Faire fortune rapidement au Sénégal, Patron voyous et autre profiteurs de ressources humaine et biens sociaux

Blogs
  • Article ajouté le : 03 Mardi, 2015 à 20h03
  • Author: alfred pitz

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Faire fortune rapidement au Sénégal, Patron voyous et autre profiteurs de ressources humaine et biens sociaux

 

Le système ultra libéral instauré par les gouvernements précédent conduit inéluctablement à des dérives folles du capitalisme sauvage.

Argent sale, blanchiment, monopoles et mafia corrompues s' en donne a cœur joie. Au grand désespoir des population démunies de l' essentiel et même de l' élémentaire pour vivre. (survivre)

Des entrepreneurs tous secteurs se fichent de la législation du travail, du respect des travailleurs, de la tenue de registres des employés, du versement des cotisations maladies retraites obligatoire etc. faute de contrôle pour appliquer le code du travail.

Lors de ma petite enquête auprès des travailleurs d' une société équestre importante renommée sur la petite cote j' ai constaté :

Dans un cadre idyllique une quarantaine de chevaux bien entretenus par une équipe de 5 ouvriers, taillable et corvéable à merci, la présence nombreuse d' une clientèle à la bourse bien garnie venant profiter des bienfaits de l' équitation, sans doute inconsciente de participer indirectement à l 'esclavage caché des travailleurs présents.

Il apparaît en examinant un torchon brandi par un travailleur servant de contrat de travail officiel, que celui ci ne respecte pas la plus élémentaire bienséance.

L 'ouvrier est soumis à une charge de travail de 54:00 H/sem. Dimanche compris, salaire déclaré secteur hôtellerie (moins cher) de 75.000 Cfa/mois correspond au 1/4 du salaire prévu dans la convention collective du secteur palefrenier.

Des contrat à durée déterminée de 6 mois estampillé à l' encre rouge par je ne sait quel faux tampon d' un corrompu inconscient, sont signés sporadiquement mais indéfiniment alors que la loi limite cette pratique pour une durée de 2 ans max.

Les horaire légaux (40 H/sem.) largement dépassé sans payement du sursalaire 110% prévu pour heures supp.

Les prestations dominicale non compensées par un jour supplémentaire de repos compensatoire.

Le congé annuel de 24 jour ouvrable payé balayé sous le tas de fumier de crottin de cheval.

Les bulletins de paye mensuel obligatoires indiquant les salaires et cotisation  patronales brillent par leur absence et le non payement des prestations due par le patron ;

Au risque de devenir ennuyeux j' en reste la car la liste des carences patronales est bien plus fournie, permettant à ceux ci d' engranger rapidement des fortune par continuité d' une forme d' esclavage et abus de bien sociaux.

Puisse certain Patron s' y reconnaître en âme et conscience améliorer leur triste comportement, seule une information transmise à l' inspection du travail fera bouger certains mais le service étant débordé il faudra encore laissé profiter des années ces malfrats abusant du système bien rodé en place.

 

A. PITZ

 

 

 

 

 

 

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :