URGENT/Sénégal, « COUP D’ETAT PERMANENT » !

Blogs

Le conflit qui oppose Israéliens et Palestinien est au coeur des crises qui secouent le Proche et le Moyen Orient. Considéré comme central par les diplomates.

URGENT/Sénégal, « COUP D’ETAT PERMANENT » !

 

Gouvernement tyran :

Un des multiples slogans rageurs, apparus  sur les pancartes des étudiants en colère contre le premier gouvernement du Président Macky SALL. L’annonce de la suppression des aides (60 000 F) allouées aux étudiants non boursiers a valu au gouvernement d’Abdoul MBAYE sa première grève universitaire (48 Heures non renouvelables)

Apprentis Sorciers :

Les banquiers Abdoul MBAYE (Premier ministre) et Amadou KANE (Ministre de l’économie et des finances) ne réussiront pas à faire passer les aides sociales entre pertes et profits. Le gouvernement YOONU YOOKKUTE devrait être l’instrument politique pour le renforcement des acquis et surtout la réalisation des attentes longuement exprimées. Les banquiers devront se convertir au realpolitik.

Coup d’Etat permanent :

Un soupçon de complot pèse sur ces «affaires» alarmantes orchestrées autour de l’université Cheikh Anta DIOP de Dakar (UCAD). Qui veut abattre le régime du Président Macky SALL ? S’agit-il de déclencher la bombe sociale : 70 000 étudiants furax en marche vers le Palais présidentiel ? Cette succession d'alertes mérite une enquête approfondie étendue à :

Ø  L’opposition déstabilisée par la double défaite présidentielle et législative et hantée par les affaires pendantes devant la justice ;

Ø  La majorité plurielle sans programme commun et dont les principaux animateurs affichent clairement leur insatiable ambition présidentielle ;

Ø  La menace terroriste infiltrée en Afrique de l’ouest et prompte à s’engouffrer sur toutes les brèches.

La fonction de veille et d’investigation est plus que nécessaire dans cette atmosphère de rumeurs et d’attitudes putschistes, encouragées par une géopolitique marquée par les conflits en Casamance et au Mali. Le plus grave reste le front social intérieur dont l’instrumentalisation promet de dépasser le 23 Juin 2011.

Sénégalaises, Sénégalais dormez ! L’Etat veille-t-il ? Amen vivement !

M. Momar Idrissa NDIAYE, Professeur LETFP/Thiès

Cette entrée a été publiée dans Politique. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien. Alerter

À propos de Roman Polyarush

Donc en ouverture pharaonique (écran gigantesque, des stars par douzaines, des spectateurs par milliers. De cette quatrième édition de Lumière. J'avais vu le film de Schatzberg il y a quelques mois et l'avais aimé. Cette fois j'ai vu plus de défauts qui tiennent pour beaucoup.

Voir tous les articles de Roman Polyarush

4 commentaires à Le blues de Christian Eckert, député socialiste "normal"

Roman Polyarush

Personnellement, si des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 16 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Sara Gordon

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Rio Ferdinand

Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer de telle ou telle région.

le 11 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Victor Kirkland

Des Bretons ou des Corses voulaient vraiment l'indépendance, je trouverais normal et juste que l'Etat ne fasse pas que les consulter eux, mais nous consulte tous pour savoir si on accepte de se séparer.

le 14 octobre 2012 à 12:50RépondreAlerter

Commentez cet article

Nom *

Adresse de contact *

Site web

Commentaire :