Jeudi 18 Juillet, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Banner 01
Justice

Affaire Habré : les chambres africaines démarrent leurs activités le 8 février (officiel)

Single Post
Affaire Habré : les chambres africaines démarrent leurs activités le 8 février (officiel)

Le lancement des activités des Chambres africaines extraordinaires créées au sein des juridictions sénégalaises est prévu le 8 février prochain en vue du procès sur les crimes présumés commis au Tchad sous Hissène Habré (décembre 1982-décembre 1990), a appris l'APS de source officielle, jeudi à Dakar.

La cérémonie de lancement des activités de desdites chambres aura lieu à partir de 10h à la Salle 4 du Palais de Justice Lat-Dior, à Dakar, indique, annonce le ministère sénégalais de la Justice, dans un communiqué.

‘’Cette cérémonie solennelle sera présidée par Ciré Aly Bâ, administrateur desdites chambres, en présence des magistrats qui ont été désignés récemment par le Conseil supérieur de la magistrature’’, signale le ministère de la Justice.

Le communiqué est signé du journaliste-écrivain Marcel Mendy, qui a été nommé chargé de communication auprès des Chambres africaines extraordinaires dans les juridictions sénégalaises.

‘’M. Mendy était précédemment conseiller technique chargé de la communication du ministère de la Justice du Sénégal. Il s’occupait déjà de ce volet au sein du Groupe de travail mis en place dès son arrivée par le garde des Sceaux, ministre de la Justice, Mme Aminata Touré, pour réfléchir sur les modalités pratiques d’organisation du procès en vue’’, rappelle le texte.

En août dernier, le Sénégal a donné son accord au projet de l’Union africaine (UA) pour juger Hissène Habré devant un tribunal spécial au sein du système judiciaire sénégalais présidé par des juges africains nommés par l’organisation continentale.

Hissène Habré vit en exil à Dakar depuis la chute de son régime en 1990, après huit ans au pouvoir. Il avait été renversé par l’actuel président tchadien, Idriss Deby Itno, qui était un de ses proches collaborateurs avant d’entrer en rébellion.

Les députés sénégalais ont voté le 19 décembre dernier le projet de loi autorisant le président de la République à ratifier l’accord entre le gouvernement du Sénégal et l’Union africaine (UA) sur la création de chambres africaines extraordinaires au sein des juridictions sénégalaises pour abriter le procès de M. Habré.

Le mandat de ces chambres sera de poursuivre la ou les personnes les plus responsables pour les crimes internationaux commis au Tchad entre 1982 et 1990.

Selon une commission d’enquête tchadienne, le régime de M. Habré a fait plus de 40.000 morts parmi les opposants politiques et parmi certains groupes ethniques.


Article_similaires

2 Commentaires

  1. Auteur

    Sounna

    En Janvier, 2013 (18:43 PM)
    COMMENT LE MUSULMAN DOIT REPOUSSER SA COLERE



    Le musulman doit raffermir son esprit et se maîtriser quand il se met en colère. Il doit, en outre, se rappeler les conséquences de la colère et le mérite de la personne qui la refoule et qui pardonne à celui qui a mal agi à son égard.



    Allah dit :



    { Qui refoulent leur colère et qui pardonnent aux gens. Et Allah aime ceux qui font bien les choses.}

    [ Sourate 3, verset 134 ]







    Ahmad, Abou Dawoud, Attirdidhi et Ibn Majja ont rapporté que le Prophète a dit :



    « Celui qui retient sa colère alors qu’il est dans une position qui lui permet de sévir Allah l’appellera au Jour de la résurection par dessus les têtes des créatures et lui fera choisir les Houris qu’il désire. »



    Ahmad a rapporté également ce hadith



    « Le serviteur qui retient sa colère pour la face d'Allah, Allah empli son cœur de foi ».



    Dans la version d’Abou Dawoud on trouve « Il emplit son cœur de sécurité et de foi. »



    Le Musulman doit chercher refuge auprès d'Allah contre les inspirations sournoises du Diable. Allah dit :



    { S’il t’arrivait d’être aiguillonné par quelque sournoise inspiration du Diable, prends refuge et protection auprès d'Allah. Il est certes parfaitement Audiant et Sachant. } [ Sourate 7, verset 200]







    Al Boukhari et Mouslim ont rapporté ce fait : « Deux hommes s’insultaient en présence du Prophète. L’un d'eux injuriait l’autre si violemment que son visage s’empourpra de colère. Le Prophète dit :



    « Je connais une parole qui fera disparaître sa colère s’il la prononce.



    C’est : « Je demande refuge auprès d'Allah contre Satan le lapidé. »





  2. Auteur

    Paranoya

    En Février, 2013 (08:55 AM)
    La réaction des notables de OUAKAM hostile au jugement pose un conflit entre une pratique traditionnelle d'hospitalité à une personne ayant échappé à la mort dans sa localité et le droit pénal international qui ignore totalement cette pratique , mais s'opposer au procès serait admettre une sorte d'intégrité territoriale accordée à OUAKAM , la question n'est pas aisée , maintenant que la machine est lancée , les notables ont - ils les moyens alternatifs ?

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Top Banner
Banner 01
Banner 01
Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email

Identifiez-vous

Don't have an account? Registration
OR