les enfants de la rue ou l irresponsabilite des parents et de l etat

Blogs

les enfants de la rue ou l irresponsabilite des parents et de l etat

La question merite d etre posee au vu de tout ce qui se passe dans le pays. En effet le chantage est brandi comme une arme de lutte par les syndicats et autres associations et la plupart du temps ca les reussi face a un etat hesitant, tatillon et sans fermete. Gerer un etat de la sorte c est laisser la porte a l anarchie et a toutes sortes de derives.

Suite a l incendie qui avait occasionne la mort de 7 talibes dans un daara a la Medina, l etat avait pris la decision de fermer tous les daaras en situation irreguliere, les populations avaient applaudi montrant ainsi son accord par rapport a cette mesure. Cette situation est d autan plus dramatique que des voix s elevaient de partout pour denoncer l exploitation de ses enfants innocents et sans defense. Des enfants qui viennent pour la plupart des pays voisins parcourant ainsi des milliers de km, abandonnes a leur sort par des parents irresponsables qui certainement ne verront plus jamais leurs enfants. Il ne sert a rien de mettre au monde des enfants si 5 ou 6 annees plutard on s en debarasse comme s ils nous encombraient les jetant ainsi aux bras de soi disant marabouts qui les exploitent de la pire forme. De tels parents doivent etre arreter et juger pour que de tels actes ne puissent prosperer. On remarque que ses enfants proviennent le plus souvent de famille polygame. Je n ai rien contre la polygamie qui est une pratique islamisque et culturelle, mais la plupart des hommes qui le font n ont pas les moyens ni materiels ni financiers pour maintenir epouses et enfants dans des conditions idoines. La plupart de ceux qui le font n ont pas de revenus fixes, n ont pas de toit, peinent a assurer les trois repas quotidiens, en un mot ils se debrouillent pour vivre au jour le jour, ils le font par pur plaisir. Au pere de famille on lui prepare un repas special et les epouses et enfants mangent de la bouillie ou tout simplement chacun se debrouille pour se mettre quelque chose sous la dent. Ces braves femmes vendent tout leurs biens pour subvenir aux besoins de leur progeniture. Beaucoup d entre elles optent pour le petit commerce dans la plus grande dignite bien qu elles n y gagnent presque rien du tout mais le preferant a la mendicite.

La consequence de tout cela, les enfants sont abandonnes a leur sort, a la merci de la rue qui leur dicte sa loi. Sans protection, ils sont ainsi exploites, battus, tortures, violes et meme tues dans la plus grande indifference. Ils sillonnent les rue a la recherche de l aumone de plus en plus rare du fait de la crise. Des enfants sans hygiene, mal habilles, la plupart pieds nus parcourant des kilometres de 7 heures du matin a 20 heures du soir. On les voit dormir le plus souvent au coin d une rue du fait de la fatigue apres une dure journee de labeur du au fait qu il faut coute que coute et par tous les moyens disposer de la somme exigee par son empoyeur . Des enfants qui ne s epanouiront jamais et qui ne seront jamais des enfants normaux parce que n ayant ni papa ni maman a leur chevet.

Ayons le sens de la responsabilite, il ne sert a rien de faire une equipe d enfants si on est incapable de leur assurer le minimun vital. Le phenomene de la polygamie doit etre revu et l etat doit legiferer para rapport a cela. Une structure se chargera de voir si tel ou tel individu rempli les conditions pour etre polygame a l instar de beaucoup de pays comme le Maroc ou la loi dit En cas d’introduction d’une demande pour avoir une deuxième femme, le juge va écouter et connaître la position de la première femme. Soit elle est d’accord, et son mari remplit toutes les conditions requises pour un second mariage, et là, le juge le lui accorde, soit elle n’est pas d’accord et elle a le droit de demander le divorce . En Arabie Saoudite 70% des hommes sont monogames et pourtant c est le berceau de l islam et dans d autres pays arabes comme la Tunisie la polygamie est purement et simplement interdite.

L etat doit prendre ses responsabilites pour venir a bout de ce phenomene qui prive l enfant de presque tous ses droits les plus elementaires comme le droit a l education, le droit a la protection, le droit a la sante et a une bonne hygiene. En verite on ne comprend pas la reculade de l etat devant la menace de certains marabouts qui defendaient contre vents et marees leur gagne pain. l etat doit etre plus ferme contre toute exploitation de ses enfants car ils sont l avenir du pays et de l afrique en general. l avenir d un pays se jauge a la qualite de sa jeunesse, dit moi quelle jeunesse tu as, je te dirais quel futur tu auras

Mahamadou Aidara

Facebook.com / Mahamadou Aidara

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

Vous pouvez lire aussi

O M T S D - #1

Salam Lingay Wakh Dara Dou Ci Deugg Fenrek Ngay Def Baayil Talibeyi Seen Baay Dusa Moroom \nboo Santu Loon Aydara Danaala Wakh Loubon

le Lundi 03 Août, 2015 à 14:17:29RépondreAlerter

Commentez cet article

Pseudo *

Votre commentaire :

Pseudo *

Mon commentaire *