STRATEGIE DU NEOCOLONIALISME: DE LA CULTURE DE LA MEDIOCRITE

Blogs

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

STRATEGIE DU NEOCOLONIALISME:

\r\n\r\n

DE LA CULTURE DE LA MEDIOCRITE
\r\nPartons d’un constat :
\r\n- Chaque année, dans nos états A-fric-anaux-néocoloniaux, a lieu le traditionnel concours du BAC suivi des lauréats du concours général, la crème de nos petites têtes quoi.
\r\n- Il s’ensuit un ballet incroyable de demande de bourses automatiquement accordées vers les Etats Néo-colonisateurs (France, Angleterre…), un écrémage quoi.
\r\n- Le bon étant séparé du reste, que deviennent ces potaches exilés avant l’âge mur ?
\r\n- Et bien ils sont victimes de racisme, d’exclusion, de ségrégationnisme pour une part, et pour ceux qui passent à travers ces mailles d'exclusion bien affutées, il ne reste plus qu’à occuper des postes de subalternes dans le pays hôte et rêver de CAHIER D’UN RETOUR AU PAYS NATAL.
\r\n- Les victimes de ce système de transformation de la crème Africaine en Boue A-Fric-Haine sont alors redistribuées dans les Ghettos, HLM et autre taudis pour occuper des postes de Vigiles, caïds, gardiens de prison… si ce n’est d’être emprisonnées. Suivant la même logique, certains plus malléables, rejoignent les cercles occultes et autres loge maçonnique ou ils sont formatés et estampillés "présidentiable" pour leur pays d’origine afin de servir au mieux les intérêts de leurs maitres Néo-colonialistes.
\r\n- Les questions cruciales sont :
\r\n1. Pourquoi après le BAC les états Africains ne construisent pas des Universités et instituts d’excellence destinés à la crème de nos potaches quoique la sélection et les critères d’accession puissent y être drastiques ?
\r\n2. Pourquoi ceux qui restent occupent finalement les postes stratégiques d’enseignants, de professeurs, de politiciens de quartier, de policier mal rémunéré… alors que les meilleurs ne sont plus là ?
\r\n- Je m’en arrête la dégouté par l’odeur de la boue que le FN de France tente de nous ramener coute que coute, mais qu’il sache que le processus inverse est valable, nous construirons notre Afrique avec sa crème et sa boue !

\r\n
Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :