LE RÈGNE DES SORCIERS

International

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Le Sénégal est sans doute un pays béni !

\r\n\r\n

Il y a la démocratie avec des élections et des alternances, il y a des marabouts qui ont prié pour notre salut là-bas au ciel et il y a des lutteurs et des chanteurs partout pour nous distraire tout au long de l’année.

\r\n\r\n

Le seul bémol est que nos enfants meurent sauvagement sacrifiés pour que les riches restent riches et que nos dirigeants accèdent ou perdurent au pouvoir, nos enfants doivent mourir pour que leur âmes innocentes nourrissent l’appétit vorace des pangols garant du système.

\r\n\r\n

En effet, le mode de gouvernance aussi bien politique pour le temporel et maraboutique pour le spirituel a toujours fricoter avec le pouvoir et l’argent, la colonisation servant de point de démarrage de la corruption quasi généralisée au sein des élites sénégalaises empreinte d’alliances et de trahisons de toute nature quoique des véridiques eussent fait leur part de rectitude insuffisante dans les deux camps.

\r\n\r\n

Cela a marcher quelques siècles avant que la pauvreté charriant son lot de misère et de désespoir ne pousse la population à ne plus se fier au politique et encore moins au spirituel. Nous croyons au discours politique et aux prières de nos marabouts, mais nous le faisons confiance à aucun des deux !

\r\n\r\n

Croire et ne pas faire confiance revient à chercher des garanties ailleurs, et c’est là que les sorciers entrent en scène pour satisfaire au manque de confiance de la population vis-à-vis de ses bourreaux politique et faussement religieux, mais également satisfaire au manque de d’assurance des acteurs au pouvoir qui ont perdu le soutient de la population et n’ont plus de promesses ou de prières à leur vendre pour qu’elle accepte d’être spoliée encore et encore…

\r\n\r\n

Les sorciers s’en donne à cœur joie entre les deux groupes en proie au désespoir et au manque de foi au gré de leurs fantaisies dictées par des diables tapis dans les ténèbres et méandres de leurs esprits fourbes. Ils ordonnent des sacrifices et rituels de plus en plus macabres et sanguinaires commençant d’abord par des animaux, pour enfin atteindre la vraie cible que sont nos enfants, nos épouses, nos enfants…notre société !

\r\n\r\n

Les sorciers et les diables, voyantes, prédicateurs loufoques, politiciens véreux… font légion au Sénégal pays de la Téranga et terre des hommes de Dieux jadis, qui n’est devenu qu’un vulgaire sanctuaire de sorcellerie macabre.

\r\n
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :