Vendredi 30 Juillet, 2021 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Transport

32 véhicules des cadres et du Dg de Dakar Dem Dikk menacés de saisie-vente: Les délégués syndicaux prêts à tout pour recouvrer leurs sous

Single Post
Bus de Dakar-dem-dikk
A peine a-t-il effectué une sortie hier dans la presse pour dit-il qu’il a versé un chèque de 80 millions F Cfa en guise de début de remboursement de la dette de 277 millions F Cfa qu’il doit aux travailleurs de Dakar Dem Dikk dans le cadre de l’Institution de Prévoyance maladie que les délégués syndicaux sont montés sur le ring, pour catapulter dans les cordes le Directeur général de la Société de transport.
Pour ce faire, Actusen.com a appris de sources généralement bien informées qu’au détour d’une rencontre tenue, il y a quelques instants, ce 21 octobre, les délégués syndicaux ont prévu d’accélérer la cadence, dans le cadre du combat qui les oppose à leur Dg Moussa Diop.
A cet effet, Mamadou Goudiaby et Cie vont saisir 32 véhicules appartenant aux cadres de la Société de Transport.
A ce sujet, même le véhicule du boss de Dakar Dem Dikk est menacé de saisi, d’après le procès-verbal de saisie-vente de l’huissier Me Aloyse Ndong, parcouru par Actusen.com.
Pour les délégués du personnel de l’entreprise de transport, en vertu d’un procès-verbal de conciliation de l’Inspection régionale du Travail et de la Sécurité sociale de Dakar en date du 5 juillet 2015 par le Tribunal du Travail Hors Classe de Dakar, la Direction générale fait la sourde oreille, devant le paiement du montant de 490.154.280 F Cfa.
Cette contre-offensive des délégués syndicaux est subordonnée à ce qu’ils qualifient de “contre-vérités savamment véhiculées par le Directeur général, Me Moussa Diop, pour les mettre en mal avec l’opinion”.
D’ailleurs, désireux de lever toute équivoque quant à la nature des véhicules qui vont être saisis, les délégués syndicaux se veulent très clairs : “ne figure sur la liste des voitures devant être l’objet de saisine-vente aucun véhicule agissant directement dans l’exploitation du réseau”, confie à Actusen.com une source ayant pris part à la rencontre des délégués syndicaux.
“Ne figure sur la liste des voitures devant être l’objet de saisine-vente aucun véhicule agissant directement dans l’exploitation du réseau”.
Autres raisons qui ont braqué Mamadou Goudiaby et Cie : lorsque Me Moussa Diop, pour on ne sait pas trop quelle raison, explique que le Tribunal lui avait donné raison et que la Direction générale de Dakar Dem Dikk avait, jusqu’à Décembre pour procéder au paiement des fonds dus aux délégués syndicaux.
Or, le tribunal avait clairement indiqué que DDD devait payer les plus de 490 millions F Cfa qu’elle doit aux ayant-droits, en trois moratoires, à savoir le 30 Septembre, le 30 octobre et le 30 novembre.
Ces deux choses-là font surtout étouffer de rage Mamadou Goudiaby et Cie.
Autre morceau de la sortie du Dg de Dakar Dem Dikk qui irrite les délégués syndicaux : lorsque ce dernier estime qu’il n’existe aucun problème pour les encours. “C’est faux, archi-faux ! La Direction générale est à plusieurs millions de non-payés qui constituent des encours en dehors des dettes”, ont estimé les délégués syndicaux, lors de leur rencontre de ce mercredi.
Quid de Me Moussa Diop qui croit dur comme fer que c’est son avocat et la Direction générale qui ont gagné le procès sur le référé ? Là aussi, Mamadou Goudiaby et Cie étouffent de nervosité. “Il (Ndlr : le Dg) a faux. La preuve, ils ont supplié notre avocat pour qu’il leur fasse plusieurs moratoires.
Les délégués sont sûrs que l’avocat du Dg ne le dira jamais. Car avec le Pv de conciliation signé à l’Inspection du travail, et qu’il n’a pas respecté-ce qui lui a valu l’action de justice-les délégués lui avaient accordé plus de 20 moratoires.”, invoque une source ayant pris part à la réunion.
Pour les délégués syndicaux : “la gestion d’une entreprise n’obéit pas à du commandement, mais à du management ; cette leçon vient du Gouvernement à deux niveaux”. Quand la tutelle les invite au travail, ils lui rétorquent : “nous adhérons à pareille invite, le chemin du travail est mieux que celui des arènes. Avant de gifler Me Moussa Diop en ces termes : “la gestion d’une entreprise n’obéit pas à du commandement, mais à du management ; cette leçon vient du Gouvernement à deux niveaux.
Une manière pour eux d’invoquer l’appel du ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, en direction des policiers et le pacte de stabilité sociale prôné par le Président Macky Sall.
Convaincus que quand la gestion sobre se lève à l’est, la tutelle se réveille à l’ouest, les délégués syndicaux promettent, lors de leur conférence de presse de vendredi prochain, d’évoquer ce qu’ils qualifient de “recrutement politique, au point que des postes stratégiques comme le poste de chef de trafic risquent d’être donnés à un de ses poulains, alors qu’il ne remplit aucun critère”.
Ce sera l’occasion pour Mamadou Goudiaby et ses frères d’armes de disserter sur les 60 bus injectés dans le réseau avec les bus marron-beige, et les 1 milliard 200 millions destinés à la réparation des bus et au paiement des charges sociales.
Bref, au cours de leur réunion, ils ont clairement déclaré que “tant que ce système de gestion de DDD sera là, la Société ne sera jamais performante. Et si on lui remettait mille bus, ce serait peine perdue pour le Dg, les recettes sont entre 10 et 13 millions F Cfa, alors qu’avant lui, celles-ci étaient entre 17 et 19 millions F Cfa”.
Actusen.com


0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email