Sunucause : La mission humanitaire de la Twittosphère Sénégalaise

International

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Après la brillante victoire de sunu2012lors de l’élection présidentielle, la Twittosphère sénégalaise s’est mobilisée hier à Dakar lors de la seconde édition d'un Sunutweetup pour le lancement d’un nouveau projet dénommé « Sunucause » dont l’objectif est d’aider les personnes qui sont en situation difficile.    Le restaurant « la brioche Dorée » du quartier résidentiel de Mermoz a été transformé en une véritable salle de « Geeks ». Déjà à 21h, le décor avait changé laissant la place à un groupe de jeunes blogueurs. Un vidéo-projecteur est installé juste à l’entrée de la salle pour répertorier l’ensemble des tweets qui seront accompagnés d’un #Sunutweetup. Chaque blogueur est derrière son Smartphone pour discuter entre amis. Nous sommes dans un milieu ou le tweet remplace la parole.    De temps en temps quelqu’un jette un regard provocateur sur l’écran. « Un ami a peut-être dit un gros mot ? » mais tout ceci dans une ambiance bon enfant. Ils sont étudiants, journalistes, ingénieurs, développeurs, programmeurs, consultants, banquiers et la liste est loin d’être exhaustive. Une seule passion les anime : « Le Blogging ». L’objectif de cette rencontre est de pouvoir discuter entre blogueurs et partager nos idées. On a remarqué qu’il y a beaucoup de twittos sénégalais qui ne se connaissaient que sur la toile. Cette rencontre qui en est à sa deuxième édition nous permet de reconnaitre les visages cachés derrière les twittos » a expliqué le blogueur Cheikh Fall appuyé dans cette idée par les blogueurs Nattyseydi et Elijah3 « l’homme qui twitte plus rapidement que son ombre »    Après une présentation de chaque Twittos, place maintenant au projet Sunucause. Comme son nom l’indique Sunucause n’est que la continuité du projet citoyen (Sunu2012) qui a eu des retours importants. En effet, lors de la présidentielle, les blogueurs sénégalais avait mis en place une plateforme citoyenne pour donner la parole à tous les citoyens sénégalais et ceux de la diaspora pour une élection libre et démocratique avec le slogan suivant « le président de la république a beaucoup de pouvoir il serait dommage de mal le choisir » Après cette belle leçon de démocratie avec l’utilisation des médias sociaux, il fallait maintenant passer une autre étape pour impliquer, le maximum possible, tous les twittos sénégalais autour d’un Sunutweetup. Dans son discours, la blogueuse Amy Jeanne a expliqué que le projet est déjà en cours car un petit groupe de blogueurs a déjà commencé le travail. Ceci dit, « sunucause est un projet ouvert à tout le monde, chacun peut y participer » poursuit Pape Ousmane.    La plateforme étant lancée, les blogueurs ont déjà repéré une cause. Il s’agit d’un « enfant du nom de MAME THIERNO qui est né sans paupières, avec la peau lézardée, parsemée d’écailles. De jour comme de nuit, ses parents sont obligés de l’enduire d’une crème hydratante qui coûte 7000 F Cfa l’unité. La famille, totalement démunie, en appelle à l’aide des bonnes volontés. » Le travail des blogueurs et twittos bénévoles sera maintenant de mobiliser les internautes à travers les réseaux sociaux pour régler une cause sociale.    Les twittos sénégalais se reconnaissent facilement sur le réseau de microblogging à travers deux hastags que sont #kebetu et #sunu2012. Une vraie revolution d’une nouvelle génération de blogueurs soucieux de la force des réseaux sociaux pour une cause citoyenne démocratique et sociale.   http://senegalmedias.blogspot.com/2012/07/sunucause-la-mission-humanitaire-de-la.html Sunutweetup: Les Twittos Sénégalais vous parlent

Les Tweetos Senegalais vous parlent

basileniane @cypher007 et @dadoosmile #sunutweetupinstagr.am/p/MguDqRDSEH/ Basile Niane il y a 2 jours ReplyRetweet NattySeydi we officialy launch #sunucause yesterday at#sunutweetup any news you wants its dehsunucause.com #kebetu #sunu2012 #team221 IjahManNattySeydi il y a 2 jours ReplyRetweet taafiscoo RT @kaiichaa: Quel sens y aurait-il s'il n'y avait pas la majorité présidentielle à l'assemblée nationale?!#sunutweetup #sunu2012 Moustapha DIENG il y a un jour ReplyRetweet KifMamour RT @kaiichaa: Quel sens y aurait-il s'il n'y avait pas la majorité présidentielle à l'assemblée nationale?!#sunutweetup #sunu2012 Mamour il y a un jour ReplyRetweet kaiichaa Quel sens y aurait-il s'il n'y avait pas la majorité présidentielle à l'assemblée nationale?! #sunutweetup#sunu2012 ?Dee'jah Dadoo Diop? il y a un jour Re
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :