HONTE A VOUS ETUDIANTS UCAD

International
  • Article ajouté il y a 17 octobre 2012
  • Author: Just ndiaye

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Je ne ferai pas, comme certains, à me lancer dans le débat de la manipulation politique des étudiants par un tel ou  tel parti politique, mais ce que nous avons vu à l’UCAD est scandaleux et intolérable dans une république. Comment des personnes qui se disent intellectuels peuvent se permettre de lancer des pierres au Président de la République venir inaugurer des édifices à l’université. C’est indigne et irresponsable. Ce que ces étudiants ont fait, est excessivement grave, ils ont essayé de porter atteinte à la  vie du président de la république, c’est un grave délit. Je lance un appel à tous les hommes politiques de condamner vigoureusement cet incident au niveau de l’UCAD, quoi qu’il en soit, Macky est et restera le Président de la République jusqu’à la fin de son mandat.  Macky a été plébiscité démocratiquement par plus de 60% de la population sénégalaise, donc que ceux qui ne sont pas content respecte le choix de la majorité. Nous avons vu Bush en Amérique, Sarkozy en France, mais personne n’a osé les jeter des pierres. A supposé que Macky mène une gestion calamiteuse de notre pays, lui jeter des pierres serait intolérable. Nous sommes en démocratie, que ceux qui sont contre la politique de Macky, attendent les élections présidentielles pour le sanctionner et les débats, les conférences, les manifestations pacifiques pour dénoncer la politique du président. Macky Sall partira, un autre viendra prendre sa place de président de la république, les hommes s’en vont les institutions restent. C’est à nous préserver notre institution. SI nous voulons que le Sénégal soit un Etat fort, il faut que les institutions soient fortes. Que les jeteurs de pierres se prennent pour dit ; le peuple sénégalais ne sait pas battu en 2000 et 2013 pour ça.

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :