DAKAR : Quand les charrettes colonisent Avenues et espaces libres

  • Source: : Seneweb.com | Le 05 août, 2015 à 12:08:38 | Lu 10798 fois | 64 Commentaires
content_image

Une charrette dans la circulation dakaroise

Des ronds-points, coins des rues, espaces inoccupés de certains quartiers de Dakar offrent les allures d’une ruralité dans un milieu urbanisé. Ces endroits sont colonisés par les charretiers, qui disent se battre pour gagner dignement leur vie, au détriment d’un meilleur cadre de vie pour les riverains. 

Les plantes ornementales portent des fleurs roses au rond-point des Hlm Grand Yoff situé près de la mairie. Leurs effets esthétiques sont limités. En bas, de petits monticules de fientes, des bassins, des bacs à foin jonchent le sol. Le sable blanc est devenu noirâtre. Des émanations d’effluves se dissipent. De l’autre côté, près d’un imposant immeuble à plusieurs étages, un cheval broie du foin dans un fût. Il n’y a que les bancs publics, car les charcuteries ont disparu des lieux. Les tentatives d’embellissement n’ont aucun effet au fil des années. 

Sur un espace triangulaire pavé, Ibrahima Kâ conjure la canicule sous arbre au houspiller très large. La perte de vocation de l’espace vert soulève chez lui de l’indignation. « Il faut revenir ici la nuit pour faire votre reportage. Vous trouverez plus d’une dizaine de charrettes et de chevaux. Tous les habitants et locataires des maisons du voisinage du rond-point souffrent de la défiguration de l’espace et des mauvaises odeurs », rapporte Ibrahima Kâ. A partir de ce rond-point, nous descendons vers l’avenue Hyacinthe Thiandoum par cette route qui passe devant « l’hôpital américain ». Juste avant, l’avenue, trois chevaux, des fûts, sont entre un dépôt de gaz et une boutique cosmétique. Entre l’intersection des routes, deux charrettes sont amarrées près du trottoir. Le décor contraste avec des échoppes de produits cosmétiques, des salons de coiffure. Un espace rustique s’incruste entre les immeubles et des villas. 

Exode rural massif

Sous un parasol d’un vendeur de café, Abdoulaye Ndoye, originaire de Niakar et son camarade guettent des clients. Ils ne trouvent pas de gêne à occuper ce coin de l’avenue Hyacinthe Thiandoum. Ils parlent avec fierté de leur place dans le tissu économique et social. « Nous travaillons pour nous et pour la société. Nous pensons être utiles à Dakar », estime le jeune charretier Abdoulaye Ndoye. 

Un responsable d’un chantier de Btp se pointe. Abdoulaye Ndoye bondit de sa chaise. Ils se retirent. Ils échangent sur le prix de la location. Ils n’ont pas trouvé de compromis. Il revient à sa place. Flottant dans un pantalon jean noir foncé, un tee-shirt orange, Assane Diop, les cheveux épars, a immobilisé sa charrette. Son écurie se trouve dans la Zone de captage. Au fil des années, il valse de quartier en quartier à la recherche de rares espaces. « Je suis ici de façon temporaire. Lorsque j’ai une course, je pars ; à la fin de la journée, je reviens à la Zone de captage où le cheval est ferré », a expliqué Assane Diop, originaire du village Aliou Sylla situé dans l’arrondissement de Ngoyé. 

De la station Shell sur l’avenue Thiandoum, on remonte vers le Camp pénal. Un cheval et son attelage s’insèrent avec désharmonie entre une cantine de produits alimentaires et des vendeuses de matériels importés. Là, en face d’une agence de téléphonie, un autre cheval est attaché à un poteau électrique à moins d’un mètre de la chaussée. Le propriétaire reconnaît que ce n’est pas l’endroit idéal. Mais que faire ? peut-on lire sur son visage. Il faut se battre pour vivre. « Les riverains font preuve de compréhension. C’est vrai qu’il est difficile d’avoir des animaux sans salir les endroits où ils se trouvent. Mais les personnes savent que nous nous battons pour gagner dignement notre vie », argumente Assane Diop. 

Vers une réglementation des charrettes ?

