Accueil | Identifiez vous pour acceder à nos services |  Connexion | M'inscrire | Aide
actualites
Fête de l’indépendance : la bataille de Paoskoto racontée par des artistes
   Par Aps | APS |  Vendredi 05 avril, 2013 16:30  | Consulté 9933  fois  | 31 commentaires   Favoris
| -Imprimer| Envoyer
Societe | Mots Clés: Lat Dior, Senegal, Theatre
source: APS

Le Grand théâtre de Dakar a servi de cadre, jeudi soir, pour remonter le temps jusqu’à 1865, à Paoskoto (centre-ouest du Sénégal), quand les troupes musulmanes du marabout Maba Diakhou Ba ont défait celles du colon français dirigées par le gouverneur du Sénégal, Emile Pinet-Laprade,Un épisode historique mémorable mis en scène par l’artiste comédien Pape Faye, grâce aux troupes théâtrales de Arcods de Dakar et au Zénith Art qui ont ravi le public venu nombreux célébrer la fête de l’indépendance et honorer l’armée sénégalaise. 

Ainsi pendant près d’une heure, les artistes ont dévoilé une partie de l’histoire cette période coloniale, pendant laquelle, à dix kilomètres de Nioro, les troupes islamiques de Maba Diakhou Ba, avec l’aide de Lat Dior Diop, souverain du royaume du Cayor, ont savamment orchestré la chute du gouverneur Pinet-Laprade. Un acte de bravoure célébré pour honorer l’armée sénégalaise venue se remémorer ces hommes qui ont tendu une embuscade aux troupes coloniales à Paoskoto. Une bataille au cours de laquelle, l’expédition commandée par le gouverneur Pinet-Laprade en personne, subit de lourdes pertes : 25 tués, 80 blessés.

 Le marabout du Rip, disciple d’Oumar Foutiyou Tall, entreprit ainsi avec sa troupe d'islamiser les populations animistes, afin de les fédérer à travers seule religion en construisant des mosquées. La cantatrice sénégalaise Kiné Lam faisait résonner, de temps en temps, les hymnes en l’honneur de Lat Dior Diop et de Maba Diakhou Ba pour les galvaniserles artistes-comédiens, comme les griots de la cour des familles royales avaient l'habitude de la faire, pour fouetter leur orgueil. Plusieurs prestations culturelles à travers les tambours de Doudou Ndiaye Rose, la voix d’Oumar Bassoum, de Kiné Lam, mais aussi des rythmes de la Musique Principale des Forces armées, ont tenu en haleine le public et les miliatires, qui n’ont pu s’empêcher d’esquisser quelques pas de danse sous les notes de la chanteuse et comédienne Khady Diouf. 

Le ministre de la Culture, Abdou Aziz Mbaye, après avoir salué le mérite des combattants de la nation et de l’armée sénégalaise, a appelé à une ‘’revalorisation du patrimoine historique des batailles qui ont marqué l’émergence de notre nation''. ‘’La culture sera un des ciments sur lequel nous consoliderons à la fois la stabilité de notre société et la solidité de nos liens’’, a t-il dit à l’ouverture de la cérémonie. L’Afrique du Sud a également fait honneur à l’armée sénégalaise à travers des danses classiques interprétées par une jeune fille de 15 ans de l’Académie de danse Slou.

Nouveau!:   Retrouvez toutes les archives concernant Lat Dior de 2006 à ce jour.
Commentaires:   31   Total dont   0   En attente - ( Voir les commentaires sensibles) .
 Ajouter mon commentaire    Afficher les commentaires
Aidez-nous à modérer les commentaires en nous signalant les insultes. Merci de votre collaboration.
Kajoor on April 5, 2013 (16:52 PM) 0 FansN°:1
RIP lat Dior the King :bravo:  :bravo:  :bravo: 
La date on April 7, 2013 (04:18 AM)0 FansN°: 2518189
Le journaliste est tellemnet bourré qu''il a oublié de nous donner la date exacte de la bataille, le 30 novembre 1865.

