de tu vois en premier très discret

    Dans sa ville natale il avait l habitude annuellement de financer l entretien des cimetières.

    Ses fréquentations restent ses amis d enfance .

    Repose en paix djim..!!!
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2021 (16:07 PM)
    il etait quand meme jeune. Khana covid la?
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email