Le message de Wade sur Karim

  • Source: : Seneweb.com | Le 07 mai, 2018 à 09:05:40 | Lu 16932 fois | 66 Commentaires
content_image

Le message de Wade sur Karim

Karim reste le candidat du Parti démocratique sénégalais (Pds) pour la présidentielle de 2019. C’est le message de Me Wade transmis par Oumar Sarr aux militants libéraux de Kébémer. Le coordonnateur du Pds a fait savoir à ces derniers, de la part du pape du Sopi, que leur parti n’a ni plan B ni plan C pour la prochaine course pour la succession de Macky Sall.

«Karim Wade sera notre candidat et il rentrera bientôt au Sénégal, annonce-t-il dans les colonnes de L’Observateur. Il sera accueilli à l’aéroport et nous battrons campagne avec lui. Après sa victoire, nous le conduirons jusqu’au Palais. C’est lui  qui va remplacer à la tête du pays le président Macky Sall.»


Auteur: Seneweb News - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (37)


Lancien En Mai, 2018 (09:05 AM) 0 FansN°: 1
Il n'est pas interdit de rêver, même à 96 ans
Reply_author En Mai, 2018 (10:51 AM) 0 FansN°: 1
la ferme espece de repondeur automatique l'apr
Liguèye En Mai, 2018 (12:57 PM) 0 FansN°: 2
que tous ceux qui souhaitent être candidats et qui répondent aux conditions le soient.
a la fin, ce sont les sénégalais qui choisissent (souvent mal, à mon sens, mais c'est la démocratie)

wassalam
Reply_author En Mai, 2018 (15:46 PM) 0 FansN°: 3
on n'entend parler de lui qu'a la veille d’élections .
le reste du temps les sénégalais et leurs problèmes n'existent pas dans ses préoccupations .
vu qu'il n'a plus dez taxi(avion) a sa disposition pour faire le tour de la planete sans jamais atterir avec ni a saint-louis, ni a zinguinchor ,ni a tamba à plus forte raison a ourossogui ou kolda
Anonyme En Mai, 2018 (09:10 AM) 0 FansN°: 2
KARIM VITE !
Mouss Bou Reew En Mai, 2018 (09:13 AM) 0 FansN°: 1
vaste programme !!!!!!!


vite vite vite....
Reply_author En Mai, 2018 (10:51 AM) 0 FansN°: 2
qu'il reste au qatar c'est mieux pour lui parce que s'il revient, on risque de ne pas trop bien l'accueillir
Anonyme En Mai, 2018 (09:13 AM) 0 FansN°: 3
Wadiste jusqu'à la moelle épinière, je ne supporte pas pour autant cette imposition de Karim. C'est la plus grosse bêtise du Président Wade. Pourquoi vouloir forcer son fils aux sénégalais. Si ce dernier veut conquérir le pouvoir qu'il se batte et fasse ses preuves dans l'arène politique, ainsi seulement il aura la dignité d'homme d'Etat. Karim est le prototype du vaurien. Pourquoi se cacher toujours Sous le tiaya de son père? Qu'il porte ses couilles et se Lance en politique comme tout sénégalais de se faire élir. C'est quoi cette fainéantise? Karim a tous les avantages pour faire succès en politique. Il a l'argent (car il s'est moboutisé Sous le régime de son père), son père lui a introduit chez tous les pétro-dollars, il l'a présenté à tous les Chefs réligieux et coutumiers du Sénégal, bref son père lui a tout donné. Il ne lui reste qu'à porter ses couilles comme il sied à tout homme et descendre se battre. Y en marre de cet idiot qui veut être président alors qu'il est incapable de sortir de sa bulle et chier.
Mbodji Iba Depuis Lespagne En Mai, 2018 (09:15 AM) 0 FansN°: 4
Inchalak karim va degager macky sall
Reply_author En Mai, 2018 (10:57 AM) 0 FansN°: 1
karim wade n'est pas digne d'être candidat à la présidentielle, ouvrez les yeux :!!!!!
Anonyme En Mai, 2018 (09:17 AM) 0 FansN°: 5
Lui dans sa tete c'est par la force quoi?! Eh bien pour le principe je dis non! Ce gosse n'a pas la carrure de son Père. Il n'est pas eloquent non plus (ni en francais ni en wolof...) Concernant la compétence je n'en sais rien mais la confiance aveugle d'un Père ne prime pas sur l’intérêt suprême de la Nation. Je crois fermement qu'il y a des millions de personnes plus performantes que Karim au senegal... C'est une personne normale et moyenne comme la majeure partie des sénégalais.
Anonyme En Mai, 2018 (09:21 AM) 0 FansN°: 6
En tout cas Macky nous a démontré qu'il est pire que tous ses prédécesseurs..
Reply_author En Mai, 2018 (09:41 AM) 0 FansN°: 1
tu as raison. le senegal ne peut pas avoir pire que macky sall
Macky Galgal  En Mai, 2018 (09:42 AM) 0 FansN°: 2
pas pour nous de l'ile amorphil..enclavés depuis 58ans ce nest que maintenant qu on aperçoit la poussière des bulldozers pour la route du dèsenclavement.58 ans les villages électrifiés ne font pas 5 sur plus de 30 dans la commune de dodel...il nya pas eu meilleur que lui pour nous..
Reply_author En Mai, 2018 (10:58 AM) 0 FansN°: 3
avec tout ce qu'il a accompli depuis son élection en 2012, macky sall nous a montré l'étofe d'un grand président
Anonyme En Mai, 2018 (09:23 AM) 0 FansN°: 7
dans la période de l'inauguration de l'aéroport de diass, une voix autorisée avait annoncé, en répondant à l'interpellation d'un journaliste, que les travaux pour l'éclairage de l'autoroute à péage allaient incessamment démarrer.
Securis En Mai, 2018 (09:26 AM) 0 FansN°: 8
optons pour la sécurité

Pour la sécurité de vos enfants, investissez sur les caméras de vidéo surveillance en promotion. Possibilité de voir ce qui se passe dans votre maison à distance à partir de son téléphone portable ou que vous soyez. Tél : 77589 04 54 / 70 455 45 47.
Citoyen En Mai, 2018 (09:36 AM) 0 FansN°: 9
Au Sénégal, les télégrammes américains dévoilés par WikiLeaks montrent que la diplomatie américaine s’est vivement intéressée à trois sujets centraux. Qui ont du reste fait les choux gras de la presse sénégalaise : la présidentielle de 2012 et la candidature controversée d’Abdoulaye Wade pour un troisième mandat ; l’érection dans des conditions pour le moins opaques du « monument de la Renaissance africaine » ; et enfin, les liens toujours plus étroits entre le président, son entourage et les milieux d’affaires, qui donnent lieu à de forts soupçons de corruption. Toujours du point de vue américain, évidemment…

Intitulé « Messages contradictoires au sujet du monument de Wade », un télégramme daté du 19 août 2009 met ainsi au jour les contradictions entre le discours officiel de Dakar sur le montage financier concernant le monument de la Renaissance africaine et les informations recueillies par les diplomates. En clair, les règles de passation des marchés publics n’auraient pas été respectées et le rôle de l’homme d’affaires Mbackeou Faye, un fidèle de Wade, est pointé du doigt.

Celui-ci s’est vu offrir des terrains en échange du financement de la statue (26 millions d’euros), dont la construction a été confiée à la société nord-coréenne Mansudae Overseas Project Group of Companies. La revente des terrains doit assurer un bénéfice substantiel à l’intermédiaire, dont Dakar affirme qu’il a été choisi par le constructeur. Mais « il est presque certain que c’est Wade lui-même qui a choisi Faye et dit aux Nord-Coréens qui ils devaient engager », assure le télégramme.

Cases des tout-petits : « des coquilles vides »

Surtout, la décision de Wade, annoncée le 1er août 2009, de récupérer 35 % des recettes issues de l’exploitation du site – qui comprend un musée, une salle de spectacle, un centre d’affaires, des restaurants… –, au titre de la « propriété intellectuelle de l’œuvre », choque les Américains. « Cela contredit les affirmations de Ndiaye [Souleymane Ndéné Ndiaye, le Premier ministre] disant que la vente de terrains s’est faite dans la transparence et le respect des règlements », note un diplomate. D’autant que Ndiaye défend le projet « sans vraiment révéler les détails de la vente des terrains », tout en expliquant que son ministre des Finances, Abdoulaye Diop, a supervisé la transaction… alors que celui-ci assurait, quelques semaines plus tôt, ne jamais avoir y été impliqué.

Par ailleurs, les 65 % des fonds restants, correspondant à la gestion du site, doivent aller à l’État pour la construction de « Cases des tout-petits » au Sénégal et dans la région : un projet phare de Wade, qui a abouti à la réalisation d’une centaine d’écoles maternelles gratuites depuis 2000. Mais « la plupart des centres existants sont des coquilles vides, ils sont soit fermés, soit utilisés à de multiples autres usages », peut-on lire dans le mémo.

Un autre télégramme daté du 18 février 2010, relate la discussion de près de deux heures que le président Wade et l’ambassadrice américaine à Dakar, Marcia Bernicat, ont eue au sujet de la corruption au Sénégal. La diplomate commence par rappeler la décision de Wade, annoncée en Conseil des ministres le 21 janvier précédent, de donner plus d’importance à la lutte contre la corruption. Elle lui explique « l’inquiétude grandissante des États-Unis, d’autres bailleurs et de la communauté internationale au sujet du développement de la corruption au Sénégal et de l’impunité qui y prévaut à ce sujet. »

Selon le compte-rendu de l’entretien, la défense de Wade, qui répète plusieurs fois qu’il « n’y a pas eu de procès de corruption depuis plusieurs années », tient en trois points : « 1) Ses ennemis politiques instrumentalisent la presse pour l’accuser à tort, 2) il est difficile de prouver que la corruption existe, et 3) en tant que président, il ne peut surveiller tout ce qui se passe au gouvernement » (sic).

Inquiétudes sur l’aide américaine

Comptant sur les connaissances de Wade en mathématiques, l’ambassadrice lui explique alors que « la corruption est répandue partout dans le monde et qu’il est statistiquement impossible qu’il n’y en ait aucun cas au Sénégal. » Le chef de l’État émet alors un « gloussement » et concède qu’il doit effectuer des pas dans la lutte contre la corruption et le blanchiment de l’argent sale.

À la fin de la discussion, Wade « demande abruptement des assurances que le gouvernement américain ne refusera pas au Sénégal le Compact du Millenium Challenge Corporation [un programme d’aide américain, NDLR], soulignant la nécessité d’aider les plus pauvres du pays ». Ce à quoi l’ambassadrice répond « que la législation prévoit qu’un déclin continuel dans les domaines de la bonne gouvernance, de la corruption ou d’autres indicateurs ferait perdre au Sénégal le Compact ».

Au sortir de l’entretien, la conclusion de l’ambassadrice est plutôt pessimiste. Selon elle, Wade risque « de louvoyer entre prendre des mesures pour combattre la corruption et continuer d’autoriser certains membres du gouvernement à se servir eux-mêmes dans les fonds publics, de manière à s’assurer leur loyauté. » Quant au fils du président, Karim Wade, il ne trouve pas vraiment grâce aux yeux de la diplomate. « Les ressemblances frappantes entre le père et le fils suggèrent que tous deux vont continuer à sous-estimer l’importance de ce sujet [la lutte contre la corruption, NDLR] pour les bailleurs et, de plus en plus, pour l’électorat. »

Pis, selon l’ambassadrice, « cela suggère aussi qu’ils vont continuer à travailler ensemble pour ouvrir la voie à une succession dynastique ». Mais les diplomates américains sont conscients de la délicate stratégie des Wade. Dans un autre mémo, daté du 5 novembre 2009 (« Sénégal : la campagne pour 2012 a déjà commencé »), la stratégie du camp présidentiel est décrite comme « fragile, le précédant et populaire Premier ministre, Macky Sall, étant opposé à rentrer à nouveau dans la coalition de Wade et Idrissa Seck et Karim Wade se détestant mutuellement ».

« Scandales financiers »

Pour l’ambassade, Wade est donc « dans une situation politique difficile en raison de son grand âge, du rejet de son fils par les Sénégalais (…). » Mais aussi parce que « dans le même temps, alors que la plupart des Sénégalais luttent pour joindre les deux bouts et ont perdu l’espoir face au chômage de masse, Wade et son entourage sont immergés dans les scandales financiers. »

À titre d’exemple, le rédacteur de la note explique que quelques semaines après la « récompense » octroyé par Wade au représentant du FMI, Alex Segura, le chef de l’État « s’est fait voler 52 millions de F CFA [79 273 euros, NDLR] dans son appartement parisien par un membre de son entourage. » Un proche de Wade aurait même confié à l’ambassade que ce n’était pas la première fois que cela arrivait…

Bref, pour la diplomatie américaine, « la défaite du parti présidentiel [le Parti démocratique sénégalais, PDS, NDLR] aux municipales de mars 2009 indique clairement que les Sénégalais sont fatigués et se sont lassés de l’administration extrêmement distante de Wade. » Mais ce qui inquiète le plus Washington, c’est « ce qui pourrait se passer dans l’éventualité où Abdoulaye Wade mourrait avant de désigner un successeur. » Notant les « profondes divisions » au sein du PDS et de l’opposition, les diplomates craignent qu’en cas de vacance du pouvoir s’ouvre « une période de violente lutte intestine dans les deux camps et d’instabilité générale dans le pays ». Le Sénégal, disent-ils, est devenu une « démocratie faiblissante ».



Citoyen2 En Mai, 2018 (09:44 AM) 0 FansN°: 10
Même si le Sénégal présidé par Abdoulaye Wade est "un bon partenaire, ouvert aux intérêts des Etats-Unis", les Américains n'ont qu'une confiance limitée en ses dirigeants. Comment continuer d'aider financièrement un pays ami, pauvre, mais peu fiable ? Comment soutenir les Sénégalais qui "ont perdu espoir face à un chômage de masse", sans aider "Wade et son entourage, immergés dans des scandales financiers" ?

La question tient lieu de fil rouge des télégrammes diplomatiques américains obtenus par Wikileaks et révélés par Le Monde. Se lit la nouvelle difficulté qu'affrontent les puissances occidentales dans leur politique d'aide à l'Afrique : elles soumettent leur financement à des exigences de bonne gestion, alors que les Africains ont de nouveaux "amis" comme les Chinois, nettement moins regardants.

Lors d'un long tête-à-tête rapporté par un télégramme du 18 février 2010, Marcia Bernicat, l'ambassadrice américaine au Sénégal, tente de persuader le président Wade, 84 ans, de la nécessité de prendre des mesures contre la corruption. "L'impression selon laquelle la corruption est répandue est aujourd'hui devenue [au Sénégal] une réalité qui ne peut être combattue que par des mesures concrètes", avertit la diplomate. Face à elle, le président Wade répète qu'"aucun cas de corruption n'a été récemment porté devant la justice".

"GLOUSSEMENT"

Après des années de refus pour cause d'opacité financière, les Etats-Unis ont fini par accorder en septembre 2009 au Sénégal un crédit de 540 millions de dollars sur cinq ans au titre du "Millenium challenge corporation", un programme d'aide au développement soumis à de strictes conditions.

Forte de ce levier financier, l'ambassadrice est venue faire pression. Elle a tenté d'amadouer son interlocuteur en lui faisant cadeau d'une photo le représentant avec Hillary Clinton, dédicacée de la main de la secrétaire d'Etat. Mais son message est clair : "Le Sénégal pourrait perdre" ce financement si les indicateurs de corruption s'aggravaient.

Inquiet, le président Wade "demande abruptement des assurances", mettant en avant la nécessité d'aider "les plus pauvres". Finalement, après "un gloussement", il reconnaît la nécessité d'agir contre la corruption.

L'ambassadrice ne paraît guère convaincue. Le président, prédit-elle, "va louvoyer entre des mesures et la poursuite de l'autorisation donnée à ceux qui sont habitués à se servir dans les caisses du gouvernement, de le faire afin de s'assurer que leur loyauté demeure intacte". Et elle ajoute : "Les ressemblances frappantes entre le père et le fils dans ce domaine montrent que tous les deux continuent de sous-estimer l'importance de cette question pour les bailleurs de fonds et, de plus en plus, pour les électeurs."

"DÉMOCRATIE FAIBLISSANTE"

Le Sénégal est décrit comme "une démocratie faiblissante", dominée par Abdoulaye et Karim Wade. Le père et le fils, indiquent les mémos, sont plus occupés à "ouvrir la voie à une succession présidentielle dynastique" et à tirerles ficelles du "monde machiavélique de la politique sénégalaise" qu'à "s'attaquer aux problèmes urgents" que sont "le prix élevé des denrées de première nécessité, les coupures électriques fréquentes ou la périlleuse émigration des jeunes vers l'Espagne".

Au fil des mémos apparaît l'obsession du vieux président sénégalais : "Il veut décrocher le prix Nobel et a plusieurs fois appelé le président Sarkozy pour demander son soutien" selon deux diplomates français. Mais aussi une réalité moins brillante : "Wade s'est fait voler 52 millions de francs CFA (79 273 euros) dans son appartement de Paris par un membre de son entourage", est-il aussi rapporté en novembre 2009.

L'un de ses projets phares, les cent écoles maternelles baptisées "cases des tout-petits"est une "coquille vide", indique un mémo : "Les sites concernés sont soit fermés, soit utilisés à de multiples autres usages".

"Comme d'habitude, constate un autre mémo en mai 2009, après un remaniement ministériel, il y a trop de ministres (…) qui ne font rien." Au total, les Américains estiment, fin 2009, que "le président Wade se trouve dans une situation politique difficile en raison de son grand âge du rejet de son fils par les Sénégalais (…)".

"MONSIEUR 15 %"

Alors que l'élection présidentielle sénégalaise est prévue en 2012, un diplomate français cité par un télégramme de l'ambassade américaine à Paris, daté du 2 février 2010, juge "crédible" le scénario d'une élection anticipée car, selon lui, "Wade réalise que ni lui ni Karim ne peut gagner en 2012 sans une fraude massive que le pays et la communauté internationale ne pourraient supporter".

Karim Wade semble intéresser les Américains au moins autant que son père. Ils le considèrent comme séduisant mais impopulaire et prennent au sérieux sa réputation sulfureuse. "Karim est aujourd'hui surnommé 'Monsieur 15 %' alors qu'au début de 2007, on l'appelait 'Monsieur 10 %'", note malicieusement l'ambassadrice. Les diplomates français consultés par les Américains ne sont pas plus tendres.

Dans ce contexte douteux, l'inquiétude américaine domine pour l'avenir. Les diplomates constatent "les profondes divisions" dans le camp présidentiel comme dans l'opposition. Ils estiment que "si Abdoulaye Wade décédait sans avoir désigné de successeur", suivrait probablement "une période de violente lutte intestine dans les deux camps, et une instabilité générale du pays".



Anonyme En Mai, 2018 (09:48 AM) 0 FansN°: 11
KARIM 2019 !
Reply_author En Mai, 2018 (11:00 AM) 0 FansN°: 1
macky sall 2019 !!!!!!!!
Anonyme En Mai, 2018 (09:49 AM) 0 FansN°: 12
Anonyme En Mai, 2018 (09:53 AM) 0 FansN°: 13
 :sunugaal:  :sunugaal:  :sunugaal:  :taala_sylla:  :smile:  :taala_sylla:  :sunugaal: 



la famille #Wade est une famille des voleurs
Anonyme En Mai, 2018 (09:56 AM) 0 FansN°: 14
KARIM GAW ! SÉNÉGAL GAW !
Anonyme En Mai, 2018 (10:01 AM) 0 FansN°: 15
On a entendu la même rengaine lors des législatives et finalement zéro. Ce sera la même chose en 2019. Il faut k la direction du parti arrête de nous prendre pour des enfants. Les échéances approchent à grands pas, prenez des décisions réalistes et courageuses.
Anonyme En Mai, 2018 (10:26 AM) 0 FansN°: 16
DONC T'es le DIEU DU PDD

Heureusement ALLAH est toujours la.



Anonyme En Mai, 2018 (10:29 AM) 0 FansN°: 17
Wade doesn’t respect no one but his son, if u think he’s worried about u for a second u’re mistaking .

So ya’ll need to stop supporting this clown.
Anonyme En Mai, 2018 (10:31 AM) 0 FansN°: 18
XANA KARIME EST LE SEUL CAPABLE AU PDS?

Reply_author En Mai, 2018 (10:47 AM) 0 FansN°: 1
bien sur tous les autres sont des esclaves. et karim est leur prince
Reply_author En Mai, 2018 (11:02 AM) 0 FansN°: 1
karim est uniquement la marionnette de son père
Anonyme En Mai, 2018 (10:40 AM) 0 FansN°: 19
Pour une autoroute aussi chère, toutes les mesures devraient être prises pour permettre aux usagers de voyager tranquillement;







Combien de personnes sont mortes avant Papis ???







Il est temps que la population se rebelle. Je vous assure ce n'est pas sur amcky sall qu'il faut compter pour arrêter l’hécatombe.



Ce monsieur est un valet de la France. Meme devant Gerard senac il va faire la courbette. QUEL COUILLON CE PRÉSIDENT.
Anonyme En Mai, 2018 (10:44 AM) 0 FansN°: 20
Dieu fasse qu'il quitte son confort douillé de Doha pour retrouver sa belle cellule de Rebeus! Au moins les finances publiques ne seront que renforcées de 138 milliards.Contrainte par corps ça existe non?
Lebaolbaol Tigui En Mai, 2018 (10:49 AM) 0 FansN°: 21
Le PDS est en. Connivence avec Macky en imposant un candidat prisonier.les liberaux se retrouvent et empechent l opposition.
Anonyme En Mai, 2018 (10:51 AM) 0 FansN°: 22
ET PUIS QUOI ENCORE!!!!!!

EST CE QUE LES SENEGALAIS SONT VRAIMENT DES ÊTRES QUI NE RÉFLÉCHISSENT PAS; OU C'EST CEUX QUE LE PENSENT QUI SONT A PLAINDRE;

QUELLE TRISTESSE;

Anonyme En Mai, 2018 (10:55 AM) 0 FansN°: 23
KARIMN revient nous vite..... :jumpy2:  :jumpy2:  :jumpy2: 
Reply_author En Mai, 2018 (11:03 AM) 0 FansN°: 1
karim n'est qu'un voleur qui a déjà déçu a plusieurs reprises les sénégalais, qu'il reste au qatar c'est mieux pour lui
Reply_author En Mai, 2018 (11:30 AM) 0 FansN°: 1
doul ah ! repondeur automatique de l'apr wa !
Anonyme En Mai, 2018 (11:46 AM) 0 FansN°: 24
Wade decrete tout seul sans congrés ,son fils comme remplaçant de Macky ,personne n'est surpris dans son parti unipersonnel comme une société commerciale ,tout lui appartient meme les hommes . le Pds est une vue de l'esprit ... le sien.
Anonyme En Mai, 2018 (11:47 AM) 0 FansN°: 25
Quel répondeur Vous vous étés des esclaves de Karim, de véritables valets Je le dis sans êtres de l'apr comme beaucoup d'autres Sénégalais
Anonyme En Mai, 2018 (12:08 PM) 0 FansN°: 26
CE OUMAR SARR EST VRAIMENT CON. DEPUIS DES ANNEES IL NOUS PARLE DE KARIM WADE QUI ETAIT EMPLOYE DE BANQUE EN ANGLETERRE ET VOLEUR EN PLUS, COMMENT CE KARIM PEUT DIRIGER CE PAYS? PRENDS TOI EN MAIN ET PRESENTE TOI AU LIEU DE NOUS FATIGUER AVEC CE TYPE.
Anonyme En Mai, 2018 (12:23 PM) 0 FansN°: 27
merci gorgui

karim president

merci les fideles de wade
Anonyme En Mai, 2018 (13:21 PM) 0 FansN°: 28
Le vieillard sénile français croit que le Sénégal lui appartient .Karim qui n'ose pas visiter sa maman dans son pays,la France, ne verra jamais les portes du Palais. Les Wade c'est du passé. Macky est déjà réélu.
John  En Mai, 2018 (15:51 PM) 0 FansN°: 29
Ce Karim ne sera jamais président quelque soit les combines et manigances de ce vieux singe de merde
Anonyme En Mai, 2018 (16:32 PM) 0 FansN°: 30
SONKO POUR RELEVER CE PAYS QUE TOUS CES CORROMPUS ONT COMPLETEMENT RUINE PENDANT 60 ANS. Y’EN A MARRE DES HERITIERS WADIENS ET SOCIALISTES. DOYEN MODY NIANG DOIT VOIR UN JOURNALISTE QUI TRADUIT SES CHRONIQUES EN WOLOF CAR TROP BENEFIQUE POUR LE SENEGALAIS LAMBDA QUI N’EST PAS INSTRUIT. NOS CARTES D'ELECTEURS C'EST LE VRAI COMBAT QUI VAILLE. ALY NGOUILLE NDIAYE DEGAGE
Anonyme En Mai, 2018 (16:53 PM) 0 FansN°: 31
est ce qu 'au Senegal on peut 'imaginer, une seule fois,un Karim Wade fils d'Abdoulaye Wade revenir dans ce pays et le diriger comme President de la Republique ? c'est vraiment mpensable y croire est une meconnaissance totale du peuple senegalais qui frise la naiveté .
Anonyme En Mai, 2018 (17:54 PM) 0 FansN°: 32
Mais pourquoi forcément Karim? Ce vieillard ne respecte vraiment pas les anciens du Pds.
Reply_author En Mai, 2018 (20:40 PM) 0 FansN°: 1
parce que seul karim peut faire trembler macky
Anonyme En Mai, 2018 (18:24 PM) 0 FansN°: 33
Macky Sall dani wone Karim " na lère ", on l'avait chassé du PDS, Dieu l'a installé sur le fauteuil et lui a mis une lampe entre les mains et a dit " na lère", et la lumière jaillit mou lère nagne, Dieu est Lumière, Dieu est Justice, Dieu est Vérité. Gni kou dougate si niom ya ko tèye khamnga lafa né YALLAH MOYE KARIM WAYE KARIM DOU YALLAH, avait dit Talla Sylla. Nous rendons grâce à Dieu, Macky a vaincu et il vraincra Incha Allah.
Anonyme En Mai, 2018 (18:37 PM) 0 FansN°: 34
Ce vieillard croit à la réincarnation certainement, il pense que s'il venait à casser la pipe (nous lui souhaitons une très longue vie) il trouverait refuge dans le corps de son fils, il prend soin donc de son prochain corps sans doute :nohope: 
Poudounk En Mai, 2018 (19:05 PM) 0 FansN°: 35
Le futur president qui pourrait négocier avec les toubabs sans complexe
Anonyme En Mai, 2018 (20:00 PM) 0 FansN°: 36
Wade : reste à Versailles, Karim : reste au Katar, et de grâce laisser ce pauvre pays en paix !
Anonyme En Mai, 2018 (06:51 AM) 0 FansN°: 37
merci les wade

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]