Accusée du meurtre de son mari : Une Sénégalaise de 39 ans condamnée à 5 ans avec sursis

  • Par : Maliweb | Le 13 décembre, 2012 à 14:12:05 | Lu 23112 fois | 45 Commentaires
content_image

Accusée du meurtre de son mari : Une Sénégalaise de 39 ans condamnée à 5 ans avec sursis

La cour d’assise de Bamako, dans son audience du 12 décembre a condamné Maïmouna Djiba de nationalité sénégalaise à 5 ans avec sursis. Elle a été reconnue coupable d’assassinat de son mari Babacary Pathé Mané.Maïmouna Djiba a été reconnue coupable du meurtre de son époux Babacary Pathé Mané. Ce couple, de nationalité sénégalaise, vivait dans le quartier de Banconi Razel dans le district de Bamako pendant près de 7 ans. C’est en octobre 2010 que les problèmes ont atteint le sommet au niveau de ce couple qui vivait jusque-là paisiblement. 

Ces problèmes qui se sont transformés en de petites querelles de mésentente et d’incompréhension ont donné naissance à une incompatibilité d’humeur entre les deux époux.A la barre, Maïmouna Djiba a reconnu être l’auteur de l’assassinat de son mari. « Tout à commencé quand mon mari avec qui j’ai vécu plus de 10 ans de mariage a décidé de m’envoyer avec nos deux enfants au pays afin qu’ils puissent faire connaissance avec nos familles respectives.

 Ce sejour dans mon pays natal a duré près de six mois. A mon retour, mon mari m’a informé par le biais de mon petit frère qu’il vivait avec une fille avec laquelle, il a eu un enfant et qu’il veut marier. Il se trouve que cette relation avait commencé peu avant mon départ pour le Sénégal. Et la fille en question était la copine de mon neveu. Malgré tous mes efforts pour sauvegarder mon couple en empêchant ce mariage, mes efforts ont été vains. C’est ainsi que j’ai décidé de me faire un copain afin de faire revenir mon époux à la raison. C’est ainsi qu’il accentua ses fouilles dans mon téléphone portable et en prenant mes appels par moment. 

C’est cette situation qui m’a plongé dans la colère. Surtout qu’il ne cessait pas de m’insulter. Il m’a ensuite demandé de rentrer au Sénégal pour amener sa future femme dans l’appartement dans lequel nous habitons avec nos deux enfants. C’est ainsi que dans la nuit du 2 octobre, il me reveilla tard dans la nuit. Il m’a insulté, m’a donné un coup de coude avant de me rappeler encore son projet. Face à ces injures et ces humiliations, j’ai pris un pilon qui se trouvait sur notre terrasse pour lui fraper sur la tête pendant qu’il était couché dans notre chambre. Le premier coup a entrainé le jaillissement de sang. Il se releva et se dirigea vers moi. 

C’est ainsi que je lui ai administré un second coup qui entraina sa mort. J’ai été paniquée et ne sachant pas quoi faire. J’ai pris le corps par les pieds et je l’ai entrainé dans la douche. Je suis restée dans ma chambre et j’ai pleuré de 5 heures du matin à 9 heures. J’ai fini par sortir pour trouver un emballage afin de me débarrasser du corps« , a-t-elle déclaré en larmes devant la Cour avec une voix tremblante. C’est dans un emballage qu’elle a fabriqué que Maïmouna a mis le corps et a appelé un taxi. La jeune dame a conduit le taximan jusqu’à l’ACI en commune IV pour jeter le corps non loin de la place CAN. A l’enquête préliminaire, elle a avoué avoir été aidée par son copain Roger Kollo Kourouma. Elle a soutenu avoir accusé son copain dans le seul but de se venger de celui-ci puisqu’il avait méconnu leur relation extraconjugale.

Au vu de ces faits, le ministère public, représenté par Mme Djénéba Kéïta Karabenta, a déclaré que Maïmouna Djiba est coupable de meurtre avec préméditation et guet-apens. Puisque, a-t-elle argumenté, la dame a attendu jusqu’à ce que son époux dorme pour lui administrer les coups de pilon qui ont occasioné sa mort. En plus, ajoute-elle, que le salon aussi n’est pas un endroit idéal pour garder un pilon. Si elle n’avait pas l’intention de tuer son mari, pourquoi n’a-t-elle pas cherché les secours pour sauver son mari après le 1er coup, se questionne le parquet. En réplique la défense, assurée notamment par maîtres Mamadou Tounkara et Gaoussou Diakité, a soutenu le contraire. Elle a demandé au président de la Cour de voir les choses sous un autre angle. Cela stipule que la faute commise par le défunt qui était entiché, la copine de son neveu est un fait impardonnable même s’il ne justifie pas la mort.

 Les avocats ont plaidé la sagacité de la Cour arguant que c’est une femme humiliée, bafouée et morte dans son âme qui a été poussée vers ce crime par son mari. Dans sa plaidoierie, le ministère public a demandé des circonstances atténuantes.Quant à Maïmouna Djiba, elle a demandé la clémence de la Cour en exprimant tout son regret. Elle a demandé qu’on lui donne une occasion pour se racheter en participant à l’éducation de ses enfants. La Cour, présidée par Doumoukene Léon Niangaly, assistée de Kamafly Dembélé et Fodié Touré, a écouté les témoins constitués en la partie civile. De ces teémoignages et des déclarations de l’accusée, la Cour n’a pas retenu le caractère prémédité du crime, mais a reconnu l’accusée coupable des faits. La Cour en application des articles 199 et 200 du code pénal de prison, 346 et 728 de la procédure, a condamné Maïmouna Djiba à 5 ans avec sursis.


maliweb


Commentaire (22)


Doffe  En Décembre, 2012 (14:46 PM) 0 FansN°: 1
quer de la honte 5 ans avec sursis si les faits se sont passses comme vous le decrivez elle merite prison a vie
__boo En Décembre, 2012 (15:08 PM) 0 FansN°: 1
sou ko cheikh bi khamone medina salam mali lay nek
Modibo En Décembre, 2012 (15:18 PM) 0 FansN°: 2
et dire qu'il y'a qui 's'etonnent de ansardin et mujao aient du succée au nord mali
Nanu En Décembre, 2012 (00:53 AM) 0 FansN°: 3
a vie ou au moins 25 ans de prison. ce sont des problemes qui existent frequemment entre couples partout. elle est 1 cruelle monstre. comment tu peux tuer un individu qui respire comme toi. anyway the lord is very patient, but he will get you sooner or later...........
Nanu En Décembre, 2012 (02:28 AM) 0 FansN°: 4
personne ne merite la mort sur cette terre, sinon le bon dieu nous tue tous a chaque fois que nous commettons 1 erreur ou peche. cet aveu judiciaire de ce ce monstre d'epouse devait lier le juge et ce dernier devait la condamner a perpituite ou 30 ans ferme, en plus elle a premedite son acte barbare en cachant 1 pilon dans la salle de sejour. la famille du defunt doivent faire 1 appel. la solution etait de se separer et epouser vos amants respectifs. djam ne gnoy, this is too much !
Papa En Décembre, 2012 (14:53 PM) 0 FansN°: 2
c'est du n'importe quoi!!!!!
Bn En Décembre, 2012 (14:55 PM) 0 FansN°: 3
CELIBATAIR A VIE CE MIEUX MARIAGE CE NE PAS BON
Biri En Décembre, 2012 (14:56 PM) 0 FansN°: 4
Elle l'a échappé bel han, reconnue coupable de crime et être condamnée avec sursis! Comme ça, elle va vaquer tranquillement ses besognes et continuer à vivre avec son copain qu'elle s'est faite alors qu'elle était libre de demander le divorce.

Thiey, la justice humaine?
Omzo En Décembre, 2012 (14:57 PM) 0 FansN°: 5
le problém en est que la femme dois éduqué c'est deux enfanrts malgré tout elle es agé d 39 ans est ces enfants on besoin d'elle ils on déja perdu un pére mes pas une mére d plus. c'est pour le bien des enfants yéne tamite am léne khol ndogual daye am té wadji tamite limou deff diabaram diare na réye kéne dou am diabare di ndiallo téyé léne séne bope respécter léne séne diabare yie bayi diléne trompé !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Daay En Décembre, 2012 (15:09 PM) 0 FansN°: 1
yaw mome amo khol;cette femme ne peut et ne doit éduquer un enfant;c une vraie boubelle;sa place erst en prison
Constat D'un Sénégalais En Décembre, 2012 (18:01 PM) 0 FansN°: 2
dieukeur dji khana amoul famille woleuh amoul ay mbokk li dafa yombe si c,était un membre de ma famille femme bi dina gnafndeyam mom tamit be paré dem teudi kasso lou me am dieul ouweuh !
Qui.. En Décembre, 2012 (14:58 PM) 0 FansN°: 6
C'est du PIPO !
Mali Mo Nekh En Décembre, 2012 (14:59 PM) 0 FansN°: 7
Meurtre = sursis...il n'y a qu'au mali qu'on voit ça. Quelques soient les circonstance atténuantes, cette ne pouvait échapper a une peine de prison, aussi courte soit-elle. 5 ans avec sursis, c'est un vrai scandale.
L'injustice Ce N Est Pas Qu'ic En Décembre, 2012 (15:12 PM) 0 FansN°: 1
au canada, un homme a poignardé ses deux jeunes enfants il y a 4 ans et aujourd'hui, il est libre!!!!
Oui! En Décembre, 2012 (16:14 PM) 0 FansN°: 1
ce turcotte!!!! kel honte pour la justice!!!
Omzo En Décembre, 2012 (15:03 PM) 0 FansN°: 8
je vous demande si la justice na pas de grasse !!!oui ou non!!!
Diop En Décembre, 2012 (15:08 PM) 0 FansN°: 9
Certains hommes épousent des femmes pour les détruire . Ces hommes oublient que les femmes sont des être humains , non seulement il a menti à sa femme et l ' a aussi trompé sans vergogne . Les femmes ne sont pas des objets à jeter après usage .

C ' est pour cela que la justice a été clémence avec elle .
Wawww Verite En Décembre, 2012 (21:47 PM) 0 FansN°: 1
i can't find words. bravo, je pensais qu'il n y avait plus de smart person in senegal.
Fk En Décembre, 2012 (23:16 PM) 0 FansN°: 2
vraiment, merci pour ta contribution. je n'explik pas oe meurtre mais c'est une femme ki a ete pousse a bout.
Luciferr En Décembre, 2012 (15:14 PM) 0 FansN°: 10
Taye mou nekh avec sursis   <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">     <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/bravo.gif" alt=":bravo:">   mr le juge .

Mais peut etre c une erreur . " une faute avouée est á moitié pardoné "  :haha:  :haha: 
Feticheur En Décembre, 2012 (16:27 PM) 0 FansN°: 11
Ah les féticheurs MALIENS sont forts heinnnnnnnnn!

Ils sont peut-être derrière ce sursis....JE LES FÉLICITE

Je cherche un bon féticher
Fan En Décembre, 2012 (16:30 PM) 0 FansN°: 12
TABARA SAMB AURAIT PU ETRE AU MALI
Deuglaverité En Décembre, 2012 (16:42 PM) 0 FansN°: 13
Ne vous inquiétez pas c'est le droit malien- Dit moi ton peuple je te lis ton droit
Lawson En Décembre, 2012 (17:38 PM) 0 FansN°: 14
La justice se trouve dans le talion . Et au senegal homicide volontaire = ?!
Amos En Décembre, 2012 (17:57 PM) 0 FansN°: 15
mais d'apres ce que j'ai lu la femme aussi avait un amant''elle avaiy citer son copain dans le but de se venger parceque ce dernier avait meconnu leur relation extraconjugale'''alors qu'est ce qu'elle voulait :?:  :?:  :?:  :?:  :?:  :?:  :?:  :?: 
Constat D'un Sénégalais En Décembre, 2012 (18:02 PM) 0 FansN°: 16
La famille du défunt doit éliminer cette dame à tout prix meme avant qu'elle n'aille en taule si possible li dafa yombeu torop ouweuh ! :down: 
Le B 52 De Louga En Décembre, 2012 (18:30 PM) 0 FansN°: 17
B 52 de louga il y a 1 seconde N°: 2286735

serigne touba khadim rassoul en allant a la convocation du gouverneur de st louis.rendez visite a un tres grand marabout comme serigne massamba sokhna le pere de serigne cheikh mouhamadou fadre sokhna dit baye adiana le pere de serigne ass massamba sokhna actuel khalif de la famille sokhna de louga. c est sur ce lieu a louga meme ou se trouve la grande mosquee mouridoulayi de la region .serigne touba khadim rassoul a donner ainsi le nom de cette cemetiere segounar yeur mbeunede.en bennissant tout sur son passage...ainsi il se rendez souvent chez mamme cheikh m baye.et la mosquee khadriya de artilleri. puis vers la gare de louga...et apres vers la destination st louis.ect ect.diadieuf si barkeloubi.

Repondre
Wayer  En Décembre, 2012 (20:00 PM) 0 FansN°: 18
LA FAMILLE DE LA VICTIME DOIT PORTER PLAINTE AU SENEGAL EST ATTENDRE LE RETOUR DE LA FEMME AU SENEGAL VOILA LA SOLUTION
Rat De Parquet  En Décembre, 2012 (20:51 PM) 0 FansN°: 19
Le journaliste s'est trompé waay.

Nts- En Décembre, 2012 (21:06 PM) 0 FansN°: 20
Si c'est une condamnation avec sursis, elle a du sursauté.

 :up: 

Il doit y avoir une erreur du journaliste.

Deug En Décembre, 2012 (23:18 PM) 0 FansN°: 21
Le mari n'a eu k ce kil merite... Frapper une femme c comme frapper sa propre mere. Qu'il aille au diable!!!
Dossei En Janvier, 2013 (15:24 PM) 0 FansN°: 22
AH ca se vw k c a bamako mé pa o sénégal ici mome les peines sont tro lourdes sakh

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]