Maladie transmissible : Plus de 12.000 cas de tuberculose enregistrés l’année dernière au Sénégal

  • Par : Lesoleil | Le 14 mars, 2013 à 14:03:04 | Lu 4426 fois | 5 Commentaires
content_image

Maladie transmissible : Plus de 12.000 cas de tuberculose enregistrés l’année dernière au Sénégal

La région de Dakar concentre le nombre de personnes les plus affectées par la tuberculose. Le Programme national de lutte contre la tuberculose  (Pnt) avait dénombré, l’année dernière, 5.734 cas à Dakar sur un total de 12.810 sur toute l’étendue du territoire national.


Le Programme national de lutte contre la tuberculose (Pnt) a dénombré 12.810 cas de tuberculose toutes formes confondues, en 2012, soit un taux de détection de 79%.  La coordinatrice du Pnt, Dr Marie Sarr Diouf, a révélé qu’il y a eu une augmentation de 1200 cas de tuberculose en 2012.  
La région de Dakar détient le taux de prévalence le plus élevé. Celui-ci est de  44%. Soit 5734 malades dont les 3609 sont touchés par une tuberculose pulmonaire à frottis positif. Elle est suivie par la région de Thiès qui est à 1825 cas dont 1224 cas de tuberculose pulmonaire à frottis positif. La région de Diourbel vient en troisième position avec 1226 malades. Les régions à faible taux de détection sont Kaffrine, Matam et Tambacounda avec des taux allant de 20% à 29%. 
La maladie touche particulièrement les personnes actives, c’est-à-dire des sujets âgés de 15 à 44 ans. En 2012, 703 enfants sont touchés par la tuberculose, ce qui représente 5,6% des cas de Tb détectés dans le pays au sein de cette couche de la population. Ces informations ont été données, hier, à Dakar, par la coordinatrice du Pnt et ses collaborateurs lors d’une conférence de presse en prélude à la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose prévue le 24  mars prochain.
La rencontre avec la presse a permis à la coordinatrice du Pnt de révéler l’apparition, au Sénégal, de la tuberculose multi résistante avec 32 cas dépistés en 2012 contre  37 en 2011. Les résultats obtenus, l’année dernière, ont montré aussi que la prévalence du Vih chez les tuberculeux est de 9%. Cependant, 90% des personnes atteintes par la tuberculose bénéficient d’une prévention de la pandémie.


Dr Marie Sarr Diouf a, aussi, indiqué que le taux d’abandon est de 7% et celui des décès de 3%. Elle a assuré que l’augmentation des personnes affectées ne constitue pas une inquiétude. « Cela prouve seulement que les cas cachés dans les communautés sont en train d’être détectés, car le constat fait, ces dernières années, est que les malades restaient longtemps chez-eux, faute de dépistage précoce. En continuant dans cette dynamique, nous allons atteindre les objectifs de l’Oms qui est de réduire la morbidité, la mortalité et la transmission de la tuberculose », a expliqué Dr Marie Sarr. Le Programme national de lutte contre la tuberculose s’est fixé comme objectifs de dépister, chaque année, au moins de 70% de tuberculose à microscopie positive et de guérir 85% des malades. « Nous voulons d’ici à 2015 réduire de 50% la prévalence et la mortalité due à la tuberculose », a signalé Marie Sarr Diouf qui a affirmé que le Sénégal a maîtrisé la lutte contre la tuberculose dont le traitement est gratuit dans toutes les structures de santé. 


Elle a fait aussi un focus sur la journée mondiale de lutte contre la tuberculose en rappelant que c’est un moment privilégié de sensibiliser les communautés sur l’épidémie et les efforts entrepris par les Etats pour éliminer la maladie. « C’est également l’occasion de mobiliser l’action politique et sociale, afin de favoriser les progrès, mais aussi de susciter l’engagement de tous pour un accès universel aux soins de la tuberculose », a-t-elle soutenu. 
Cette  année, la commune de Keur-Massar a été choisie pour abriter  la cérémonie officielle de cette journée au Sénégal. Située dans la banlieue dakaroise, Keur Massar est une zone à forte prévalence de tuberculose avec 765 cas en 2012. Cependant, la localité a fait des efforts dans la prise en charge de la maladie et mérite les encouragements des autorités sanitaires. Ce qui justifie le choix porté sur cette localité. 




lesoleil

Commentaire (1)


Kiki34 En Mars, 2013 (21:42 PM) 0 FansN°: 1
Comment ne pas avoir de tels résultats avec une directrice abonnée aux séminaires juteux, un service de communication incapable de produire quelque chose de visible. Eva retourne cette dame de la génération du concret à Karim.
Elimane En Mars, 2013 (23:33 PM) 0 FansN°: 1
cette dame est apolitique, partout ou elle est passée elle a eu felicitations de toutes les populations par sa rigueur et son travail (mbour faitick foundiougne c t o )
ne soyez pas jalouse essayez de faire comme elle en travaillant.
une femme simple à l'écouteet surtout tres professionnelle , trés dynamique et trés competente qui a fait comme spécialité la santé publique
cette dame comme vous dites ne sait meme pas ce que c'est la géneration du concret ,
elle n 'a jamais fait de politique !
Youssouf En Mars, 2013 (00:33 AM) 0 FansN°: 1
la bave du crapaud n'atteint pas la blanche colombe
Leuz En Mars, 2013 (08:41 AM) 0 FansN°: 2
cette femme on s'en fou ce qui nous intéresse c'est les résultats.surtout réveillez vous et ne soyer pas leche q on est en 2013 et les résultats parlent d'eux même quand y'a augmentation y'a échec d'une politique d'approche ou de communication.dc il faudrait revoir l’équipe si necessaire la dégagé
Steroubi En Mars, 2013 (17:17 PM) 0 FansN°: 1
laissez cette dame faire son travail .bandes de jaloux !

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]