demain
Pereindependance on April 5, 2013 (16:59 PM) 0 FansN°:2
Mais pourquoi quand on rend hommage aux hommes de l'Independance, on ne parle pas des guides religieux, à commencer par Cheikh Oumar Foutiyou Tall, qui lutter pour empêcher l’établissement des français, par Hajj Malick Sy, qui a résister culturellement pour préserver ne se reste notre culture islamique, Cheikh Ahamdou Bamba, qui fut exiler pour son refus de toute collaboration avec les français, El hadji Abdoulaye Niass, pere de Baye Niass, qui fut contraint à s'exiler 3 fois en Gambie pour avoir refuser lui aussi de collaborer avec les autorités coloniale!!!
Ce sont ces hommes réellement qui sont les véritables pères de notre indépendance. N'y était eux aujourd'hui on serait tous chrétiens ou animiste.
Si notre pays est autant paradoxale(ni réellement musulmans, ni réellement occidentaux) c'est en grande parti à cause des Senghor , Mamadou Dia.
Tiédo fall on April 5, 2013 (21:20 PM)0 FansN°: 2515565
parce que ces chefs religieux ne luttaient contre la colonisation française que pour nous imposer une colonisation arabe!Changer un impérialisme mental et religieux par un autre!malheureusement, l'aliénation est telle que vous ne percevez même pas que l'islam et l'arabisme tout comme le christianisme et la culture française sont des formes de domination étrangères! tu dis "sans eux (chefs religieux), nous serions chrétiens ou animiste"!Or que sommes nous devenus?Des musulmans?Est ce le moindre mal selon toi, si l'on sait que l'islam est une religion importée tout comme le christianisme et prônant les mêmes valeurs que ce dernier?
NGnM on April 6, 2013 (08:17 AM)0 FansN°: 2516288
Hi Tiedo. Il faut aussi ajouter que certains des chefs religieux citer ici on favoriser des cultures colonial comme l' arachide, envoyer leur talibe a la liberation de la france et surtout ont recu la legion d' honneur ... Francaise.
Pour d' autres ils ont soutenu et alimenter l' esclave arabe-musulmane au nom de la religion.
Mai senegalais mom bougoul guiss

nGnM
Warsa mbam on April 5, 2013 (18:50 PM) 0 FansN°:3
lat dior the king mais maba a était tué par un sertain bour sine coumba ndofen roi du sine
Haako on April 5, 2013 (19:14 PM) 0 FansN°:4
Ce poltron gueulard et soulard, voleur de vache sabs vergogne est notes heros national. Thiey Senegal. Tout va de travers.
FAlilou SENGHOR on April 5, 2013 (19:41 PM) 0 FansN°:5
OOOh Haako,

nèèl miikk wala moott

Bride ton ignorance et essaie de te référer à la vérité scientifique, sur tout ce qui concerne cette terre du Sénégal *


Où est né Lat Dior, petit fils de Médoune Sokhna Nianne.

Qui est le prédécesseur de Lat Dior ? Madiodio Déguène ou Birima Ngoné Latyr.


A quel âge a-t'il convoité le trône du Kayoor ?


Lat Dior, fils de la princesse Ngoné latyr Fall a 't 'il était élu ou coopté comme un prince consort ?????

Où a t-il fait sa formation militaire. ?

Était il le stratège peint les troubadours qui relatent sa victoire éclantante de Ngol Ngol ?


Pourquoi était-il le commandant en chef des forces martiales de Tamsir Maba Ba Diakhou , ce jour là à Paos Koto dans la vallée de Pathé Badiane

Flanqué de son lieutenant et cousin Al Boury Ndiaye ( fils de Seynabou DIOP ) quel âge avait lat DIOR ???


Combien de combats a - t -il livré contre ceux qui ont occupé la terre de ses ancêtres ( depuis Dethié Fu Ndiogu jusqu'à Meissa Teind Dior en passant par Saxewer Fatma DIOP


Haako, tu dois apprendre à être plus circonspect dans tes déclarations péremptoires..



car

* "La science est une connaissance objective qui établit entre les phénomènes des rapports constants "


Vive le Sénégal
FAlilou SENGHOR on April 5, 2013 (19:52 PM) 0 FansN°:6
OOOh Haako,
nèèl miikk wala moott

Bride ton ignorance et essaie de te référer à la vérité scientifique, sur tout ce qui concerne cette terre du Sénégal

Où est né Lat Dior, petit fils de Médoune Sokhna Nianne.

Qui est le prédécesseur de Lat Dior ? Madiodio Déguène ou Birima Ngoné Latyr.
A quel âge a-t'il convoité le trône du Kayoor ? Lat Dior, fils de la princesse Ngoné latyr Fall a 't 'il était élu ou coopté comme un prince consort ?????

Où a t-il fait sa formation militaire, avant Keur Madiongue Beye ?

Était il le stratège peint les troubadours qui relatent sa victoire éclatante de Ngol Ngol ?
Pourquoi était-il le commandant en chef des forces martiales de Tamsir Maba Ba Diakhou , ce jour là à Paos Koto dans la vallée de Pathé Badiane Flanqué de son lieutenant et cousin Al Boury Ndiaye ( fils de Seynabou DIOP )

Quel âge avait Lat DIOR lorsque Maba Ba fils de Diakhou Dieye, a reçu son allégeance dans la foi islamique ???

Combien de combats a - t -il livré contre ceux qui ont occupé la terre de ses ancêtres ( depuis Dethié Fu Ndiogu jusqu'à Meissa Teind Dior en passant par Saxewer Fatma DIOP

Eeeihh Haako, tu dois apprendre à être plus circonspect dans tes déclarations péremptoires..
car
* "La science est une connaissance objective qui établit entre les phénomènes des rapports constants " Vive le Sénégal

Vive le Sénégal, terre de preux
Maïmoune on April 5, 2013 (19:56 PM) 0 FansN°:7
J'aimerais bien savoir pourquoi la salle qui peut contenir 1600 personnes n'en contenait que quelques centaines ? Pour une fête de l'indépendance, il n'y avait pas foule, par rapport au temps de Wade ! Est-ce que les Militaires voulaient être entre eux et quelques diplomates ? Le Ministère de la Culture n'aurait peut-être pas fait la pub nécessaire pour faire venir les Sénégalais ? Toutes ces questions mérites d'être posées. C'est un échec total et ce n'est pas normal ! Le Président Wade a construit ce grand théatre qui entre dans un ensemble que le Président Macky Sall n'a pas le droit d'interrompre parce que ce n'est pas l''argent du contribuable à 100%, grâce à nos partenaires Chinois ! Macky ne veut pas que grand projet de Wade soit continué pendant deux ans encore, pour que les Sénégalais n'aient d'yeux que pour cet endroit qui devait être le plus beau culturellement de toute l'Afrique Subsaharienne ! LES HOMMES DE CULTURE DOIVENT AVOIR LE COURAGHE DE DIRE A MACKY SALL DE RAVALER SON ORGUEIL MAL PLACE ET LAISSER CONTINUER CE PROJET SINO-SENEGALAIS D'une importance capitale! TOUS LES HOMMES DE CULTURE AVAIENT SALUE CE PARC ils ne fait pas qu'il se couchent face au nouveau pouvoir en ne disant rien alors qu'ils ne sont pas contents
BoB on April 5, 2013 (20:25 PM) 0 FansN°:8
Y A JAMAIS EU DE RESISTANTS AU SENEGAL EXCEPTE SAMORY
Vvf on April 5, 2013 (21:22 PM)0 FansN°: 2515571
samory était un terroriste.Il ne luttait que pour imposer la religion, pas pour libérer son peuple.En plus samory n'était pas au sénégal mais en guinée.
DEKHEULE2 on April 5, 2013 (20:56 PM) 0 FansN°:9
RAPPORT SUR LE COMBAT DE DÉKHÉLÉ

Conformément aux instructions contenues dans la lettre n° 395 de M. le Gouverneur du Sénégal, la division de spahis placée sous mes ordres, montant à cheval dans la nuit du 25 au 26 octobre 1886 pour se porter de Ndande sur Diadié. Lat Dior, à la tête de ses contingents devait se trouver en ce dernier point. Avec ma division, marchaient des cavaliers et des fantassins volontaires, sous les ordres des chefs indigènes Demba War, Ibra Fatim Sarr et Samba Laobé Boury.

Arrivé à Souguère, j'appris par les habitants que Lat Dior et ses partisans avaient quitté Diadié le 26 pour se rendre à Dékhélé, résidence habituelle de ce chef. Ces renseignements me furent confirmés à Diadié où j'arrivais le 26 à 9 heures du matin. Le 27 à 2 heures du matin, la division montait à cheval pour se porter vers Dékhélé, précédée par les cavaliers et fantassins volontaires ainsi que par des spahis envoyés en éclaireurs. À mon arrivée à Thilmakha, j'appris avec étonnement que Lat Dior n'était plus à Dékhélé, qu'il en était parti dans la nuit et se retirait dans la direction du Baol. Ces renseignements étaient erronés ou plutôt donnés de mauvaise foi par les habitants de Thilmakha car, à la sortie de ce village, un espion de Lat Dior, qui fut fusillé avant que je l'eusse interrogé moi-même, avait avoué que son maître se dirigeait vers l'Ouest, dans la direction de Ndande car ce mouvement de Lat Dior se...
DEKHEULE2 on April 5, 2013 (21:02 PM) 0 FansN°:10
maître se dirigeait vers l'Ouest, dans la direction de Ndande car ce mouvement de Lat Dior se plaçait entre nous et la ligne ferrée.

À 10 heures du matin, je fis occuper le village de Dékhélé par les volontaires et pousser des reconnaissances dans les directions de Thirouguène, Afia et Diouki. A 11 heures, toutes ces reconnaissances étaient rentrées sans avoir rencontré de parties ennemies. Je pris alors position auprès du puits qui se trouve à 2 kilomètres environ de Dékhélé. Les abords de ce puits, sur un rayon de 30 mètres seulement sont sablonneux et complètement dénudés, tandis que les environs, aussi loin que la vue peut s'étendre, sont couverts de broussailles et de hautes herbes, dépassant de beaucoup la tête d'un cavalier à cheval.

Les six premiers chevaux buvaient. Tout à coup, une fusillade épouvantable éclate sur notre droite. Trois chevaux tombent, foudroyés; six hommes sont mis hors de combat. Je rallie aussitôt la moitié des spahis autour de moi pour riposter. Les partisans de Lat Dior au nombre de 250 à 300, divisés en deux groupes, avaient gagné les abords du puits par une marche extrêmement rapide à travers les hautes herbes. Ils nous livraient un combat acharné. Pendant un quart d'heure on se fusillait de si près que beaucoup d'ennemis eurent leurs vêtements brûlés par la poudre. À 11 heures trois-quarts, j'étais presque maître de la situation. Je fis monter 20 spahis à cheval et me portai un peu en avant....
DEKHEULE2 on April 5, 2013 (21:04 PM)0 FansN°: 2515520
À 11 heures trois-quarts, j'étais presque maître de la situation. Je fis monter 20 spahis à cheval et me portai un peu en avant. L'ennemi était complètement battu. Son chef Lat Dior restait sur le champ de bataille avec ses deux fils et soixante-dix-huit de ses guerriers les plus renommés. Pendant ce combat si court, les spahis avaient fait des pertes énormes : un tiers de l'effectif en hommes et chevaux avait été mis hors de combat. Tous d'ailleurs avaient rivalisé de bravoure et donnèrent les preuves du plus admirable sang-froid. Parmi eux je tiens à distinguer :

Le trompettiste Samba Assa, atteint de quatre blessures, a continué le feu en tirant à genou. Le spahi Mamadou Sy, ayant eu le bras cassé par une balle, a continué le combat jusqu'à la fin avec son revolver. Le spahi Aliou Bâ n'a cessé de combattre qu'à la troisième blessure. Enfin le spahi Samba N'Diaye, vieux soldat médaillé dont l'éloge n'est plus à faire, atteint de deux blessures, a défendu à ses camarades de le relever avant la fin du combat.

Tous ces intrépides soldats se sont montrés si admirables que je me permets de soumettre à la haute bienveillance de M. le Gouverneur un état de propositions de récompenses qu'ils ont si noblement méritées.

Dékhélé, le 27 octobre 1886
Le Capitaine Commandant la division : Valois
(Archives du Sénégal - Fonds A.O.F I-D-48)
DEKHEULE3 on April 5, 2013 (21:05 PM) 0 FansN°:11
À 11 heures trois-quarts, j'étais presque maître de la situation. Je fis monter 20 spahis à cheval et me portai un peu en avant. L'ennemi était complètement battu. Son chef Lat Dior restait sur le champ de bataille avec ses deux fils et soixante-dix-huit de ses guerriers les plus renommés. Pendant ce combat si court, les spahis avaient fait des pertes énormes : un tiers de l'effectif en hommes et chevaux avait été mis hors de combat. Tous d'ailleurs avaient rivalisé de bravoure et donnèrent les preuves du plus admirable sang-froid. Parmi eux je tiens à distinguer :

Le trompettiste Samba Assa, atteint de quatre blessures, a continué le feu en tirant à genou. Le spahi Mamadou Sy, ayant eu le bras cassé par une balle, a continué le combat jusqu'à la fin avec son revolver. Le spahi Aliou Bâ n'a cessé de combattre qu'à la troisième blessure. Enfin le spahi Samba N'Diaye, vieux soldat médaillé dont l'éloge n'est plus à faire, atteint de deux blessures, a défendu à ses camarades de le relever avant la fin du combat.

Tous ces intrépides soldats se sont montrés si admirables que je me permets de soumettre à la haute bienveillance de M. le Gouverneur un état de propositions de récompenses qu'ils ont si noblement méritées.

Dékhélé, le 27 octobre 1886
Le Capitaine Commandant la division : Valois
(Archives du Sénégal - Fonds A.O.F I-D-48)
Hs on April 5, 2013 (22:12 PM)0 FansN°: 2515724
les francais ont tue lat djor,
peux tu me dire combien de francais blancs etaient ce jour la au combat?je pense qu il y avait beaucoup plus de ndiaye, sy,ba etc que de lamotthe,protet,chirac etc.
il faut cacher cette histoire ce serait mieux pour tout le monde,le jour ou la verite va eclater,ca ne sera pas du tout beau
Petit fils on April 6, 2013 (01:58 AM)0 FansN°: 2516083
oui cher ami se sont nos propres fréres qui se sont entre tuer
car les spahis étaient des soldats indigènes qui pour certains par esprit de vengeance, enrôlés de force ou captifs de guerre composés ces troupes
et cela continu jusqu'a présent les occidentaux continus de nous divisés et de régner en maitre
Alphonse Dupon  on April 5, 2013 (22:06 PM) 0 FansN°:12
Tué par les TIRAILLEURS SÉNÉGALAIS.
Falilou SENGHOR on April 5, 2013 (22:17 PM) 0 FansN°:13
Mon cher Dekheulé 2,
Nous connaisons ce rapport par cœur, que vous venez de rappeler


...
...............

Il décrit une des 40 batailles que Lat DIOr Ibn Saxewer, Lat Dior fils de la princesse Ngoné Latyr Fall a livré durant les 26 ans de son magistère.


Depuis celle de thioukhour jusqu'à ce dernier mercredi du mois d'Octobre 1886.



Vive le Sénégal dont l'Etat moderne a été faconné par Mamadou Dia, et dont le père de la Nation est cet homme d'envergure, Sédar Léopold SENGHOR. :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :sn: 
Mbayéne mbayéne on April 6, 2013 (00:31 AM) 0 FansN°:14
Cey sama Mame Maba Diakhou avec son frére Mamouth Ndary, cey yi mpokal. Affaire bi Nioro la. Kefa demoul woutoum niane kham. Ko wedi ladial Lat Dior Diop wala Pinet Laprade. Cey lawone Khourou Pathé Badiane. Affaire bi Rip la dé..
@rip on April 6, 2013 (01:56 AM)0 FansN°: 2516079
sama yaram dawna
Princesse du rip on April 6, 2013 (02:50 AM)0 FansN°: 2516113
Dieri Coli Ma Tcha Dimbai Teguele Barack Wedi Barack Teytey !!!!

Barquey Maba ak Mamour
J'en sais trop on April 6, 2013 (09:07 AM) 0 FansN°:15
Très bonne initiative à pérenniser et à répéter périodiquement pour abreuver les jeunes générations de l'immense patrimoine culturel ethistorique de notre pays.C'est par ce moyen en grande partie que nous réussirons notre commun vouloir de vie communne tant chanté par Léopold Sédar Senghor, fondateur de de la nation.Le civisme, la citoyenneté et le patriotisme passe par la connaissance et l'appropriation de ce patrimoine.Toutes autres eouvres tentant à réveiller cette fibre patriotique chez nos concitoyens, seraient vouées à l'échec.
Revalorier nos historiens, nos artistes, nos griots talentueux dépositaire de notre identité culturelle, mais également ressuciter les sites et monuments historiques sans oublier de traduire en acte concret en une place de choix les ouvres incommensurables de nos vaillants héros tels Lat Dior Ngoné Latyr Diop du Cayor, Alboury Ndiaye du Djolof, Maba Diakhou Bâ de Rip, Aline Sitoé Diatta du Casa,Ndieumbeut Mbodj et Ndatté Yalla du Wallo.
Le tout avec une mention spéciale à El Hadj Oumar Foutiyou TALL, précurseur de notre identité sociale contemporaine(l'islam) au Sénégal.
Nous sommes heureux de ces nouvelles approches culturelles des nouvelles autorités du pays.
Bon courage nous sommes pour.
Sidiki Diouf on April 6, 2013 (16:05 PM) 0 FansN°:16
Voilà encore une fois la preuve de l'ethnocentrisme et de l'hypocrisie wolof. Pour la fête de l'independance vous ne parlez que de lat Dior, en faisant son eloge pour nous faire croire que c'est un heros national . Alors que ce poltron a été islamisé ,éduqué et protégé par Maba Diakhou quand il a été trahi par ses propres fréres et les wolofs. Et ensuite ce poltron a demandé au gouverneur Briére de l'Isle de le defendre contre Amadou Cheikhou et ce en 1875 .
Comme disait le sociologue, le wolof a la manie de toujours transformer ses defaites en victoires et est hostile à tout ce qui ne lui ressemble pas et lui resiste. Et il en est de même pour Alboury,qui pourchassé par comandant Dodds et lâché et trahi par ses parents wolofs, alla demander la protection de Abdoul Bokar Kane et ce dernier en brave halpoular et fiér africain refusa de le livrer aux colons et c'est pour cette raison que la ville de Kaédi situé au fouta ,côté Mauritanie fût bombardé le 29 juillet 1890. Alors Alboury continua sa fuite à la recherche de Amadou Cheikhou ,fils de Elhadj Omar ,un autre halpoular ,pour solliciter son aide. C'est ce qui explique son decés à Dossou au Niger ou il fût enterré.
Deug on April 6, 2013 (18:00 PM)0 FansN°: 2517353
Arrête de dire des conneries
Le problème n'est pas ethnique : wolof, toucouleur, serère ... tous pareils
Par exemple, tu cites les héros toucouleur mais Demba War Sall qui a trahi Lat Dior est aussi Toucouleur. La plupart des spahis de Dekheulé sont toucouleurs. la mère de Maba Diakhou est wolof et il a été lui même envoyé à la cour du grand-père de Lat Dior : Birima Fatma Tioub Fall.
Son fils (Saër Maty ) a été sauvé de la mort par les frères de Lat Dior et Alboury alors qu'il était encerclé à Sambé.
L'Almamy Abdoul père de Amadou Gagnesiri est le neveu de Lat Dior car fils de Gagnesiri Diop soeur de Lat Dior.
Encore une fois, on est tous des parents : aucune ethnie n'est meilleur qu'une autre.

Ahmadou Cheikhou a voulu juste conquerir le Cayor et a été vaincu et tué à Samba Sadio.
@" sidiki diouf" on April 6, 2013 (20:07 PM)0 FansN°: 2517561
Le lâche, c'est toi sale batar! tu te cache sous un pseudo sérère pour jeter tes sales déjections sur les wolofs.El hadji omar a été trahi par les siens au fouta c'est pourquoi il s'était exilé.Mamadou dia lui même, lors de sa descente aux enfers, n'a pas été soutenu par ses parents (seydou nourou tall a soutenu senghor).Macky sall président de la république a été sorti de l'assemblée nationale par la trahison de l'un de ses parents (député sada ndiaye).Donc la trahison, certains connaissent trés bien.Si lat dior est chanté le jour de l'indépendance, c'est parce qu'il le mérite car personne n'est obligé de chanter lat dior dans ce pays, que je sache!Ceux qui ont fait de lat dior un héros national ne sont pas wolofs!ils sont sérères et toucouleur (mamadou dia et senghor).Pourquoi n'ont -ils pas choisi le bour sine ou un almamy?Arrêtez votre jalousie!parmi ceux qui ont trahi lat dior, on retrouve demba war sall d'origine toucouleur et beaucoup de pular parmi les spahis!Arrête de parler de trahison et sois moins arrogants!Sinon tu risques d'entendre beaucoup de vérité pas du tout plaisantes sur tes origines.Je m'arrête là pour le moment.
Rek on April 6, 2013 (21:12 PM) 0 FansN°:17
Diouf niokho bay replrise demi vole NEKH NA MA
BoB on April 6, 2013 (21:58 PM) 0 FansN°:18
tout ceci n'est que pur MYTHE ....

Toutes les histoires sur les SOIT-DISANT RESISTANTS sénégalais ne sont que pur invention...


LAT DIOR était un ivrogne qui vendait ses cousins pour un bouteille de vin


El Hadj O. TALL un criminel qui se faisait passer pour un musulman


Les autres histoires sur le roi du Wallo, du RIP, ddu Baol et autre ..... Que du vent
MDR on April 6, 2013 (23:54 PM)0 FansN°: 2517932
BoB

J'espère que tes grand parents avaient resisté eux ?

Domou Jaam dou beug kou toud bour
D on July 1, 2013 (12:09 PM) 0 FansN°:19
 :jumpy: 

  Réagissez à cet article (en respectant les règles ci-dessous)

  • Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
    Ne devoilez pas
    les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
    de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
  • Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
  • Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Nom:
  
Commentaire:
:)   :-D   :cool:   :hun:   :cry:   :love:   :khelou:   :?:   :jumpy: :sad:   :bravo:    :haha:   :dedet:   :sn:   :down:    :up:  :tala-sylla:
   
Pour faire apparaitre vos commentaires immediatement, creez un compte seneweb (c'est rapide).

Nouveau!:   Retrouver toutes les archives concernant Lat Dior de 2006 à ce jour.

 

 


Pub

 




HitParade




HitParade