Direction des droits de l'enfant : Dix-neuf agents menacent de porter plainte contre le directeur

  • Par : SenewebNews | Le 12 avril, 2013 à 16:04:17 | Lu 3822 fois | 2 Commentaires
content_image

Direction des droits de l'enfant : Dix-neuf agents menacent de porter plainte contre le directeur

Entre le Directeur Général de la Direction des droits de l'enfant et de la protection des groupes vulnérables Gnokhobaye Diouf et ses agents, ça sent le roussi. Ils menacent de porter l’affaire au tribunal du travail afin de pousser leur patron à prendre ses responsabilités, menés par Abdoulaye Guèye, président du collectif des dix-neuf agents de la Direction des droits de l'enfant et de la protection des groupes vulnérables. Après un coup de fil, le Directeur Général Gnokhobaye Diouf, convaincu que le problème ne se réglerait pas par presse interposée, a déclaré n’avoir aucun commentaire à faire à nos confrères de l'Observateur. Cependant, poursuit-il, si ses agents se croient vraiment dans leurs droits, la saisie des juridictions serait l’unique chose à faire.


SenewebNews


Commentaire (1)


Tiédo Fall En Avril, 2013 (16:46 PM) 0 FansN°: 1
A quoi sert au juste une telle direction dans un pays où des enfants sont laissés à eux mêmes dans les rues, mendiant pour le compte de maîtres coraniques véreux et violents?Le personnel de cette direction (du directeur au planton) peut -il justifier son salaire payé par les contribuables sénégalais?Ou bien les talibés ne font pas partie des enfants dont les droits doivent être protégés par cette structure?Celle-ci peut-elle nous donner un bilan de ses activités? Le ministère chargé de la petite enfance (s'il existe toujours) peut -il en faire autant?Les budgets gaspillés dans ces structures inutiles ne peuvent -ils pas être investis ailleurs où ils pourraient mieux servir l'enfance?Dans le code pénal, figure une disposition sanctionnant l'abandon matériel de l'enfant par son parent!Ne peut -on pas se servir de cette disposition pour sanctionner les parents qui, par fuite de responsabilité, jettent leur progéniture dans les griffes des maîtres coraniques sous prétexte d'islamisation et d'éducation?Ne peut -on pas appliquer à ces maître coraniques la loi de 2005 réprimant l'exploitation de la mendicité d'autrui?Qui osera enfin faire appliquer ces lois en résistant à toutes sortes de pressions sataniques venant des marabouts et autres organisations soi-disant islamiques?Ne peut -on donc pas éduquer un enfant et l'islamiser autrement qu'en l'abandonnant aux bon vouloir d'un maître coranique qui l'exploite, le torture et compromet son avenir?L'apprentissage de la religion est -il une fin ou un moyen?

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]