Du côté de Khar Yallah, en face de l’imposant immeuble en construction non loin de l’embranchement des routes venant des Hlm Grand Yoff, de Grand Yoff, d’autres chevaux sont ferrés derrière les dalots. Ils sont à moins de deux mètres des portes des maisons. Ici, on semble s’en accommoder. Juste à côté, au premier étage de la mairie, les stationnements anarchiques des charrettes à l’ordre du jour. Beaucoup de charrettes sont mises à la fourrière. La recherche de la meilleure formule est en cours. « Comme vous pouvez le constater, il y a une occupation anarchique de l’espace par les charretiers. Ils sont partout, sur les trottoirs, aux ronds-points. Si nous procédons à leur immatriculation, ils peuvent penser qu’ils ont droit d’occuper les espaces libres. Mais nous allons vers une réglementation », a révélé le chef de Division du Service technique de la mairie de la commune de Grand Yoff, El Hadji Oumar Guèye. 

Au terrain de Khar Yallah, sur les deux voies du Front de Terre, à côté des teinturiers, des chevaux et des charrettes renvoient à la ruralité. Ici, Abdou Coulibaly et les charretiers ont défini les règles du jeu. « A chaque fois que l’odeur commence à nous envahir, nous les interpellons. Heureusement, ils s’occupent bien de l’entretien de cet endroit ». Ici comme dans les coins des rues du marché Castor, on peut voir, çà et là, des chevaux. Ils font partie du décor, bon gré malgré. 


Auteur: Idrissa SANE et Omar BA-Journal le Soleil - Seneweb.com






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (26)


Anonyme En Août, 2015 (12:40 PM) 0 FansN°: 1
Dakar s'est ruralisée avec des charettes à chaque bout de rue. C'est pas normal! Il faut que les autorités interviennent pour arrêter ce désordre.
Reply_author En Août, 2015 (12:54 PM) 0 FansN°: 1
pire ils n ont pas d assurance! sougnou yakké sa auto dégnoulay wakh balma rékkk!!!
Reply_author En Août, 2015 (12:55 PM) 0 FansN°: 2
regarder moi ce nÉgre toubab !
lo beugg qu'ils prenent leur arme aller gresser ta mÈre, wioler ta soeur?????? nga balma say toubab lÉroul
Uzinjagne En Août, 2015 (13:38 PM) 0 FansN°: 3
jai vu une charette rouler allegrement sur l'autoroute a peage. je ne sais pas ce qui lui est advenu quand elle est arrivee au poste de peage. je n'y etais pas mais ca me surprendrait pas si le charetier a dit "bal ma" et qu'on l'ait laisse passer en lui faisant savoir "grawul mais buko dafatt". c'est ca le senegal ... regressant"
Reply_author En Août, 2015 (09:15 AM) 0 FansN°: 4
'ruralisation' des artères qui sont transformées en de vastes 'loumas' perennes.. dakar se meurt et se transforme en de vastes souks, des canaux qu pètent partout et laissent échapper leursmerdes.
Pataplouf En Août, 2015 (12:27 PM) 0 FansN°: 5
y'a pas que les charretiers a être ruralisés, les journaleux aussi .... a voir le nombre de contresens et de phrases incohérentes de cet "article" qui n'a rien aà dire.
Anonymekalkulart En Août, 2015 (12:48 PM) 0 FansN°: 2
Avant que PAris ne devienne ce qu'elle est , les charrettes circulaient dans tous les boulevards. La nature ayant horreur du vide, tot ou tard les charretiers disparaitrons à l'image des maures qui vendaient l'eau à partir des bornes fontaines, ainsi que le chemin de fer .

Ce qu'il ya lieu de faire c'est etudier la socilologie de ce phenomène pour mieux le comprendre et accompagner son evolution.

Les charretes profitent à toutes les couches de la population urbaine de Dakar .

que celui qui n'a jamis loué les services de ces charretes leve le bras!!!!
Sunu Gaal Au Domi Mi Rewmi En Août, 2015 (12:50 PM) 0 FansN°: 3
ah bon les charettes nous ont colonise??? et les poulo fouta alors ??? eux ils nous ont arrache notre pays. senegalais niaka fayda. Ils sont rien chez eux donc ils veulent nous prendre notre cher SENEGAL. salaawe dou fii ame. Tous les guineens OUT. NOUS NE VOULONS PAS DE VOUS. kou ma saaga delo nala kaa.
Reply_author En Août, 2015 (13:12 PM) 0 FansN°: 1
merci!
les cafard de guinéens nous envahissent. vive un soulèvement contre ces tiques de guinéens.
ils rendent les pays qui les accueille toujours plus pauvres.
Reply_author En Août, 2015 (15:50 PM) 0 FansN°: 2
je te jure!!! les guinéens nous pompent l'air , je les détestent avec leurs pousse-pousses à café , les tables , ak sén saleté waay . légui sakh danio commencer am fitt , di wané né danio bokk . sénégalais di nagn nélaw ba am président ndéring.
Reply_author En Août, 2015 (19:02 PM) 0 FansN°: 3
tu parles pour toi meme cela n'engage que toi ...quelle honte
Grithia En Août, 2015 (12:52 PM) 0 FansN°: 4
Cela fait la nième fois que le commun des sénégalais se penche sur cette page pour alerter les autorités pour la prolifération de ce phénomène des charettes qui n'ont plus de sens interdit.



Chéres autorités essayez d'entendre le cri de coeur des sénégalais, n'attendez pas que le malheur arrive pour réagir. Ces charetiers sont d'une indiscipline démesurée et salissent tout sur leur passage (excréments) et polluent l'environnement (ça sent très mauvais). Et une autre chose à chaque accident (ou choc) en arrière plan il ya un charetier et son cheval. De grace, débarrasez-nous de ce décor qui n'honore pas notre capitale.
Tiacry En Août, 2015 (13:06 PM) 0 FansN°: 1
@grithia
que veux tu, ces autorités que tu interpelles n'ont pas le temps pour les choses de la cité. elles sont depuis des années en campagne électorale pour...2017!! rien d'autre ne les intéresse crois moi. et quand des maires ont pris leur courage à 2 mains pour nous permettre de mieux respirer, ces mêmes autorités leur ont mis des battons dans les roues, pensant que leurs réussites seraient des obstacles pour leur...réélection! alors souffrons, en silence, sinon direction rebeuss ou mbeubeuss!
ps : cet exode rural massif est le meilleur indicateur de la réusssite ou de l'échec de nos chères éminences grises politiques.
Matbandesene En Août, 2015 (13:26 PM) 0 FansN°: 2
il faut s'en debarasser. j'ajouterai qu'ils causent des accidents souvent mortels. si vous etes ecorcher par leurs brancards, vous risquez de contracter le tetanos. ils roulent la nuit sans lumiere. par contre, si un automobiliste avec une veilleuse morte, il devient le proie pour des policiers-anarqueurs. ils deversent leurs chargements infectes devant chez vous. allez voir a sacrecoeur1, le long du canal. maire barth dias, il est temps pour que vous vous occupiez de votre terroir.
Matbandesene En Août, 2015 (13:27 PM) 0 FansN°: 1
Anonyme En Août, 2015 (13:05 PM) 0 FansN°: 5
vous avez totallement raison. Vous avez oublie le terrain de Samba N'diaye se trouvant a yoff layenne dont habrite plus d'un cinquantaine de charetiers. La population a interpelle le maire de yoff avec une petition de 1000 persones rien de meme que le khalif rien encore. S'il vous plait aider nous a debarrasser de ces charretiers, les insectes et mauvaise odeur nous tuent.
Reply_author En Août, 2015 (13:09 PM) 0 FansN°: 1
c'est le senegal immergé.le plu cocasse c'est quand ils se permettent la nuit de rouler en empruntant l'autoroute.
senegal dou dem!!!nafekh mofi beuri
Met En Août, 2015 (13:12 PM) 0 FansN°: 6
je suis pour le maintien des charettes mais il est evident qu il faut une reglementation pour regler le desordre qu ils causent. je crois que Dakar va constituer l une des villes les plus polluees vu la concentration des activites socio economiques. il faudrait moins de voitures privees a Dakar plus de bus et des lignes pour les velos comme ce qui se fait dans les villes europeenes les charettes font parti du décor culturel de Dakar et avec un resultat zero pollution pourquoi veut on s en debarasser.
Anonyme En Août, 2015 (13:18 PM) 0 FansN°: 7
je vais commencer par remercier SENEWEB qui ne cesse de revenir sur ce fléau et qui nous donne l'occasion de donner pour la enième fois notre point de vue. Nous pouvons juste constater que les autorités de ce pays manquent de respect cruellement aux usagers de la routes parce qu'ils permettent à des incultes et des indisciplinés avec des charrettes qui ne doivent en aucun cas circuler dans les villes d'installer l'anarchie. Ces véhicules hippomobiles n'ont pas d'assurances et les cochers ne connaissent et ne respectent pas le code de la route et occasionnent de très graves accidents de la circulation. C'est INACCEPTABLE ET INADMISSIBLE que cette situation perdure et les automobilistes doivent refuser de payer les taxes et exiger le retrait de ces charrettes de la circulation. VRAIMENT CA SUFFIT
Elevage En Août, 2015 (13:41 PM) 0 FansN°: 1
les véhicules à traction animale sont pris en charge dans le code de la route. charettiers sont soumis au permis a1. le problème au sénégal c'est d'arriver à faire respecter le code de la route (je rappelle qu'au sénégal, il y a des automobilistes qui se comportent encore comme ces charettiers) pour assurer la sécurité des usagers de la route. il y a un arrété interministériel qui réglemente le transport hippomobile au sénégal (il est élaboré par les services du minstère de l'élevage, transport et intérieur. ces textes réglementaires tiennent compte de la nature de l'attelage, des conditions de sécurités (assurance) et du bien-etre animal. comme je l'ai dit plus haut, le problème au sénégal c'est l'application des réglements. le combat n'est pas fini!
Ou Est Le Maire De Dakar? En Août, 2015 (13:46 PM) 0 FansN°: 8
Cest le DAKAR DU TRES COMPETENT Khalifa Sall PAVEUR DE ROUTES!!! :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy:  :joyy: 
Anonyme En Août, 2015 (13:47 PM) 0 FansN°: 9
Sénégalais aye mbam lagnou, il faut ke ngua yorré sa yatt topa sen guanaw kou defol nonou ngua gnaff ko bamou poup, peuple trop indiscipliné,anarchie rek lagnou khaam
Anonyme En Août, 2015 (13:57 PM) 0 FansN°: 10
vente de pneu de tout type de dimensions à DAKAR

tel:70.888.30.03
Anonyme En Août, 2015 (13:59 PM) 0 FansN°: 11
Ceci n'est que l'expression de la faiblesse des autorités de ce pays à faire appliquer les lois et règlements ... et assurer la sécurité et l'ordre dans ce pays.
Aladji En Août, 2015 (14:05 PM) 0 FansN°: 12
merci d'en parler car je trouve inadmissible que des charrettes ou des pousse-pousses circulent encore dans les milieux urbains. les véhicules à énergie animale ne devrait être autorisés qu'en milieu rural
Immondices En Août, 2015 (14:06 PM) 0 FansN°: 13
Le bled ADORE la médiocrité et se délecte de l'insuffisance LES GENS VONT BAISSER LES BRAS



INDEPENDANCE.....Presque envie de dire "pays latrine"............
Anonyme En Août, 2015 (14:24 PM) 0 FansN°: 14
faites gaffe ce sont des éléments importants dans l'éclatement de la marchandise de meme que les pousse pousse il faut juste églementer
Deug Kaani En Août, 2015 (14:45 PM) 0 FansN°: 15
J'ai failli tomber à la renverse lorsque j'ai vu, il y a à peu près trois semaines, une charette au rond point de Sandaga vers 17h30!!!! Cette charette est aménagé comme ce qu'on appelle comunémment "wotiire" avec la photo d'un illustre khalife général décédé et il y avait dessus deux personnes ayant les allures de marabouts en plus du cocher. Il a remonté l'avenue Lamine GUYE et pris l'avenue PEYTAVIN. Tout le monde était interloqué. C'était vraiment écoeurant!!!
Société Anonyme En Août, 2015 (15:05 PM) 0 FansN°: 16
C'est une étape passagère bientôt ils vont devenir des chauffeurs de transport en commun. Donc ne soyez surpris de voir des chauffeurs comme celui du tata du pont de la foire (voir video). Dakar mo nèkh  <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/danse.gif" alt=":danse:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/danse.gif" alt=":danse:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/danse.gif" alt=":danse:">  
Anonyme En Août, 2015 (16:06 PM) 0 FansN°: 17
on n'a pas les dirigeants qu'il faut ..c'est le laisser-aller total ....l'ineficacite ne mene pas à l'emmergence
Anonyme En Août, 2015 (16:23 PM) 0 FansN°: 18
il est temps d'arreter les charettes a Dakar si j'avais un pouvoir dans ce pays j'allais le faire sans hesiter il faut du courage a nos elus salam
Zamio En Août, 2015 (16:36 PM) 0 FansN°: 19
LES PEULS FOUTA VENDEURS DEFRUITS ET AUTRES QUI NE PAYENT AUCUN IMPOT; LES CHARRETTES ENSUITE OU SIMULTANEMENT CAR Y'EN A MARRE VRAIMENT DE CES DEUX FLEAUX. :emoshoot:  :emoshoot:  :jumpy2:  :jumpy2: 
Anciencharettier En Août, 2015 (16:42 PM) 0 FansN°: 20
ah les charettes me saoulent vraiment et ils se permettent de prendre les sens interdits commes sur les 2 voies de libertè 6 à chaque instant!!!! ils faut que les autoritès réagissent nak il est temps!!! et c'est ses charretiers qui vont avoir un permis de conduire déja acheter pour ensuite etre un chauffeur de taxi nak par exemple pour tourner a gauche ils te sortent la main gauche a la fenètre du taxi pour te faire signe qu'ils vont tourner au lieu de mettre leur signal!!! saway mayma ma tourner way comme ci niongui sèn charette yi ba lègui!!!!

 :emoshoot:  :emoshoot:  :emoshoot:  :baby-crawl:  :baby-crawl:  :baby-crawl: 
Anonyme En Août, 2015 (20:38 PM) 0 FansN°: 21
les charrettes de chevaux ne doivent pas circuler dans les villes car elles constituent un danger pour tout le monde il faut avoir assisté à un de leurs accidents qui sont souvent mortel pour ce rendre compte du danger sans compter les déchets des chevaux et ce qui me dérange dans tout ça c'est la passivité des autorités car aucun d'entre eux(maire,gouverneur,police,gendarmerie) n'a le courage de les interdire
Anonyme En Août, 2015 (00:07 AM) 0 FansN°: 22
bravo sané et ba j'avais écrit dessus il y a qq années mais ce ne sera pas facile de les dégager ils vont résister comme les ambulants
Ramsess6 En Août, 2015 (02:05 AM) 0 FansN°: 23
Le jour de la Korite sur les alles Khalifa Ababacar Sy, de retour de la priere, je vois deux gars au milieu de la route entrain de faire reculer un cheval pour que celui ci decharge de force le tas d'ordures qui etait charger sur lui....je vous explique pqs la scene ! apres avoir tout deverser les voila qui prenne la route a contre sens alors que d autre vehicule arrivait sur la meme voie dans le sens inverse....c etait hallucinant de voir ca , alors que la police de Dieuppeul est juste a 100 metre du lieu....Il faut faire quelquechose Mr le maire Khalifa Sall. :sunugaal: 
Anonyme En Août, 2015 (06:55 AM) 0 FansN°: 24
Pourtant le Ministre Diène farba Sarr et le Maire Barthélémy Diaz avaient pris des engagements fermes pour interdire leur circulation. Depuis lors, on attend toujours.... Mais, bon Dieu, de quoi les politiciens ont-ils peur? Nous les avons pourtant élu pour gérer et régler nos problèmes!!!
Bra En Août, 2015 (10:12 AM) 0 FansN°: 25
il faut vraiment que les autorités fassent quelque chose. On en souffre tous. des baraques, des ordures, des excréments et des gravats partout. Ils ne respectent rien, sans compter leur grossièrereté et impolitesse et les risques d'accident grave à tout coin de rue. On peut gagner dignement sa vie, mais sans causer du tort aux autres...
Anonyme En Août, 2015 (12:57 PM) 0 FansN°: 26
Moi je ne comprends pas le silence des autorités (maires, préfets, gouverneurs, forces de l'ordre...etc.) face au phénomène des charrettes + pousse-pousses! Ils vont attendre qu'il y ait des accidents graves pour la ramener! Toujours médecin après la mort dans ce pays, non Sénégal dougnou dem et ce n'est pas demain la veille! Pour moi, c'est simple, nagnou sanctionné rék au moment des élections, kou déffoul lou population bi beugg, on ne vote pas pour toi!

Wassalam :emoshoot: 

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 860 09 50    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]