L’irresponsabilité de la Fédération Sénégalaise de Football

International
  • Article ajouté il y a 17 octobre 2012
  • Author: Just ndiaye

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

Depuis la qualification et la brillante participation à la coupe de monde de 2002, l’équipe nationale peine à faire des exploits. Comme nous pouvons le constater, elle peine à se qualifier encore à une coupe du monde malgré ses potentialités, (pour rappel, c’est une équipe togolaise avec un Adébayor qui les a fait perdre en 2006, une vieille équipe Ivoirienne en 2014) ; elle peine également à se qualifier à la coupe d’Afrique ou à la limite faire de mauvaise prestation à la CAN. Donc naturellement nous pouvons déduire qu’il y a des problèmes qu’il faut situer.

« Echouer » n’est pas un problème, mais ne pas savoir « pourquoi  on a échoué » est un problème.

A chaque échec, nous constatons que la fédération sénégalaise ne fait que limoger les entraîneurs, de Guy Stephan, en passant par  Lamine Ndiaye,  Amara Traoré, joseph Kotto, aujourd’hui c’est le tour de Alain Giresse, sans leur laisser l’opportunité de s’expliquer (selon eux) sur la cause de l’échec, d’écrire un rapport sur l’équipe national de football, de déceler les erreurs (techniques ou disciplinaires ou organisationnelle ) afin de pouvoir les juger sur leurs prestations, etc….. Ce qui est important c’est de comprendre pourquoi un Giresse, ou Lamine N’diaye ou Traoré a perdu et pour cela il va falloir les entendre. Mais l’irresponsabilité de la Fédération Sénégalaise de Football, pousse ce dernier a toujours limoger les entraîneurs pour en chercher un autre sans comprendre le pourquoi des échecs. Et à chaque fois un éternel recommencement avec des zéro comme résultat, des millions de FCFA perdus et des espoirs brisés. Il est temps de s’arrêter et de se poser des questions. C’est dommage que nous n’ayons pas un mémoire du feu Metsu décrivant son parcours et les clés de son succès avec l’équipe nationale. Qui sait ? Ces mémoires auraient pu être utiles à ces successeurs.

Par les limogeages de ces multiples entraîneurs, la FSF ne fait que montrer son irresponsabilité et son incapacité à faire un bon choix sur un sélectionneur de l’équipe nationale de football du Sénégal.

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :