Le 31 bouscule le Magal à Mbacké : Des filles recrutées via le net pour des pèlerins particuliers

  • Par : Walf | Le 02 janvier, 2013 à 19:01:09 | Lu 32432 fois | 57 Commentaires
content_image

Le 31 bouscule le Magal à Mbacké : Des filles recrutées via le net pour des pèlerins particuliers

Comme aux grands évènements mondiaux, Mbacké a été le point de chute de filles provenant de Kaolack et Dakar. Elles ont séjourné près de la ville sainte au service de quelques personnes pour satisfaire des pèlerins spécifiques.

 

(Envoyé spécial à Touba) - Mbacké n’a pas dérogé à la règle en ce jour de nouvel an qui a coïncidé avec le Magal  de Touba. La commune de Mbacké était le lieu de ralliement des toutes les personnes qui aimaient les mondanités. Vers 1 h du matin, une file de voitures  quittent Touba pour joindre Mbacké. Les plus jeunes dont des filles, des adultes également, des particuliers font le déplacement vers Mbacké. Ils seront suivis par le groupe de journalistes qui voulaient vérifier l’information reçue un peu plus tôt faisant étant d’un groupe de filles déversées dans la ville de Mbacké. Ces filles, selon notre interlocuteur, viennent de deux localités : Dakar et Kaolack. Un site Facebook offrant des services sexuels a ouvert une page pour enregistrer des filles qui voulaient participer à une prostitution organisée. Selon nos informations, des filles se sont inscrites et un convoi de trois cars a fait le ramassage pour les acheminer à Mbacké. Et c’est le quartier Diamagueune, au centre-ville, qui a abrité les filles. Elles ont été réparties dans cinq maisons closes dont deux font face. Les cinq maisons closes sont réparties sur un rayon d’un kilomètre.

 

Dès notre arrivée, des jeunes font des va-et-vient sur les deux premières portes grand ouvertes. Aucune difficulté pour y accéder. Dans la première maison, des filles au nombre de dix sont assises en face et en colonne sur des bancs, guettant le moindre client. La concurrence fait rage entre filles. Il fallait glaner le maximum de clients pour assurer la nuit. Derrière le groupe de filles, est assise sur une chaise une entremetteuse, une véritable proxénète qui tient les ficelles. Les journalistes s’approchent des filles pour discuter et négocier une éventuelle passe. «Ici les prix varient entre 2 000 à 3 000 francs et on gère bien. Ce n’est pas cher et c’est accessible», note une fille. A la question de savoir si la fille est prête à se déplacer moyennant une forte somme, la proxénète qui ne s’était même pas intéressée aux clients, saute de sa chaise pour rabrouer le groupe. «Ici, personne ne sort. On gère sur place ou on laisse tranquille les filles. C’est compris ? Nous sommes un jour de Magal et les filles ne doivent pas sortir», lance la vieille au groupe. Dans la maison d’en face, c’est le même décor. Les filles, beaucoup plus nombreuses, sont également sous la coupole d’une vieille dame. Effacée, assise à l’extrême droite, la proxénète veille au grain. Là encore, les filles n’osent pas franchir le portail avec un client.

 

Ici, pas de sortie

 

Après avoir visité deux maisons closes, il fallait changer de stratégie et tenter de faire parler les filles pour savoir leur provenance et comment elles sont arrivées à Mbacké. La première tentative a échoué puisque les filles n’avaient pas confiance au groupe. Puis, nous sommes revenus à la charge, pour cette fois-ci, mettre les moyens et arracher quelque chose aux filles de joie. Après un marchandage, le prix est fixé à 2 000 francs. C’est ainsi que nous avions droit à un tour dans la chambre. La maison est contiguë à un débit clandestin de boissons alcoolisées. Là aussi, les entrées et sorties s’accélèrent. Mais la porte du bar est gardée par deux jeunes qui ouvrent et ferment le portail. Dans la maison close, un groupe de jeunes, en habit de Baye Fall, assure la sécurité. Une vieille dame, dans un coin de la maison, assure également la garde. Une petite scène de jalousie la dérange un instant. Quelques phrases prononcées par la vieille et d’un ton acerbe remettent de l’ordre dans la place. La compagne s’appelle N. Sarr, elle vient de Kaolack. «J’ai 20 ans et deux enfants et je viens de Kaolack. Je ne peux pas t’expliquer ce qui m’a amenée à Mbacké», indique la prostituée. La jeune fille, sans doute la plus jeune du groupe ne veut également pas sortir de la maison, sous peine d’être traitée de racoleuse. «La police est à sa troisième visite cette nuit. Souvent les policiers s’intéressent aux gens qui ne détiennent pas de cartes d’identité. Dehors, ils reconnaissent facilement les prostituées», explique N. Sarr.

 

Filles  commandées via internet

 

Quelques mètres plus loin, une autre maison close, exclusivement occupée par des filles venues de Dakar, attire l’attention du passant. La différence entre les Dakaroises et les Kaolackoises se note par le port vestimentaire. Les prostituées de Dakar ont les tenues les plus osées. Elles portent, en général, des mini-jupes et autres habits qui laissent apparaître leur corps. Malgré la fraîcheur, les jambes de ces filles sont exposées au vent glacial. Mais, dans cette maison, les clients n’ont droit qu’à très peu de chambres. Les moins chanceux sont servis dans des hangars de fortune où seul un tissu fait office de porte d’entrée. Pendant l’acte sexuel, les pieds du client sont visibles à travers la porte. Tout l’acte sexuel est suivi par les curieux qui attendent leur tour de passer aux choses sérieuses. A.Fall vient de Cambéréne 2. Pour cette fille de 23 ans, elle et ses «collègues» ont été contactées par un homme sur le net qui leur a indiqué le lieu de rencontre et de départ sur Mbacké. «Je ne saurais dire son nom, mais ce que je pourrai dire c’est que c’est après un échange via le net que nous avons été averties de l’existence d’une caravane sur Mbacké. C’est tellement bien organisé que nous sommes passées inaperçues. Nous allons rentrer en même temps que les pèlerins», développe celle qui en est à sa première participation. Pour cette autre dame, plus âgée, c’est une occasion à ne pas rater pour se remplir les poches. «Sans ce réseau organisé, je viens à Mbacké. Les prix actuellement ont grimpé, mais ils peuvent dégringoler jusqu’à 1 000 francs à Mbacké», raconte-t-elle. La grande question que tout le monde se pose est la suivante : qui est derrière cette caravane organisée de prostituées sur Mbacké ? La police n’en est-elle pas informée ? Un tour dans la ville montre que, à Mbacké, plusieurs activités se côtoient. Les Baye Fall défilent à côté des petits larcins qui n’hésitent pas à vous vendre un objet de valeur sans doute dérobé à Touba. Les couples, main dans la main, marchent lentement vers une destination inconnue.


Walf


Commentaire (29)


Seneweb En Janvier, 2013 (19:17 PM) 0 FansN°: 1
vous parlez du n'importe quoi idiots !!!!!!!
Saliou En Janvier, 2013 (19:24 PM) 0 FansN°: 1
seneweb vous n'avez que cette photo ? tatou khalé bi nékh na léne déh . astafiroula
Zo En Janvier, 2013 (19:25 PM) 0 FansN°: 2
les faits sont têtus, mon ami.
mais les mourides d'aujourd'hui ne peuvent tromper personne. ils n'ont rien à voir avec les premiers disciples de serigne touba.
alcool, proxénétisme, prostitution, vol, adultère ..toute la racaille du sénégal et tous les vices se donnent rendez vous à touba et à mbacke. il y'a une minorité de croyants sincères et de pratiquants assidus dans cette foule.
moi qui ne suis jamais allé à n magal, qui ne suis pas mouride, je suis certain d'avoir plus de respect, de considération et d'affection vis de cheikh ahmadou bamba que la majorité des gens qui affluent à touba.
Demande Offre En Janvier, 2013 (23:57 PM) 0 FansN°: 3
les filles ne sont pas fautives ,s'il y a des gens prets á payer ,il y a la marchandise mais presque dans tous les gamous et grands rassemblements c'est de bons lieux pour vendre du n'importe quoi,ces filles aussi c'est leur maniere de passer le maggal ,il faut etre tolerant envers elles car c'est normal chaque personne cherche comment survivre si tu as des enfants á la maison sans travail il faut que tu les donnes á manger á boire les habiller donc il faut que le maggal offre du travail aux filles pour qu'elles puissent eviter de se vendre.
Taf En Janvier, 2013 (19:18 PM) 0 FansN°: 2
Astakhfiroulah ! barké serigne bi  :hun: 
Cela Glisse En Janvier, 2013 (19:30 PM) 0 FansN°: 1
je voue un grand respect à serigne touba, sa vie, ses oeuvres et ses choix m'impréssionnent au plus haut niveau mais disons le nakk, le magal devient de plus en plus qu'une simple fête géante...en wolof, xééww bou makk...et beaucoup profitent des victoires du grand marabout pour jouir de la vie d'ici bas...

4*4...

4 femmes...

4 villas...

ou plus...le tout sans bulletins de salaire...jamais car le travailleur, se salissant les mains, n'est pas attirant.

cela devient de plus en plus une affaire d'argent, de luxe et de jouissance...de politiques (d'ailleurs la salle de cérémonie est remplie de gens qui ne sont respectés que pour leurs positions politiques) et pour les pseudos disciples, un divertissement parfois mortel, les routes tuent.
Affaire Bou Graw!!! En Janvier, 2013 (19:18 PM) 0 FansN°: 3
non meunou ma gueum lii; donc gayii dégnouy soop koi!!!
Zo En Janvier, 2013 (19:19 PM) 0 FansN°: 4
Le mouridisme d'aujourd'hui dans toute sa beauté.

Cheikh ahmadou doit bouillir de rage
Tchey Li! En Janvier, 2013 (20:28 PM) 0 FansN°: 1
deperdition quand tu nous tiens!
Moi En Janvier, 2013 (19:19 PM) 0 FansN°: 5
Et voila chacun son magal Et voila chacun son magal Et voila chacun son magal Et voila chacun son magal Et voila chacun son magal Et voila chacun son magal Et voila chacun son magal Et voila chacun son magal
Gros Minet En Janvier, 2013 (19:24 PM) 0 FansN°: 6
asbounalah. pourkoi pa attendre de revenir a dakar pour tirer un coup ca vaut pa la peine d'aller a mbacké
Amter  En Janvier, 2013 (19:26 PM) 0 FansN°: 7
Mais pourquoi vous vous intéressés seulement à ces faits qui n'a rien a voir avec TOUBA, mbacké n'a fait pas parti de TOUBA quand meme.
@amter En Janvier, 2013 (21:48 PM) 0 FansN°: 1
mais touba fait partie de mbacke
Erit En Janvier, 2013 (19:29 PM) 0 FansN°: 8
Walt Fajr et le voyou de Niasse qui veulent discréditer les mourides.

Amterc En Janvier, 2013 (19:30 PM) 0 FansN°: 9
Mais pourquoi vous vous êtes intéressés seulement à ces faits qui n'ont rien a voir avec TOUBA, mbacké n'a fait pas parti de TOUBA quand même.
Huhuhuhuhu En Janvier, 2013 (19:31 PM) 0 FansN°: 10
C'est pas cher en tout cas 2000f  :hun: 

Bon j'espère que journaliste bi mossoul  :dedet: 
See En Janvier, 2013 (19:37 PM) 0 FansN°: 11
ces prosttituées ne sont pas des mourides.etre mouride ne s'autoproclame pas on doit travailler beaucoup de choses pour l'etre .allez voir le khassida NAHJU vous verrez que serigne TOUBA n'est pas avec des gens mauvais .djegalou nak
Gora  En Janvier, 2013 (19:58 PM) 0 FansN°: 12
fenn rek
Seytanneh En Janvier, 2013 (20:23 PM) 0 FansN°: 1
satan a jure de vous venir de tout cote pour vous detourner du droit chemin.
ceux qui recrutent des prostitues pour les acheminer pres de touba sont les disciples et commercants de satan.
ces suppots de satan n'ont riien a voir avec les musulmans sinceres qui ont repondu a l'appel
  <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/cool.gif" alt=":cool:">   :sn:  :sn:  :sn:  :sn:  :up: de khadim rassoul.
Oumoubalde En Janvier, 2013 (21:14 PM) 0 FansN°: 13
Le mouridisme d'aujourd'hui dans toute sa beauté.

Cheikh ahmadou doit bouillir de rage!!!!walaaaay!!!

Birou En Janvier, 2013 (21:26 PM) 0 FansN°: 14
seulement je déplore le manque d’honnêteté intellectuelle du journaliste. car je trouve que sa narration n'est pas complète, enfin il ne nous a pas livré l'information complète. en suivant bien la progression de sa description on voit nettement que 'NIAMENA" pour dire il en a goutté alors pourquoi il ne nous l'a pas diit  <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
Xalasse En Janvier, 2013 (22:15 PM) 0 FansN°: 1
non
Dakaractu  En Janvier, 2013 (22:16 PM) 0 FansN°: 15
MAGAL ET 31 DÉCEMBRE :Touba prie, Mbacké se prostitue !  <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="http://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
Ok En Janvier, 2013 (22:32 PM) 0 FansN°: 16
de toute facon gnou khamanetané yalla rek moléne fa yobou dinagnouko am mais fou mbolo woté di am gnou bakh am gnou bonne démléne maka amna gnoufa umra yobou amna gnoufa prostitué yobou dakh ab mbollo fa dadié mais aulieu gnouy khol gnawtéf yi di wakh diém léne khol lou bakh guéne wakh souko défé khalé yi diangue si wayé mourides kéne mounou si yakh léne dakh serigne touba moko téyél mbopam tidiane bou bakh dou khass mouride té ap mouride bou bakh dou khass tidiane gni di wakh sénéweb di saga dougnou aye djoulite dakh dioulide dou wakh lou gnaw t douko diefé
Face Aux Books En Janvier, 2013 (22:34 PM) 0 FansN°: 17
Ho allons le journaliste n'a fait que son travail sauf qu'il n'est pas allé au bout de sa plume parce que Dafa Melné Niamna si thiaga dji té Bindouko. Quel est cette page facebook?
Yerim En Janvier, 2013 (22:44 PM) 0 FansN°: 18
 :down:  :up: 
Dame  En Janvier, 2013 (23:27 PM) 0 FansN°: 19
Volonté de nuire



Des infos pas vérifiables
Yesss En Janvier, 2013 (23:28 PM) 0 FansN°: 20
Le mouridisme dans toute sa splendeur...

Cette secte est constituée de pétasses, de drogués, de politiciens, de prostituées et d'homosexuels.

Yalleu na niou yaaleu mousseul ci aay mourides waay!!!!!
Marie Fall En Janvier, 2013 (23:37 PM) 0 FansN°: 21
Il y a toujours eu du dévergondage à Mbacké lors du Magal.



Cela n'est que la face visible de l'iceberg. Mame Bamba, sama mame, a fait son légendaire travail. Y en a qui en font une source de spiritualité et qui ne sont intéressés que par la dimension religieuse. D'autre en profitent par opportunisme.C'est une question de responsabilité individuelle.



Il n'y a pas que les prostitués, les politiques aussi, mais aussi les marabouts.



On est dans l'ère de Satan, c'est l'argent qui gouverne le monde. C'est triste se pays est tout pourri.
Marie Fall En Janvier, 2013 (00:02 AM) 0 FansN°: 22
excuse pour les petites fautes et bonne année à tout le monde.
Pulaaar En Janvier, 2013 (00:39 AM) 0 FansN°: 1
bonsoir à tous le monde tot ou tard vous allez finir à croire thierno younous et thierno mamoudou dia deux marabouts exemplaires qui été contre toute confrérie ...mais c'est dommage on les a pas ecouté parsque l'autre été un guerrier ( thieddo et younouss été potier ou tisserant moooy mabo
Lawson En Janvier, 2013 (00:54 AM) 0 FansN°: 23
Ah la femme objet ! D'un côté nous avons les dakaroises bien en chaire avec des mini jupes et d'un autre nous avons les kaolackoise maigrichonnes et style old school , bref nous en avons pour tous les goûts ! Revenons à ALLAH SWT avant qu'il ne soit trop tard , repentons nous et réformons nous c'est mieux .
Dame En Janvier, 2013 (05:02 AM) 0 FansN°: 24
A l'appel de Touba, des jeunes renoncent aux ''mondanités'' de la Saint-Sylvestre +++Envoyé spécial : Mohamed Tidiane Ndiaye+++



2012-12-31 22:17:33 GMT



Touba, 31 déc (APS) – La célébration du Magal, mardi à Touba (Centre), éclipse les festivités du 31 décembre 2012. Des jeunes rencontrés dans la cité religieuse n'ont pas la tête aux ''mondanités'' de la Saint-Sylvestre.



Le Magal de Touba, qui commémore le départ en exil (1895-1902) de Cheikh Ahmadou Bamba (1853-1927), le fondateur du mouridisme, est aussi l’affaire des jeunes pèlerins venus se recueillir dans la grande mosquée de Touba et dans le cimetière de la ville. D'autres s’activent dans les cuisines aux côtés des femmes.



''Quatre-vint pour cent des fidèles venus à Touba sont des jeunes. Ils sont là, malgré la fête du 31 décembre. C'est un symbole fort de voir les jeunes s'arracher les cheveux pour venir au Magal au lieu d'aller dans les boîtes de nuit'', se réjouit Chamsdine, âgé d'une trentaine d'années.



Chamsdine, en compagnie de quelques amis, dit comment il a l'habitude de passer le 31 décembre : ''Je ne passais pas les nuits chez moi. Ça me faisait plaisir d'aller dans les dancings pour passer d'agréables moments avec des amis. Mais cette année, j’ai renoncé aux mondanités pour venir répondre à l’appel de Bamba.'' Comme d'autres fidèles, il se dirige vers le mausolée de Cheikh Ibrahima Fall.



De Touba, certains jeunes pèlerins imaginent le vide laissé derrière eux. ''Les jeunes se sont déplacés de façon massive à Touba. Toutes les autres villes de l’intérieur vont se vider de leur monde. A Dakar comme dans d'autres villes, les dancings seront déserts'', déclare Ousmane.



''Ah bon ! C’est vrai, c’est le 31 décembre aujourd’hui'', s’écrit Madjiguène, une jeune fille voilée, au sortir du périmètre des mausolées de Cheikh Ahmadou Bamba et de certains de ses fils.



''Ce n’est pas un hasard si la fête du 31 décembre coïncide presque avec la veille de la célébration du départ en exil de Bamba. Notre guide nous invite tout simplement à renoncer à ces mondanités inutiles'', commente-t-elle, implorant Dieu que ''cette +coïncidence+ se répète pour les prochaines années''.

Dame En Janvier, 2013 (05:07 AM) 0 FansN°: 25
Cet article d'APS ( ci-haut) contrairement à celui de WalfConnerie prouve si besoin en est que ces gens (supposés) qui se dévergondent à Mbacké pendant le Magal sont une goutte d'eau par rapport à la mer. 3 OU 4 millions contre quelques dizaines de brebis galeuses, ça ne mérite même pas une ligne pour un journaliste sérieux et honnête.



Mais quand on n'aime pas, on n'aime pas!
Compare En Janvier, 2013 (05:07 AM) 0 FansN°: 26
talibe bethio yi lek no fi fesss.

serigne touba ragal yalla la wakh.

serigne bethio thiep bou nekh ak aye sokhna la wakh, thiantou tanabere you mbeuuul lolou moko wakh.

wa salaam
Babs En Janvier, 2013 (10:11 AM) 0 FansN°: 27
Journaliste d'investigation day moss mossa. LOL
Nom D'une Pipe!! En Janvier, 2013 (10:32 AM) 0 FansN°: 28
govinnbt xx
Ki En Janvier, 2013 (12:25 PM) 0 FansN°: 29
lou waye déff bopame yalnanou yalla moussal ci cheytané

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]