Vendredi 22 Novembre, 2019 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Médias

Désinformation : A qui profitent ces mensonges savamment distillés dans la presse ?

Single Post
Désinformation : A qui profitent ces mensonges savamment distillés dans la presse ?

L’entourage de Karim Wade a tenu à démentir ce mardi en fin de matinée l’information publiée par des confrères au sujet d’une supposée levée de l’interdiction formulée à des pontes du régime libéral dont Karim Wade, le fils d’Abdoulaye Wade qui aurait voyagé hier à bord de la Ram pour rencontrer le Roi Mouhamed VI du Maroc. 

On peut d’ores et déjà se demander ce que recherchent les auteurs de ces informations savamment distillées dans la presse.

A qui profitent ce qu’on pourrait qualifier de campagne de manipulation volontaire de l’opinion ?

Comment expliquer à l’opinion que Karim Wade puisse être le seul parmi les sept, à être autorisé à voyager ?

Comment non plus ne pas voir la main du pouvoir derrière toute cette campagne de désinformation ?

Autant d’interrogations qui jettent le discrédit sur l’exercice d’une profession que l’on croyait indépendante et exempte de toute manipulation.

Si certains articles de presse se monnaient en francs Cfa, on peut en dire autant sur les Unes ou couvertures de certains quotidiens de la place.

En lieu et place d’un traitement équilibré de l’information, place à une machine à répéter, à diffamer et à prendre faits et cause pour un combat loin d’être le sien.


Article_similaires

21 Commentaires

  1. Auteur

    Marie Deme

    En Avril, 2013 (17:36 PM)
    Thieuye....
    • Auteur

      President Karim Wade

      En Avril, 2013 (17:50 PM)
      lettre ouverte


      pendant ces dernières années, ces derniers mois, ces dernières semaines et ces derniers jours, notamment lors des événements des 23 et 27 juin 2011, nous avons tout vu, tout lu et tout entendu. l’heure est venue pour moi de m’exprimer. le temps est venu de délivrer, du fond du cœur, un message de vérité, de fraternité et de sincérité.

      je me dois d’autant plus de le faire que tout un chacun sait que je suis la cible d’attaques profondément injustes.

      depuis mon entrée dans l’espace public en qualité de conseiller spécial du président de la république, puis de président du conseil de surveillance de l’agence nationale de l’organisation de la conférence islamique (anoci) et actuellement comme ministre d’etat, ministre de la coopération internationale, des transports aériens, des infrastructures et de l’energie, malgré tous les efforts que je continue de déployer pour le développement économique et social du sénégal, des passions se déchaînent, des haines se ravivent. pourtant rien ne m’a été donné. avec mes collaborateurs et fort de l’expertise nationale et internationale, nous sommes toujours partis de rien, pour aboutir à ce que l’on voit.

      jamais dans l'histoire du sénégal, un homme public n’a reçu, autant de coups, de propos diffamatoires et outrageants. systématiquement, je suis l'objet de graves accusations, de profondes détestations, d’attaques hallucinantes de la part de ceux qui nous connaissent à peine ou pas du tout.

      impitoyablement, je suis sanctionné sans être entendu, jugé dans des procès sans défense, « condamné » sans recours possible. de ma présomption d’innocence, on s’en passe automatiquement. on me prête beaucoup trop ! qu’on perde un marché public, une position, une faveur, un privilège, un titre, une fonction, aussitôt l’on me rend responsable. qu’un ministre soit limogé, il prétend que son départ est la conséquence immédiate de son refus d'un prétendu projet de « dévolution monarchique du pouvoir ». lorsqu’il pleut un peu trop à dakar, je suis indexé ; lorsque le vent emporte le toit d'une maison à pikine, je suis pointé du doigt ; lorsqu’un train déraille à thiès, j'y suis pour quelque chose ; lorsqu’un accident survient sur la route, je suis vilipendé.

      conformément à nos valeurs sénégalaises, je leur accorde mon pardon.

      tout comme le chef de l’etat, je combats toute idée de dévolution monarchique du pouvoir.

      fort heureusement, nombreux sont nos compatriotes qui refusent de se laisser entraîner dans la campagne sur le supposé projet de dévolution du pouvoir de « père en fils » qui constitue aujourd'hui la panacée pour tout expliquer et tout comprendre.

      si cette idée a continué de prospérer au point de susciter des rancœurs et parfois même de la haine envers le modeste passant sur terre que je suis, c'est parce qu'elle est savamment entretenue par une partie des acteurs politiques aidée en cela par certains journalistes, - véritables machines de guerre contre ma petite personne. cette confusion doit finir ! cette intoxication doit s’arrêter ! cette injustice doit cesser.

      je le répète et le répéterai aussi longtemps que cela est nécessaire : c’est une insulte faite aux sénégalais que de parler d’un projet de dévolution monarchique. un tel projet n’a été, n’est et ne sera jamais dans les intentions du président de la république ni dans les miennes. c’est universellement connu, le sénégal connaît une longue tradition républicaine et démocratique. la souveraineté appartient au peuple qui, au terme d’élections libres, démocratiques et transparentes, confie le pouvoir à celui en qui il a confiance.

      comme vous le savez, le président de la république me abdoulaye wade est habité par la passion du sénégal et ne respire que pour l'afrique et plus généralement pour la paix. plus d’un quart de siècle de combat pour l’approfondissement de la démocratie et pour la conquête des droits individuels et collectifs. plus d’un quart de siècle de lutte pour la liberté d’expression et pour la transparence des élections.

      comme tout être humain, je demande à être entendu, jugé sur des actes vérifiés et donc probants et non sur des rumeurs sans fondement.

      les sénégalais exigent tout naturellement des réalisations palpables et concrètes, source d'espoir et de confiance en l'avenir. en ce qui me concerne, dans la quotidienneté des missions gratifiantes mais ô combien difficiles, je m'attèle, en permanence, à servir le sénégal en accompagnant mes sœurs et frères vers une meilleure qualité de vie.

      j'ai choisi la difficulté, en refusant le scénario de la facilité. j'ai accepté les missions qui m'ont été confiées jusque-là, pour avoir l’opportunité de mieux servir mon pays.

      le travail nous occupe nuit et jour et nous sommes conscients qu'il reste beaucoup à réaliser encore, pour la création des emplois, la réduction du coût de la vie, l’éradication de la pauvreté, l'accès aux logements sociaux, la construction d'infrastructures, un meilleur environnement pour la compétitivité de nos entreprises pour l’émergence définitive du sénégal du futur. a côté des millions de sénégalais, nous participons quotidiennement à relever le défi.

      je vis pleinement, tout comme l’ensemble des responsables de ce pays, la double préoccupation majeure de la solution définitive au récurrent problème de la fourniture régulière et suffisante de l’électricité dans les ménages et les entreprises ainsi que l'amélioration quantitative et qualitative du panier de la ménagère.

      lors des événements passés, il n’y a certes pas eu mort d’homme, mais il faut sincèrement déplorer, vivement regretter et fermement sanctionner les scènes de pillages, les actes de banditisme et de profanation des lieux de culte. nous avons le droit de manifester ; mais nous n’avons pas le droit de saccager les biens d’autrui encore moins de piller.

      nous avons la profonde conviction que la démocratie sénégalaise en sortira toujours grandie et renforcée. désormais, il y a un avant et un après 23 juin. ce message ne peut être ignoré ni par le pouvoir, ni par l’opposition. notre formation politique, le pds, et nos alliés ne peuvent faire autre chose que de consolider les acquis démocratiques de léopold sédar senghor, d’abdou diouf et de me abdoulaye wade.

      n’en déplaisent aux magiciens de la désinformation, aux adeptes de la propagande politique, aux manipulateurs de l’opinion publique nationale et internationale, nous disons avec force et conviction que le sentiment démocratique est très fort ici. chez nous, il n’y a qu’un seul et unique chemin pour accéder au pouvoir : celui des urnes. au sénégal, en france, en angleterre, aux etats-unis et dans toutes les démocraties, le pouvoir ne s’hérite pas, il se conquiert par la voix des urnes.

      en conclusion, il nous faut renouveler notre ambition pour le sénégal, en compagnie de citoyens simples et droits, courageux et travailleurs, issus des centres urbains, de la banlieue et des zones rurales et avec tous les millions d’hommes, de jeunes et de femmes qui nourrissent autant d’amour et de passion pour notre cher sénégal.


      fait à dakar, le 03 juillet 2011

      karim wade
    • Auteur

      Bay

      En Avril, 2013 (18:10 PM)
      nous sommes le 02 avril 2013, alors réveilles-toi et rends-toi compte que les temps et le régime ont changé au sénégal, pour si t'étais pas au courant.
  2. Auteur

    Momla

    En Avril, 2013 (17:43 PM)
    Tah, Satan, de grâce arrêtez de nous bombarder vos torchons qui n ont d intérêt que votre incurie et votre mauvaise foi. Le peuple sénégalais est mature et connaît ceux qui sont véridiques et ceux qui sont tortueux. Ce couss , nain, rabougri ne peut pas par des larmes de cafard retrouver une virginite politique. Quand tu demandes à un sénégalais lamda son opinion sur ce Ndama la réponse est sans équivoque : il est roublard, revanchard, tartuffe et meprisant. Alors ce théoricien de la transhumance, allant même jusqu à emprisonner Mbaye Diouf parce qu i? avait refusé. de transiger, ce comploteur avec le diable wade (protocole de reubeuss) au détriment du peuple, ce voleur qui a avoué avoir puiser dans les fonds politiques fruits d' impots et taxes des pauvres) ne peut nous éblouir car TAH na ci rip ( je comprenez pourquoi TAH le defend) ni nous entuber avec son verbiage satanique ( c est pas étonnant qu il ait parmi ses défenseurs un SATAN) . Quarante milliards de voler pour un condron affabulateur et mystificateur, il devrait raser les murs plutôt que de nous soûler avec ses élucubrations utopiques et mal fondées.
    • Auteur

      Kool

      En Avril, 2013 (17:47 PM)
      @momla mais yaw quel est ton probleme avec ce copie coller que tu nous serres depuis taleur?espece de petit con
    Auteur

    Poiur

    En Avril, 2013 (17:46 PM)
    Seneweb qui écrit ça, c'est du foutage de gueule. Tous les jours on lit des articles sur seneweb qui ne sont que pures propagandes pour Karim Wade et les co.nnards du PDS. Même cet article c'est dans l'esprit de la propagande.
    • Auteur

      Xeme

      En Avril, 2013 (19:42 PM)
      où en est-on avec les mercenaires recrutés pour faire face aux manifestants ? sont-ils rentrés ? payés sans avoir rien fait ? sont-ils encore là ? logés où ? tiens ! une piste d’enquête ! on peut obtenir la liste des hôtels de dakar de la fédération, ou de l’association, ou de l’ordre des hôteliers. un journaliste peut se fixer comme tâche de les appeler tous pour voir s’ils n’ont pas vu débarquer un groupe de touristes ivoiriens, ou libériens, ou sierra-léonais (il faut voir que leur nationalité a beaucoup changé , et « touristes »,  juste pour leur tirer le vers du nez). cette démarche permettrait de tirer les choses au clair. mais est ce que le but a, jamais, été de tirer au clair ?  serais-je tenté de dire : encore une bulle médiatique, qui, on l’espère a réussi à créer l’effet de haine escompté ? peut être que dans quelques jours un autre média nous sortira une commande de containers de pierres pour des jeunes. ou des containers de bombes paralysantes. c’est le titre qui importe. personne ne prêtera attention à la suite. juste le titre pour alimenter des débats de grand’ places, pour cristalliser les positions. il ne s’agit pas d’utiliser le journalisme et ses outils, aller au-delà de ce que dit la personne qui donne l’info, une personne toujours colorée. il s’agit de faire croire. une question de foi. personne ne s’intéresse à la suite. les titres resteront toujours des : x a dit … ; y a nié …; x persiste et signe… ; z avoue… ; selon y… ; obama a dit… ; sarkozy a dit… ; l’ambassadeur de thioukourmouthie menace : « nous vous avons à l’œil » etc. ... et jamais le travail du journaliste qui permet de finir l’information. elle n’est jamais épuisée. le média a sa ligne (éditorial ?) et cherche juste dans la bouche du politique ce qui renforce cette ligne. la bulle médiatique n’éclatera jamais pour ceux qui ont la foi. même face à une décision du juge contre la bulle, elle survivra par l’accusation ou la suggestion de corruption de ce juge.
      où en est-on avec le pingpong r. bourgi vs karim ? n’est-il pas possible d’aller au-delà de karim et de bourgi. une enquête aurait pu aller chercher la vérité au-delà de ces deux personnes. car maintenir l’info entre ce qu’a dit l’un et ce qu’a répondu l’autre c’est  tenir le lecteur dans l’obligation de croire à l’un ou à l’autre sur la base de leurs dires. même si le journaliste peut pousser le lecteur (et il le fait toujours) vers la version à  croire. le journalisme serait-il une œuvre de foi ? n’est il pas possible d’utiliser les ressources que sont la sonatel pour aller au-delà du dialogue de sourds ?  serais-je tenter de dire : encore une bulle médiatique, qui, on l’espère, a réussi à créer l’effet de haine escompté ?
      où en est-on avec  l’avion présidentiel qui s’apprêtait à extrader le président pour fuir le pays lors des événements du 23 juin ? même si l’info n’a pas précisé  le sens où était dirigé le cockpit, histoire de savoir où le président voulait se cacher. peut être au mali, en afrique du sud, au tchad chez déby. tiens ! un lien facile à exploiter. le président voulait fuir vers le tchad, c’est ce qui l’avait poussé à promettre à deby de lui livrer habré. très intéressant. il aurait vendu habré contre une planque au tchad. une bonne bulle. mais un avion se trouve dans un aéroport, emploie des pilotes, des mécaniciens et pas mal de monde. ces employés ont des voisins employés de d’autres avions qui peuvent savoir. donc c’est à la portée d’un journaliste d’aller au-delà du titre pour tirer au clair si tel est le but. il est possible de faire une information documentée loin des politiques. a condition que le but soit la recherche de la vérité.
      où en est-on avec l’arrestation au maroc de karim pour trafic de drogue ? les démentis même des services officiels marocains ont été travestis pour être présenter comme des tentatives de sauver un mauvais gosse dealer. une bulle médiatique fabriquée et publiée pour attiser la haine contre quelqu’un et une famille. une bulle médiatique qui, on l’espère a fait son effet de haine. un cumule da haine par des successions de mensonges jamais confirmés. c’est d’ailleurs sans importance, le lecteur est déjà conditionné pour avaler même de la moisissure. le petit intellectuel se croira très cultivé pour avoir fait une grosse découverte dans ce journal à 100 f. par le cumule de haine, par le cumule de mensonges, on lessivera les cerveaux.
      où en est-on avec les 2 000 000 000 et demi remis à touba pour voter wade ? encore un mensonge de plus qui même démenti par le khalife est de nouveau « confirmé » par les apprentis bulleurs. c’est qu’il ne faut pas que la bulle éclate facilement, il faut qu’elle serve de sujet de discussion le plus longtemps possible, pour l’effet de haine espéré. quelle meilleure stratégie pour pousser le goorgoorlou à la haine que de lui parler de ses milliards jetés à la fenêtre ? une bonne tactique qui fait des effets sur les cerveaux lessivés. le prochain mensonge entrainera l’oubli du précédent. seule la haine contre la cible restera.
      où en est-on avec le milliard remis à médina baye pour son vote ? encore un mensonge. mais sûrement il créera une haine. justement c’est ce qu’on cherche. on ne demande pas au votant d’être intelligent. on ne lui demande pas d’avoir de la mémoire. c’est même très dangereux qu’il en ait. on lui demande de croire et d’agir en conséquence. 
      où en est-on avec les milliers de bœufs sacrifiés ? 
      où en est-on avec les fraudes à grande échelle programmées et confirmées par le mage voyant… plutôt l’expert en biométrie ?
      où en est-on avec les injonctions de l’occident ? obama a dit wade dégage. non. c’est juppé qui l’a dit. non. en fait quelqu’un d’important, quelqu’un qui compte doit l’avoir dit. c’est bon pour le rinçage des cerveaux.
      où en est-on avec toutes les menaces de hués, de pierres, de voyage en zone dangereuse, annoncées et non effectives ? 
      où en est-on avec les sorciers maliens, les sorciers hindous, les 1 111 000 salats ala nabi ?
      où en est-on avec les camions de gourdins, les cartes électorales russes ?
      où en est-on avec  le fichier électoral non fiable, les bureaux fictifs, les programmes de fraude à grande échelle ?
      où en est-on avec le bateau rempli d’argent sorti du palais, le cargo rempli de bagage du palais dont des moquettes ? 
      où en est-on avec les 600 véhicules disparus du palais ?
      où en est-on avec le jet privé de karim et l’avion médicalisé su président, un hôpital high-tech mobile ?
      où en est-on avec l’avion de l’armée retenu par wade alors que des militaires blessés meurent faute de ne pouvoir être évacués ?
      où en est-on avec les caisses vides ? où en est –on avec les 600 voitures volées ? 
      où en est-on avec avec les 203 milliards de la 4e licence ? où en est-on avec le trou en milliards de sénégal airline ? où en est-on des milliards de du fesman ? et le milliard que sindiely « promettait  » de payer ?
      chaque mensonge amène sa nouvelle couche de haine sur le cœur du non averti.
      la vérité est que seul le titre compte. demain, on l’oublie. mais il a déjà laissé un dépôt de haine dans le cœur. c’est bien.
      le sénégal a baigné et continue de baigner dans un grand, très grand déluge de mensonges. etre intelligent, c’est comprendre que c’est fait exprès, que cela a été voulu, planifié et exécuté.
      et pourquoi un musulman choisirait-il de mentir exprès ? c’est qu’il a cessé de l’être. il travaille pour le diable.
    Auteur

    Justice Et Paix

    En Avril, 2013 (17:47 PM)
    et comme ça on ose nous parler de dépénalisation pour cette presse. :sad: 
    Auteur

    Kool

    En Avril, 2013 (17:48 PM)
    @momala t juste un idiot
    Auteur

    Ca Profite Aux Menteurs

    En Avril, 2013 (17:54 PM)
    CELA PROFITE A VOUS LA PRESSE MENTEUSE , AVIDE DE BUZZ BIDON .LA DESINFORMATION EST VOTRE METIER SURTOUT LES SITE WEB QUI NE SONT PAS DU TOUT PROFESSIONNELLE .ET SURTOUT VOUS ETES DES ADEPTES DU BUZZ QUOI QU IL ARRIVE FAUT FAIRE LE BUZZ ,AU MEPRIS DE LA VERITE  <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">    <img src="https://images.seneweb.com/content/seneweb/generic/images/smileys/jumpy.gif" alt=":jumpy:">  
    Auteur

    Linguére

    En Avril, 2013 (17:55 PM)
    J'ai jamais lu cet info.

    Remarquez, c'aurait pu etre un poisson d'avril aussi.



    Dans tous les cas l'intox et la désinformation sont ds les 02 camps.



    j'ajouterai meme pour le cas de Seneweb plus ds le cas de Karim
    Auteur

    Ngorsarr

    En Avril, 2013 (18:02 PM)
    c'est le formatage de l'opinion comme l'explique si bien xeme.Mentir, toujours Mentir encore Mentir
    Auteur

    Bay

    En Avril, 2013 (18:05 PM)
    Posez-vous les bonnes questions: A qui profite réellement cette campagne de désinformation? Le pouvoir, l'Etat, ou comme vous vous voudrez le nommer a t'il un intérêt quelconque à se lancer dans une bataille médiatique contre un individu ou un groupe d'individus? A quelle fin???? Quand on parle de manipulation médiatique, les regards se tournent automatiquement vers où vous savez car étant de très gros clients lobbyistes ayant dépensé des milliards en coms pour telle ou autre raison (sans parvenir à leurs fins, d'ailleurs, nuls qu'ils sont) pensant que tout se joue sur l'opinion publique. Il s'agit tout simplement des mêmes cancres qui se jettent la pierre pour ensuite crier à l'agression en désignant le coupable du jour selon leurs intérêts car, à dire vrai, personne, encore moins l'Etat n'a le temps de se chamailler avec eux car appartenant au passé et avec comme futur point de chute Reubeuss. Il ne leur reste que ça à faire, occuper les médias, gaspiller l'argent volé au peuple sénégalais à financer, soudoyer des mercenaires de la presse pour faire du bruit, espérant ainsi se sauver de leur destin inéluctable. Peine perdue!!!
    Auteur

    Fen Rek

    En Avril, 2013 (18:14 PM)
    fen rekh senefen
    Auteur

    Milkbouy

    En Avril, 2013 (18:18 PM)
    C un poisson d avril.

    Auteur

    Teisseire

    En Avril, 2013 (18:40 PM)
    Quand on a des journalistes comme cheikh mbaba Guisse de libération qui sont prêts a vendre leur mère pour une bouteille de bière on comprend très vite que la manipulation ou la corruption n'est jamais loin
    Auteur

    Joolof

    En Avril, 2013 (19:05 PM)
    tristes journalistes,si vous pensez que les gens sont dupes au sujet de vos mensonges,de la manipulation,etc.

    tout le monde sait qui vous paye pour debiter des mensonges a longueur de journee,vous avez bouder la visite du president de la republique lors de sa visite aux usa parcequ'il ne vous a pas pris dans ses bagages et a juste raison car vous etes des minables.Vous preferez raconter des bobards payes par les pilleurs du pays et rien sur ce qui peut aider a developper ce pays,NOTRE PAYS.Pas un mot sur le recent Congres des senegalais de la diaspora tenu a Washington les 28,29 et 30 mars 2013,congres organise par des fils et filles de ce pays qui ont a coeur le bien etre de leur PATRIE.

    MINABLES
    Auteur

    Fenn

    En Avril, 2013 (19:43 PM)
    dommage pour l'information au bled , du n'importe quoi; qui va en patir quand on va tourner le dos aux quotidiens ? vous journalistes. vous allez augmenter le taux de chômage et n oublié pas que ya pas d'indemnité
    Auteur

    Lim

    En Avril, 2013 (20:21 PM)
    il faut pas tout prendre au sérieux, nous sommes en avril
    Auteur

    Medoune Khoulé

    En Avril, 2013 (20:27 PM)
    Au Sénégal, c'est le triomphe du journalisme de grand-place. Aucune vérification, aucun recoupement alors que le journalisme, c'est la précision dans tout.

    Auteur

    Francs Cfa

    En Avril, 2013 (21:23 PM)
    Ces mensonges profitent aux journalistes. Ce sont eux qui, moyennant quelques billets de banque, sont prêts à inventer des conneries sur des gens. Les journalistes sont des enfoirés qui sont a l'affût , la gueule ouverte, de quelques malheureux sous. Séne liguéye: féne, doul, sosse... C'est ça le journalisme au Sénégal. A commencer par Seneweb
    Auteur

    Babs

    En Avril, 2013 (21:55 PM)
    Franc cfa tu as raison. Moi je boycott.
    Auteur

    Doulnalistes

    En Avril, 2013 (22:02 PM)
    Tous les article sont que de la pure intox. Il est tellement rare de voir un journaliste prendre sa plume et parler de science, economie, environnement, santé. Si ce n'est pas Miss Diongoma qui a son leggin dehors, c'est un tel qui a volé des sous, c'est Mbatio qui a montré son slip, c'est le Homos du Sénégal, c'est un tel qui a fait une déclération fracassante, etc etc.... Des betisiers qui lassent les sénégalais. La prenve, plus personne n'achéte ces torchons de merde.
    Auteur

    Xaaliss

    En Avril, 2013 (02:05 AM)
    Fout ou djeulé xaliss bou gnou dérfaree journal? Qui paye commande.
    Auteur

    Momo

    En Avril, 2013 (06:11 AM)
    bouki ngui khass golo ci gnaway!!!! mdr! mais SENEWEB vous etes pire que tout le monde en metiere de manipulation et de désinformation!! conard!!

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse
Banner 01
Banner 01

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email