Mardi 16 Juillet, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Top Banner
Video

« Meilleure territorialisation » des politiques publiques : Le Ministère des Collectivités territoriales noue le dialogue avec les acteurs

Single Post
« Meilleure territorialisation » des politiques publiques : Le Ministère des Collectivités territoriales noue le dialogue avec les acteurs
La 1ère édition du dialogue territorial avec les maires et les présidents de conseil départemental des régions de Dakar, Kaffrine, Matam, Saint-Louis, et Ziguinchor, a ouvert ses portes ce lundi 7 août 2023, à Dakar. Organisée par le Ministère des Collectivités territoriales, de l’Aménagement et du développement des Territoires et placée sous la présidence effective de Ministre Mamadou Talla, cette rencontre de deux jours (7 et 8 août) vise à « faciliter l’appropriation », par les élus territoriaux, des orientations du gouvernement pour « une meilleure territorialisation » des politiques publiques. Elle permettra également de dresser ensemble un état des lieux de ces politiques publiques et dégager des perspectives de manière consensuelle à travers des modalités appropriées de mise en œuvre.


« Échanger sur les grandes orientations du gouvernement en matière de décentralisation, de les familiariser avec certains programmes et projets et de recueillir leurs avis et préoccupations »

L’Acte III de la décentralisation, qui a conduit à beaucoup de réformes pour l’approfondissement de notre politique de décentralisation, vise à « asseoir des territoires viables, compétitifs et porteurs de développement durable ». Et l’atteinte de cet objectif suppose une bonne prise en charge des politiques publiques au niveau des territoires. Dans cette perspective, la tutelle a jugé nécessaire de tenir des rencontres périodiques d’échanges et de partage avec les Présidents de conseil départemental et les Maires. Ce, pour échanger sur les grandes orientations du gouvernement en matière de décentralisation, de les familiariser avec certains programmes et projets et de recueillir leurs avis et préoccupations. En effet, l’établissement d’un cadre de dialogue traduit « une volonté d’asseoir une dynamique de coproduction participative et inclusive entre les différents acteurs chargés de la mise en œuvre de la politique de décentralisation et, partant, d’une bonne territorialisation de nos politiques publiques ».

Matérialiser la volonté du président de la République

Avec la tenue de cette première édition du dialogue territorial de gestion, le Ministère des Collectivités territoriales, de l’Aménagement et du Développement des Territoires compte mettre en place un cadre d'échange d'informations entre les différents responsables des services du ministère et les collectivités territoriales, structures opérationnelles concernées par la programmation et la mise en œuvre des actions sur le terrain. En effet, il s’engage résolument à matérialiser la volonté du président de la République, Macky Sall, d’imprimer « une dynamique de concertation » dans toutes leurs actions.

« La tenue de cette activité résulte de ma foi indéfectible aux vertus du dialogue, de la concertation et de la coproduction. Oui, je demeure convaincu que la concertation, la plus large possible, est la méthode la plus efficace pour le traitement des grands dossiers intéressant notre pays », a soutenu Mamadou Talla.

Il ajoute : « A cet égard, les enjeux stratégiques que revêt la décentralisation, et partant, la territorialisation des politiques pour nos collectivités territoriales, nous imposent des espaces d’échange et de partage d’expériences, dans une dynamique de coproduction ».

De l’avis de Mamadou Talla, l’instauration de la Journée nationale de la décentralisation par le président de la République, Macky Sall, a permis au gouvernement, durant les deux précédentes éditions, de « mettre en œuvre avec diligence, des directives qui contribuent significativement à la mise en œuvre de l’acte 3 de la décentralisation ». Et la rencontre d’aujourd’hui constitue un prolongement de ces réflexions car, elle permet, surtout, de mettre en oeuvre « une recommandation phare du Chef de l’État, à savoir : « être à l’écoute et au plus près des élus territoriaux et des populations à la base, qui sont, en définitive, les destinataires des politiques sectorielles pilotées par le gouvernement ».

« Malgré l’augmentation considérable des moyens mis à la disposition des collectivités territoriales, les élus territoriaux exposent régulièrement leurs difficultés à prendre en charge correctement les compétences qui leur sont transférées »

Le ministre signale que « malgré l’augmentation considérable des moyens mis à la disposition des collectivités territoriales ces dix dernières années, les élus territoriaux exposent régulièrement leurs difficultés à prendre en charge correctement les compétences qui leur sont transférées ». Avant de rappeler que de 2013 à 2023, les Fonds de dotation de la décentralisation et d’équipement des collectivités territoriales cumulés sont passés de 30,55 milliards FCFA à 69,61 milliards. Et la contribution économique locale, valeur ajoutée qui était de 17,76 milliards en 2019, est passée à 23,93 milliards en 2023, en plus de la ristourne évaluée à 5,5 milliards cette année.

Ce dialogue territorial, qui a démarré aujourd'hui, se déroulera en trois bassins, pour couvrir à terme, toutes les collectivités territoriales. Ainsi, la prochaine édition va concerner les régions de Thiès, Diourbel, Louga, Fatick, Kaolack, Kolda, Sédhiou, Kédougou et Tambacounda.

Cette première journée du dialogue a enregistré la présence des ministres Oumar Sarr et Moussa Bocar Thiam ; du président de l’Association des départements du Sénégal (ADS), Ahmed Youssouf Benjelloun ; du président de l’Association des maires du Sénégal (AMS), Oumar Ba ; du président de l’Union des associations des élus locaux (UAEL), Mamadou Oury Bailo Diallo ; du maire de Ngor, Maguèye Ndiaye ; du représentant du Haut conseil des collectivités territoriales ; de présidents de conseil départemental ; de maires ; du représentant du Ministère des Finances et du Budget ; du représentant du Ministère de l’Intérieur ; entre autres.


1 Commentaires

  1. Auteur

    Djio

    En Août, 2023 (04:28 AM)
    Mr le ministre pourquoi vous vous acharné tous sur sonko car vous savez que vous n'êtes qu'une bande de brigands qui cherchent que leurs intérêts mais ça va pas durer longtemps 
    Top Banner

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés. --
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email