homosexualité autodestruction de l\ Homme

International
  • Article ajouté il y a 17 octobre 2012
  • Author: Just ndiaye

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Certaines nations encouragent d’autres peuples à dépénaliser l’homosexualité et vont même à faire des pressions aux autorités pour accepter cette pratique. Et pour cela, ils sont prêts à tout avec des promesses de visas et d’argent pour tout peuple qui s’y donne. Mais, je leur dit ainsi que les ONG défendant leur cause que leur combat est voué à l’échec et je demande au peuple de ne pas céder à l’homosexualité parce qu’elle entraine une autodestruction de nos sociétés. Lorsque les hommes se marieront entre eux et les femmes entre elles, à long terme ça sera la fin de la reproduction de l’Homme sur terre, nos sociétés seront dépeuplées, voilà ce qui semble un gigantesque complot pour réduire la population mondiale. Ce dont j’en suis sûre, lorsque la moitié de la population américaine ou européenne sera des homosexuels, ces nations comprendront le danger de l’homosexualité et la mettront fin ou ça sera le déclin de leurs nations car ils n’auront plus de population active. Tout peuple qui se donne à l’homosexualité est appelé à disparaître car il ne reproduira plus. Ce n’est qu’une question de bon sens. Et s’il n’y a plus de reproduction; c’est soit accueillir des étrangers par adoption ou reproduire scientifiquement grâce à la médecine moderne et dans ce dernier cas ce seront des enfants rebots et non des êtres humains dotés de sensations. Il faut couper l’herbe au pied et ne pas attendre que plus de la moitié d’un peuple s’y donne, afin prendre des décisions.

Toute contre-nature est vouée à l’échec, même les animaux instinctivement agissent entre mâle et femelle, il en est de même pour les plantes, à fortiori nous êtres humains dotés de conscience (science sans conscience n’est que ruine de l’âme). En tant que humanistes, nous avons le devoir et l’obligation de préserver l’espèce humaine et non d’encourager sa disparition car nous Aimons l’Homme.

Ayant besoin d’Homme (main d’œuvre)  pour bâtir, défendre et nourrir nos sociétés, alors encourageons nos peuples à former des familles mâle & femelle, à se reproduire et offrir à leurs enfants naturels l’amour et l’éducation du mâle et de la femelle dont ils sont besoin

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :