Mardi 28 Mai, 2024 á Dakar
Vendredi 01 Juin, 2018 +33
Politique

Cinq axes prioritaires de Bassirou Diomaye Faye : La santé "lésée", les médecins du privé dénoncent et…

Single Post
Cinq axes prioritaires de Bassirou Diomaye Faye : La santé "lésée", les médecins du privé dénoncent et…
 Le système sanitaire sénégalais souffre de beaucoup de maux. L’absence d’un code de la santé, le financement insuffisant, le manque d’une politique inclusive privée et publique, l’insuffisance des ressources humaines, la grande disparité dans l’accès aux soins, l’inégalité sociale dans la prise en charge de nos concitoyens, le problème de la gestion des urgences. Du moins selon le syndicat des médecins privés du Sénégal (SYMEPS) et l’association des cliniques privées du Sénégal (ACPS) à travers un communiqué rendu public.  C’est d’ailleurs pour cette raison que les deux entités se désolent du fait que la santé ne fasse pas partie des cinq axes prioritaires du gouvernement tels que énoncés par le chef de l'État. Elles estiment que la santé devrait et doit être déclinée comme axe prioritaire du projet gouvernemental. En effet, disent-elles, « le système sanitaire sénégalais connaît beaucoup d’insuffisances et d’inégalités avec une grande disparité des établissements de santé dans le territoire sénégalais avec souvent des équipements insuffisants parfois vétustes ».

 

Par ailleurs, le document renseigne que « le secteur privé a toujours été occulté aussi bien dans le cabinet du Ministre, que dans les différents plans de développement, notamment dans le Plan National de Développement Sanitaire et Social (PNDSS) 2019-2028 basé sur trois axes majeurs : La gouvernance et le financement du secteur de la santé l’offre de services de santé et d’action sociale, la protection sociale.  Il faut rappeler que le secteur privé sénégalais de la santé représente près de 50% de l’offre de soins et compte plus de 2700 structures privées de santé selon l’enquête de l’USAID de Mars 2018.

Un manque criant de médecins

Le Sénégal manque toujours cruellement de médecins avec près de 4000 médecins inscrits à l’Ordre National des Médecins du Sénégal dont plus du cinquième sont installés dans le privé. « Nous constatons avec une grande tristesse que le secteur privé de la santé est toujours relégué au second plan. Aucun pays ne peut développer son système sanitaire en se basant uniquement sur le secteur public. Malgré tout, force est de constater que les maux de la santé pourtant signalés par les syndicats et les professions médicales elles-mêmes, demeurent, au fur et à mesure que les Ministres de la Santé et de l’Action Sociale se succèdent » lit-on dans le texte. Dans la même dynamique, le secteur privé de la santé à travers le Syndicat des Médecins Privés du Sénégal (SYMEPS) et l’Association des Cliniques Privées du Sénégal (ACPS) s’engage à mettre tout en œuvre pour accompagner le ministère à réaliser la vision du chef de l’état pour une vraie souveraineté sanitaire.


18 Commentaires

  1. Auteur

    En Avril, 2024 (11:28 AM)
    "Manque CRIANT de médecins" ou "manque CRIARD de médecins" ?
    • Auteur

      Ndiago

      En Avril, 2024 (12:19 PM)
      Mais pourquoi Sonko loge t'il toujours a l'hotel 5 etoiles King Fahad depuis le 24 Mars avec une cinquantaine de personnes au prix de 3 millions par jour? Diomaye quand a lui, il est loge al'hotel 5 etoiles Avalia avec une trentaine de personnes au prix de 2 millions par jour. Ils commencent bien avec l'argent du contribuable. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2024 (12:24 PM)
      pourquoi la fonction publique ne recrute pas assez de médecins ??? ils sont presque tous dans le privé; voilà pourquoi il est compliqué d'avoir accès à de vrais médecins dans les hopitaux publiques; recrutez les et payez les assez, de si longues études sans parler de leur importance capitale pour la population; ce sont des professionnels à choyer mais bon on est en afrique, on va voir si la rupture annoncée est réelle...
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2024 (12:44 PM)
      beaucoup de secteur lésés, la Femme et l'Enfant disparaissent des priorités de l'Etat du Sénégal !
    {comment_ads}
    • Auteur

      Poseidon Badji

      En Avril, 2024 (13:55 PM)
      Apr doit rapidement commencer à organiser des manifestations. Il reste un bon paquet de lacrymogènes de Macky et moussa fall qu'on doit utiliser avant expiration. Puisqu'il aurait plus pastef dans la rue benno doit reprendre le flambeau.
      l'opposition ce n'est pas que sur les réseaux sociaux : comporter vous en bon terroristes!
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2024 (14:34 PM)
      Une erreur de jeunesse des nouveaux élus. Personne n'est parfait. S'opposer c'est facile, mais gouverner c 'est beaucoup plus difficile. 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2024 (14:59 PM)
      Vous aimez corriger, c'est pas pas la même chose 
      Criant ,révoltant, scandaleux 
      Criard  tapageur 
    {comment_ads}
  2. Auteur

    En Avril, 2024 (11:43 AM)
    Tout le monde sait que la santé est prioritaire ==> pourquoi le répéter

    Tout monde sait que l'eau et l'assainissement sont des priorité ==> pourquoi le répéter

    Tout le monde sait que la protection de l'environnement est primordial ==>pourquoi le répéter

    Tout monde sait que l'école est une catastrophe ==>pourquoi le répéter

    Tout monde sait que la dette est un fardeau qui risque de nous étouffer ==>pourquoi le répéter

    Ce ne sont pas axes ; Ce sont autoroutes 
    {comment_ads}
    • Auteur

      Reply_author

      En Avril, 2024 (16:36 PM)
      Une analyse superficielle conduit à ce genre de raisonnement mais dès que l'on commence à gratter un peu on se rend compte que tous les secteurs sont prioritaires et imbriqués les uns des autres, les infrastructures sont essentielles pour tous : pour la santé il faut des routes, des hopitaux et bcps d'équipements et ensuite des personnels qualifés, pour l'eau il faut des usines d'eau potable, des réseaux fiables, des équipements, pour l'industrialisation il faut d'abord produire avec la mécanisation, l'irrigation, des équipements, etc..puis des routes pour aller chercher ses marchandises dans les endroits reculés, des zones de marché et des plateformes de stockages, d'échanges, de transites, etc..bref bcps d'infrastructures encore....donc les blabla théoriciens de première qui n'ont jamais dirigé une entreprise ou même géré des vrais programmes sur le terrain sont les spécialistes du developpement dans nos pays, les litteraires, philosophes, docteur en droit et affaires, etc...pas les ingénieurs spécialistes de leur domaine.
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (11:48 AM)
    Avec les 168 milliards de francs cfa que doit KARIM WADE au fisc, il y a largement de quoi redonner une nouvelle vie aux structures de santé du Sénégal et équiper les régions reculées du pays
    {comment_ads}
    Auteur

    Waxx Deugg

    En Avril, 2024 (11:52 AM)
    Plutot que de denoncer avec un gouvernement qui vient a peine de prendre service, meme pas encore installe pourquoi ne pas faire des suggestions plausibles qui pourraient renforcer et ameliorer leur programme en matiere de sante.

    J´ai l´impression que chaque syndicat, groupement ou association pourtant des intelectuels cherche a crier le plus fort que l´autre sans raison objective  juste pour se faire remarquer.

    Le Senegal ne se batira pas avec un homme ou un gouvernement mais avec toutes les entites concernees.

    Le nouveau gouvernement a peine installe demontre une bonne volonte de changement, il faut l´encourager et le soutenir. Les gens jugeront dans le 5 ans a venir mais que des intelectuels se precipitent a juger sans se baser sur aucun fondment a part des grandes lignes c´est aussi a revoir danss ce pays car cela n´aide pas du tout l´implantation du changement tant espere par les senegalais.

     
    {comment_ads}
    Auteur

    Senegalrek

    En Avril, 2024 (12:33 PM)
    le problème de la santé surtout dans le privé est à 50% dû aux medecins eux mêmes. non seulement les tarifs appliqués sont usuriers mais le comportement des médecins méritent d'être analysé et un système d'évaluation sanction mis en place. Aucun respect pour les malades pour beaucoup d'entre eux.

     
    Auteur

    Lister T

    En Avril, 2024 (13:04 PM)
    Monsieur le Président, votre briilante élection au-delà  du dégagisme de la clique llibérale, emporte une grande espérance surtout pour la jeunesse qui vous a tant soutenu.

    Ce qui vous est demandé est un changement systèmique pour consolider définitivement l'état de droit,  la démoncratie et mettre le Sénégal sur le chemin du développement. 

    Votre période de grasse sera de courte durée. Il va falloir donc aller vite et commencer  immédialement par des mesures fortes donnant le sens de votre orientation. 

    Je vous suggére modestement quelques 15  lignes directrices :  

    1. Faire un audit complet du foncier au Sénégal depuis le régime d'Abdoulaye Wade et récupérer pour le compte de l'état toutes les appropriations indues de la part des politiques, des marabouts et des affairistes, 

    2. Prendre des mesures fortes pour dissuader la spéculation sur l'immobilier afin d'orienter les fonds vers des investissement productifs, 

    3. réserver le droit de proprièté du foncier au seuls nationnaux comme le font plusieurs pays d'Asie, 

    4. Supprimer les fonds politiques et mettre en place un budget contrôlé par les députés, 

    5. Réformer la justice pour lui garantir une indépendance et un contrôle systèmatique par un organisme indépendant, 

    6. revoir les incohérences du droit pénal, sortir de prison tous les détenus n'ayant pas de crime de sang dans les mains, en contrepartie soit de l'indemnisation de leurs victimes, soit de la réalisation de travaux d'intérêts publics avec une menace de retourner en prison en cas de récidive, 

    7. Mettre en place un système de recrutement par concours pour tous les postes de la fonction publique, 

    8. Désengorger Dakar et la région du Cap-Vert en sortant les activités de manière  à  réduire les tensions sur l'immobilier et les problèmes de mobilité urbaine, 

    9. Réorienter la formation vers des filières techniques avec pour objectif de créer 50 000 profils d'ingénieurs dans un horizon d'une décénie, 

    10. Créer une système d'encadrement de l'agriculture avec des structures dotées de matériels agricoles, de semences, d'engrais et qui viendraient accompagner les agriculteurs dans des coopératifs, 

    11. Interdire la pêche inductrielle sur nos côtes et la réserver exclusivement à  la pêche artisanale, 

    12. préparer la sortie du CFA en créant immédiatement une monnaie dématérialisée gérée par un organisme sous contrôle de l'état ; la grande majorité de la population étant déjà habituée au mobile money. Paralèllement commencer les négociation avec les pays de la one pour voir la possibilité de concrétiser la création d'une monnaie commune, 

    13. Baisser significativement les taux d'impôts et élargir l'assiète fiscale sur tous les citoyens. 

    14. Dématérialiser toutes les procédures administrative pour arriver à  un système moderne à  l'exemple de qu'a pu faire la Finlande, 

    15. Interdir l'exportation de matières premières brutes et imposer la tranformation industrielle dans le pays. 

     

     
    {comment_ads}
    • Auteur

      Le Penseur Démasqué

      En Avril, 2024 (15:58 PM)
      Oh mon dieu ! Seule une personne naïve ou qui ne connait pas la sociologie politique en Afrique de l'ouest, pourrait tenir un tel propos. Que le bon sens vous aide à trouver la lumière du jour, car vous semblez en avoir besoin (?). Le temps me mmanque sans cela j'aurais demandé point par point : pourquoi ce que vous demandez est impossible dans l'état actuel du Sénégal, si je me base sur les secteurs porteurs développement qui sont quas-inexistants (ingénierie, sciences du savoir, nouvelles technologies, agriculture etc.) il faudrait 50 ans pour remplacer ce que j'appelle la generation perdu par des adultes éveillés qui connaissent l'enjeu de l'éducation et se prendre en main, pour que le Sénégal se mette sur les rails du pays en développé, mon père l'avait compris 40 ans en arrière c'est pourquoi il ...
       
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (13:19 PM)
    Nicolas Baverez a Macron (Emmanuel Macron, notre pays, qui était la clé pour traiter des enjeux africains, est devenu un repoussoir dont tous se détournent. Le naufrage français coupe ainsi l’Europe d’un continent décisif pour son avenir.)
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (13:53 PM)
    Chers compatriotes 

    il y a beaucoup de désinformation par les temps qui courent 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (13:56 PM)
    Pourquoi pas faire comme les américains embaucher des médecins étrangers. Cela veut dire les étudiants de la sous région qui viennent étudier au Sénégal il faut les capter après la fin de leur études. Créer une concurrence entre les médecins d origines sénégalaises et les médecins étrangers. 
    Auteur

    En Avril, 2024 (13:57 PM)
    Franchement vous ne pouvez pas dire que la santé est délaissée. C'est inexact. Regardez bien le programme gouvernemental.

    Il y a cinq jours, on agitait la question du nombre de femmes dans le gouvernement.

    Demain, vous entendrez que les propriétaires de moutons sont mécontents parce que le prix de l'herbe n'est pas une priorité gouvernementale 

     

     

     

     

     

     
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (13:58 PM)
    Mdr ...
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (14:00 PM)
    Il faut savoir qu'il y a des gens qui ont toujours au travers de la gorge le résultat des élections 
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (14:14 PM)
    C'est le secteur privee qui affaiblisse la sante public, ne nous parler pas du secteur  sanitaire privee,

    dont la majeur partie de la population n'ont pas d'axer par manque de moyen ya que les richent qui vont dans le privee plus grave ceux qui servent dans le privee beaucoups sont propretaire ou actionnaires dans cle privee vous voulez  que la sante  publique  marche c'est impossible. arreter de nous parler du secteur de la sante privee.  ces double fonctions doivent arreter servir dans le public le matin et aller au soir dans le privee c'est pas normale. l'argent du contribuable doit servir a financer la sante public avant qu'on parle du secteur de la sante dans le privee. l'interet superieur prime avant tout dabort.
    Auteur

    En Avril, 2024 (14:18 PM)
    Il faut vous réveillez

    Le PROJET, c'est le plan Sénégal émergent PSE
    {comment_ads}
    Auteur

    En Avril, 2024 (14:33 PM)
    Les fonctionnaires doivent être empêchés de travailler dans le privé. Un médecin du public ne peut avoir le droit de créer une clinique avant sa retraite, sinon, il doit démissionner.
    {comment_ads}
    Auteur

    Jld

    En Avril, 2024 (15:06 PM)
    Priorité sur la santé. Doter le pays de structures sanitaires avec des plateaux techniques très relevés afin d éviter les évacuations vers la France et les pays du Maghreb qui nous coûtent très chères. C  est là où commence la souveraineté.
    {comment_ads}
    Auteur

    Verite

    En Avril, 2024 (15:13 PM)
    le peuple reclame ses 29 milliards du prodac  94 milliards de mamour Diallo et 6000 milliards de Aliou Sall  Vous etes aux commandes tous les services sont a vtre disposition ; Montrez nous les rapports
    Auteur

    Nkhson

    En Avril, 2024 (15:14 PM)
    Dans ce pays tout est dans l’ordre prioritaire, d'où la nécessité absolue de rationaliser les dépenses de l'état. Moins d'état, mieux d'état, était devenu le slogan des rudes années 80, sous le régime socialiste d'Abdou Diouf. Il est passé le temps de la gabegie et de la bamboula étatique en vigueur sous le régime libéral de Wade et du règne "monarchique" et anarchique de Djimbori Sall. Cela est bien compris par son Excellence Bassirou D Faye, qui a déjà donné un signal fort à travers son gouvernement, dont le nombre de ministres(25) est réduit à un minimum. La vraie gouvernance sobre et vertueuse promise se fera sans nul doute, pour apaiser la souffrance des sénégalais. Ceux-ci ont majoritairement placé leur confiance au Pr Diomaye et au projet PASTEF conçu, pour sortir le pays du sous-développement. Dès lors la patience devrait être de mise, pour laisser le soin à la nouvelle équipe dirigeante de dérouler sereinement son plan de sortie de crise et de résolution des difficultés du pays. Il me semble trop prématuré de porter quelques revendications quelles qu’elles soient. Nous devrions mettre en avant notre patriotisme sincère, en apportant un soutien actif à ce nouveau régime et à son gouvernement. Nous devons tous ensemble relever les défis qui nous interpellent, afin de placer le Sénégal sur les rampes d’une émergence réelle. L’heure n’est plus aux conjectures et autres polémiques qui demeurent le domaine de prédilection des politicards véreux. Ceux-là qui ont mis à genou ce pays, trahissant ainsi toutes les promesses d’un Sénégal prospère. Game is over ! Trèves blablas et de commentaires futiles. Il faut travailler, encore travailler, toujours travailler et bien travailler. Comme nous y invite du reste son Excellence le Président Bassirou Diomaye Faye, le premier présent sur ce front patriotique.
    {comment_ads}
    • Auteur

      Yéwu Par Force

      En Avril, 2024 (16:16 PM)
      25 ministres
      + 5 secretaires d' Etat
      + 1 secretaire d'Etat du Gouvernement
      + 1 Premier Ministre de la République
      = 32 ministres 
      Il n' y' a pas de Rupture 
    {comment_ads}

Participer à la Discussion

  • Nous vous prions d'etre courtois.
  • N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
  • N'envoyez pas de message inutile.
  • Pas de messages répétitifs, ou de hors sujéts.
  • Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée, sexuel ou en violation avec la loi. Ces messages seront supprimés.
  • Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire gratuit.
  • Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
Auteur: Commentaire : Poster mon commentaire

Repondre á un commentaire...

Auteur Commentaire : Poster ma reponse

ON EN PARLE

Banner 01

Seneweb Radio

  • RFM Radio
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • SUD FM
    Ecoutez le meilleur de la radio
  • Zik-FM
    Ecoutez le meilleur de la radio

Newsletter Subscribe

Get the Latest Posts & Articles in Your Email