Samedi 29 Février, 2020 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Médias

PRESSE-REVUE: La pénurie d'eau à Dakar toujours à la Une

Single Post
PRESSE-REVUE: La pénurie d'eau à Dakar toujours à la Une

La pénurie d'eau à Dakar et dans sa banlieue continue de préoccuper les journaux en dépit du retour à la normale promis par le ministre de tutelle et des responsables de la Sénégalaise des eaux (SDE).Le Soleil revient largement sur la conférence de presse du ministre de l'Hydraulique et de l'Assainissement, Pape Diouf, qui promettait lundi un retour à la normale à partir de ce mardi. Pape Diouf annonce aussi la création d'une nouvelle usine d'eau à Keur Momar Sarr. 

Autres annonces de Pape Diouf : dix forages qui seront construits pour drainer 34.500 mètres cubes supplémentaires à Dakar. Des mesures qui s'ajoutent à l'audit annoncé des usines et conduites d'eau, etc. Au sujet précisément de cet audit, le ministre Pape Diouf explique : "Cette question de fond doit être posée sur la table pour que les techniciens de l'entreprise qui avaient en charge les travaux apportent des réponses afin que nous puissions prendre les mesures idoines". 

En attendant ce retour à la normale, "L'eau (est) source de colère", affiche à sa Une Le Quotidien, faisant état du ras-le bol exprimé par le collectif des imams de Guédiawaye et le Mouvement Y'en a marre à propos de la persistance de la pénurie de liquide précieux à Dakar. Et dans son commentaire du jour intitulé "Boire de la boue et s'en remettre à Dieu", Sud Quotidien écrit : "Douze jours de pénurie grave d'eau, c'est en trop pour que la Sénégalaise des eaux (SDE) réussisse la prouesse de s'attirer la colère de tous les Dakarois ou presque (…)". 

De son côté, Le Populaire dans son billet du jour que l'eau "n'est pas incolore". "A l'école primaire, c'est avec allant que les élèves récitent une des premières leçons qui structurent toute une vie : + l'eau. L'eau est incolore, inodore et sans saveur+ Ça, c'était la belle époque. Loin des temps de sacrée galère que vivent les +goorgoorlu+ ces jours-ci". "Parce que l'eau est devenue soudainement très colorée ou du moins celle qu'on arrive à trouver et dont la potabilité est souvent très douteuse (…) Elle n'est pas si indolore que cela finit par envoyer des contingents de goorgoorlu dans les hôpitaux (…)". 

Et le journal d'ajouter encore : "L'eau est devenue une véritable tâche noire pour l'Etat du Sunugal et en ces temps de pénurie, il lui sera difficile de trouver de …l'eau pour s'en nettoyer". Le quotidien Enquête relève les "clauses qui accablent la SDE". Selon le journal, "des termes du contrat d'affermage liant l'Etat à la Sénégalaise des eaux, il ressort que la SDE a une lourde responsabilité dans les cafouillages notés. C'est en effet à elle de réparer la pièce défectueuse". L'Observateur s'intéresse à la nouvelle facturation de l'eau proposée par le chef de l'Etat et annonce que les "quartiers riches vont payer l'eau pour les pauvres". 

Le journal explique : "La solidarité au carré. C'est le nouveau concept du président Macky Sall et du maire de Dakar, Khalifa Sall, pour faire payer aux riches qui habitent les quartiers résidentiels des factures d'eau salée". "Et, avec le soutien du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), un appel d'offres international a été lancé par le Sénégal pour la confection de compteurs spéciaux", ajoute L'Obs. A propos d'eau toujours, le journal Libération livre les confidences de Karim Wade depuis la prison de Rebeuss : "Je suis mieux loti que vous, je ne manque pas d'eau ici".

 OID/BK

liiiiiiiaffaire_de_malade

0 Commentaires

Participer à la Discussion

Auteur Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

LES PLUS LUS

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email