Crise scolaire : Le Sudes écrit au Premier ministre

  • Source: : Seneweb.com | Le 30 mars, 2018 à 02:03:29 | Lu 4552 fois | 11 Commentaires
content_image

Crise scolaire : Le Sudes écrit au Premier ministre

Avec la crise aigüe qui secoue le secteur éducatif, le Syndicat unitaire et démocratique des enseignants du Sénégal (Sudes) a écrit au Premier ministre. Ce, pour l'exhorter à faire un effort supplémentaire afin que les élèves puissent retrouver le chemin des écoles dès la fin des vacances pascales. Nous vous en proposons quelques extraits de la correspondance envoyée à Mahammad Dionne.

"L'heure est grave"
"À ce stade de la crise aiguë dans laquelle est engluée l'Ecole publique depuis décembre 2017, il nous a paru opportun de vous écrire pour d'abord souligner l'impératif absolu de trouver des solutions de sortie de crise avant la fin des vacances scolaires en cours, parce que la validité pédagogique de l'année scolaire en dépend vitalement ensuite pour formuler des propositions dans ce sens. Monsieur le Premier Ministre, l'heure est assurément grave !

Équation du Mondial-2018
"En effet, un grand nombre d'établissements, du primaire au secondaire, n'ont pas encore fait les compositions du premier semestre. Alors qu'il y a exactement une quarantaine de jours ouvrables dans les deux mois à venir (avril et mai) et qu'au mois de juin il y aura sans aucun doute, des perturbations dans le déroulement des enseignements à cause de la Coupe du monde de football dans laquelle notre équipe nationale est partie prenante.

Bricolage
"En conséquence, même dans l'hypothèse optimiste d'un règlement de la crise avant la fin des fêtes, le réaménagement du reste de l'année scolaire sera d'une grande complexité. Dans le cas contraire, c'est le risque d'une invalidation de l'année scolaire pour les élèves du secteur public d'éducation, à moins de s'en tenir à des solutions de bricolage qui discréditeraient davantage les enseignements et les diplômes délivrés à cet effet.

Efforts supplémentaires
"Le Sudes exhorte le gouvernement à faire des efforts supplémentaires sur la question de l'indemnité de logement. Une augmentation substantielle par tranches à paiement différé dans le temps, articulées à la définition de modalités pratiques de mise en œuvre des autres points d'accords et à la fixation d'une date pour l'ouverture de négociations sur la révision du système indemnitaire et de rémunération dans la fonction publique, constitueront des solutions de fond pour une paix sociale durable dans le secteur public d'éducation.

Pacte de stabilité
"Celle-ci pourrait être consolidée par la négociation et la signature d'un pacte de stabilité de 3 à 5 ans dans les délais raisonnables, à la suite d'actes concrets de restauration de la confiance à toujours raffermir. En effet, pour le Sudes, il importe de créer les conditions nécessaires pour réaliser avec succès les réformes en profondeur pour la refondation du système éducatif telle que préconisées par les concertations nationales sur l'éducation en 2013 et 2014 (Cnaes et Assises de l'éducation) et conformément aux objectifs de l'Odd4."


Auteur: Youssouf SANÉ - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (5)


Anonyme En Mars, 2018 (02:22 AM) 0 FansN°: 1
Les faux enseignants vous êtes juste des bandits qui prennent en otage l'avenir des enfants des sénégalais les plus demunis
Anonyme En Mars, 2018 (07:15 AM) 0 FansN°: 2
C'est le moment de se soucier des "enfants'que vous sacrifiez au nom de revendications mesquines.continuez ainsi.
Anonyme En Mars, 2018 (10:53 AM) 0 FansN°: 3
des vrais cretins ses enseignant
Jack Off All En Mars, 2018 (11:33 AM) 0 FansN°: 4
Pour une concertation permanente, oui. Cependant, c'est trop aérien pour les revendications si l'on sait que 15000 FCFA (25%) est, pour une AUGMENTATION uniforme de l'indemnité de logement dans le secteur de l'Education fortement hiérarchisé, RAISONNABLE... Eu égard aux autres secteurs, la Hiérarchie C qui existe encore n'a-t-elle pas plafonné???? D'autre part, c'est décevant que quand les traitements connaissent une ascension (50000/75000 à 150000/300000, plus l'IRD, le DMC... que le niveau de nos élèves continuent de BAISSER... L'Etat met des moyens pour la qualité, les résultats scolaires sont de la responsabilité des Enseignants.....
Anonyme En Mars, 2018 (11:54 AM) 0 FansN°: 5
Merci encore une fois au SUDES ( syndicat d'expertise, de propositions et de lutte) d'avoir éclairé la voix à suivre, surtout quand c'est compliqué. Vive la représentativité QUALITATIVE

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]