Telecommunication

La Sonatel met à la disposition des investisseurs un guide du fractionnement de ses actions

  • Par : Apanews | Le 19 novembre, 2012 à 21:11:04 | Lu 7076 fois | 1 Commentaires
content_image

La Sonatel met à la disposition des investisseurs un guide du fractionnement de ses actions

La Société nationale des télécommunications du Sénégal(Sonatel), cotée à la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM), a mis en place un guide didactique expliquant les modalités du fractionnement de ses actions, a appris lundi APA de sources boursières.

 

« Le fractionnement d’actions ou division d’actions est une opération qui consiste à émettre un certain nombre de nouvelles actions en remplacement des anciennes en circulation », notent les dirigeants de la Sonatel dans leur guide transmis aux autorités de la BRVM.

 

Ils ajoutent que le fractionnement multiplie le nombre d’actions en circulation d’une société mais sans modification de la valeur des capitaux propres, ni de la valeur du capital social. Comme avantage, le fractionnement favorise la liquidité de l’action en rendant plus abordable à l’actionnaire l’achat des nouvelles actions en circulation. 

 

Les dirigeants de la Sonatel estiment d’autre part que l’opération n’aura pas d’impact sur la valeur du patrimoine de l’actionnaire car elle divise la valeur nominale et le cours de l’action par un nombre défini et augmente le nombre d’actions détenu par chaque actionnaire par ce même nombre.

 

« Le cours ou valeur marchande de l’action Sonatel à la bourse a connu une forte hausse ces dernières années pour atteindre un niveau très élevé qui n’est pas à la portée de beaucoup d’investisseurs », avancent les responsable de la Sonatel, justifiant le fractionnement envisagé. 

 

Ainsi, ce mécanisme pourra rendre plus abordable le cours de l’action, élargir la base d’actionnaires de Sonatel aux petits et moyens investisseurs et favoriser davantage les échanges de titres. Ce qui devrait, selon la Sonatel, entraîner a priori une meilleure valorisation du titre.

Chaque actionnaire recevra 10 nouvelles actions pour chaque action actuellement détenue.

 

Concernant l’effet du fractionnement sur le cours de l’action, la Sonatel note que le cours de l’action au jour du fractionnement (prévu le 23 novembre 2012) sera divisé par 10. « Si le cours avant fractionnement était de 115.000 FCFA, il passerait à 11.500 FCFA avec pour chaque actionnaire 10 fois plus d’actions. 

 

Par conséquent, la valeur totale du portefeuille d’actions détenu par chaque actionnaire reste la même », expliquent les responsables de la Sonatel.

 

Quant à l’effet du fractionnement sur le dividende à recevoir en fin d’exercice, le guide élaboré par la Sonatel mentionne que du fait de la multiplication du nombre d’actions par 10, le premier dividende à recevoir après le fractionnement sera divisé par 10. 

 

« Toutefois, chaque actionnaire ayant 10 fois plus d’actions, le montant total du dividende à recevoir reste inchangé » précise le guide.


Apanews


Commentaire (1)


Elysee En Novembre, 2012 (02:55 AM) 0 FansN°: 1
Pour reellement ,et plus effectivement participer au developpement du Senegal ,

j'espere que Sonatel va creer des laboratoires de recherches, en partenariat avec

les universites senegalaises , et d'autres firmes de telecom , du Japon et de la Coree .

Le profit seul ne doit pas etre leur objectif , meme si les actionnaires y trouvent mieux leur

compte . Le Senegal regorge de jeunes diplomes en electronique , electrotechnique , IT etc..,

et il faut leur ouvrir des opportunites, et les employer au maximum. Toujours importer des

appareils et technologies ,developpes ailleurs, n ' est pas la meilleure solution , si on vise

le plein emploi , le succes , le demarrage economique , et l'excellence !....WASSALAM.... a tous...!

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    |    Email : [email protected]

Rédaction

Email : [email protected]    |    Tel. (redacteur en Chef) : +221 77 562 00 29    |    Email (redacteur en Chef) : [email protected]