Politique

Offensive médiatique : le porte parole de Rewmi livre son opinion dissidente

  • Par : Aïssatou LAYE | Le 06 avril, 2013 à 18:04:57 | Lu 18688 fois | 56 Commentaires
content_image

Offensive médiatique : le porte parole de Rewmi livre son opinion dissidente

Abdourahmane Diouf (43 ans) est docteur en droit et expert en négociations commerciales internationales. Celui qui vient d'être limogé il y 72h, reprend sa liberté - l'a-t-il réellement perdue ?- ce dimanche 7 avril sur Walf tv face à Pierre Edouard Faye. Qui est ce lieutenant de Idrissa Seck qui dérange et qui monte ? Nous avons ouvert les archives de la gazette de Abdou Latif Coulibaly.

 

El Hadji Abdourahmane Diouf, ce sérère bon teint parcourt les enceintes internationales pour faire entendre la voix de l’Afrique.

El Hadji Abdourahmane Diouf et son air lisse, son centrisme confortable, son dandysme inaltérable. La raideur est là aussi, dans la démarche, la manière de lever le menton quand il salue, dans les angles du visage, les rictus qu’il refrène, le ton saccadé du discours, la coupe des pantalons, la veste bien pliée sur cet avant bras et qui fait découvrir un intérieur clair. Ou encore derrière les bras bien croisés sur le ventre pendant qu’il parle, assis sur ce siège dans ce restaurant calme où il nous a donné rendez vous. Normal, pour lui, « environnement bien ordonné » rime avec « endroit apaisé ». A 39 ans, ce Docteur en Droit, Expert en négociations commerciales, utilise l’épithéte « apaisé » pour parler de lui. Cette sérénité revendiquée dans les prises de position s’observe aussi dans les phrases lâchées façon coup droit le long de la ligne, sur la place de l’Afrique dans le système commercial international. Il dit : « Je mène une réflexion sur la façon dont les pays africains devraient négocier à l’Organisation mondiale du commerce (OMC), et comment ils devraient faire pour tirer leur épingle du jeu. Cela fait une dizaine d’années que je travaille sur ces questions mais je me rends compte que la place de l’Afrique dans le système commercial international est très marginale », a-t-il déclaré, une assiette de riz au poisson sous la main.

Prendre rendez-vous avec El Hadji Diouf n’est pas une sinécure. Ce spécialiste du commerce international a posé ses baluchons dans la capitale sénégalaise pour uniquement une semaine. Son « précieux » temps se limite à donner des cours à l’université de Dakar sur les politiques commerciales. Coup de chance… Ces jours-ci, l’expert se prête plus aisément à la manœuvre, la promo oblige. Il vient de publier un ouvrage sur les négociations à destination des élus, des acteurs économiques, des néophytes, le tout dans un style enlevé. El Hadji s’y prête mais l’exercice du portrait l’inquiète. Il redoute la posture du « Regardez comme je suis beau ». Il préfère celle du « Ecoutez comme j’ai raison », qui le pousse à sensibiliser dirigeants, classe politique et décideurs économiques sur l’avenir de L’Afrique. Ancien du World Trade Institute de Berne (Suisse), il leur parle en expert, rigoureux, suivant les strictes lois du commerce international. Il dit : « on a des négociateurs compétents qui font briller l’étoile du Sénégal, mais tout cela est plus ou moins noyé dans des difficultés globales auxquelles sont confrontés les pays africains. » La solution ? « L’intégration régionale. Tant que le Sénégal parlera à l’OMC ou ailleurs au nom de ses 12 millions d’habitants, la voix de l’Afrique ne pourra pas être entendue dans ces grandes enceintes. Si on se met ensemble, avec un pays comme le Nigéria et la CEDEAO, on a un marché potentiel de 250 millions d’habitants et on aura une voix forte qui peut porter dans les enceintes internationales. »

Il revient, avec finesse, sur les conflits qui gangrènent le continent. Enfin, il offre son analyse sur des enjeux rebattus des éclairages bienvenus, qu’il s’agisse de la Guinée, de la Mauritanie, le tout en conservant une salutaire distance critique : lucide sur bien des plans. El Hadji se montre fort visionnaire sur l’unité africaine « je suis un éternel optimiste concernant l’intégration africaine, mais les conflits ralentissent le processus. » Il évite les discours lénifiants sur les changements de comportements des dirigeants, les jugeant aussi improbables que l’apparition d’une deuxième lune demain. Il se désole : « à chaque fois qu’un nouveau président arrive au pouvoir que cela soit légitime ou pas la première chose qui le préoccupe c’est d’asseoir sa légitimité. Et malheureusement, la prochaine étape sera de penser à perpétuer son pouvoir. Conséquence, on devient président de la République, chef, roi et on ne pense pas à partager son pouvoir. »

L’homme a du style, une élégance naturelle, une aisance tranquille et c’est d’une voix calme qu’il affirme son ambition : « Rien n’empêche un intellectuel d’être brillant dans son domaine et de s’occuper des affaires de sa cité. Le problème c’est que si l’intellectuel reste en retrait rien n’empêche à d’autres, peut être moins brillants, de le faire à sa place. » Ses ambitions le renvoient dans les cordes de la prudente langue de bois : Ne jamais insulter l’avenir, surtout quand on cherche à l’écrire à la première personne. Car El Hadji n’a pas envie d’appuyer sur le frein et l’accélérateur en même temps. Seulement sur l’accélérateur. Faut-il y voir une conséquence des frottements, ces dernières années, entre lui et la politique ? Il répond « je suis à un moment de ma réflexion où je pense qu’il faut trouver une forme d’engagement. Si tu ne fais pas de la politique, le politique te fait. » Le voilà en tout cas en position de croire en lui. Il lui faut, à présent, dompter quelques éléphants, dévorer les lions qui pourraient avoir la même ambition.

Né à Rufisque en 1970 dans une famille polygame, El Hadji Abdourahmane Diouf n’est pas tombé dans la soupe de « l’intellectualisme » quand il était petit. Son père, maître d’école coranique, lui a donné le goût du cartésianisme, faisant de lui un homme « honnête ». Sa mère est femme au foyer. C’est cette famille qui lui a donné la chance de baigner dans un environnement saint comme deuxième d’une fratrie de huit enfants, dont quatre filles et quatre garçons. Il dit : « ni mon père ni ma mère ne parlent ni n’écrivent le français, mais ils ont eu la présence d’esprit, à côté de l’école coranique de nous inscrire à l’école française. » Trentenaire lucide ou éternel gamin ? Soudain, on ne sait plus. Il parle de sa mère avec beaucoup d’amour : « c’est une femme courageuse et digne qui nous a inculqué des valeurs qui m’ont permis aujourd’hui de m’accomplir. »

De 1976 à 1982, un garçon avec une timidité frappante débute son cycle primaire à l’école Diokoul II (Rufisque) et le boucle à l’école Colobane de Rufisque. En 1986, il obtient le BEFEM au lycée Abdoulaye Sadji de Rufisque, et en 1990 le baccalauréat le fait entrer à l’université de Saint-Louis d’où il obtient une licence et une maîtrise en droit public option collectivité locale. Il y acquiert une aisance orale inaltérable. Fier d’être de la première promotion de cette nouvelle Université (Sanar 1 pour les initiés), il se rappelle : « j’étais très timide mais quand j’ai commencé à intégrer les associations à l’université de Saint-Louis j’ai pris confiance en moi et je me suis défait de cette timidité. » Il s’envole, par la suite, à Genève où il a eu un Master en droit international public et un autre en sciences de la communication et des Médias. Il a fait une thèse en doctorat en droit international économique a l’institut du commerce mondial de Berne. Il vit depuis 12 ans en suisse avec sa femme et ses deux fils. Coup de foudre avec une ancienne camarade du campus, dont il répète le prénom, « Aida », avec des intonations de satin. Ils sont mariés depuis 2000. Avec une envie de brider ses sentiments, il dit « l’université de St-Louis m’a tout donné, mes diplômes et ma femme. » Et vlan !

Amoureux du Sénégal, il manie les bons mots mais laisse quand même une place à l’argumentation de l’autre. Il lit les biographies et apprécie ceux des grands hommes comme Cheikh Anta Diop, Martin Luther King, Ghandi, Kennedy, Obama, Mandela. Et en bon rhétoricien, il aime renverser les perspectives, répondre aux questions par d’autres questions, et moucher les intellectuels flemmards qui ne sont pas rigoureux avec eux-mêmes. Gros bosseur, très sûr de lui, à 39 ans, il semble satisfait de son parcours. Sans prendre des gants, il se dit gonflé à bloc : « j’ai eu un parcours qui me convient, sans avoir les gros moyens de départ. J’ai voulu réussir dans les études j y suis parvenu. J’ai atterri à Genève sans bourse, moi qui suis issu de famille moyenne.

A force de petits boulots j’ai réussi à faire des études en droit international. Aujourd’hui, j’ai un travail dans lequel je m’épanouis pleinement. Dieu merci. » Parfois, il voudrait se définir au-delà du Sénégal et ne pas se laisser confiner dans une identité sélective. On abandonnerait volontiers cette certitude d’être né quelque part, dans un pays fatigué de ses prétentions passées, fier de son déclin avéré.

Pour lutter contre cette angoisse, El Hadji Abdourahmane Diouf agit. « Les efforts ont une vertu, ils permettent de donner du sens à ce que l’on fait. » Aujourd’hui, ses parents peuvent être sûrs qu’ils ont mis au monde un bienheureux. Pas un imbécile, non, juste un homme lucide, dans le sens le plus neutre du terme. « El Hadji est quelqu’un de très équilibré, c’est aussi un grand homme, confirme sa femme. Les problèmes, il arrive toujours à les positiver. » il est aussi grand par la taille : 1,86. Cela ne court pas les rues.


Aïssatou LAYE




Aïssatou LAYE

Commentaire (39)


Je En Avril, 2013 (18:11 PM) 0 FansN°: 1
Je suis plus fort que lui
Awa En Avril, 2013 (18:22 PM) 0 FansN°: 2
39 ANS 43 ANS
Harpagon En Avril, 2013 (18:52 PM) 0 FansN°: 1
prenez le soin de lire attentivement avnt de mettre en doute. l'article vient des achives de la gazette de latif coulibaly: ''qui est ce lieutenant de idrissa seck qui dérange et qui monte ? nous avons ouvert les archives de la gazette de abdou latif coulibaly"
J'en Sais Trop En Avril, 2013 (21:03 PM) 0 FansN°: 1
le "nous" avons ouvert les archives de la gazette ... trahit la confidence et l'anonymat.on sait de source sur que c'est cd media group qui derrière cet article.mais au moins, respectez la forme et la rigueur du métier journalistique en mensionnant dans l'article qu'il de la gazette.c'est la moindre des choses pour qui se dit intellectuel.le plagiat n'est pas intellectuel.
on connait le but recherché dans ce mélange mais rassurez-vous.on a tout compris et la confuqsion et la récupération sont écartées.
NdigËl En Avril, 2013 (18:25 PM) 0 FansN°: 3
Je soupçonne en lui une certaine hauteur d'esprit qui lui permettra de prendre la bonne direction. S'il faut subir des sanctions négatives parce qu'on dit la vérité ou qu'on s'exprime en âme et conscience, qu'à cela ne tienne. Dieu est toujours du côté des justes. IL lui TROUVERA sa vraie récompense un jour. Bon courage et L’ÉTERNEL GUIDE ses pas.
Md En Avril, 2013 (18:34 PM) 0 FansN°: 4
« Allah a écrit la prédestination de toutes les choses cinquante mille ans avant qu’Il ne crée les cieux et la terre ».
Dialé En Avril, 2013 (18:37 PM) 0 FansN°: 5
comment peut-etre né en 1970 et n' en avoir que 39 en 2013?Vola ma manouta conté?
Harpagon En Avril, 2013 (18:53 PM) 0 FansN°: 1
prenez le soin de lire attentivement avnt de mettre en doute. l'article ne date pas de 2013, il vient des achives de la gazette de latif coulibaly: ''qui est ce lieutenant de idrissa seck qui dérange et qui monte ? nous avons ouvert les archives de la gazette de abdou latif coulibaly"
2009 En Avril, 2013 (19:16 PM) 0 FansN°: 5
c etait en 2009....une interview avec la gazette..
Lux Méa Lex En Avril, 2013 (18:45 PM) 0 FansN°: 6
Tu as quitté le confort de la haute finance Suisse pour venir servir ton pays. Ces tocards, spécialistes de l'amalgame politique politicienne, ont pensé qu'en t’éjectant de ton poste de D.G de la SONES, ils parviendraient à te brider mais ils se trompent lourdement. Ils ne savent pas que tu as renoncé à beaucoup d'avantages pour servir ton pays en mettant ton expertise à son service exclusif; mais ils sont incultes et dépourvus de patriotisme. Seulement, ils oublient que: "suul ker du ko teree feegn". Salam.
Kanish En Avril, 2013 (19:12 PM) 0 FansN°: 7
c est un homme brillant au parcours respectueux.Omar gueye developpe unn complexe vis a vis de lui .c est le mal du senegal: la jalousie.dommage...bonne chance Abdourahmane diouf...
Mboyama En Avril, 2013 (19:19 PM) 0 FansN°: 8
dialé et awa vous ne comprenez rien c est un article de la GAZETTE qui est ecrit il y a quatre ans en ce moment el hadji abdourahman diouf avait 39; NULLARDS!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Question En Avril, 2013 (19:46 PM) 0 FansN°: 9


"El Hadji Abdourahmane Diouf, ce sérère bon teint parcourt les enceintes internationales pour faire entendre la voix de l’Afrique."



Mr. Diouf parle-t-il sérère s'il vous plait?



Merci
Manama En Avril, 2013 (19:49 PM) 0 FansN°: 1
il devrait? xalaas!
@manama En Avril, 2013 (22:59 PM) 0 FansN°: 1
oui, c'est tres important. s'il ne parle pas serer, ca serait alors inexact de dire qu'il est serer.
un vrai serer parle serer, comme l'ancien president senghor.

cette question est d'autant plus importante qu'elle permet de mesurer le degre d'authenticite et d'attachement d'une personne a ses origines.
Boy Dakar En Avril, 2013 (20:03 PM) 0 FansN°: 10
Le titre de l'article n'a rien a voir avec le contenu. Je ne vois pas l'opinion dissidente dont il s'agit ici. C'est juste un article de presentation qui date d'il y a quequs annees.
Samb En Avril, 2013 (20:06 PM) 0 FansN°: 11
Qu etais-tu alle faire a la SONES avec ton cursus?
J'en Sais Trop En Avril, 2013 (20:56 PM) 0 FansN°: 12
En tout cas je doute fort de la morale et probité de l'homme qui, faut-il le rappelr a fait ses sorties commandées par son chef Idrissa SECK.S"il était aussi intégre et honnête comme on nous le fait savoir sur cet article, il aurait du dire à Idrissa SECK qu'il ne serait jamais le piromane ce dernier en acceptant de jouer les sales besognes.Il l'a fait et a accepté de jour un rôle que Idy lui fait jouer contes ses ennemis.Il n'a pas eu le courage et le courage d'esprit de refuser ces rôles, pour un homme d'un tel parcous.Curiosité.Mais l'avenir nous en dira plus.

Lesenegalais.net de Cheikh Diallo, souteneur infatigable de son patron propriétaire du site Karime WADE, publie le papier du magazine lagaette de Abdou Larif Coulibaly.Cela ne fait pas tilte chez vous?A vous de réfléchir sur le but recherché par les amis de Karime WADE dans l'épisode de ce qui est convenu d'appeler affaire Macky-Idy.

Quelle récupération et tentative détouffer le dossier bouclé de Karime WADE entre les mains du procureur Ndao.Volià la clé de compréhension du torchon de Cheikh Daillo.

Ciao



Wait and see.
Fou En Avril, 2013 (22:49 PM) 0 FansN°: 1
bohhhhhh!
Docteur En Avril, 2013 (21:22 PM) 0 FansN°: 13
spécialiste en négociations commerciales internationales on a pas besoin de diplômes pour faire le waxalé c'est du n'importe quoi. Au sénégal tout le monde est docteur
Ralfa En Avril, 2013 (21:30 PM) 0 FansN°: 14
salut Je suggere que l'on decrete une journee SANS COMMENTAIRE sur les posts de seneweb pour les obliger a moderer et contoler leur site. Je choisi la journee du 15 avril. SVP repasser
Boycot Le 15 Avril En Avril, 2013 (00:26 AM) 0 FansN°: 1
boycot seneweb le 15 avril:

"salut je suggere que l'on decrete une journee sans commentaire sur les posts de seneweb pour les obliger a moderer et contoler leur site. je choisi la journee du 15 avril. svp faites passer l'info, sur facebook aussi ".

seneweb est une honte continentale, voire mondiale!

appel au meutre, à la haine , division du pays, etc....cela n'existe dans aucun autre site africain. seneweb laisse passer les insultes , les appels au meutre, à la haine , au racisme, à la division et pourtant censure lorsque certains hommes politiques (qui lui sont proches) sont critiqués ? le senegal vaut il moins que ces hommes ?
Sadji90 En Avril, 2013 (21:53 PM) 0 FansN°: 15
Il est ne en 1967. Il a 46 ans.
[email protected] ,ce digne fils de Rufisque a tout pour reussir en politique et sa place n etait pas a la Sones vu son cursus mais celle de Jules diop a Bruxelles pour certaines negociations.
Amin  En Avril, 2013 (22:27 PM) 0 FansN°: 17
on s'en fou de diplôme ou de carriére qu'ils attendent les éléctions pour voire si les sénégalais accepterons de leurs confier notre chér pays ça ne sert à rien de donner l'inportance a ces gens puisqu'il est sérrére c'est mon sclav je doute bien qu'il est du genre comme les idirissa seck s'agit 'il de la politique la je suis en face avec macky sall
Fans En Avril, 2013 (22:41 PM) 0 FansN°: 18
il n est pas comme omar gueye ,, le truand ,, le vendeur de terrains du domaine national et des terrains des pauvres lebous ,, omar gueye est une epine dans les bottes de l apr ,, il gene beaucoup rewmi ,, car il ne lui apporte rien et dit partout que c est lui ui a assure les depenses de idy durant la traversee du desert mr diouf a le sang serere ,, un serere est le vrai senegalais c est un noble donc il a des choses qu il ne dira ni ne fera ,, il n est pas corruptible,, il sait que macky n est pas a la hauteur , IL ne dira rien sur omar gueye par ce qu il ne le considere pas comme son egal ,, lui c est le pays l autre c est l argent ,, un serere ne ment pas ,, ne s genouille devant personne pour l amadouer ,,, un vrai serere n est pas untype comme macky ni comme omar gueye ,, OMAR gueye est capable de lacher rewmi et tant mieu pour idy mr diouf ,, il ne faut compter que sur,,, ALLAH uniquement sur LUI ,,, VOTRE PAPA enseignait le SAINT CORAN n est ce pas ? tu as donc la chance .. continue a ne croire qu a LUI
Xyz En Avril, 2013 (23:34 PM) 0 FansN°: 19
C'est comme si seneweb est devenu le bras armee de Rewmi....On fait de la pub pour Idy et rewmi. Seneweb vous devenez de plus en plus nul et la plupart des gens qui vous lisent ne croieent plus a ce que vous ecrivez....



Fans En Avril, 2013 (23:56 PM) 0 FansN°: 20
vous etes libre de lire ou de ne pas lire senweb ,, parce que vous faites partie des des detourneurs des deniers publics des comploteurs de rewmi ,, de taawtem ,, de bis dou niak ect ,, ect votre reaction ne fait qu enrichir seneweb
Temoin En Avril, 2013 (09:38 AM) 0 FansN°: 21
CES GENS LANDING IDRISSA SECK ET AUTRES N ONT RIEN A DIRE. TOUS SAVAIENT QUE MACKY SALL EST UN INCAPABLE DOUBLE D UN CORROMPU ET TRIPPLE D UN COMPLEXE. POURTANT ILS SE SONT MOBILISES MOBILISANTS LES SENEGALAIS NAIF POUR EN FAIRE UN PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE.ALORS ILS N ONT QU A ASSUMER .ILS ONT ABUSE ET TROMPE LES SENEGALAIS POUR SE PARTAGER LE GATEAU. TAISEZ VOUS TOUS
Aniang En Avril, 2013 (10:28 AM) 0 FansN°: 1
apparemment le limogeage lui a fait mal..........c est la vie aujourd'hui toi demain un autre
Aniang En Avril, 2013 (10:26 AM) 0 FansN°: 22
Combien de sénégalais ont plus de diplômes que lui. Ce gars est hautain. Ensuite ll n à jamais été brillant. On se connaît bien.
@aniang En Avril, 2013 (15:29 PM) 0 FansN°: 1
ce n'est pas la brillance qui compte, mais l'utilité et la finalité. peut être vous avez été plus brillant que lui, mais vous avez manqué de persévérence et de discipline pour arriver là ou il est.
combien de sénégalais plus brillants que macky sall sont entrain d'éxécuter ses ordres.
Blacklass En Avril, 2013 (16:16 PM) 0 FansN°: 2
meme si ce gars n'est pas brillant il a accepté de se mettre en jeux contrairement a toi ki est la a dire << je le connais >> .bien sur que tu le connais , mais toi ki te connais
Lassdiou En Avril, 2013 (16:21 PM) 0 FansN°: 3
meme s'il n'a jamais ete brillant il as reussi a se faire connaitre la ou toi tu es reste a commenter les articles faites sur lui. alors medite un peu
Alto En Avril, 2013 (11:29 AM) 0 FansN°: 23
demandez aux travailleurs de la SONES qu'est ce docteur leur a servi avec son talent de négociateur. rien du tout il n'a causé aucun acte et a tt chamboulé, il a lamentablement échoué tt est bloqué il n'a même pas su là où commencer. beau parleur hautant qui croit tt résoudre par le mépris: c'est un vrai complexé ce gars.
Indiaye En Avril, 2013 (11:47 AM) 0 FansN°: 24
a oui c est desormais anta seck docteur hautain complexe est parti
Dembaktaye En Avril, 2013 (14:36 PM) 0 FansN°: 25
Le Sénégal est pas ou l'on magnifie à merveille l'histoire des individus!!! Il suffit de flirter avec le pouvoir pour qu'on te tresse des lauriers...On a vu et entendu Yerim Seck qui était sans aucun doute un bon étudiant et un bon élève raconter des faussetés pour mieux se mettre en valeur alors qu'il n'en n'avait pas besoin. Que dire du «brillant» Monsieur Sy? Mounirou Sy pour ne pas le nommer qui dans tout son cursus d'éleve au lycée Malick Sall de Louga et d'étudiant à l'UGB n'a jamais eu une moyenne supérieure à 10.40 sur 20. Tout le monde se targue d'être docteur. D'ailleurs, on ne les appelle plus sans passer par le titre de docteur....Ah le ridicule ne tue pas dans ce pays. Je ne dis pas que monsieur n'a pas de mérite mais il faut savoir raison garder! Cet article n' aucun sens: mal écrit et avec des intention on ne peu plus clair....Pour être dans l'ère du temps je donne moi aussi mon titre, DOCTEUR EN GÉOGRAPHIE_MAITRE EN HISTOIRE TÉMOIN D'HIER ET D,AUJOURD,HUI
Blacklass En Avril, 2013 (16:12 PM) 0 FansN°: 1
vous savez docteur ou pas les gens dont vous parler peuvent se targuer de mettre leurs peu de connaissances pour le bien duu senegal, et toi peut tu en faire autant . tu es la a ecrire de commentaires sur site et sur un article que moins de 10000 personnes liront , tandis qu'eux malgres leurs soi-disant incompetence ils se mettent en jeux , se livrent au devant de la scene et acceptent de se faire critiquer et insulter par des moins que rien qui se cachent derriere leurs claviers car il n'ont rien a apporter aux peuple
Rama En Avril, 2013 (15:13 PM) 0 FansN°: 26
Dommage pour le Sénégal. Voilà pouquoi kénn gnéméwoula gnibissi, et pourtant.......

Aida En Avril, 2013 (16:29 PM) 0 FansN°: 27
mala fan way! sénégal bougnou amone 5 you méle na yaw deuk bi dieum kanam, tu a bcp de talent incha allah deug rék moy moudji bravo abdourahmane  <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">  
Sones En Avril, 2013 (16:35 PM) 0 FansN°: 28
Dr beaucoup de gens à la SONES t'ont combattu et j'en sais quelque chose, que des hypocrites dans cette boite, ils sont entrain de revenir sur l'organigramme et bcp de choses mais dara gueume sa bop rek, lou bakh rék ngaye ame incha alla :down: 
London En Avril, 2013 (16:43 PM) 0 FansN°: 29
Droit international économique...? Présenter le plutôt comme un juriste, car rien dans ce parcours ne fait de LUI un économiste ou même un expert en négociation commerciale internationale. Le sénégalais aime les gros titres: Expert, maître, docteur...alors que la plupart c'est des nullards avérés.

Avez vous déàj entendu? maître Sarkozy, maître Obama, maître Lagarde, dc ou pr Strauss Kahn.....?

Est-ce un problème de simplicité? ; culturel? ; ou tout juste un complexe?....
Rafale En Avril, 2013 (20:32 PM) 0 FansN°: 30
LONDON JE SUIS VRAIMENT EN PHASE AVEC TOI SUR TOUTE LA LIGNE
Eh Oui En Avril, 2013 (20:37 PM) 0 FansN°: 31
Et moi on devrait m'appeler Monsieur le Breveté ou BREVETE en abrege Br puisque je suis brevete de l'Ecole nationale nationale d'administration étant major de ma promotion devant des milliers de candidats dont certains sont devenud...DOCTEURS...Il faut bien que ceux qui ne savent pas apprennent a se taire.
Baba En Avril, 2013 (21:32 PM) 0 FansN°: 32
Docteur du courage la seule richesse c'est la droiture mais aussi le seul lieu de sécurité reste la droiture. Tout le Sénégal a reconnu ta vertu
Baba En Avril, 2013 (21:54 PM) 0 FansN°: 33
lors des élections législatives bby demandait au sénégalais de voter leur liste car elle riche de ça diversité. les leaders approuveront le convenables et balmeront le médiocre. aujourd'hui seul idy a respecter cet engagement.
Baba En Avril, 2013 (22:22 PM) 0 FansN°: 34
le Sénégal est le seul pays ou on te demande d' avaler tout ce que le président dit et fait de vendre ta liberté d'opinion de parole et d'action pour avoir des privilèges. c'est pourquoi idy est victime de ça droiture et du courage de ses idées.
Ouz En Avril, 2013 (22:49 PM) 0 FansN°: 35
je ne suis pas politique mais ce baba di semble etre vrai
Doulalism En Avril, 2013 (08:22 AM) 0 FansN°: 36
WAX TONTU WOUL DIEUF



LES DIPLOMES ET LE PARCOURS DOIVENT SE TRADUIRE SUR LE TERRAIN DU DEVELOPPEMENT.

SENEGAAISL DAFAY WAX BA GUEJGUI FERR
Baba En Avril, 2013 (08:43 AM) 0 FansN°: 37
certains disent que idy est politiquement mort et s'il y'a un sujet d'actualité ils disent que mais idy waxagoul qu'est ce qu'il attent pour parler et ils oublient qu' un cadavre dou waax; et si idy est dans une chaine de tele toutes les autres chaines sont zappées meme dans nos plus grandes institutions silence total ndax idy moy waaax
Rewmi Doxul En Avril, 2013 (08:52 AM) 0 FansN°: 38
mais baba do niit pourtant wax nga deug dé
Ibourahima En Avril, 2013 (09:19 AM) 0 FansN°: 39
Bravo ABDOURAHMANE et le bon DIEU te garde, beaucoup de courage.Il te reste longue la route à parcourir le but à atteindre et qui est parsemé d'obstacles,mais garde confiance en toi,s'il plait le bon DIEU tu y parviendras

nous prions pour toi et rewmi

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]