Lundi 24 Janvier, 2022 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Contribution

Benno, Bravo et Courage!

Single Post
Benno, Bravo et Courage!

Benno Siggil Senegaal n’a pas délibéré le 31 octobre sur le candidat de l’unité et du rassemblement comme convenu, et le Groupe de facilitation de la coalition politique a obtenu de la Conférence des Leaders mandat de poursuivre les démarches pour faire aboutir le processus de désignation du candidat “dans les meilleurs délais”.

Ceci a provoqué toutes les réactions imaginables : confusion, déception, indignation , critiques acerbes des deux candidats à la candidature Moustapha Niasse et Ousmane Tanor Dieng. Et les chantres de la division n’ont pas raté cette occasion pour rappeler leurs certitudes de prophètes : l’impossibilité de Benno de trouver un candidat de l’unité et du rassemblement ou l’impertinence de cette idée saugrenue qui ne résiste pas à celle plus réaliste  de la pluralité de candidats à des élections présidentielles à deux tours.

Cette abondance d’articles de presse, de contributions et  d’analyses d’experts politiques et d’émissions de radio et de télé traduit au moins une chose : le sort de Benno préoccupe plus d’un et cette coalition politique cristallise certainement les espoirs d’un changement véritable dans notre pays.

Si ceci est le cas, personne ne doit rire ou jubiler de cette ” lenteur” de Benno à désigner le candidat pour nous délivrer de la longue attente grosse d’angoisse. Car l’échec de Benno  affaiblirait, pour dire le moins, les forces vives de la nation engagées dans la lutte pour une alternative populaire qui se fonde sur la refondation des institutions de la République pour créer un équilibre entre les différents pouvoirs comme le veut tous régimes démocratiques dignes de ce nom.

Ce serait une remise en cause de la dynamique de changement impulsée depuis les fraudes électorales de 2007, en passant par le boycott des législatives, la victoire aux locales de 2009 et surtout par l’expérience inédite des Assises Nationales.

Tous ceux qui sont convaincus par les travaux des Assises Nationales que le mal du pays est moins Wade, Diouf ou Senghor mais le système politique en place qui crée des présidents-rois et des députés béni-oui-oui, ou des magistrats du prince-roi doivent comprendre que l’enjeu n’est pas dans le choix de M. Niasse ou O. Tanor Dieng, mais bien dans le choix conséquent de l’application des conclusions des Assises. C’est ça l’objectif et la personne ou le capitaine de l’équipe n’est que le maillon de la chaîne par lequel il faut tirer pour arriver au but.

Ce n’est donc pas la fin mais le moyen. Ni M.Niasse ni O.Tanor ne sera le candidat de son parti mais celui de Bennoo dont le programme s’adosse à des valeurs et à des principes. Contrairement aux autres candidats indépendants ou de coalition, il ne s’agit nullement ici de faire la promotion d’un homme ou d’une femme, de vendre ses qualités morales ou ses expériences étatiques ou universitaires. S’il ne s’agissait que de ça on ne changerait pas Wade qui a tous les diplômes du monde,

Que la tâche soit difficile, voire impossible à réaliser c’est le moins qu’on puisse dire, et c’est toute la justification de la nécessité de s’y employer jusqu’au bout car tous les changements qui ont eu lieu sont la réalisation de l’impossible. Il n’y a de révolution que dans la réalisation des utopies. Et il faut y croire et s’y mettre jusqu’au bout car l’entreprise a ses exigences de “perte de temps” pour ceux qui n’y croient pas ou sont dans l’immédiateté ou de passage obligé pour ceux qui construisent dans la durée pour l’avenir du pays.

Les uns sont dans la culture de la dynamique individuelle de l’homme providentiel, le messie qui doit nous délivrer et les autres dans celle de la dynamique collective d’une équipe plurielle diversifiée qui refuse de suivre un homme quelles que soient ses bonnes intentions mais les principes et valeurs.

Tout ceci pour dire qu’il n’y a que deux possibilités dans toute entreprise humaine : réussir ou échouer et, quel que soit le résultat des démarches du Groupe de Facilitation, nous sommes condamnés à nous rendre à cette réalité qui est le seul juge et nous rassembler autour du projet de refondation des institutions porté par une équipe conduite par un capitaine d’équipe.

La délibération ou le choix de M.Niasse ou O.Tanor n’est que l’évènementiel,  le plus important  c’est ce qui fonde notre unité et notre rassemblement.

Bravo et courage à Benno qui ose croire à la réalisation de l’impossible pour fonder les bases du décollage de notre pays. Persévérons dans cette voie difficile, car c’est celle de la victoire du peuple qui a encore espoir dans l’unité de Benno pour se libérer de Wade et de son régime.

 

Fallou Gueye, 
Membre du Secrétariat,
Coordinateur de la fédération Rta-S/ Péncoo Réew 
Etats-Unis.


affaire_de_malade

34 Commentaires

  1. Auteur

    Bofff

    En Novembre, 2011 (04:52 AM)
    Bof!
  2. Auteur

    Monsieur Plus

    En Novembre, 2011 (05:09 AM)
    Deloger wade :up: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Sene

    En Novembre, 2011 (05:28 AM)
    Vive wade :up: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Salam16

    En Novembre, 2011 (05:38 AM)
    Pertinent. Que niass aillle au combat. Il est plus à même de battre wade avec ou san tanor
    {comment_ads}
    Auteur

    Khouma11

    En Novembre, 2011 (05:47 AM)
    C vrai que niass est majoritaire dans benno. Presque tous les partis de la coalition de benno le soutient. Alors on s en fout de tanor et du ps. On n a qu à faire sans eux
    Auteur

    U.s.a

    En Novembre, 2011 (06:11 AM)
    Thank you president wade :up: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Mr. Dukon...

    En Novembre, 2011 (06:46 AM)
    TANOR..... :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet:  :dedet: 
    {comment_ads}
    Auteur

    Papy1

    En Novembre, 2011 (08:01 AM)
    Meditons sereinement sur la situation d' une femme enceinte qui va accoucher, cette femme a la POSSIBILITE de donner naissance a des JUMEAUX. Le Comite des Sages et de pilotage du Benno a belle et bien le droit de dire aux Senegalais que Benno va presenter deux candidats sur la banniere de leurs propres partis pour se retrouver au deuxieme tour derriere le candidat mieux loti au premier tour. Acceptons qu'au finish c'est le Peuple Senegal qui choisit son President et personne d'autre. Aucune structure ne pourrait faire du FORCING dans ce sens, ce n'est qu'une perte de temps pour RIEN.

    Le deuxieme tour facilite la tache des Sages profitons en!
    {comment_ads}
    Auteur

    2012

    En Novembre, 2011 (08:13 AM)
    Vive WADE  :up: 
    Auteur

    Jl

    En Novembre, 2011 (08:18 AM)
    Ils ne se font pas confiance comment on peut leur faire confiance je ne vote plus benno la honte
    {comment_ads}
    Auteur

    Free

    En Novembre, 2011 (09:30 AM)
    Encore un rêveur très loin des réalités de notre cher pays qui ose encore croire à une unité du Benno. c'est à se demander si ce monsieur a suivi les derniers développements avec les insultes fusant de partout. Je suis désolé mais monsieur Fallou Gueye vous êtes complètement passés à côté
    {comment_ads}
    Auteur

    Bili

    En Novembre, 2011 (09:32 AM)
    C'est même à se demander si ce FALLOU GUEYE vit dans les réalités sénégalaises. Il faut comprendre une chose le Benno est tassaro depuis très longtemps. Il n'y restait que les nostalgiques

    VIVE WADE 2012
    {comment_ads}
    Auteur

    Biba

    En Novembre, 2011 (09:37 AM)
    "Ce serait une remise en cause de la dynamique de changement impulsée depuis les fraudes électorales de 2007, en passant par le boycott des législatives, la victoire aux locales de 2009 et surtout par l’expérience inédite des Assises Nationales".

    Monsieur Gueye quand tu nous parles de fraudes électorales en 2007 et de victoire en 2009, ne sens tu pas une contradiction ou un malhonnêteté dans tes propos?
    Auteur

    Bla

    En Novembre, 2011 (09:41 AM)
    Cette contribution ne peut provenir que d'un des 17 militants que comptent le RTAS dans ce monde. Ils vivent une autre époque et ils sont tellement dépassés par les évènements. Sama wadji c'est vrai que Amérique sorina mais nak le Sénégal dafa la dépassé et Wade est déjà choisis
    {comment_ads}
    Auteur

    Babs

    En Novembre, 2011 (09:43 AM)
    Il faut y croire tant que il'y a vie, il'y a toujours espoir. Courage chers amis de Benno. Moi je vous propose la date du 27 février pour le choix de notre candidat. LOLLLLLLLLLLLLLLLLLLLL

    COURAGE ET BRAVO
    {comment_ads}
    Auteur

    Volai414

    En Novembre, 2011 (10:50 AM)
    RESPONSABILITE HISTORIQUE POUR BENNO (1)

    Nul doute, il y aura un avant et un après 2012 au Sénégal. Ce qui est à craindre, c’est que la situation dégénère. Ce qui est à souhaiter, c’est que la population retrouve un espoir. Benno a une responsabilité immense sur ce qui va se passer. Très tôt, ils ont fait comprendre au peuple Sénégalais que l’espoir ne peut venir que d’un mouvement dont la philosophie repose sur le « benno » dont nous saisissons le sens, nous autres Sénégalais.

    Sur le fonds, nous ne pouvions qu’adhérer même si nous avions beaucoup de doutes sur la faisabilité. En fait, le seul hic (et quel hic !) est la confiance que nous pouvions avoir en chacun des candidats potentiel. Et là, il s’agit d’une question globale : nos hommes politiques aiment-ils leur pays ou sont –ils simplement guidés par leur appétit de pouvoir et de profit ?

    {comment_ads}
    Auteur

    Volai414

    En Novembre, 2011 (10:51 AM)
    RESPONSABILITE HISTORIQUE POUR BENNO (2)

    La situation créée au sein de Benno est entrain de répondre à la première question. Je ne crois pas que Tanor et Niasse puissent recueillir, séparément, chacun plus de 20% des suffrages au premier tour. Pourtant c’est le minimum pour pouvoir prétendre être le futur président de tous les sénégalais. Si Benno éclate, et s’ils y vont en ordre dispersé, ce n’est pas la peine qu’ils échafaudent une stratégie de regroupement pour un éventuel deuxième tour auquel ils ne sont pas assurés de participer. Ce ne serait ni honnête, ni sincère. Ce qui veut simplement dire qu’ils sont entrain de réélire celui qu’ils ont tous désigné comme le coupable, la cible à abattre : Wade. Si ce n’est pas ce dernier, ça pourra tout bonnement être une des créatures qu’il a fabriquées et ça sera encore pire car la copie n’a jamais toutes les qualités de l’original.

    Auteur

    Volai414

    En Novembre, 2011 (10:51 AM)
    RESPONSABILITE HISTORIQUE POUR BENNO (3)

    J’ai peur qu’un manque de dépassement des dirigeants de Benno ne déçoive les sénégalais et que la situation de notre pays ne finisse par produire un scénario à l’ivoirienne. Les prières, le « Bour yallay dogual » et autres hypocrisies n’y pourront rien. Le petit sénégalais trinquerait et la racaille politique coupable trouvera toujours asile loin du pays pour profiter de son butin malhonnêtement acquis.

    Que messieurs Niasse et Dieng n’oublient pas ce que peuple sénégalais peut attendre d’eux : lui donner l’occasion et le devoir d’oublier les fautes commises dans un passé assez récent. Une réconciliation est possible et souhaitable avec ce peuple qui le mérite.

    {comment_ads}
    Auteur

    Abou

    En Novembre, 2011 (12:16 PM)
    EN COMMWNT LES GENS DE BENNO QUI SONT TOUS DES TOOCARDS POLITIQUES PEUVENT ILS APPORTER LE VRAI CHANGEMENT AU SENEGAL,,,,MENSONGE
    {comment_ads}
    Auteur

    Dimo

    En Novembre, 2011 (12:18 PM)
    je suis tres tres content de ta contribution qui est tres tres émouvante et comprise par certains senegalais et qui ne l'est pas pour d'autres je te salut et salut tout ceux qui pensent de la meme manière que toi merci

    BENNO ASSUREZ AUX SENEGALAIS QU'IL N Y AURA PAS DE TASSARO TOUT LE MONDE EST DERRIERE VOUS ET VOUS ATTEND
    {comment_ads}
    Auteur

    Dinge

    En Novembre, 2011 (13:51 PM)
    La tache ne peut etre facile..tout le monde le savait ..N'empeche, neanmoins que, pour les interets superieurs de la Nation les patriotes sinceres s'y sont engages pour sauver le SENEGAL d'une gestion clanique malefique..On est au bout du processus de choix du candidat des patriotes qui n'ont pour preoccupation que de remettre ce pays en bon ordre..Et il est normal que des egos s'expriment ..mais il ne faut pas desesperer que d'ici peu la raison va habiter les uns et les autres et que l'objectivite va permettre au candidat moins susceptible de porter victorieusement la candidature des patriotes sinceres de faire la place avec le sourire , a l'autre
    Auteur

    Cain

    En Novembre, 2011 (13:56 PM)
    Tous avec Moustapha Niasse pour le triomphe de la vérité, de foi en Dieu, du diom. Ce Moustapha Niasse à la tête du pays, quel régal. Il est à même, avec une bonne équipe Abdoulaye Bathily, Magatte Thiam, de mettre notre pays sur le chemin de l'Etat de droit, de la bonne gouvernance, de la croissance économique, après le désastre, la catastrophe, le chaos, que les pseudo libéraux auront laissé le Sénégal. Quelle bande de nuls ces pseudo libéraux, tous omnibulé par l'argent, par la terre. Je veux voir ces pauvres types hors du pouvoir. En train de trimer, de pleurer.................................WADE sera très content d'un tassaro de Bennoo, rira bien qui rira le dernier. Le remplaçant de ce crapaud de WADE sera, inchallah, MOUSTAPHA NIASSE, l'homme du Saloum, l'intègre, le véritable sénégalais qui ne dispose pas de la double nationalité, comme ce crapaud de wade
    {comment_ads}
    Auteur

    Marguo Wade

    En Novembre, 2011 (17:42 PM)
    En ce qui me concerne je verrais NIASS pour 05 ans au pouvoir et après TANOR DIENG prendra la relève car NIASS a beaucoup plus d'expériences. Donc Si nous voulons que Wade dégage il faut que nous restions UNIS.
    {comment_ads}
    Auteur

    Deracine

    En Novembre, 2011 (17:43 PM)
    bonjour mesdames bonjour ,messieurs dawe djito tahouta neke kilifa kilifa yala mokaye fale a cause de ses assoifes de pouvoir benno va directement mager son pain blanc un homme d etat n djahanne laye teude et ne doit pas etre faciste jai lu sur la page web que mr taor n a pas voulu prendre mr niass au telephone et a savoir la politique c servir son peuple et ses citoyens wassalam veuillez me donner des nouvelles d elhadji n diaye dit kabli et de laye sene tous deux de khourounar vivant en italie bien des choses atout pikine
    {comment_ads}
    Auteur

    Niokhor Coumba Niari

    En Novembre, 2011 (18:14 PM)
    Pertinente contribution Fallou , tu as bien cerne la dynamique de changement, il faut que l'on se mobilise et traquer ces voyoux de la bande de Wade and co

    Auteur

    Boye Fall

    En Novembre, 2011 (18:56 PM)
    FALLOU, il faut revoir ton francais! Ca laisse a desirer! Tu dis que tu as un doctorat et enseigne le francais depuis des decennies!
    {comment_ads}
    Auteur

    Packou

    En Novembre, 2011 (19:20 PM)
    BRAVO FALLOU article pertinent. C 'est ce genre de reflections qui nous font avancer.omn ira jusqu'au bout et BENNO aura son candidat qui sera acoup sur le prochain presi du SENEGAL
    {comment_ads}
    Auteur

    Electeur A Ny

    En Novembre, 2011 (20:14 PM)
    Merci Fallou, tu as raison de dire que l'essentiel n'est pas la designation du capitaine d'equipe, mais les regles du jeu et le systeme mis en place pour mieux gerer le pays. Les autres leaders comme Robert Sagna par exemple sont aussi valables que Niass et Tanor. Pourtant ils se sont effaces dans l'interet de Benno. Donc Tanor et Niass, s'ils n'ont pas oublie pourquoi et comment Wade est arrive au pouvoir, devrons amener leurs militants a mettre en avant l'interet des Senegalais en facilitant la designation du Capitaine d'equipe.

    Si nous voulons alleger la souffrance des populations les plus faibles, le Senegal ne doit plus etre gerer par un president super puissant mais par un systeme puissant et bien adapte, dans lequel les meilleures ressources humaines seront utilisees pour permettre une croissance economique rapide et durable dans un pays de justice.

    Gardons encore espoir en Benno.
    {comment_ads}
    Auteur

    Leduc

    En Novembre, 2011 (20:50 PM)
    Merci à Fallou de garder intacte l'espoir d'un Benno fort et solidaire, dans l'unité pour la fin des souffrances et la refondation des institutions de ce Pays. Ton discours d'espoir rompt complètement avec le discours alarmiste et somme toute teinté d'envie réelle d'enterrer Benno avant sa mort annoncée. Rien ni personne ne pourra empêcher Benno de se faire avec ou sans le PS ou L'AFP. Si d'aventure le comité de facilitation ne réussit pas son mandat devant conduire à trouver une équipe et surtout un capitaine d'équipe, le reste des parties prenantes de Benno peut encore se choisir un candidat et aller à l'assaut du pouvoir pour espérer mettre en marche la charte de gouvernance démocratique tirée des Assises Nationales. Pour être fanc et ça n'engage que moi le problème c'est bien Tanor et le PS, s'ils ne veulent pas respecter le processus qu'ils sortent et aillent seuls aux élections. Niasse est le candidat qui passe mieux au niveau de la perception des sénégalais. Tanor à ce niveau est très mal perçu à tort ou à raison d'ailleurs, mais ce qui est constant c'est qu'avec Tanor on risque de ne pas avoir Benno au 2 ème tour et on laisse ainsi un fils politique de Wade ou son taré de fils biologique, avoir la possibilité de sévir et de continuer l'oeuvre monstrueuse de la Wadésie. Les leaders dans Benno y sont à égale dignité, alors si des gens comme Momar SAMB, Mamadou Lamine DIALLO, Moussa TINE, etc, s'effacent pour faciliter les choses, il faut bien que Tanor et Niasse se rendent bien compte que la situation est inédite et dictée par la volonté du peuple. Serigne Mbaye THIAM lui même a perdu le Nord en disant Tanor ou rien, je le croyais vraiment au dessus de ce type de langage à la Barthlémy "Grande Gueule" DIAZ qui est bien connu pour être le chien de garde de TANOR. On cherche un capitaine qui n'est pas présidentialiste dans l'âme mais plutôt serviteur pour la bonne cause: Le redressement du SENEGAL. Yalla na Yalla Takhawou SENEGAL, AMINE !!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Auteur

    Leduc

    En Novembre, 2011 (21:03 PM)
    Il est normal que nos candidats oublient un peu leure vélléités présidentialistes pour se consacrer à servir ce Pays. Nous cherchons un serviteur du peuple avec une mission claire dans le cadre d'une équipe définie, si le PS ne peut permettre un candidat qui réponde à cette exigence alors son candidat doit quitter Benno et faire cavalier seul. Advienne que pourra, mai l'espoir existe encore, Yalla na Yalla dimbali SENEGAL té tagalé gnou ak Pakhoum Kagna ak Njabootam yepp, y compris ses fils politiques Idy, Macky, Gadio, Aminata TALL, ainsi que tous les va t en guerre comme Ibrahima FALL et les quelques aventuriers politiques qui font leur publicité par le biais de la présidentielle. Puisse le M23 et Y"en a Marre réussir à faire respecter l'anticonstitutionnalité de la candidature de Wade. Le peuple nous commande de remmettre l'humain dans l'homme pour la survie de ce Pays, et non la promotion du clientélisme et de la médiocrité qui sont les innovations les plus visibles du SOPI de Wade.

    {comment_ads}
    Auteur

    Du Canada

    En Novembre, 2011 (23:31 PM)
    Belle analyse
    {comment_ads}
    Auteur

    Un Passant

    En Novembre, 2011 (15:58 PM)
    Le problème de Benno ? L´envie d´occuper le fauteuil de Wade est plus forte que celle de l´en éjecter pour ses deux potentiels candidats. Niasse et Tanor caressent depuis des décennies le rêve d´être le "gardien de la Constitution", le "Number One" comme disent les Anglais. Rien ne les fera changer. Sauf extraordinaire. Aucun des deux n´acceptera de s´effacer au profit l´autre. C´est la triste réalité. Tout ce qui a précédé n´aura été en définitive que jeu de cache-cache et pure perte de temps. Mais qui sèment la division et l´illusion récoltent la dérision et la déception. A bon entendeur...
    {comment_ads}
    Auteur

    Alioune Diakhaté

    En Novembre, 2011 (21:36 PM)
    Ultime Candidature de Benno Siggil Sénégal;

    Gué guerre entre Tanor et Niasse

    Que Signifie alors donc " La Démocratie "





    Si les partis ne proposent pas des idéologies différentes - des visions différentes de la nature du système, et du chemin menant à la terre promise- permettant de débattre de la meilleure façon de conduire l'avenir ? Les élections sont remplacées par des sondages de popularité portant sur des questions banales , et leur résultat dépend de qui fera meilleur visage à la télévision.Il ne s'agit plus ,finissent par penser les citoyens , que de remplacer une bande d'escrocs par une autre bande d'escrocs.On vote pour assurer à son propre groupe, plutôt qu'au groupe voisin, les dépouilles du pouvoir. Chacun vote pour son intérêt propre , sans se préoccuper de savoir s'il heurtera ou non l’intérêt des autres( c'est à dire le peuple ).



    La démocratie , si elle doit fonctionner , ne peut pas être un moyen de porter au pouvoir mes amis et relations à la place des tiens , ni une tribune ou chaque candidat se contente de promettre qu'il gérera le système en place mieux que son adversaire . Les élections ne se réduisent pas à choisir entre un groupe de citoyens en place qui se servent et un autre groupe qui voudrait les remplacer . La vraie démocratie , au moment des élections , exige qu'il y ait une véritable alternative idéologique , sinon elle n'est qu'un exercice de tribalisme , dans lequel l'une des tribus ( la plus basse dans la hiérarchie sociale) est choisie comme bouc émissaire et châtiée en conséquence ( a suivre)...





     :sn:  :sn: 
    Auteur

    Kinkon

    En Novembre, 2011 (10:06 AM)
    tassaro tasna vive wade 2012
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email