LE DÉVELOPPEMENT EN AFRIQUE MAIS A QUEL PRIX?

International

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

LE DEVELOPPEMENT EN AFRIQUE MAIS A QUEL PRIX?

\r\n\r\n

Nous parlons tous souvent de politique monétaire et de développement de pays qui ont leur monnaie et une croissance (USA,CHINE,FRANCE...), ce qui n'est pas le cas des pays de l'espace CEDEAO en plus d'être encore sous joug colonial! 
\r\nLe premier combat serait déjà de bouter tout les promoteurs de conflits sur le sol Africain en l’occurrence les Occidentaux et autres Américains qui je le rappel sément la mort partout où leur présence est signalée

\r\n\r\n

- Avoir une monnaie unique Africaine, créer un espace fédéral africain sur le modèle du Nigéria qui réussi bien et que tentent subitement de détruire les terroristes d'état occidentaux. Rappelons que le terrorisme étatique vise à détruire les structures étatitiques pour laisser à la place de vague portion de territoire contrôlés par des groupes armés afin de négocier au rabais les richesses qui s'y trouvent.

\r\n\r\n

Ceux qui ne veulent pas du réveil panafricain agissent en coulisse  via des pantins surfabriqués tels quel'EI et autre Bokko haram (qui bizarrement ne s'attaquent jamais aux occidentaux et utilisent leurs armes et technologies!).

\r\n\r\n

- Il faut aussi nationaliser toutes les entreprises d'extraction en afrique et qui sont sources de tout les conflits pilotés et entretenus de l'extérieur (et oui! aucun pays africains ne produit d'armes et encore moins des munitions d'où l'implication nette des pays producteurs et créateurs de conflits).

\r\n\r\n

-  Enfin investir dans une industrie d'armement Africaine, une force africaine d'intervention,et de prévention des conflits et faire le bilan de la présence étrangère en afrique (banques, armées, entreprises...) pour en tirer les conséquences sur un impact positif ou pas, de même que les décisions à prendre.
\r\nAprès ces quelques étapes d'indépendance et d'autonomisation...on reparlera de politique économique et de développement!

\r\n
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :